Pitié et allégeance à toi, Kira ! La foule s'inclina en silence, respectueusement devant cette idole masquée et inconnue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Mello
Enfoiré
avatar
Messages : 424
Age : 26
Localisation : Dans ton...
Mar 4 Nov - 17:27


 
    Fiche de présentation



Informations Générales


     
    Véritables noms et prénoms :

         
    Mihael Keehl. Fuck you Takada.

     
    Faux noms et prénoms (ou/et pseudonyme) :

         
    Mello

     
    Âge :

         
    34 ans (né en 1989)

     
    Convictions politiques :
    (dites ici où vous voudriez placer votre personnage, quelles sont ses convictions)
         
    Mafia.

     
    Rôle :

         
    Chef rebelle, génie. Amateur de chocolat


Descriptions


    Physique :
    (7 lignes minimum)
     
    Quel beau gosse sorti tout d'un magazine de mode, direz-vous sûrement. Cette peau blanche, cette bouche si parfaite, si...à même d'embrasser le visage d'une femme de la meilleure façon qui soit, et ces mains si...désirables. Cette peau, Mello l'a sans doute héritée de sa mère. En fait, il s'en fout. C'est juste sa peau. Elle bronze facilement lorsqu'il se met au soleil, elle ne lui a jamais posé aucun problème que ce soit, jusqu'à maintenant.

    Quelle brûlure horrible, et cette douleur, par moment, lorsqu'il passe les doigts dessus. C'est un bout de peau tout fripé, pas vraiment beau, qui lui fait parfois un mal de chien, en plus. Il aurait bien échangé les boutons d'acné que certains chopent à cause du sucre contre ça, mais volontiers. Lui-même se considérait comme beau : lorsqu'il était gosse, il tenait personnellement à ce carré que tout le monde lui connaissait. Le Mello d'après l'explosion avait une coiffure un peu plus indisciplinée, comme s'il voulait montrer qu'il n'était lui-même pas près à se laisser faire par qui que ce soit. C'était le bordel dans ses cheveux, mais...

    ...Mais il y avait tout de même un élément, un de ces précieux souvenirs, qui étaient resté. Il s'agissait un petit chapelet. Lui-même n'était pas croyant – et s'il l'avait été, il aurait abandonné sa foi dès que le phénomène Kira était apparu – mais ce bijou venait de la famille. On ne trahissait pas la famille. Que ce soit par amour ou par obligation, Mello le portait, jour après jour. Caractère indomptable, énervé constamment à cause de son addiction au chocolat, Mello n'habillait de cuir moulant, et vu sa tête blonde, ne passait pas inaperçu lorsqu'il passait dans un couloir.

    « Madame ? Vous avez fait tomber un truc ! »

    En effet, une tablette était tombée par terre. Enfer et damnation.

    Mais le blondin se retourna, plein de colère dans ses yeux bleus, fusillant le connard du regard, puis l'écoutant bafouiller des excuses relativement énervantes. Ses yeux tournèrent dans ses orbites, et il maudit un instant ce PNJ qui s'était dressé en travers de sa route. Mello claqua des doigts et ses sbires s'emparèrent de lui.

    Il s'occuperait de son cas plus tard, se dit-il en ramassant la tablette. Personne ne le traitait de fille : personne.




    Caractère :
    (7 lignes minimum)
     
    5 h : Réveil de Mello. Les yeux cernés et des sourcils froncés, l'énergumène grogne. Signe d'ébats inconnus dans son lit, il se lève avec difficulté, la démarche un peu morose, les doigts légèrement tremblants, prend une tablette de chocolat et prend une première bouchée.
    C'est du chocolat cent pour cent pur, ça fond dans sa bouche et pour la première fois de la journée, il se sent investit de cette énergie divine dont il ne saurait pas se passer.

    6 h : tout habillé de cuir, Mello est en pleine négociations des abrutis notoires ; il en est alors à sa 4e tablette. Il fait de grands mouvements, et ne manque pas de monter le son pour montrer son désaccord. Oui, il refuse de prendre de nouveau en otage un ministre. Non, s'il ne se tire pas, il va se recevoir une balle dans son petit crâne. Rares sont ceux qui désobéissent au blond, ou alors, ils ne s'en tirent pas à très bon compte. Finalement, ayant réveillé tout le quartier général – il peut voir la tête de Matt qui lui jette, dans une tenue à peine décente, un regard signifiant clairement « ta gueule ».

    7 h : Les papiers de chocolat étaient entassés dans une poubelle. Ils finiraient probablement dans un grand feu, car il ne referait pas la même erreur que la dernière fois, celle où la police l'avait retrouvé avec son péché mignon. Mihael Keehl pianote sur un ordinateur, sentant la verve de l'énergie le prendre. Commander la mafia n'est pas un boulot tout simple, surtout avec ces incapables autour de lui. Voilà une tâche qui lui prendra au moins quatre heures...

    « PUTAIN MATT !!! RAMENE TON CUL ! Tu peux m'expliquer ce qu'est ce putain de fichier de jeu que tu as installé sur mon ordi ? Mais bordel, sois sérieux deux minutes ! »

    Et voilà, dès qu'il ne sait plus quoi faire, il se défoule sur Matt, mais également sur ses confrères de la mafia. Il a déjà tué, Mello, et il recommencera sûrement, aussi sûr qu'il hait Hadès, et qu'une fois le conflit terminé, il se chargera de lui faire un petit trou dans sa cervelle toute vide.

    Midi : la réserve de chocolat atteint un seuil critique, Mello également. Il est une pile qu'on ne parvient pas à éteindre, une bombe atomique sur le point d'exploser. S'il sort, c'est pour constater par lui-même, sur le terrain, que rien ne va plus : des cadavres des siens sont retrouvés, des types sont morts, il doit lui-même chercher les potentielles taupes qui pourraient les trahir dans son groupe.

    À une heure, il en trouva une, lui demanda explicitement s'il se foutait de sa gueule et lui tira une seule balle dans la tête.

    Quel chanceux : lui n'avait pas connu la fraîcheur de leurs cachots, et le manque de nourriture causé en partie par la diminution drastique de leur budget.

    15 h : Après visite des différentes firmes – avec perruque et maquillage, avec des vêtements qui faisaient de lui autre chose qu'un type juste très voyant, Mello se permit une petite visite dans un centre commercial. Il n'avait encore jamais fréquenté celui-ci, mais d'instinct, il sut retrouver le rayon des chocolats. Il grignotait en ce moment du noir aux noisettes, au goût absolument divin. Kidnappant une bonne cinquantaine de tablette, il paya son dû et se tira, sans un mot poli.

    17 h
    « Bordel, Matt ! Tu es toujours sur ce truc... ! Et merde, arrête de fumer un peu plus ! Je n'en peux plus de ces odeurs puantes, tu vas polluer tout le bâtiment !!! »

    La bombe prit en main le jouet à manettes de Matt et le balança par la fenêtre. Si voisin il y avait, il devait en avoir pris l'habitude, mais malheureusement pour Matt, il y avait en réalité un gros bassin rempli d'une eau bien crade et glauque. Mello se tira ensuite, faisant fi de ce que pouvait lui dire Matt, donnant au passage un coup de point à un mur et retournant à sa place, devant cet ordinateur.

    18 h : Mail signé de L. Après un instant d'espoir, il constata avec désespoir qu'il s'agissait juste d'une énième tentative de Near pour le faire craquer. Mello se mordit la lèvre, croqua dans une tablette 100 % noire, puis hurla. Dégomma l'ordinateur avec tout le chargeur de son arme, comme si le pauvre était responsable de quoique ce soit.

    « Mello,
    Reste à ta place, je m'occupe de tout.
    Evite de faire capoter tous les plans la prochaine fois.

    Near. »

    Ses employés étaient tous habitués à ses crises ; aucun d'entre eux n'osa donc le rassurer, lui poser une main sur son épaule, au risque de se faire tuer.
    En temps normal, Mello serait allé voir Near, l'aura frappé – pas tué, non, ce ne serait pas drôle – jusqu'à ce que ce nain blanc l'implore en sanglots. Heureux, il serait parti, relativement soulagé.

    À la place, Mello prit une énième tablette de chocolat, et se concentra sur un nouveau plan : le but ? Contrer Kira, tuer directement Light Yagami.

    22 h : Toutes les possibilités avaient surgies dans le cerveau de Mello. Il était intelligent, ses plans étaient tous géniaux, mais il n'avait pas oublié, ni sous-estimé son adversaire qu'il savait aussi très machiavélique, au point de battre L.

    Mello poussa un grand soupir, s'affalant sur sa chaise : oui, ces dix années de rébellion étaient bien longues. Oui, il était crevé, et aurait bien besoin d'une nuit de sommeil.

    23 h : Alors, pour la troisième fois de la journée, il surgit dans la chambre de Matt. Son ami ne semblait pas avoir changé de vêtements, l'odeur des pizzas lui montaient juste au nez.

    « Tu partages ? »
    Ouais.
    « Alors, ce forum des hackeurs, toujours aussi relou ? »

    Minuit tout pile : C'était rare, mais ça arrivait. Et cette fois-là, Mello s'était endormi, à moitié affalé sur le lit de Matt.

    Particularités ?

     
    Addiction très violente au chocolat, au sucre en général. A certaines nuits de grosses crises d'angoisse. Acharné de la gâchette. Lui manque le gros orteil gauche.


Histoire

    Il y a un enfant sur un parking désert, la veille de Noël. Il est immobile et il fixe juste la vitrine qui annonce Noël, en russe. Petit, mais l'air assez revêche, il est vêtu d'une assez grosse doudoune – trop grande pour lui, et ses petits cheveux blonds sont répartis autour de sa tête. On dirait un ange. Un angelot abandonné de trois ans sur un parking.

    Un ange qui se caille, là, dehors, trop seul, un chapelet entre les mains, seul souvenir de la Silhouette.

    « Je reviendrai », ont dit ses lèvres fines. Elle est grand, la Silhouette, elle le regarde toujours de haut. Avant de partir, elle a mis un papier dans sa poche – plus tard, il saura qu'il s'agit juste d'un nom et d'un prénom pour lui. Sûrement pas les siens, elle ne veut pas être reconnu.

    Alors, l'angelot attend, devant les vitrines allumées du magasin. Lorsque, deux heures plus tard, il ferme, il est presque gelé et inconscient dans la neige. Ses petites mains sont glacées dans la neige, il ne parvient plus à bouger ses pieds et le froid mortel de Russie a gelé ses larmes depuis longtemps. C'est comme ça qu'une caissière partant de son job le retrouve, puis appelle une ambulance. Qu'il est transféré aux urgences et passe un long séjour à l'hôpital.

    Il aurait pu mourir, le gamin, mais il a vécu. C'est un survivant. Une fois réveillé, de drôles de messieurs lui ont demandé plusieurs fois s'il avait une adresse, un nom, une personne qu'il connaissait. Mihael ne répond pas, il se contente de fixer son gros orteil amputé par le chirurgien, après qu'il ait gelé. Il a un gros pansement sur le pied.

    Ils lui disent qu'il s'appelle Mihael Keehl ; que, du moins, c'est ce qu'il y a de marqué sur les papiers et que c'est le nom auquel il devra répondre à partir de maintenant. Mihael hoche de la tête, presque tranquillement, comme encore dans un rêve. Il ne se souvient déjà plus de la vie d'avant, si ce n'est d'un flou assez impressionnant. Des gens à la voix compatissante, encore une fois, lui explique qu'il va rentrer dans un orphelinat – il n'aime pas ce mot – jusqu'à ce qu'une famille le choisisse et qu'il soit adopté.

    Un mois plus tard, une fois sa convalescence finie, le gamin entre dans un orphelinat à Moscou. Le nom n'est pas très important, et on attribua au gamin une chambre où vivaient déjà trois enfants, une blouse, un gros manteau et une paire de bottes.

    La première bagarre qu'il causa fut à cause d'une affaire de racket. Croyez-le ou non, mais il fourra sa fourchette dans la main de son adversaire, si bien qu'il écopa pour deux mois d'une retenue. Mihael se montrait exceptionnellement doué pour les études ; il n'était pas de ceux qui avaient besoin de réviser très longtemps pour être plus doué que les autres, car il avait une excellente mémoire...et très tôt, le gamin se rendit compte que tout le monde ici était un peu con.

    Alors il y eut les adoptions : le directeur avait bien dit que, de temps en temps, des couples venaient ici pour choisir un gamin et l'emmener. Mihael n'avait pas vraiment envie d'être choisi par une bande de relou, d'être séparé de sa bande de copain qu'il venait de se faire. La première fois qu'on le choisit – comprenez, il ressemblait à un ange, difficile de ne pas craquer pour ce gosse – il fut ramené au bout du troisième jour.

    « J'ai foutu le chat dans le broyeur. Ils voulaient pas me ramener. »

    Le gamin broya, puis alla calmement au coin, un sourire de vainqueur aux lèvres, tapa dans la main de ses copains. Et puis il y eut une deuxième, une troisième fois. Il fut décidément qualifié de gamin à problèmes, et à ce moment-là, le directeur de l'orphelinat reprit contact avec un vieil ami à lui du nom de Quillsh Wammy. Il lui dit qu'il avait un gamin, ici, qui était sur le point de créer une mini dictature dans son établissement, et qu'il correspondait à ses critères de recrutement.

    Lorsqu'il passa ce test pour entrer là-bas, Mihael ne le sut pas. Il était un gamin de sept ans, maintenant, et ça, ça ressemblait à un test pour entrer à l'avance dans le collège de la ville. Il avait confiance en lui, il savait qu'il était plus intelligent que les autres. Fuck.

    À sa grande surprise, après que le directeur eut faxé ladite copie d'examen, Mihael fut rapidement envoyé par avion jusqu'à Manchester, où il découvrit sa nouvelle maison.

    C'était un grand bâtiment, entouré par un gigantesque parc qu'il regarda avec des yeux pleins d'étoile. Cette fois-ci, Mihael avait compris que faire cramer un chat ne suffirait pas, qu'il ne retournerait pas en Russie. Le discours de l'homme qui disait se prénommer Roger, un petit vieux à l'air patibulaire, le conforta dans cette affirmation. « Vous êtes là pour devenir L. Entre vous, c'est une compétition...Le plus doué deviendra le plus grand détective au monde. » Tout cela plaisait à Mello. Doué. Détective. Argent. Il reconnaissait ces consonances si particulières. « Alors toi, tu devras porter un pseudonyme. Pour t'habituer à l'anonymat et à la concurrence. Tu t'appelleras...Mh...Mello. »

    C'est quoi ce nom de merde ?, grogna le gamin indiscipliné.

    Lorsqu'il visita l'orphelinat, qu'il parla un peu plus aux autres gamins, il comprit un peu mieux. Ils étaient tous en compétition dans un unique classement pour surpasser L, un détective illuminé qui vivait un peu en ermite. À ce qu'il avait compris, celui-ci le faisait parfois des visites, et les deux qui avaient le plus de chances de le voir, en ce moment, c'était les premiers du classement : un grand type nommé « A », un autre appelé Beyond Birthday et dont la tête ne lui inspirait pas confiance.

    Le temps de s'habituer au système de classement et Mello donna tout ce qu'il avait. C'est vers ce moment qu'il commença à manger du chocolat de manière excessive, l'infirmière s'intéressant de très près à sa santé. Très vite, il arriva dans les troisièmes, et puis...ce fut le drame. Il n'était pas le dernier à savoir la pression que les gamins avaient tous, mais cet épisode fut plus terrible que les autres.

    A se suicida. Et B, fout de rage, quitta l'orphelinat. Laissant Mello premier, un peu choqué par tout ce qui venait de se passer. Le gamin en profita, mine de rien. Il bossa pour rester à cette place qu'il avait gagnée un peu de manière providentielle, et puis...c'est vrai ce moment qu'arriva Near. Near était un gamin tout maigre et tout blanc, qui leur semblait à tous un peu autiste. Near était surtout plus fort que lui, ce qui le mit en colère : alors, lorsqu'il se mettait en colère, Mello se fâchait. Il détruisit les jouets de Near, le frappa, même. Il eut des heures et des heures de retenu, mais cela ne lui enleva pas de l'esprit cette espèce d'obsession malsaine : enlever Near d'en travers de son chemin.

    « Tu sais, Matt... », Matt était un gamin qui ne quittait jamais Mello ; ils faisaient la paire, préparant tous les deux des plans machiavéliques dans l'orphelinat. « Un jour, je vais le tuer. Je vais le dézinguer. »

    Ils étaient tous les deux dans la même chambre, ils partageaient tout depuis l'enfance : les premiers jeux, les premiers aventures et, bien sûr, toutes les bêtises. Bien con aurait été celui qui aurait dit que Matt était un garçon innocent. Il y eut quelques disputes, bien sûr, mais rien de grave. Mello découcha plusieurs fois sans que Matt ne sache où il était parti, Mello frappa quelques fois de plus Near, comme pour se défouler.

    « L est mort. »

    La sentence tomba, implacable. Mello resta ébahi, et Near eut un instant d'immobilité et puis continua son puzzle avec la connerie qu'on lui connaissait. Et puis la suite, vous la connaissez. Mello cria, Mello rouspéta, beaucoup trop choqué pour être raisonnable. Il prit ses bagages et se tira de l'orphelinat : il laissa Matt derrière lui, avec pour seul mot « C'était cool, merci mec. » Il se rendit aux States et gravit peu à peu les échelons de ce que l'on appelait la grande famille de la mafia. L'affaire Kira était grave et horrible. Pour que ce gros con réussisse à tuer L, ce type devait être intelligent, et Mello savait qu'à tout prix, il ne devait pas le sous-estimer. Et puis il découvrit l'existence du cahier, des shinigamis, remit en question le monde. Se fit exploser.

    Matt le retrouva, à moitié mort. Si, la première fois, il avait failli mourir gelé, cette fois-ci, il était passé par l'épreuve des flammes. Matt s'en occupa, Matt le berça et le sauva. Alors qu'il l'avait abandonné, il lui sauva la vie et cela consolida leur amitié. Mello guérit, ils émigrèrent tous les deux au Japon pour recommencer leurs super plans.

    Et vous savez encore ce qu'il se passa : qu'ils ne moururent pas, contrairement à ce que leurs destins prévoyaient. Et que dans les dix années à venir, Matt et Mello devinrent des piliers pour la résistance à venir. Ils renforcèrent la force de frappe de la mafia, fondèrent le forum des hackeurs.

    Et Mello se le jurait, intérieurement : il finirait par arrêter Kira. Avant Near, évidemment.


     
    blabla


    De l'autre côté de l'écran ?

    Vous  ?

     
    Tarzan

    Votre âge :
    (question optionnelle)
     
    22 ans

    Comment avez-vous trouvé le forum sur le net, que pensez-vous de lui ?  

     
    J'aime beaucoup le concept de dystopie. Et puis j'aime Mello, alors...voilà !

    Quelque chose à ajouter ?

     
    Non :)

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 4 Nov - 17:36
BOUH !!!

Alors c'est moi qui vais m'occuper de ta fiche, Princesse <3

Tout d'abord, l'habituel bienvenue sur le forum o/
Ensuite, j'aime beaucoup la manière dont tu as écrit ton caractère, sous forme d'emploi du temps d'une journée, c'est sympa, agréable à lire et surtout on ressent bien la personnalité de Mello ! C'est parfait o/ Tu es bien dans le perso !

J'ai hâte de voir la suite !

AH ET RESERVE MOI TOUT DE SUITE UN RP SINON JE NE TE VALIDE PAS !!! (Autre qu'un kidnapping, je te vois venir è_é)

Bonne chance pour le reste ! Si tu as des questions, n'hésite pas hey
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 4 Nov - 18:11
*pousse Sayu* Alors c'est moi qui vais m'occuper de ta fiche Mello. (C'est une blague, laissons la petite fille mignonne le faire.)
Et je te souhaite la bienvenue uniquement parce que grâce à toi je vais enfin pouvoir glander. ♥
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Fate Harlaown
Juliette sans Roméo
avatar
Messages : 817
Age : 20
Mar 4 Nov - 18:54
Bienvenue parmi nouuuuus <3

Contente de voir que les effectifs de la résistance sont regonflés par des gens motivés ! (Bah oui, c'est qu'on s'ennuierait presque sans vous !)

Un début de fiche que je trouve super prometteur en tout cas ! Bon courage pour la suite et à très vite en RP :D


Revenir en haut Aller en bas
Mello
Enfoiré
avatar
Messages : 424
Age : 26
Localisation : Dans ton...
Mar 4 Nov - 19:54
Merci pour vos bienvenues ! :)

Tout d'abord, Sayu, je ne te permets pas de m'appeler Princesse. A part si tu veux te retrouver au fond de la fosse à purin.
C'est tout choix, maintenant.
Merci beaucoup, vous autres !

Matt > toi et moi...Je te déconseille de glander en ma présence. outbirk

Fiche finie !
Revenir en haut Aller en bas
Nathan S. Suzaku
Ministre de la Censure et de la Propagande
avatar
Messages : 318
Localisation : Sur la Toile
Mar 4 Nov - 20:55
Bienvenue Mello !

Je laisse la main à Sayu, vu qu'elle semble déjà vouloir te harceler...et moi, je me ferais une joie de bientôt te retrouver !

...Mais dans une cellule. Fermée à double tour. mrgreen





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 4 Nov - 20:59
*Pousse Matty* Mais roh è_é Laisse moi jouer la grande !!!

*lit la fiche de Mello* OH NON TON GROS ORTEIL D: D: D: Pauvre choupi sad

Blague à part (oui tu m'as kidnappé donc mon empathie, tu ne l'auras pas è_é), j'ai beaucoup aimé ta présentation, j'ai vraiment prit plaisir à la lire ! Certains passages m'ont fait rire et d'autres froncer les sourcils ! (Le chat è_é)

Du coup tu es validééééé ! N'hésite pas à contacter Hadès si tu as des questions, il se fera un plaisir de te répondre ! (Vous êtes ennemiiiiiis ahahaha !)

Bon jeu parmi nous o/
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Mello
Enfoiré
avatar
Messages : 424
Age : 26
Localisation : Dans ton...
Jeu 26 Mar - 21:52
A Londres, quelques mois plus tard

Mello s'est tiré de la mafia une belle nuit en compagnie de Matt.
La raison ? Le ras le bol général. Il avait déjà prévu de retourner aux sources, vers l'Angleterre, le pays où il a grandi.
Depuis qu'il est ici, il s'est pas mal reposé, a résolu des meurtres sous un autre pseudonyme, "The Bearcrow", puisque sa petite cervelle blonde est incapable de se tenir tranquille plus d'une semaine.
Il est certain d'être suivi et est bien décidé à foutre une balle dans la tête au premier qu'il surprendra, surtout qu'il suspecte Near de l'espionner.
Revenir en haut Aller en bas
Mello
Enfoiré
avatar
Messages : 424
Age : 26
Localisation : Dans ton...
Sam 3 Juin - 17:20
De retour au Japon...
Mello jeta le journal publiant la photographie de ces résistants sur le trottoir, ne se fatiguant même plus pour viser la poubelle. Il ajusta ses lunettes de soleil, puis sa perruque.
La mafia n'attendant plus que lui, aussi s'embarqua-t-il dans un superbe Boing direction Tokyô, en première classe.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Version N°15 : Bang bang you're dead !
» bang, bang, my baby shoot me down ✗ TIGAN
» bang bang, je suis un cowboy ! YIHA ∞
» BANG ELISA Δ Tu as déjà vu un pingouin respirer par les fesses ?
» J'vais sûrement perdre ma vie, BANG BANG ! Noah&Wayne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Note RPG : une nouvelle ère :: Prélude à la nouvelle ère :: Fiches de présentation :: Fiches validées-
Sauter vers: