Pitié et allégeance à toi, Kira ! La foule s'inclina en silence, respectueusement devant cette idole masquée et inconnue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

avatar
Messages : 24
Age : 26
Localisation : Dans ton dos.
Mar 24 Jan - 21:32


 
    Fiche de présentation





     
    Véritables noms et prénoms :

         
    Maksim Koslov

     
    Faux noms et prénoms (ou/et pseudonyme) :

         
    Red est son pseudonyme quand il exerce en tant qu'homme de main

     
    Âge :

         
    35 ans

     
    Convictions politiques :
    (dites ici où vous voudriez placer votre personnage, quelles sont ses convictions)  
         
    Mafia russe

     
    Rôle :

         
    Homme de main à la solde de la mafia. Obéit aux seuls ordres du Parrain.






    Physique :

     
    En Russie, il était moins rare de voir des personnes rousses qu'au pays nippon.

    Lui avait choisi de se laisser pousser les cheveux et cette marque distincte le faisait remarquer de loin. C'était sa marque de fabrique, un élément qui permettait de dire que c'était lui qui était dans un coup louche.

    Chaque jour, il prenait soin de les réunir en une seule tresse, ce qui trahissait un certain goût pour ce à quoi il ressemblait. Les vêtements de Maksim Koslov étaient scrupuleusement choisis, eux-aussi. De loin, ils semblaient sortis de n'importe quelle brocante, mais en réalité, ils venaient tous de grandes marques, et d'une saison récente. L'homme de main russe avait un petit coup de cœur sur les vêtements qui lui donnaient un style chinois, mais, à vrai dire, il pouvait également venir vêtu de manière très classe et très sobre. Pour les meurtres qui tâchaient vraiment, il vantait l'utilité du noir, sur lequel le sang se voyait beaucoup moins.

    Les mains de Maksim étaient noueuses et témoignaient d'un travail physique tout au long de sa vie. Pour qui oserait lui enlever ses vêtements, trouverait le corps d'un homme mince, musclé, parsemé de cicatrices toutes plus louches les unes que les autres. Celle sur son appendice était normale – si ce n'était pas là qu'il avait fait passer de la drogue, une fois, et que l'opération avait juste été son alibi. Les autres l'étaient plus ou moins belles, ça dépendait les soins qu'il avait reçus immédiatement après, et étaient essentiellement dues à des blessures à l'arme blanche.

    Le russe était de taille moyenne. Discret, pas très extraverti, il était a priori l'homme de main parfait pour un homme qui a besoin d'un exécutant silencieux. Il était agile, maîtrisait le tir et savait se battre, en plus.

    Caractère :
    (7 lignes minimum)
     
    Maksim était un homme très calme, capable de prendre une décision très rapidement. Il ne l'avait pas toujours été et certains évènements passés l'avaient sans doute incité à l'être.

    Aujourd'hui, Maksim Koslov était capable de faire preuve d'une redoutable intelligence. Il connaissait son métier comme nulle autre avant, et son pseudonyme, Red, était sur toutes les langues des personnes côtoyant le marché noir ou le Dark Web.

    Il était l'homme qu'il fallait engager, celui qui n'allait pas faillir devant la tâche, peu importait qu'elle engage Kira ou non. Maksim Koslov aurait pu tuer pour Kira, mais Kira ne lui donnait pas d'argent. Il connaissait assez bien les conflits politiques pour savoir que par émissaires interposés, il avait foutu la merde dans plusieurs partis opposés, en assassinant d'abord un membre du parti des travailleur, puis du parti adverse.

    Il avait pour principe de ne pas interroger sur pourquoi il avait la mission car, dans son métier, la mort était souvent le seul échappatoire à ces réflexions. Lorsqu'on tuait aussi froidement que lui, il valait mieux ne pas avoir de conscience, ou la réserver à ses seuls moments de faiblesse.

    Maksim Koslov était paranoïaque. Il ne vivait jamais deux semaines au même endroit, privatisait les squatts des SDF, mangeait de la nourriture sous vide et buvait dans des bouteilles qu'il avait acheté. Par peur professionnelle de l'empoisonnement – il l'avait fait de nombreuse fois – il ne buvait jamais au restaurant, contrôlait toujours les serveurs avant de s'y rendre et y apportait toujours sa propre eau. Il y invitait souvent ses conquêtes, mais ne mangeait pas vraiment.

    Il était un homme à femmes, et les femmes lui rendaient bien. Comme les vêtements, il ne se contentait pas de conquêtes de bas-étage, il voulait les meilleures. C'étaient des femmes qu'il comblait de fleurs et de promesses, avec ce sourire paraissant heureux qui était le sien, jusqu'à ce qu'elles tombent dans son lit et qu'il les jerte.

    Particularités ?

     
    Dextérité moindre. Accent russe très prononcé. Une tresse très longue.



    ( Le temps de votre histoire importe peu. Ce qui importe, c'est que vous respectiez les règles et la syntaxe du français... 15 lignes minimum, mais plus serait grandement apprécié.  )
     
    Maksim était né depuis environ 35 ans, dans la ville de Moscou.

    Il était le deuxième fils, dans une famille qui serait par la suite nombreuse. Il se souvenait de sa mère comme étant une grosse bonne femme, la commère de tout le quartier. Son père avait un physique fin et aimait jouer aux cartes.

    Il se souvenait des bagarres avec les voisins, des nombreux coups de poing qu'il avait pu se ramasser, avant d'arriver à contrer. La première fois qu'il mit un de ses adversaires à terre, il avait 6 ans. La première fois qu'il en envoya un à l'hôpital, c'était à huit ans.

    Maksim était réputé pour être violent et, lorsqu'il fut scolarisé, il ne manqua pas d'être puni un bon nombre de fois. Tout le monde se méfiait de ce gamin qui avait la merde au nez et qui ne manquait pas une occasion pour foutre une mandale à ses camarades...tout le monde cherchait d'ailleurs une occasion pour s'en débarrasser, et c'est ce qui arriva.

    Maksim avait neuf ans lorsqu'il commit le geste de trop. Pour certains, il s'agit d'un vol à la cantine, lui déclencha juste la plus grande bagarre de l'école, sous le prétexte que Dimitriov lui avait volé ses billes. On parla de cette bagarre pendant des mois, et une dizaine de gamins furent envoyés à l'hôpital pour blessure plus ou moins grave. Koslov fut renvoyé de l'école, se prit une énorme rouste de la part de son père qui, pour la suite, le prit sous son commandement.

    Si le père de Maksim Koslov avait toujours été discret sur son boulot, c'était qu'il y avait une bonne raison. Dès ses neuf ans, il entraîna le bonhomme à un métier cruel qui semblait lui convenir à un tel point que lui-même en fut effrayé. Néanmoins, il ne permet pas à Maksim d'exécuter des personnes tout de suite : il avait un minimum d'éthique, c'était son fils, tout de même. Il était cantonné à de petits vols ou à des faux témoignages pendant les procès.

    Il semblait pour Maksim qu'il avait un diable qui bouillonnait dans ses veines, qui lui demandait furieusement d'agir. Il aimait la bagarre, il aimait la violence. Certains se contente de films, lui, il ressentait physiquement un besoin, non de tuer, mais de se battre. Il se fit inscrire pendant un temps dans un club de boxe pour tenter de canaliser cela, et son enfance sembla se dérouler le plus tranquillement du monde, entre ses petits larcins encadrés par la mafia, les parties de poker avec son père et ses amis et les entraînements du soir.

    Alors qu'il avait 16 ans, on retrouva son père assassiné dans une ruelle. De l'écume lui sortait de la bouche, et l'autopsie conclut à un empoisonnement. On le convoqua, et il fut sommer de le remplacer.

    Le choc faillit lui faire perdre la tête : à 16 ans seulement, il arrivait sur ses comptes bancaires des sommes folles tous les mois, qu'il dépensait en prostituée et en vêtement de luxe. Maksim n'était plus un gamin, mais déjà un jeune homme. Il avait atteint sa taille adulte, savait se battre mieux qu'un flic et concernant l'assassinat, on lui avait enseigné pendant toute son enfance comment s'y prendre. Il appréciait l'homme qu'il servait comme un père, et l'admirait pour avoir réussi à se hisser jusqu'au sommet.

    C'était un vieux corbeau qui avait autant d'expérience que d'année. Chacun de ses mots semblaient choisis et millimétrés. Dans sa jeunesse, il avait sans doute eut des cheveux aussi blonds que les blés, mais désormais, ils étaient si grisonnants que ses héritiers chuchotaient derrière son dos pour prendre sa place.

    Maksim l'aimait comme un père.

    Alors qu'il marchait dans les rues de Moscou, il se disait qu'il n'aurait obéi à personne d'autre que lui.

    Maksim avait de nombreux amis qui, tout comme lui, faisaient un boulot tout aussi peu honorable. Il continuait à jouer au Poker tous les soirs avec eux, à échanger des blagues grivoises quelque sujet que ce soit.

    Maksim ne regretta qu'un seul de ses actes dans sa vie. Le fils de son boss lui avait demandé un service : on ne refuse pas un service demandé par le chef de son boss. Dans la missive, il lui était expressément demandé de se débarrasser qu'une petite nana étrangère qui en avait sûrement trop entendu.

    Maksim ne faisait pas ce genre de service, normalement. Il s'occupait d'habitudes plus des traîtres, des autres clans mafieux, et de la protection des passeurs de drogue. Par obligation, cette nuit-là, il dut pourtant recouvrir un masque sans aucune émotion et étrangla la fille dans son lit. Elle le supplia, elle lui promit même de l'argent, mais il ne la lâcha pas. Elle était belle, cette fille, et ses larmes sur son visage tandis qu'elle pleurait furent la seule chose qui le fit se sentir humain.

    Très peu de temps après, il reçut une autre missive de son boss lui demandant de partir en Angleterre, où étudiait une de ses petites filles. Il aurait la responsabilité de veiller sur elle et sur l'avenir de leur Famille. Maksim sourit : en réalité, il savait que tout n'était que gentillesse de la part du vieil homme. Qu'il avait dû voir ses yeux et à quel point il était marqué d'être allé trop loin. Il partit, et ne le remercia pas assez pour ce qu'il lui devait.

    Koslov était maintenant depuis plus de deux ans en Angleterre. Toujours avec l'aide de son abondante famille, il s'était fait un réseau impressionnant. Il surveillait toujours de près l'Héritière, mais s'était diversifié dans certains boulots qu'on lui donnait les uns après les autres. Il avait foutu le bordel dans les partis conservateurs de Grande-Bretagne, protégé les chefs résistants londoniens de certaines représailles, accompagné des émissaires de Kira dans leurs déplacements. Plus récemment, lors d'un certain carnaval, il avait reçu un certain SMS, avait revêtu son plus beau costume, et empalé un type qu'il ne connaissait pas.

    À part ça, il le vivait bien.


    De l'autre côté de l'écran ?

    Vous  ?

     
    Marion (encore) (j'arrive pas à m'arrêter D:)

    Votre âge :
    (question optionnelle)  
     
    25

    Comment avez-vous trouvé le forum sur le net, que pensez-vous de lui ?  

     
    Jsuis vieille, je le connais depuis la nuit des temps.

    Quelque chose à ajouter ?

     
    Cup of tea ?

Revenir en haut Aller en bas
Mello
Enfoiré
avatar
Messages : 424
Age : 26
Localisation : Dans ton...
Mer 25 Jan - 15:10
Ça fait un peu prétentieux, mais bienvenue :DD

-> Criminels



Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Maksim :D
» This is not a story about forgiveness ▽ (maksim)
» Présentation : Maksim Boja [Validée]
» maksim dragomir stoyanov. Fiche de présentation
» Soirée entre amis - ft. Maksim

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Note RPG : une nouvelle ère :: Prélude à la nouvelle ère :: Fiches de présentation :: Fiches validées-
Sauter vers: