Pitié et allégeance à toi, Kira ! La foule s'inclina en silence, respectueusement devant cette idole masquée et inconnue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 12 Déc - 21:52


 
    Fiche de présentation



Informations Générales


     
    Véritables noms et prénoms :

         
    Vaclav Sacha Illyushin

     
    Faux noms et prénoms (ou/et pseudonyme) :

         
    Sur son uniforme e faction, est gravé en cyrilique Хунтер ce qui donne en Anglais Hunter. Pseudo donné par ses supérieurs il y a longtemps pour son rôle de sniper, depuis tout le monde l'appelait ainsi oubliant son véritable prénom. Son autre pseudonyme était pendant une époque Remover, beaucoup ignorent pourquoi.

     
    Âge :

         
    35 ans

     
    Convictions politiques :

         
    Mercenaire révolutionnaire, c'est avant tout un criminel pure souche faisant partie d'une organisation paramilitaire appelé Humanity. Il ne partage ni la doctrine de Kira ni l'idéologie des rebelles, ses clients lui ont simplement demander de fomenter une révolution au Japon pour des intérêts personnels. Malgré tout pour arriver à ses fins il rejoindra le camp qui le paiera le plus, sans pour autant oublier sa mission principale.

     
    Rôle :

         
    Sniper révolutionnaire d'une formation paramilitaire de l'Asie mineure, il a été introduit au Japon il y a maintenant un an de cela, par une arrivée illégale dans les règles de l'art. Pendant un an, il à servi d'éclaireur comme ses supérieurs lui avaient demandés. N'hésitant pas à outre passer le couvre feu de nuit, à s'en prendre aux forces de l'ordres, aux civils lambda, mais également à la rébellion afin d'obtenir ce qu'il désire. Il à été contraint de sortir de l'ombre il y a peu a cause de ses actes, mais surtout à cause de ses nombreux ennemis.


Descriptions


    Physique :

     
    Haut d'un bon mètre quatre vingt, il ressemblerait à n'importe quel homme lambda. Si bien sur on exclut le fait qu'il se ballade dans un étrange uniforme noir, un masque à gaz et un casque. Dans sa tête c'est carnaval tout les jours, ou alors un premier avril permanent ? Avec quelques pétoires en plus comme son sniper ou ses grenades soporifiques.
    Mais sous son attirail on trouvera un homme mal rasé, d'un teint un peu plus foncé que les occidentaux, c'est un slave typique.
    Sous son casque, des cheveux blonds foncés, laissant croire à un brun clair. Son corps est dans la moyenne hormis une ossature assez imposante digne d'un véritable barbare, un torse très large et une grosse tête font de lui un exemple parfait d'un homme provenant de l'Europe de l'Est.
    Mais beaucoup d'autres détails sont présents sur son corps si on arrive à lui faire enlever son équipement.
    Trois cicatrices sur les jambes, héritage des missions dans les différentes contrées au cours de sa vie, un impacte de balle sur l'épaule gauche recousu avec des moyens du bord et laissant une balafre particulièrement horrible. Le haut de l'oreille droite à également eu son lot de surprise, le haut de celle-ci n'es clairement plus, laissant ainsi une oreille presque mutante mais encore fonctionnelle.
    Les deux principaux héritages de guerres sont cependant ceux qu'ils cache le plus. Son avant bras droit n'existe plus, arraché par une grenade lors d'une embuscade lors de sa jeunesse. Celui-ci est remplacé par une prothèses que ses supérieurs lui ont faite poser afin de pouvoir garder ses compétences de tir, il s'agit d'un avant bras métalliques renforcé laissant croire à un véritable bras et une mains, du moins sous son équipement. Mais il ne dispose de plus aucune sensation de touché sur cette main...
    Le second handicape demeure quelques part dans ses terminaisons nerveuses, depuis une explosion à laquelle son équipe avait réussi à survivre, notre homme à perdu le gout. Depuis il peut manger du caviar, du chocolat, ou des croquettes pour chien sans faire la différence. Cela ne pose pas de problèmes particuliers hormis peut-être les fois ou il s'est battus contre des chiens pour leur piquer leur bouffe.

    Caractère :

     
    Et la c'est le drame ! Non, notre personnage n'est ni schizophrène ni bipolaire. Il ne souffre d'aucun trouble mental particulier. Mais certaines choses font de lui une personne difficile à supporter. En réalité il ne ferme jamais sa gueule, il semble prédisposé à parler non stop, il ne connait ni l'indiscrétion ni l'intimité, cependant ne c'est pas pour autant qu'il va révéler tout ses secrets au premier venu. Cependant il peut se faire un monologue tout seul ou alors parler avec un animal comme avec une personne en racontant tout et n'importe quoi. Il pose beaucoup de questions "existentielles" qui n'ont aucun sens, en pleine bataille il lui arrivait de prendre un talkie-walkie et de demander à ses supérieurs si une poule pouvait pondre des œufs sans se faire sauter par un coq. Au départ cela semblait bien étrange, mais ceux-ci ont très rapidement comprit que si aucune réponse n'était apportée il était frustré, voir perdu, et n’accomplissait plus vraiment ses missions.
    Hormis cela il présente beaucoup d'autres défauts, comme le fait de ne pas vraiment avoir de but dans la vie, nihiliste depuis toujours, il se contente simplement d'accomplir ses missions sans poser beaucoup de questions. Pour lui il n'existe aucune valeur hormis peut-être la camaraderie entre ceux de sa faction. Le mot amis a depuis toujours été inconnu pour lui, le mot ennemi également, il n'existe que des vivants ou des morts. Pourquoi réfléchir à qui pourrait être un ami ou un ennemi si de toute façon au final il doit le tuer. Une règle simple, aujourd'hui c'est toi, demain c'est peut-être moi, voilà sa façon de penser.
    Il est également un peu trop terre à terre et ne semble jamais tourner autour du pot, lorsqu'une personne ne lui plait il n'hésite pas à lui faire remarquer, si c'est le contraire et que celle-ci est de sexe féminin il n'hésite pas non plus à faire des propositions particulièrement indécentes.
    Parmi ses qualités figure l'adaptabilité, il peut s'adapter à presque n'importe quel environnement, dormir dans la rue, dans une foret, dans les égouts ou dans un véritable lit ne lui pas plus de problème que cela, à force de dormir dans des ruines il a fini par s'habituer à toute sorte de misère humaine.
    Il ne semble pas avoir conscience, ou du moins avoir conscience de ses actes, criminel de guerre comme tout ses paires, il ne se soucie pas vraiment des gens qui essayent de s'opposer à lui, pas de temps à perdre avec des tiers, la mission passe avant tout.
    Concernant ses goûts et ses couleurs, nous avons le droit à un personnage au bord d'un cas psychologique particulier. Depuis toujours il semble arborer des baskets montantes pour une raison inconnue. Peu adaptées au combat, il n'utilise jamais de rangers ou toute autre chose contrairement à ses collègues. Au final tout le monde avait fini par s'y faire, malgré que cela reste une passion étrange ou un effet de mode particulier ?
    Il en va également pour l'adrénaline. Au point de devenir une véritable drogue, un manque pouvant tourner à l'obsession. Danger ou pas, si le personnage n'avait pas sa dose il se repliait sur lui même sans dire un mot jusqu'à la prochaine action.

    Particularités ?

     
    Un problème récurrent revient dans les dossiers de sa faction. Il a mis très longtemps avant de monter en grade pour enfin finir lieutenant bien que ses supérieurs craignent le pire. Il peut discuter avec son pire ennemi pendant des heures et des heures de passions communes. Au point de ne plus le différencier en tant que cible. Il s'était avéré plusieurs fois qu'il à été retrouvé entrain de discuter avec plusieurs cibles prioritaires de ses grandes passions comme les baskets montantes, les shoot d'adrénaline, les quelques rares livres de science-fiction qu'il a lu, ou alors d'histoire, pourquoi ? Personne n'en sait foutrement rien...


Histoire


    Passé -

    - Ça fait quoi exactement d'être née en pleine guerre ? Eh bien pas grand chose au final, je pisse débout, je mange ou plutôt mangeais avant comme tout le monde, je me branle, je fais des choses comme toute personne sur cette planète !
    Certes, au final j'avais vu ma maison brûler par mes voisins d'en face, mais que voulez-vous on était en période de guerre civile, vous savez le truc quand on vous dit tu n'es pas de la même religion alors DEUS VULT brûle en enfer ! Dommage que ce jour-là je n'étais pas vraiment mort, ma famille, plus exactement ce qu'il en restait avait réussi à fuir. Pour aller ou ? Dans un camp de réfugiés ! Je me souviens à quel point c'était cool, des blattes courraient sur les murs des bâtiments que nous avions le droit d'occuper, mais au moins elles ne nous attaquaient pas contrairement à nos voisins.
    Que dire de plus sur cette partie là ? Pas grand chose, on essaye de survivre avec des boites de conserves puant la mort, mais on ne fait pas le difficile, on se contente de ce qu'on à et on pense aux trafiquants d'armes qui avaient orchestrés cette guerre pour vendre leurs armes à des primates se tirant dessus.
    Mais bon on se dit demain sera un jour meilleur, on vit du jour au lendemain sans rêver à quoi que ce soit, hormis le fait de survivre le lendemain, mais malheureusement ce n'était pas le cas pour tout le monde, chaque jour une sorte de sélection naturelle, enfin non je dirais de tombola tombait, les bombes vont t-elles tomber sur le camp de réfugiés à 100m, 20m, ou alors en plein milieu de celui-ci ? Mais ma réponse arriva très vite ce jour-là, elle tombaient pile poil à l'intérieur de notre camp. J'avais quoi à cette époque la ? Douze ans. Ma mère était la première qui avait succombé, mon père avait péri dans la même journée, mais par chance j'avais une grande sœur de seize années qui s'occupait de moi. Qui essayait de s'occuper de moi. Car elle versa bien plus de larmes que moi, les miennes partirent très vite lorsque j'avais du la rassurer. Elle tombait dans une sorte de démence que je n'arrivais pas vraiment à comprendre à l'époque. Syndrome de guerre ou je sais pas trop quoi ? Difficile à dire a douze ans. Mais au moins on s'en était sortis ce jour-là. Notre camp avait perdu plus de la moitié de ses occupants, ce n'était plus qu'un tas de ruine fumant et sanglant. Des gens blessé ou mutilés avaient survécus, ma sœur et moi nous n'avions rien, sélection naturelle sans doute.
    Mais comme une surprise n'arrive jamais seul, ce jour-là le soir même une nouvelle chose arriva sans prévenir, en temps de guerre tout pouvait arriver. Des missiles passaient au dessus de notre camp et semblaient se diriger vers les positions de ceux qui nous avaient bombardés, des tremblements provenaient de la bas, des hélicos se dirigeaient au dessus de nous à leur tour. Petit à petit ma sœur reprenait le sourire en disant que tout allait s'arranger à présent et que notre patrie était arrivée pour nous défendre, elle n'avait pas tort, mais elle n'avait également pas vraiment raison non plus. Cette même nuit des camions militaires arrivaient sur les ruines de notre camp, et des soldats habillés avec des uniformes noires et des masques à gaz en sortaient. On pouvait lire sur camions HUMANITY, je sais pas ce que ça voulait dire mais ils nous avaient tendus la main à ma sœur et moi, ainsi qu'a tout les réfugiés pas trop blessés, pour ce qui étaient en mauvais état ils semblaient les abandonner dans cet endroit détruit ainsi que les cadavres pulvérises par les explosifs de nos propres parents. La sélection naturelle une nouvelle fois sans doute.

    L'homme masqué par une armure noire et un masque à gaz s’arrêta enfin de parler, on pouvait alors voir qu'il s'adressait à un chien assis à coté de lui sur le toit d'un bâtiment dans une ville inconnue fumant de partout. Il entendit alors un tir qui transperça le chien. Sans attendre plus longtemps il dégaina son arme et trouva le tireur dans le bâtiment en face avant de l'abattre. Puis il s'assit sur le rebord du bâtiment à coté du cadavre de la pauvre bête abattue.
    Il sortit son talkie-walkie et parla sur un canal.

    - Hey Toad, tu crois qu'un chien abattu mais encore chaud peut-être désigné comment ? Est-ce que c'est de la que ça vient le mot hot dog ? Parce qu'en réalité je me demandais si...

    - Ferme un peu ta gueule Hunter ! Les tirs fusent de l'autre côté, on est submergé en bas, occupe toi de leurs tireurs d'élite !

    Un long soupire avant de prendre son sniper en main et de chercher les cibles en face dont il avait eu la charge, s'occuper de tout les tireurs d'élite ennemis.
    Très rapidement il en trouva deux qu'il abattit sans trop de problèmes, maintenant c'était à ceux d'en bas d'assurer. Il rengaina son arme avant de se tourner une nouvelle fois vers le chien mort, il ne pouvait plus lui raconter son histoire vu que celui-ci était mort, mais il faut poursuivre se disait t-il désespérément !
    Il ressorti une nouvelle fois son pareille de communication, trouva le même canal qu'auparavant et parla.

    - Bon Toad, mon pote le chien est mort, donc tu vas fermer ta gueule et écouter la suite !

    - Je disais donc, Ma sœur et moi avons été sauvés par les types de Humanity, ma frangine pensait qu'il s'agissait de l'armée officielle ou encore mieux d'une organisation non gouvernementale humanitaire. Mais très vite nous avions eu nos réponses, je sais plus vraiment ce qui s'était passé entre temps ni ou nous nous trouvions après avoir parcouru beaucoup de chemin en camion, mais nous apprenions enfin qu'il s'agissait d'une organisation paramilitaire venu nous sauver parce que la chef avait perdue des membres de sa famille dans ce camp, noble attention ! Enfin pas tant que ça vu qu'on se retrouvait cette fois-ci dans un avant poste militaire et on allait avoir quelques taches à faire et même des cours à suivre. Putain d'un enfer à un autre sans qu'on demande rien. Bon au moins on ne risquait plus vraiment de se faire tirer dessus par son voisin.

    L'homme à l'autre bout de la ligne l’interrompra,

    - Mais qu'est tu veux que j'en ai à foutre mec, on est en pleine offensive !

    - Toad, je t'ai en viseur écoute moi ou je te dire dans la tête !

    - Donc pour aller plus vite vu que tu me semble un peu occupé, des années sont passés, je me souviens plus vraiment de comment on avait oubliés nos parents, enfin ma soeur les pleurait toujours, mais moi j'étais toujours un peu paumé. On avait changé de camps plusieurs fois, on avait même eu l’occasion de visiter le QG en Russie ! Notre éducation se poursuivait par des cours puis par des entrainement militaires, j'ignorais encore pourquoi, mais j'étais très mauvais au tir, je ne me suis révélé que très bon bien plus tard et cela seulement avec un sniper. Ma frangine quant à elle avait commencé à bosser avec des gens qui s'occupaient de notre administration, elle avait même été mutée au QG définitivement, moi j'avais eu mes premières missions à l'age de seize ans avec des types qui se foutaient de moi, mais m'aidaient bien malgré tout. C'était une équipe de snipers vétérans, j'étais le seul gosse à l'époque et j'apprenais avec eux, tu sais que c'est nous qui avions commencés la révolution à Constantinople.

    - Tu veux dire à Instanbul ?

    - Je vois pas de quoi tu parle Toad, j'ai dis Constantinople ! Putain tu m'as encore coupé je vais encore devoir raccourcir ! T'es vraiment qu'une baltringue nucléaire ! Bref.
    Donc oui, nous avions pris positions à C-O-N-S-T-A-N-T-I-N-O-P-L-E et j'avais abattu ma première cible la-bas ! Moment de gloire ou de tristesse ? Bah aucun des deux en réalité, c'était spécial, mais je n'avais pas spécialement de remords, ni de plaisir non plus, je ne suis pas un tortionnaire qu'on se le dise. Bon après cela...

    Une énorme explosion se produisit à l'autre bout de la ville déchirant le ciel gris qui recouvrait cet endroit sordide.
    Soudain on entendait à travers toute la ville un hourra général plusieurs fois d'affilés. Hunter regardait sous ses pieds dans les rues et voyaient les membres de sa faction déferler de partout avec leurs drapeaux. Un corps humain avec un masque à gaz était leur emblème, ils ne sortaient ce drapeau que lors d'une victoire, et il s'était avéré que c'était le cas. Bientôt on monta un énorme drapeau sur le plus haut des bâtiments de la ville et on mettait le feu aux autres, c'était ainsi la tradition de cet unité. Instaurer la terreur et la désolation partout ou ils passaient.
    Bientôt le rituel habituel, des hélicoptères militaires survolaient la ville en feu en ramassant tout les snipers qui se trouvaient sur les toits, direction l'avant poste le plus proche.
    Frustré Hunter ne pouvait pas poursuivre son histoire comme il le voulait, mais il se disait simplement qu'un jour il allait la finir. Sans perdre un instant dans ce même engin volant on lui remettais des ordre clair et précis ainsi que sa nouvelle affectation. Le Japon. Ce pays qui à "voulu" changer le monde. Mais pour Humanity cela n'a strictement rien changé, la "guerre de l'ombre" se poursuivait toujours un peu partout. Des clients, voir des pays les appellent toujours pour provoquer une révolution dans une ville, faire un nettoyage complet ou tout simplement la raser dans la carte sans que l'information ne puisse se propager. Aucun journaliste, aucune information extérieure. Tout se passait exclusivement dans une ville jusqu'à ce qu'elle tombe, il fallait juste prier que ce ne soit pas la ville ou vous y vivez.
    Cette fois-ci les ordres étaient clairs, un groupe de clients étrangers demande la chute du gouvernement de Kira ainsi que tout autre parasite afin qu'ils puissent s'y installer, et tout était inscrit étape par étape. La ville cible était Tokyo. Il y a un an de reconnaissance en tant qu'éclaireur sans attirer l'attention. Ensuite un passage en formation d'une cellule intérieur de Humanity au Japon, et enfin une guerre civile qui doit éclater dans la ville, un programme prévu pour un total de trois années. La récompense était le fait de pouvoir prendre sa retraite si la mission est menée à bien.
    Quelques jours plus tard l'opération à été lancée. Une escorte par bateau jusqu'au Japon avec un peu de matériel pour Hunter et pour mener à bien sa mission, carte blanche accordée tant que l'objectif principal est mené à bien.


    - Présent

    Cela fait maintenant environ neuf mois qu'un rôdeur traîne à travers les rues et sur les toits de la ville d'ou vient le pouvoir de Kira. Quelques blessés sont à compter par sa faute, mais rien de grave. Mais à présent tout le monde sait qu'un intrus spécifique traîne dans la ville, et il va passer à la vitesse supérieur maintenant qu'il à la connaissance du terrain.

     


    De l'autre côté de l'écran ?

    Vous

     
    93 RPZ toussa toussa #Hunter, certains me connaissent déjà '_'

    Votre âge :
    (question optionnelle)  
     
    20ans

    Comment avez-vous trouvé le forum sur le net, que pensez-vous de lui ?  

     
    Ce n'est pas moi qui l'ai trouvé, c'est lui qui m'a trouvé!

    Quelque chose à ajouter ?

     
    Adrénaline, baskets montantes, Constantinople FTW

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 12 Déc - 21:55
1204 ftw.
Mais wouah. Trop un perso de hipster quoi. Okay, je sors. Bon, t'es validé, ton perso est cool alors amuse toi bien, fais pas trop de conneries.
Et bienvenue au passage.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 12 Déc - 21:56
1453 > 1204 o/

Merci je t'offre un KFC pour la peine '_'
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Mello
Enfoiré
avatar
Messages : 385
Age : 26
Localisation : Dans ton...
Sam 13 Déc - 20:16
Bienvenue, Hunter !

J'aime bien les mercenaires, ça peut toujours servir et c'est super pratique ! ;-)
Je pense que Mello aura entendu parler de toi, donc y'a moyen de faire bien des choses ! :D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 14 Déc - 10:52
Hey, bienvenue ici ! Ton perso est vraiment intéressant et j'ai hâte de le voir en jeu.
Je rejoins Mello sur le côté utile des mercenaires, mais bon, je te tiens à l’œil quand même. o/
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 14 Déc - 13:24
Merci merci!

L -> Bonne chance pour le tenir à l’œil o/
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 78
Localisation : Sous un tas de paprasse.
Dim 14 Déc - 13:47
(re)Bienvenu ! J'aime ton perso, il a du caractère. Et je me demande quel genre de duo ça ferait avec un certain borgne : D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 14 Déc - 14:00
Merci également! A voir in-rp x)
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» « Rira bien qui rira le dernier » | Logan & Caitlyn
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Réfléchie bien !
» Dernier bilan de choléra:14,642 cas et 917 décès
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Note RPG : une nouvelle ère :: Hors RP :: Archives (numériques) :: Anciennes fiches de présentation-
Sauter vers: