Pitié et allégeance à toi, Kira ! La foule s'inclina en silence, respectueusement devant cette idole masquée et inconnue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 24 Jan - 22:09
Plic, ploc…


En cette fraîche matinée, les rues s’étaient désertées, laissant place aux gouttes d’eau. Il pleuvait des cordes, ou encore des chiens et des chats. Un sale temps anglais, comme le diraient les étrangers habitués au soleil du sud.

Mysha soupira devant sa fenêtre, déposant de son souffle une légère buée. Le temps l’incitait à rester chez elle, mais il fallait sortir. Malgré l’averse, la jeune femme avait bien des choses à faire. C’est donc armée de son parapluie qu’elle s’élança sur les routes dépeuplées, pour se rendre une dernière fois au boulot.

Résignée, celle qui s’était improvisée secrétaire ne s'était pas particulièrement soignée, contrairement à ses habitudes. Généralement, elle venait à l'agence bien coiffée, bien maquillée, chemise, talons. Bref, avec élégance, afin de renvoyer la meilleure image d’elle-même. Il est important de faire bonne impression aux clients.


Mais en ce jour, Mysha ne comptait accueillir personne.


La jeune femme franchit la porte de son lieu de travail le jean slim mouillé, les Nikes trempées. Elle jeta dans un coin de la pièce son parapluie inutile, pour déposer ses affaires plus loin. Accoutrée d’un T-shirt noir un peu court, le visage inexpressif, personne n'aurait pu penser qu'elle était la secrétaire du meilleur détective de la ville. Du moins qu’elle l’avait été.  

Car en effet, à partir de ce jour, elle n'était plus son employée. Une des décisions les plus importantes qu’elle n’ait jamais prise. Peut-être la meilleure, aussi. Cela faisait quelques nuits qu’elle pesait le pour et le contre, en  l’attente d’une réponse à sa demande de stage rémunéré. La réponse fut positive, à sa grande joie. Les laboratoires de Londres étaient prêts à l’accueillir.

Ainsi, ce serait sûrement la dernière fois qu'elle foulerait ce carrelage froid, sans vie : Tout lui semblait inhospitalier depuis sa rencontre avec Cheshire. Depuis, à ses yeux, les murs s'étaient teintés de sang. L’air de la pièce lui soulevait le cœur, et l’atmosphère du lieu dégageait une tension palpable, alimentée par l'humeur de Clarke.
L’histoire de la dernière secrétaire achevait de la faire fuir. Elle ne savait pas très bien ce qu'il lui était arrivé, et ne voulait pas le découvrir de toute manière. On lui a bien fait comprendre que plus elle voulait comprendre, plus elle se rapprochait du danger.

C'est ce qui l'a poussé à rédiger cette lettre de démission. Pour se protéger, pour éviter d’en apprendre trop. C’est-à-dire qu’elle connaissait bien son caractère légèrement curieux. Son ‘’excuse’’ étant qu’elle s’était déniché un boulot qui lui conviendrait mieux. Certes, effectuer des analyses sanguines et autres était moins bien payé que secrétaire de Clarke, mais tellement plus sécurisé. Même tête brûlée, Mysha craint pour sa vie. Et il le savait bien.


La brunette pénétra dans le bureau désordonné de son ancien patron, en espérant le voir une dernière fois. Mais il était parti. Elle aurait voulu le lui annoncer de vive voix, et lui rendre la clé en main propre, bien qu'elle appréhendait sa réaction. Ses coups de gueule auront toujours l’art de la surprendre.
Pensive, elle s’appuya sur la porte, jouant avec la seule petite clé métallique qu'il lui avait remise. Elle ne pouvait l'abandonner. Cette carouble renfermait trop d’affaires classées  pour la laisser traîner.  
Mysha survolait la pièce du regard, se demandant si elle devait attendre ou revenir. Dans tous les cas cela lui faisait perdre du temps…

Elle était sur le point de repartir quand une cliente -sa marche étant trop délicate pour qu'il puisse s'agir de son patron- entra à son tour. Adossée à l’entrée du bureau, Mysha tourna lentement la tête pour la dévisager. C'était une femme très élégante, très belle aussi. Qui s'était déjà rendue dans l'agence. Elle s'en souvint très bien, tellement l'entretient avait été long. Clarke en était sorti avec une sale tête. C'est que cette dame avait dû lui donner du fil à retordre.

Par réflexe d'ex-gentille-secrétaire, elle alla l'aborder d'un air aimable, pour lui proposer ses services. Sa lettre resta sur son bureau, au-dessus des autres papiers. Elle s'en occuperait plus tard.


"Bonjour! Puis-je vous aider?"


Sa crédibilité n'était visiblement pas dans son meilleur jour. Il faut dire que dans son accoutrement, sa phrase avait donné l'effet d'une note déraillante.
Elle s’en rendit compte, et s’en voulu aussitôt. Ce n’était plus ses affaires tout cela. Sauf qu’elle avait à nouveau ouvert la bouche pour rien, et était contrainte de continuer son improvisation de secrétaire, pendant quelques heures encore. Elle se désespérait elle-même.


"Mr Clarke n'est pas présent pour le moment."


La jeune femme ajouta, en voyant les quelques papiers qu'elle tenait sous son bras. "Il ne m'a pas informée de son retour. Je pourrais lui transmettre vos dossiers si vous le souhaitez."


Autant y aller jusqu’au bout.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Fate Harlaown
Juliette sans Roméo
avatar
Messages : 817
Age : 20
Mar 2 Fév - 16:31
Fate Harlaown passait ses journées entières à faire résonner les pas de ses talons hauts sur le carrelage du sous-sol du building moderne de la City qui servait de Quartier Général londonien aux forces de Kira. C'était ici qu'étaient conservées les archives : les très nombreux rapports rédigés par les petites mains de Kira, les dossiers criminels, les documents administratifs, mais aussi tous les documents importés du Japon sur demande des enquêteurs. Il y a trois semaines, la jeune femme avait fait appel à Harry Clarke qui pouvait se vanter de lui avoir été vendu comme « le meilleur détective de Londres ». Elle avait vu en lui un homme certes dédaigneux et méfiant, mais sans doute efficace et impartial : elle n'en devait pas moins. Pour autant, elle n'avait cessé de continuer son enquête de son côté, arpentant chacune des pistes auxquelles Clarke ne pourrait avoir accès. Fate avait d'innombrables défauts dont elle était parfaitement consciente, mais elle n'était ni du genre à chômer, ni du genre à laisser le travail aux autres. De ses années de travail au gouvernement elle avait retiré une persévérance et une rigueur de travail exemplaire.

La jeune femme n'était sans doute pas une enquêtrice de renom, ni une spécialiste de l'investigation, mais elle savait récupérer les données, les analyser et en tirer des conclusions, même maigres. C'était la base de son travail, à l'Inquisition, avant que sa montée en grade ne mette à son service une horde de statisticiens et archivistes. Sur la petite table qui meublait sobrement une des nombreuses salles de consultation des archives, elle étalait les feuillets par dizaine et notait avec soin les informations et références de dossier qui éveillaient son intérêt. A ses pieds, la pile de documents à conserver semblait bien basse par rapport aux colonnes toujours plus hautes de dossiers à remettre à leur place. Fate avait dédié ces quatre derniers jours à éplucher les compte-rends de la criminelle, à la recherche d'actes de délinquance qui présentaient des caractéristiques communes avec les faits que l'on reprochait à Mello ou aux membres de son clan.

Un véritable travail de fourmi. Rien ne ressemblait plus à un meurtre qu'un autre meurtre et ainsi de suite pour les attaques à mains armées, hacking et autres attentats. Pourtant, à force de passer ses jours et ses nuits le nez dans ces données, Fate semblait voir se dessiner des régularités. Peut-être de simples coïncidences, peut-être de bêtes raccourcis de sa part, mais un bon début dans cette enquête qui ressemblait davantage à une impasse. Soigneusement, elle glisse quelques feuillets dans une pochette qu'elle glisse sous son bras et sort des archives. La City a beau être immense, l'agence de détective de Clarke ne se situe pas très loin du QG. Ce qu'elle n'avait pas prévu, c'était que la pluie se mettrait à tomber si abondamment et la surprendrait. Quand elle passe le seuil de la porte de l'agence, elle remue sa chevelure blonde trempée et tombe nez à nez avec une jeune femme brune.

« Bonjour. » répondit-elle poliment à la demoiselle en fermant la porte derrière lui.

Elle mit un petit moment à reconnaître la jeune fille en question : c'était la secrétaire de Clarke. Il fallait dire qu'elle n'avait pas vraiment prêté attention à elle à son arrivée à l'agence. Non pas parce qu'elle n'éprouva que de mépris ou de l'indifférence vis à vis des employés de l'agence, mais parce qu'elle avait directement pris place dans le bureau de l'enquêteur pour l'attendre. La blonde esquissa un sourire aimable, elle ne lui semblait pas avoir été impolie lors de leur première rencontre, mais il était vrai qu'elle aurait pu prendre le temps de faire connaissance avec cette fille avec qui elle devrait sûrement travaillé.

« Je vois. Je m'excuse pour le dérangement, je pensais pouvoir le consulter. » se contente t-elle de répondre avec une petite moue embêtée en apprenant que Clarke est absent.

Non pas qu'elle se soit déplacée pour rien, elle pouvait laisser les dossiers ici avec l'assurance que l'enquêteur les consulterait plus tard, mais elle aurait préféré les lui remettre en main propre pour lui faire état de ses soupçons. Alors qu'elle s'apprête à poser son bien sur le bureau de Clarke pour tourner les talons, ses yeux tombent sur une lettre soigneusement posée sur ce qui semble être le seul carré vierge de tout bordel sur le bureau de l'enquêteur. A en croire l'objet de la lettre, rédigée en lettre capitale au début de celle-ci, il s'agissait d'une démission.

« Vous quittez l'agence ? » lui demande t-elle, curieuse.

Vu l'âge de la jeune fille, celle-ci est tout juste sorti, si ce n'est toujours, en étude. Un drôle de moment pour démissionner d'un job dont elle a sûrement besoin.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 8 Juil - 18:20
Un sentiment de gêne planait au dessus de Mysha. Une sorte d’épée de Damocles la sommant de répondre vite, sous peine de renvoyer d’étranges impressions. Une jeune fille qui ne sait pas quoi répondre à une toute petite question, ça veut tout dire.
Mais son esprit se figea, la laissant sombrer dans un néant, sensation de coupure du temps. Trop de désirs contradictoires venait malmener ce dernier. Récupérer la fameuse lettre entre les mains étrangères de la cliente, se cacher et s’enterrer trois pieds sous terre. Une réponse agressive et le devoir de rester aimable et polie.
Puis enfin, l’énervement face à sa propre réaction.

Dysfonctionnement du cerveau peut-être? Si il pouvait surchauffer comme un ordinateur qui bug, il aurait probablement émis de la fumée. Oui, vu comment une simple question l’avait perturbée, il serait peut-être de temps de changer la batterie.
Heureusement, il ne lui fallu en réalité quelques microsecondes pour retrouver le contrôle, bien qu’il lui semblait avoir été déconnectée plus longtemps que cela.

Ce fut donc une Mysha un peu secouée mais encore calme qui répondit à la cliente. “Hum, oui, en effet… je compte changer de travail.”

Son sourire un peu stupide devint sceptique quand elle revint totalement à elle. A peine la phrase finie, la secrétaire tourna les talons pour se diriger vers une sorte de mi-entrepôt/cuisine tout aussi bien organisé que le bureau de Clarke.
C’est à dire que le malaise installé accompagné du mauvais temps, accentuait le froid régnant déjà dans la pièce. Après qu’un petit frisson lui picota l’échine, elle se rendit près de la bouilloire pour se faire un bon thé anglais bien chaud.
C’était elle qui l’avait ramené au bureau, ne sachant pas si son patron en consommait déjà. Après tout, elle ne sait pas grand chose de lui à ces sujets-là.

“Vous en voulez un?” demanda-t-elle en se retournant vers la cliente, tout en versant de l’eau dans le récipient à chauffer. A ses yeux, c’était presque une question rhétorique.  
L’ex-secrétaire arrivait déjà avec un plateau et des tasses. Par ce mauvais air, peu de gens auraient refusé. Sauf si Madame était une grande consommatrice de cette boisson, et que le thé en sachet ne lui convienne point.
En tout cas, d'après un rapide coup d’œil, elle n’avait pas l’air perdue dans ces locaux glacés. C’était peut-être une cliente régulière, mais elle n’avait pas souvenir de l’avoir déjà croisé. Peut-être qu’elle n’avait juste pas fait attention.

“C’est pour une enquête?” s’enquit la jeune demoiselle en revenant avec le thé prêt.
Elle le posa sur la table, au milieu des tasses. C’était peut-être indiscret comme question, elle n’aurait pas du. Même si cela paraît évident parce qu'elles se situaient dans une agence... de détectives. Les secrétaires ne sont pas censées de soucier des affaires du patron et du client. C’est impoli. Et c’est pas prudent. Finir comme l’ancienne secrétaire de ce dernier, ça n’était pas tellement son but.

Ainsi au lieu de poursuivre sur cette mauvaise lancée, Mysha décida plutôt de parler de ses dossiers. Pas de leur contenu, évidemment, mais de leur… conservation.
Tout en désignant la table s’écroulant sous le poids des factures et du courrier, elle plaisanta un peu .
“Vous savez, je peux lui transmettre en main propre, je ne suis pas sûre qu’il verra vos dossiers dans tout ce bazard.”
Les poser par terre au milieu de la pièce serait même un meilleur choix. Au moins ils auraient le mérite d’être vus.

Elle se dirigea vers le bureau, sa tasse à la main. De l’autre, elle soulevait quelques feuilles roses, vertes avec des gribouillis dessus. L’un d’entre eux l’intrigua, pour aucune raison valable. Elle tira alors un peu pour voir, mais à la place de sortir une feuille du tas, une petite liasse vola et s’écroula par terre.
“Et puis, comment voulez-vous travailler comme ça?” se retourna-t-elle vers la grande blonde, l’air un peu désespéré. C’est vrai quoi, elle avait beau ranger, à quoi bon?

Spoiler:
 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Wish we could turn back time ✰ JAY
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Haitian Deportees Fate Now In The Hands Of Team Obama
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Gloglo is back avec un diplome en poche !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Note RPG : une nouvelle ère :: Le Monde - Zone RP :: Le Monde :: Europe :: Londres - Zone RP :: City :: "Willy and cie", agence de détective-
Sauter vers: