Pitié et allégeance à toi, Kira ! La foule s'inclina en silence, respectueusement devant cette idole masquée et inconnue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

And then I'm better off and dead { Psyché Sammy

 :: Le Monde - Zone RP :: Le Monde :: Europe :: Londres - Zone RP :: Camden Town Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 61
Localisation : MI5. Ou avec Sammy. Sammy, c'est celui qui conduit, celui qui ne boit pas.
Ven 8 Mai - 0:08
Dan se promène dans un des quartiers où il sait avoir des collègues en infiltration au quotidien. C'est sans doute pour cela qu'il est vêtu d'un jogging, armé d'une capuche, qui dissimule son visage facilement mémorisable. Il doit avoir une arme quelque part sur lui, mais c'était uniquement pour une question de sécurité car, honnêtement, ici présent, Daniel O'Riley représentait tout sauf le MI6. À présent, il était la parfaite figure du petit voyou de banlieue qui se promenait dans un quartier plutôt populaire, certes réputé pour être une plaque-tournante de drogue, mais qui restait assez côté. Autour de lui, il voyait des punks, des gens avec des guitares, des cafés qui marchaient bien. Ici, la vie était tout autre que vers Buckingham, où les gens étaient nettement plus coincés et « Danny » en appréciait l'ambiance. Il se souvenait d'une fois où il avait été contraint, pour le bien d'une filature, d'emménager dans le coin...si la nuit était chouette, il se souvenait d'immondes nuits blanches et des crises de nerfs de son chat, puisqu'il avait eu la bonne idée de louer au-dessus d'un bar.

Son indic' lui avait avoué la présence d'un gars qui en avait de la bonne et comme tout le monde le savait, Dan ne s'était jamais éloigné du milieu de l'herbe et des jolies petites plantations qui l'entourait. Pourquoi ? Tout d'accord parce que lui-aussi, il arrondissait ses fins de mois en en vendant, et parce qu'il aimait bien fumer un pétard de temps à autre, et autre, dans une seconde raison qui était vraiment professionnelle, parce que si il devait refaire quelque chose de la taille de la première investigation qu'il avait déjà mené, Daniel voulait être prêt. Actuellement, en s'y investissant, il connaissait plus de gens qu'un membre du MI5 ne connaîtrait, fusse-t-il en infiltration depuis deux mois...ça demandait un peu de patience et c'était un peu dangereux, surtout s'il se faisait prendre par la police, mais l'agent britannique y tenait.

« Je veux parler à Sammy... »

Il s'était adressé à un grand type qui avait l'air assez impressionnant. On lui avait dit d'atteindre le Pub Redneck, de tourner à droite, puis de s'adresser au grand black vigile de la boîte de nuit. Il y était, et d'ailleurs, il pouvait entendre les basses de là...On était vers 22 h, la soirée venait de commencer. L'homme le toisa, sans doute pour tenter de voir un visage sous cette capuche-là, puis lui indiqua une direction avec un « et il a l'air complètement endormi. Tout le temps. » O'Riley le salua, évitant de lui serrer la main – son métier lui avait appris qu'il y avait des moments comme ça où il ne valait mieux pas trop laisser ses empreintes.

L'agent du MI5 s'engagea dans une petite ruelle juste à côté...Et, en effet, il vit rapidement l'homme qui devait répondre au pseudonyme de Sammy, entouré de deux ou trois personnes. Mains dans les poches, comme le ferait un beauf' lambda, il se rapprocha de lui. Aucun danger concernant les autres personnes, vu leur état, ils n'étaient certainement pas des flics en infiltration, ou ils jouaient très très bien.

« T'es Sammy ? Paraît que t'as de la marchandise de qualité... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 255
Age : 24
Localisation : Il n'y a qu'à demander ^^
Sam 9 Mai - 22:00
Début de soirée, 20h30.

Tout va bien. Les derniers cachets de substances illicites sont en train de refroidir. Le reste est déjà caché dans des petits sachets. Tout a été emballé avec le plus grand soin, avec des gants de laboratoires évidemment. Les marchandises sont toujours manipulées avec le plus grand soin. Je suis peut-être un petit dealeur "de merde", mais je fais dans la qualité en petit quantité. Tout le monde me connait et tout le monde sait que je ne viens jamais les mains vides
Tout le monde est déjà rentré chez soi ou parti picoler en ce début de week-end. C'est vide dans la collocation. J'aime bien tout faire tranquillement moi-même. On est posé, calme. J'ai toute la nuit si je veux.
Un truc qui peut sembler drôle, je ne me sers jamais dans ma marchandise. Du moins, pas dans ces moments là.

Toujours clean, Sammy, toujours innocent.
En même temps, si mes vieux étaient mis au courant... finis les financements d'études et bonjour les pensionnats stricts.
Quelle plaie, j'ai envie de rouler un pèt' mais il ne vaut mieux pas. Je le ferais quand j'aurai tout vendu et que je serai de retour ici, pas le temps de jouer.
Sammy ne fait que des affaires, pas la fête.
Quand je suis Dale, c'est pas un soucis.

C'est vrai qu'avec ce genre de pensées, je peux comprendre que mes poteaux pensent que je suis schizo... j'aurai pensé pareil 'façon si quelqu'un agissait comme ça et moi pas... enfin, vous avez compris.

Le gsm sonne. Je décroche.
Après trente secondes d'un débit incroyable de paroles, ça raccroche. Le "Next door" est surveillé par des flics. La barbe... je devrais le raser bientôt d'ailleurs, ce bouc. On me conseille un autre qui ne semble pas surveillé. On va tenter. Apparemment, j'ai des clients récurrents là-bas.

J'appelle un ami, Fred que tout le monde l'appelle. C'est les gros bras pour résumer. Quand il y a du neuf, il est toujours là. Il ne prend rien non plus mais c'est un pote donc histoire d'être sur de ne pas traîner là tout seul, je lui propose de venir. Pas de soucis, comme d'habitude... y a jamais de soucis avec moi. Si je reste calme, ce qui est tout le temps le cas, tout se passe bien, même si c'est pas trop prévu.


Soirée, 22h.

Fred sonne à la porte, j'ai réussi à ne pas fumer de pétard de début de soirée.
Il a ramené d'autres potes.
On démarre en voiture tous ensemble vers un quartier assez bien fréquenté (enfin, tout dépend de la définition de "bien fréquenté"). On nous laisse même nous garer dans le parking des employés. C'est dire...

Tout commence bien. On se cale dans la ruelle juste à côté du bar, une ou deux filles nous rejoignent pour papoter chignons avec la fille qui était déjà avec nous. C'est quoi déjà son nom? Ah, c'est vrai... on s'en fiche.
C'est Fred qui joue le rôle de l'armoire à glace qui demande aux gens ce qu'ils veulent et pour combien.
Puis, y a un type qui sort de nulle part pour me demander directement si je suis Sammy...
Bien informé le type...trop?

- Ah ben, Sammy c'est celui qui boit pas et qui conduit. Moi j'ai pas le permis donc...

Les autres du groupe se marrent. Puis Fred s'avance vers lui pour lui demander ce qu'il veut.

-Laisse, je prends... tu m'connais pas et moi nan plus. C'est clair? Sammy, c'est moi mais quand on te le demande, tu connais pas ou c'est p'têtre le gars du bar...

Je laisse un blanc pour voir si le type a assimilé l'information. En tout cas, ça a l'air.

-On clique pas sur "accepter" sans lire les conditions sinon on te les rappelle... enfin, pas moi, lui oui. *pointe Fred derrière lui*

Je mets ma main tendue devant lui. Ma main sert un peu de bouton "accepter" si on veux. Et je me souviens toujours du visage des gens qui m'ont serré la main en tant que Sammy...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 61
Localisation : MI5. Ou avec Sammy. Sammy, c'est celui qui conduit, celui qui ne boit pas.
Jeu 14 Mai - 15:49
Un sourire éclaire le visage de Dan. Il dévisage « Sammy », qu'il retrouvera sans doute un jour lors d'une mission officielle, il le sait. Il est jeune, mais il a du répondant. Un peu trop stone pour être net, comme le sont parfois certains dealers pas assez cons pour goûter à leur came, mais au vu de ce qui lui tourne autour, Daniel O'Riley sait qu'il n'a pas intérêt à essayer de l’entourlouper. C'est un peu dangereux, mais il le sait, comme il sait que ce connard d'Ian Foxworth sait probablement où il se trouve, ce qu'il veut et surtout prépare toutes les nouvelles pièces à conviction pour lui faire de nouveau du chantage. Oui, aucun doute possible, s'il y a bien un type qui est partout, dans cette putain de ville, c'est cet enfoiré au nez en patate.

L'agent du MI5 mit ses mains dans ses poches, sentant les billets sous ses doigts. Il n'était pas bien riche, mais il avait toujours de l'argent pour ce qu'il fallait. Il sourit à l'interjection du fameux Sammy, reconnaissant là une référence à une célèbre campagne de publicité étrangère, puis baissa sa capuche pour que l'autre soit moins sur ses gardes. On a plus de mal à faire confiance à un type qui cache son visage...Et c'est parfaitement normal. Ce type devait sans doute être étudiant, à ses heures perdues, et Dan le voyait bien venir d'une famille assez aisée, au vu de ses vêtements et de son attitude.

« Ouais, j'te connais pas. J'connais l'métier. »

Sans hésitation aucune, il prit la main dudit Sammy et la serra. On ne reviendrait pas sur son passé de petit dealer, comme Sammy, justement, ni sur la manière dont le MI5 l'avait manipulé par la suite. Tout cela pour dire qu'il ne souhaitait aucunement pour Sammy un futur comme le sien. Lui ne souhaitait pas l'arrêter, ni même le menacer. Tout ce qu'il intéressait, c'était ce qu'il avait dans son sac : et éventuellement les informations qu'il pouvait posséder...car mine de rien, un dealer comme ça, ça ne fréquente pas que des gens bien. Que ce soit sur la pègre ou la résistance laquelle, il devait savoir des choses qui ne circulaient pas au grand chose.

On allait commencer par la Résistance.

Il y avait une rumeur qui circulait dans toute la ville, qui disait qu'un type qui ressemblait furieusement à Hadès avait pris le contrôle de la résistance londonnienne. Plusieurs cas de rumeurs comme celle-ci les avait mené vers de fausses pistes, voire pire, c'était pour cela que, généralement, ils n'y prêtaient guère d'importance. Mais Hadès étant décédé de manière affreuse et son chef lui ayant demandé d'enquêter sur sa mort, Daniel comptait bien explorer toutes les pistes possibles. Pour le moment, il lui avait découvert une ex, peut-être même une fille, alors un sosie ? Peut-être même s'agissait-il de son frère ? Il était actuellement en pleine négociation avec les autorités japonaises pour leur ramener le corps ici, en jouant bien sûr sur la double nationalité du bonhomme, mais ceux-là semblaient peu réceptifs...et Dan devrait enquêter dans une autre direction en ce contentant des photographies officielles.

Hadès s'était-il vraiment suicidé ?

Sammy.

Dan lui fourra une masse de billets dans la main droite, sans doute un peu plus qu'il ne fallait, en réalité, puis s'adossa contre le mur.

« T'en fais pas pour moi, j'suis une tombe. Pis j'connais ceux qu'il vaut mieux éviter...et si je les vois, je te dirais de dégager. Bon. Sammy, c'est ça ? Toi ou tes potes, vous connaissez des résistants ? ...Mh, et file-moi cette beuh. Coupée ? Un type avec de longs cheveux roux, ça t'évoque quelque chose, un nom, peut-être ? J'aurais aimé le contacter... »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 255
Age : 24
Localisation : Il n'y a qu'à demander ^^
Ven 12 Juin - 14:35
L'ambiance commence à se réchauffer dans le bâtiment apparemment. C'est vrai que une fois mon stock vidé, je m'amuserai bien un petit peu.
Ah oui c'est vrai, je dois chopper la brunette de l'école d'histoire... bah, elle en saura rien. Ici, je suis Sammy, pas Dale.

Le type me toppa dans la main et montra son visage. Bien, il a pas l'air si louche au final. On dirait presque qu'il n'aime pas fumer quoi que ce soit d'illégal.

-Sarah! Donne pour monsieur...

Une rousse habillé léger sort du groupe pour détailler le paquet. Je lui souffle le montant à l'oreille. D'où il sort son fric, les gens s'en cognent bien que ce ne soit pas toujours mon avis. Pour faire passer de la thune de braquage dans ma poche, non merci. Je sais que je ne fais pas vraiment dans la légalité mais j'veux pas d'ennuis. Mais là, les billets ne semblent froissés depuis pas si longtemps, c'est plutôt bon signe.

-Fred, t'as pas une clope? Faut couvrir les odeurs...

Bien sûr que je ne fume pas de cigarettes mais le tabac ça permet de faire croire que les gens sont juste dehors pour fumer dans un coin tranquille dehors et non faire ce qu'on fait.
Fred propose à tout le monde des clopes, sauf au client évidemment si il veut consommer sur place. Si il consomme pas directement, il en aura sûrement une. Soit...

Sarah lui donne un sachet de la substance demandée, en lui disant bien qu'elle n'est pas coupée et artisanale, et revient vers moi. Elle pose son bras autour de mes épaules. Ah... quelle dommage qu'elle n'aime pas les hommes autant que les femmes. Elle s'en fait de temps en temps mais niveau exigences, je suis vite out. Mais elle est belle, c'est sur.

Je reviens seulement maintenant sur la question du client que j'avais omise le temps de demander que tout le monde fume. Je crois que j'ai du laisser un blanc de quelques secondes le temps de le dire et d'admirer les hanches de Sarah.

-La résistance? Boarf... j'trempe pas trop là dedans. Les autres non plus, je pense qu'ils s'en moquent. Pis, des types au cheveux roux, j'en connais plein. Juste que ça m'intéresse autant que la dernière fois où je me suis curé le nez si ils sont contre le système ou pas...

Puis une voix arrive sur le côté:

-Je croyais que tu te curais encore le nez moi...

Une tapote sur le dos du contrarieur sous les ricanements de tout le monde.

-Tant que c'est pas le trou de balle comme certains hein...

Un foudroiement du regard. Chacun à eu ses mauvaises passes je sais les utiliser quand on me [facilite le transit intestinal]. Mais le concerné sait que ce n'est pas pour être méchant mais parce que je n'ai pas vraiment d'autres formes de répartie...
Bref, une ambiance étrange et malgré que ça n'a pas l'air la joie, on s'entend tous. Des fois je me dis que c'est plus mal que notre petite affaire ne soit pas légale. Sinon j'aurai trop de concurrence...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 61
Localisation : MI5. Ou avec Sammy. Sammy, c'est celui qui conduit, celui qui ne boit pas.
Lun 29 Juin - 19:05
C'est qu'il ne connaît pas la résistance, le bonhomme...mais bon, le contraire aurait étonné Danny. Il n'en voyait pas beaucoup, des types qui connaissaient les résistants, et encore moins qui revendiquaient en avoir dans leurs cercles. C'était plutôt un coup à se faire descendre en vitesse, ça. Dan haussa des épaules ; il récupère la drogue dans le creux de sa main. Il écoute à moitié le gosse faire le con – ça, il s'en fout. Lorsqu'il sera cueilli par un type comme Ian, il verra ce que ça fait que de vendre de la drogue, en attendant, ce n'est sûrement pas lui qui l'empêcherait de s'amuser, fusse-t-il ou non du MI5. O'Riley bailla un peu, constatant que les gosses étaient réduit à faire des blagues sur le caca ou le pipi.

Et s'il testait, maintenant ? Il est de coutume de tester la marchandise sur place pour voir si on lui avait refourgué de la coupée et de pouvoir constater de la qualité de la marchandise. Il se roula donc une clope avait l'herbe, l'alluma et la porta à sa bouche. La seule odeur qu'elle dégageait lui permit de dire qu'il était de suffisamment bonne qualité pour ne pas faire un scandale. Pour le reste, il se dit qu'il serait extrêmement dommage de la gâcher et continua à fumer, se calant contre un coin pour être plus à l'aise.

« De la bonne, ton herbe, mec. J'apprécie. »

Il valait mieux, qu'il t'apprécie, car il aurait pu te dénoncer à ses deux ou trois collègues qui parcouraient la région à la recherche de résultat. Il savait que le silence était d'or, mais avec cette capuche vissée sur le crâne, personne n'aurait pu l'identifier comme étant O'Riley, le fameux fouteur de merde du MI5 et franchement...heureusement qu'il n'avait pas eu à faire ça. Ça l'aurait emmerdé que de devoir dénoncer ce môme qui avait toute sa vie de petit trafiquant devant lui...et après tout, ce n'était pas comme si lui-aussi ne faisait pas dans le petit trafic et n'avait pas un petit jardin dans sa cave.

« Ils t'ont jamais chopé, j'en suis sûr. », l'herbe le détendait sensiblement, pour qu'il devienne plus bavard. « ...Tu penses être prudent, mais ton lieu de rendez-vous est d'une rare imprudence. Tout le monde s'attend à voir les personnes comme toi dans un coin comme ça. Tu vendrais dans un quartier huppé que tu serais plus en sécurité. »

La fumée entrait dans ses narines, faisait rouler ses yeux et provoquait un espèce de rêve calme et apaisant. Danny aimait cela. Il ne bougeait pas d'un pouce, et d'ailleurs, il ne l'aurait fait pour rien au monde. Le cocon sur lequel il était posé était si confortable qu'il se serait bien endormi dessus. D'ailleurs, les potes du môme ressemblaient maintenant à de drôles de singes...mais n'étaient-ils pas des singes avant ?...il en était sûr. O'Riley hochait la tête avec lenteur, en solo, prit dans son propre délire. Quand il parlait, sa voix devenait plus lente, plus gutturale, et il s'affaissait directement sur le sol, sa clope miracle entre les doigts.

« De la bonne. T'as de l'avenir, mec. Mais choisis bien. Fais pas comme moi. Fais jamais comme moi. Te fais pas arrêter, toi. J'peux te donner tous les conseils du monde pour éviter le MI5... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 255
Age : 24
Localisation : Il n'y a qu'à demander ^^
Dim 25 Oct - 12:03
-... merci

C'était rare quand on me le disait juste en face. Mais j'apprécie quand même. C'est rare les gens du milieu qui complimentent. Puis il s'est mis à parler. Au début, je croyais qu'il parlait tout seul mais c'était bien à moi qu'il s'adressait. Allez savoir... en général les gens se contentent de se fumer dans leur coin ou même de se barrer direct.

Il me fait remarquer que l'endroit n'est pas sur. Je sais bien évidemment. Mais c'est dans les endroits les plus évidents qu'on ne va pas chercher les "fumeurs de classe supérieure".
Puis comme tout les vieux, il me demande de façon indirecte de ne jamais finir comme lui. C'est là que j'ai cru qu'il allait nous raconter sa vie avec des joies, des déboires, de coups de [mot en P]... comme tout le monde a eu quoi. Mais il restait beau gosse et n'avait pas l'air d'être dans la misère au niveau financier. J'avais du mal à comprendre.

Puis... il parle de MI5...
MI5? Cette vieille légende urbaine?

D'accord, c'est pas gentil de rire ainsi d'un mec qui lance ses délires en fumant mais j'avoue que celle-là était pas mal. Ce n'est pas moi qui ai rit, mais tout le monde riait. Je n'ai pas ri car il venait seulement de commencer à consommer, ce n'est pas normal de lancer d'aussi grosses conneries aussi vite... à moins d'être myto...c'est possible aussi.

-Bah ouais, dis toujours... balança Fred.

Comme j'en avais rien à kicker et que je sentais la soirée bien commencer à l'intérieur. Je me suis dit que j'allais laisser la marchandise à Sarah et à Fred. Ils savent bien comment ça marche et que je quittais toujours le navire avant les rats même.
D'un signe de tête on s'est tout les trois compris. Alors, j'ai tourné les talons pour quitter le groupe et me suis dirigé vers la rue, repartir vers le kot à pied, sans soucis.
C'est en repassant devant l'entrée de la boîte que deux autres jeunes gens que je connais m'ont croisé, me demandant ce que j'avais. Je leur ai juste dit que j'étais fatigué, sans autres détails et ils m'ont laissés partir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» Version N°15 : Bang bang you're dead !
» Red Dead Redemption
» Segment Triple H , Undertaker , Dead Game !
» [UPTOBOX] Dead or Alive [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Note RPG : une nouvelle ère :: Le Monde - Zone RP :: Le Monde :: Europe :: Londres - Zone RP :: Camden Town-
Sauter vers: