Pitié et allégeance à toi, Kira ! La foule s'inclina en silence, respectueusement devant cette idole masquée et inconnue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

avatar
Messages : 9
Sam 16 Sep - 5:11
J’avais réussi à obtenir mon rendez-vous. C’était même surprenant comme Cheshire n’avait pas hésité, une fois le message décodé, à me donner une date et un lieu de rendez-vous. J’attendais… plus de méfiance. Mais soit. Par précaution, j’étais arrivé à l’arrêt 5 de la ligne 6 du métro un peu en avance, pour assurer mes arrières, et prévoir tout changement de scénario. Eh oui, si Cheshire avait accepté si facilement, il pourrait tout aussi bien me la mettre à l’envers aussi aisément. Je vérifiai, discrètement, les angles des différentes caméras, guettait la présence de nuisibles.

« - Ma seule présence ne te suffit plus, gamin ? »

Il aimait vraiment apparaître quand je ne pouvais pas lui répondre. Je restais de marbre, alors qu’il faisait tout pour attirer mon attention.

« - Allez, on est bien, tous les deux, dans les égouts, t’as pas besoin de faire tout ça. Gamin, allez ! »

Il parlait trop. Je ne pouvais plus me retenir de lui lancer deux mots.

« - T’as raison. Ta seule présence ne me suffit plus. Maintenant, casse-toi avant de nous faire remarquer » lui chuchotais-je.

Il était parti, pour le moment. Me revoilà seul, à l’extérieur. J’aime pas ça, mais c’est nécessaire, j’ai besoin d’agir. Fini de se cacher. Enfin, fini… Fini de se cacher sans but, disons. Une fois toutes les précautions prises, je me place dos au mur de l’arrêt du métro, attendant patiemment l’heure. Un débardeur ne cache rien des bras, et c’est ça qui m’intéresse pour le coup. Si Cheshire est un minimum malin, il va comprendre que je suis Nezumi grâce au rat qui profite de son repos éternel, gravé à jamais sur mon épaule droite. Il est finalement 9h, plus qu’à l’attendre. J’en viens finalement à me demander quel genre de personne est ce Cheshire. Si je dois craindre ma sécurité, car il aurait craint que je sois moi-même un danger, et pas un prétendu allié. Pour prévoir ça, j’ai caché un flingue sous mon débardeur, j’espère juste ne pas en avoir besoin, c’est pas mon truc. Donc à 9h03 le métro s’arrête, ouvre ses portes, et laisse la foule se ruer en dehors. S’il est dedans, espérons seulement qu’il me remarque. S’il n’y est pas, espérons seulement qu’il m’ait déjà remarqué. De mon côté, j’essaye de le chercher de mon regard. Je n’ai aucun indice sur lui, mais parfois l’instinct fait des miracles. Devant moi, une foule. Et pourtant, beaucoup se ressemblent. Même pas physiquement, dans leur attitude. Le règne par la peur, instauré par Kira, est vraiment à son apogée. La peur se lit sur tous les visages, même sur ceux qui n’en n’ont pas conscience. Puis je remarque un homme portant à la main L’étranger d’Albert Camus.

« - Voilà notre homme ! »

Le revoilà, lui. À moins qu’il ne soit jamais parti…

Qu’importe, Cheshire est là, et il s’approche de moi. Je ne sais pas vraiment à quoi m’attendre. Je ne l’ai même pas vu arriver. Quelles sont ses intentions ? Les miennes ? Les miennes sont claires. Alors qu’il n’est plus qu’à deux petits mètres de moi, je me retourne vers lui, et lui tend la main comme pour simuler deux amis qui se retrouvent dans le métro.

« - Je m’attendais à plus de résistance, en demandant de te rencontrer. J’aurai pu être un pro-Kira, qui sait. Enfin, j’imagine que tu as quand même pris tes précautions avant la rencontre. »

Je marque un temps de pause.

« - Tu m’excuseras d’avoir envoyé un message si sécurisé, mais c’est ma sécurité et mon statut de citoyen sans problème que je mets en jeu, et je voulais aussi te tester. Savoir s’il en valait la peine que je m’engage là-dedans. »

Je regarde un peu derrière lui, surveille s’il n’a pas été suivi. Courage ne veut pas dire bêtise. Il faut surveiller ses arrières, toujours avoir un plan de secours.

« - Bon. Si j’ai été jusque-là, c’est pas juste pour vous prouver que je le pouvais, c’est aussi pour offrir mes services. »


Has the world gone mad
Or is it me ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 60
Age : 23
Localisation : Dark web
Sam 16 Sep - 13:14
Une recrue potentielle avait enfin fait son apparition. Avec la soudaine inactivité de Sayu (qui l’inquiétait au plus haut point), son équipe de modos retombait à… Une personne. Il avait besoin de plus de gens. Mais à qui accorder sa confiance? Ce n’est pas comme s’il pouvait se rendre à une convention de férus d’informatique et hurler à qui le voudrait qu’on recrutait chez la résistance. Il avait longtemps cogité sur la façon dont il pourrait recruter, puis un beau jour, un petit rat avait réussi à s’infiltrer dans Wonderland. Non seulement il avait réussi à passer les sécurités du forum, mais en plus, il prenait la peine de coder son message. Ca avait séduit Matt tout de suite, qui avait remonté jusqu’à son adresse IP pour récupérer quelques informations sur l’individu. Il avait entre autres trouvé des infos sur une pizzeria (L’écharpe rouge, s’il se souvenait bien), et ça lui avait donné faim.

S’il avait voulu rencontrer ce “Nezumi” aussi rapidement, c’était pour lui faire part de ce problème de sécurité (ça n’avait pas été aussi simple de remonter à la source, mais tout de même) et mieux l’étudier, voir à qui il avait à faire. Et puis, vu l’état actuel de Mello… Ca lui faisait du bien de sortir s’aérer, un peu.

Il sortit du métro, le livre d’Albert Camus en main pour être plus reconnaissable. Il vit tout de suite un jeune homme pas très grand s’avancer vers lui. Vu le tatouage sur son épaule, c’était sans doute Nezumi. Il regarda la main tendue devant lui avant de taper la tête du jeune homme avec l’Etranger.

« Réussir à atteindre Wonderland, c’est bien. Le message codé, c’est bien aussi. Mais la prochaine fois, passe par des proxy et change ton IP ça t’évitera de te faire frapper par un chat. »

Il n’avait pas frappé fort, mais assez pour faire comprendre l’importance du message. Le gars n’avait pas l’air méchant, et devait à peine avoir la vingtaine. Ah, ces jeunes. Quels inconscients.

« Ensuite, moi aussi j’aurais pu être un pro-kira. D’où tu fonces m’adresser la parole comme ça? Rentre pas dans le vif du sujet alors que j’ai même pas encore dit bonjour, t’en a déjà assez dit pour qu’un pro-kira t’embarque. »

Matt rangea le livre dans son sac, puis commença à marcher en direction de la sortie du métro, invitant le jeune homme à le suivre.

« Parle moi un peu d’toi. Pourquoi vouloir nous rejoindre? »




Be kind, rewind. ♥️ Merki Mellofée ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 9
Sam 16 Sep - 14:03
Plutôt que de me tendre la main à son tour, Cheshire opta plutôt pour un bon coup sur la tête avec le livre de l’auteur français et algérien, Albert Camus. Cette salutation s’apparentait, vraisemblablement à une remontrance. Mais celle-ci me fit doucement rire. C’était le but, voyons, que le rat se fasse attraper par le chat.

« - Si j’avais fait ça, tu n’aurais pas pu mener ta petite enquête sur moi, et cette rencontre n’aurait peut-être pas eue lieu. C’aurait été embêtant. »

Ensuite vint cette histoire de pro-Kira. Cheshire, un pro-Kira ? J’avais pas pensé à ça. Cette hypothèse me semblait peu envisageable. Mais si elle s’était révélée vraie, l’info vaudrait de l’or. Un chef rebelle, à la tête du Wonderland, jouant le double-jeu. Une théorie passionnante, mais j’suis bien content qu’elle soit fausse. Bref, je préfère le laisser me faire son petit remontage de bretelle, jouer au plus malin, au plus fort, j’suis pas très bon là-dedans. Les joutes intellectuelles, pas mon truc non plus. Il m’invite à remonter en dehors de la station de métro. L’extérieure.

« - Hahaha ! Tu vas le suivre ? C’est peut-être un piège, tu crois pas ? »

Je ne réponds pas. Je suis Cheshire. J’ai envie d’une cigarette, de toute façon. Arrivé à la surface, je n’attends pas plus d’une seconde pour m’en griller une. Je ne sais même pas si la loi restrictive sur les lieux où il est autorisé de fumer est toujours en vigueur, m’enfin, je doute que ça me vaille de subir le jugement divin de Kira. En tout cas, on m’a jamais embêté de fumer dans les égouts.

« - Ah. De toute façon, il allait bien falloir que je parle de moi, pour t’expliquer en quoi j’peux vous être utile. »

J’observe les gens qui nous entourent. Est-ce qu’il me tend bel et bien un piège ? J’en doute, mais ma méfiance du monde de la surface est grande.

« - Pour faire simple… Disons que je suis fatigué de ne rien faire de plus que de me cacher. J’ai envie de me débarrasser de ce sentiment de lâcheté. »

Je prends une pause pour tirer sur ma cigarette.

« - Ca va te paraître fou, crade, c’que tu veux, mais je vis dans les égouts, à l’abri de… tu sais qui. Mais plus intéressant que le simple fait d’y vivre, je les connais par cœur. Si tu ne vois pas où je veux en venir, je vais faire plus simple. J’ai tous le réseau d’égout de Tokyo dans la tête. Je peux te faire disparaître, toi ou un de tes collègues, d’un point, pour te faire réapparaître à un autre. Autrement dit, je peux t’aider à fuir, comme à attaquer par surprise. Et quand je dis ‘toi’, je veux dire tout le monde, toute l’organisation. »

Terminant ma petite tirade, je replonge ma cigarette sur mes lèvres. C'est là mon premier pas vers l'action. Plus stressant que je ne l'aurais cru. Mais ça va, je maîtrise.


Has the world gone mad
Or is it me ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 60
Age : 23
Localisation : Dark web
Sam 16 Sep - 17:41
Le manque de précaution dont Nezumi avait fait preuve aurait donc été volontaire…? Matt avait du mal à y croire mais soit. Pourquoi pas. Il ne pu s'empêcher de remarquer qu’ils avaient tous deux sorti une cigarette en même temps. Lui aussi était un esclave de la nicotine? Point bonus. Décidemment il lui plaisait bien, ce gars. Il l’écouta lui répondre, et resta silencieux un instant, réfléchissant à tout ça. Au bout d’un temps à fixer ses baskets, il pensa à voix haute.

« Tu veux dire, comme les tortues ninja? C’est pour ça que tu tiens une pizzeria ou c’est un pur hasard? »

Le garçon n’avait pas l’air d’être un fan de comics, mais qui sait, les apparences étaient parfois trompeuses. Peut être qu’il vivait avec quatres tortues et qu’il les élevait secrètement dans les égouts, en les nourrissant de pizzas et en les cachant du monde… Nul doute que Maze adorerait cette anecdote autant que Matt.
Il tira sur sa cigarette pour marquer une pause, puis reprit.

« Il est certain que connaître le réseau des égouts par coeur est un véritable avantage… Ca pourrait aider bon nombre de résistants. Tu m’as l’air prometteur, Splinter. Mais j’ai besoin de savoir quelle est ta motivation, au delà d’un sentiment de lâcheté. Agir contre Kira c’est risquer gros. Si t’as pas une raison de te battre, le gouvernement aura toujours mieux à te proposer que de défendre une cause que beaucoup pensent perdue d’avance. »

Il éteignit son mégot avant de le jeter dans une poubelle non loin de là. Le Japon était l’un des rares pays dont les rues n’étaient pas jonchées de mégots, et il avait un énorme respect pour ça.




Be kind, rewind. ♥️ Merki Mellofée ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 9
Dim 17 Sep - 15:27
Cheshire mentionna des tortues ninjas. Etrange comparaison. Ca existait, des tortues ninjas ? Et pourquoi me comparer à elles ? Bref, ce qu’il dit, là, ne m’intéresse pas. Je ne suis pas là pour parler de chimères.

« - Connait pas. »

Mais il a quand même trouvé des infos sur moi. Il est doué.

« - Il se fout de ta gueule. »

C’est peut-être vrai, mais j’essaye de ne pas perdre le contrôle sur mon mental. Je tire sur ma cigarette, crache la fumée sur le foyer de cette dernière. Pur réflexe, c’est inutile. Voilà qu’il me surnomme Splinter. Qu’est-ce que ça veut dire que ça ? Je me retiens vraiment de perdre le contrôle, chose que je ne faisais pas avant ce jour. Étrange. Peut-être est-ce parce qu’entrer dans la Rébellion me tient à cœur ? Et que ce type est la clé ? C’est certain.

« - Je suis le fils d’un ancien gros bonnet de la mafia chinoise. Je ne pense pas qu’il était plus innocent que Kira, ni qu’il le combattait pour les bonnes raisons, mais toujours est-il que Kira m’a retiré tout ce que j’avais. Je n’ai plus rien à protéger. Alors je suis prêt à donner ma vie, pour le peu qu’elle vaut, pour donner à la génération future une vie dans de meilleures conditions. Si la cause est perdue, alors je préfère encore mourir avec elle. »

J’avais observé Cheshire jeter proprement son mégot dans une poubelle, alors je l’imitai. Il avait raison de faire ça, je devrai prendre exemple. Je replaçai mon écharpe bien devant ma bouche.

« - Là où vous avez besoin de moi, c’est que j’ai laissé des pièges, un peu partout dans les égouts. »

C’est là que j’y repensais. La pire chose qui pourrait arriver, serait que les pro-Kira découvrent ma cachette. Ce serait un trop grand bouleversement. Cela chamboulerait tout le style de vie auquel je me suis fait, depuis plus de dix ans. Je n’aurai plus rien. Triste à dire, mais les égouts étaient tout ce qui me restait.

« - Au cas où des nuisibles entreraient, » terminais-je.

« - Puis, évidemment, j’offre aussi mes services internet. »

Je le disais comme ça pour ne pas prononcer le mot ‘Wonderland’, qui, je pense, était un mot interdit.


Has the world gone mad
Or is it me ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Pourquoi la PNH arrête-t-elle des bouzins quand des bandits occupent la rue ?
» Matt Finnegan
» Arréter une diarrhée
» [Mairie] Béziers: arrêtés municipaux en application
» Arrêter le temps...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Note RPG : une nouvelle ère :: Tokyo - Zone RP :: Bas-fonds-
Sauter vers: