Pitié et allégeance à toi, Kira ! La foule s'inclina en silence, respectueusement devant cette idole masquée et inconnue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Là tout n'est qu'humeur et vanité, luxure névrose et stupidité.

 :: Hors RP :: Archives (numériques) :: Anciennes fiches de présentation Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 23 Avr - 18:19


    Fiche de présentation



Informations Générales


    Véritables noms et prénoms :

    Iwa Junichiro

    Faux noms et prénoms (ou/et pseudonyme) :

    J'avance à visage découvert, j'ai Dieu de mon coté.

    Âge :

    34 ans.

    Convictions politiques :

    Pro-Kira

    Rôle :

    Premier ministre.


Descriptions


    Physique :

    Mon physique est le résultat d'un réel travail et d'un bon résultat au loto génétique, j'en prends grand soin. Tout le monde discrimine sur la beauté, je l'ai pas inventé, alors je m'en sers – mais pas trop non plus, faut du respect de soi. Je m'habille presque tout le temps à l'ancienne, en kimono en soie, pour faire plus sérieux. Je suis la première femme à occuper ce poste (excusez du peu), donc il n'y a pas vraiment d'uniforme protocolaire attribué à la fonction.
    Sinon à poil je fais un mètre soixante, je suis très fluette, avec un joli visage de poupée japonaise. Je remercie les hasards de la génétique pour ce merveilleux cadeau, tous les jours. Comme j'ai une maquilleuse, un coiffeur, une habilleuse, un coatch pour la bouffe et le sport, une manucure et une esthéticienne, je vieillis très bien.

    Caractère :

    Pragmatique. Je le vois comme ça. J'aime bien faire parti de quelque chose de plus grand que moi qui aide le monde à progresser, ça me fait bien dormir la nuit. Faut pas gamberger dans la vie de toute façon, ça apporte que des problèmes. Toujours aller au fond du délire, c'est ce qu'il faut. J'aime bien m'amuser aussi, mais je suis trop vieille pour en faire un choix de vie. Donc sinon j'aime la Jpop, les longues balades sur la plage au clair de lune et lire la terreur et le doute dans les yeux des gens quand je leur crie dessus. Et négocier en foutant la pression. Et influer sur la destinée d'inconnus. Et Mon Petit Poney et les mangas avec des mecs qui se tripotent. Mais pas les petits chiens qu'ont les femmes de mon âge sans enfant, je trouve que qu'ils ont l'air con. En plus ça bave. Dans Nintendogs, à la rigueur.

    Particularités ?

    Ma main dans ta gueule.


Histoire


    Je me souviens plus trop... je préfère pas en fait. J'ai fait le choix d'oublier à un moment de ma vie, et tout s'est tellement déformé au fil du temps, j'ai tellement revisité certains souvenirs sous l'angle de la psychose que je ne sais plus ce qui était vraiment là ou pas. La mort de ma mère et de mes frères et sœurs. Tout ça ouais. Les criminels. Mais c'est de l'histoire ancienne maintenant, il faut oublier pour avancer. Vivre dans le passé ça mène à rien. Ma première méthode pour l'amnésie – être en mode autodestruction tout le temps – n'était pas très efficace, je suis passé à quelque chose de plus... spirituel.

    Donc je me souviens mieux à partir de l'hôpital psy. J'étais une grosse merde. Toujours à me plaindre et même pas foutue de trouver le bassin toute seule tellement j'étais une épave. Ça a bien changé. Kira n'existait pas encore, ça m'excuse. Les criminels faisaient tout ce qu'ils voulaient – tuer ma famille, par exemple – et j'avais peur tout le temps. La foudre est tombée tellement près... Je crois que j'ai encore l'image du parquet en dessous du lit où je m'étais caché encore incrusté dans ma rétine tellement je me suis vu mourir là. Et ça a duré longtemps. Les cambrioleurs ont fait ce que font tous les hommes qui se sentent libres : de la merde. J'ai entendu hurler ma mère longtemps. Et je l'aurais fait aussi si ils m'avaient trouvé. Mais ils sont parti, avec les bijoux, un peu d'argent liquide, la hi-fi, des conneries comme ça. Évidemment qu'ils ont été retrouvé, avec tout l'ADN qu'ils ont laissé partout. Évidemment qu'ils ont eu des années et des années de prison, et que Kira les a tué peu après, sans même que j'ai à prier pour. Mais ma famille n'en reste pas moins morte. Pour une histoire débile de vengeance de la mafia, et de deux couillons qui ont pas su s'arrêter à temps de tabasser des gosses. Ils ont tué par distraction, par bêtise, ma mère et mes frères et sœurs.
    Et mon père a survécu. La chance. Il a même trouvé la force de mentir à la police et de me conseiller de faire pareil. Je me souviens plus de ce que je leur ai dit, j'étais sous le choc. L'hôpital m'a envoyé voir un psy, au début, pour gérer le traumatisme. Ouais. Pour surmonter la mort de toute sa famille, rien de mieux que deux heures par semaine à discuter avec un bobo coincé du cul. Ça aide vachement. Bref.

    Évidemment, l'école ça a marché moyen, j'ai pas réussi les concours d'entrée à l'université. Je sais même pas si j'étais en état d'écrire mon nom sur la feuille. J'ai mes... mauvaises périodes, qui se soldaient généralement par un petit séjour à l'HP ou en foyer – quand j'étais mineure. Y a mon père qui s'est suicidé aussi vers ce moment là – il a eu du mal à s'en remettre, surtout que tout était de sa faute. Mais... ah, c'est flou toute cette époque aussi. L'ancien temps où j'avais pas le pouvoir sur les autres pour me sentir bien. C'était difficile. J'étais une gamine maigrichonne et taciturne, sapée en gothic lolita du pauvre, qui foutait des coups de boule aux gars au bout de trois bières. Je traînais n'importe où, avec n'importe qui, pour faire n'importe quoi. Il faut passer à l'âge adulte à un moment et arrêter de se conduire comme un animal, mais je ne l'ai compris qu'au bout de beaucoup de déboires. En attendant je vivais selon les caprices de mon hémisphère droit. Je n'ai gardé de cette époque que ma taille fluette et quelques fausses dents – des coups de boule mal calibrés. J'avais des amis pourtant à l'asile, mais c'était pas possible de les garder dans le contexte actuel.

    Y avait Midori, ma meilleure amie du lycée qui m'avait introduit dans le groupe, grand Jan, petit Jan, Naoki le copain de Midori, un gros baraqué connu sous le pseudonyme de « Chouquette », Himiko, Kyô, plus les potes de potes qui gravitaient autour. Y avait aussi mon copain de l'époque, un espèce de Yakuza, fils d'un des amis de mon père, qui pouvait me payer des tas de fringues et des restau. C'était une chouette période, les meilleures années de ma vie et tout ça. Bon, Kira n'était pas encore arrivé, mais en l'attendant on savait faire passer le temps comme il faut. De toute façon j'étais pas assez mûre à cet âge là pour changer le monde. Ça m'a donné des atouts pour plus tard. Je me souviens précisément du moment où on a décidé de foutre le camp de tout ça.
    C'était en cours de dessin ou une connerie dans ce goût là, au lycée. Encore une activité où on nous prenait pour des cons, à peindre avec les doigts sur une feuille en papier comme des enfants de trois ans. Et on avait le droit à deux tubes de peinture chacun. Je m'en souviens, j'avais eu le droit à un jaune et un bleu. Du coup j'ai demandé si je pouvais emprunter du rouge à quelqu'un, normal quoi, comme ça j'ai les trois couleurs primaires. Mais la prof a dit non, parce que c'est deux tubes chacun hein, on l'a dit en début de cours. Sinon c'est le bazar. Faut des règles hein. On veut pas de gens à se balader à travers la pièce de la peinture plein les mains pour salir partout. Puis c'est joli aussi le jaune et le bleu, on peut faire du vert avec et ça fait déjà trois couleurs. Tu peux très bien faire une jolie peinture avec trois couleurs non ?

    J'suis juste sorti de classe à ce moment là, sans rien dire, et mes potes m'ont suivi. Y avait pas besoin de mot. Un monde où on a pas le droit de traverser une pièce pour transbahuter de la peinture, c'est pas un monde dont on a envie de faire parti. On est juste arrivé à saturation de connerie. Donc on a bu du saké tout l'aprem et j'ai vomi dans une poubelle.
    Ensuite, les jours se sont plus ou moins suivi. Mon copain m'a bien aidé pour rien glander, en m'arrosant d'argent. Il dealait ou un truc comme ça. Y avait de la drogue à un moment dans l'histoire en tout cas. Par rapport à un vrai Yakuza, c'était un petit rien du tout, mais il palpait assez pour me payer des fringues et des sorties à la hauteur de mes ambitions. Ensuite il y a eu une énième crise économique, qui a bien préparé le terrain pour la venue de Kira puisqu'on est tous devenu un peu nationaliste et agressif. C'est à cette période que je me suis mis à mettre des kimonos valant un PIB ou deux, parce que « une femme a un rôle à tenir ». Puis ça me va drôlement bien, et ça me laisse la place de bouger pour me bagarrer avec des abrutis à quatre heure du matin. Puis l'effet de surprise. Personne n'est préparé au spectacle d'une crevette d'un mètre soixante en kimono qui fout des droites à un salaryman malchanceux.

    Ensuite, hélas, j'ai eu vingt cinq ans, ce qui m'a rendue inapte à pas mal de trucs d'ordre hédoniste. Puis toutes les institutions d'aide à la jeunesse en ont plus rien à foutre de ma gueule, donc fini de foyer de jeune travailleur et les aides sociales. Mais Kira montait au pouvoir en même temps, et enfin j'ai vu la lumière. J'ai arrêté d'avoir peur de l'avenir, parce qu'il apparaissait brillant. Même si j'avais moi même sombré dans la petite délinquance depuis un moment, je craignais encore les « criminels » de mon adolescence. Ou j'étais tout bêtement illuminée par la venue du messie. Il allait arranger tous les problèmes, mêmes ceux qui se trouvaient uniquement dans ma tête.
    J'ai postulé pour travailler dans la fonction publique, parce que l'armée allait m'envoyer chier à cause de mon dossier médical. Mes chances de succès étaient assez mince, à vrai dire. J'ai pas eu le boulot grâce à mon extraordinaire absence de diplôme ou mon charisme enivrant, j'ai juste sucé le recruteur. Oui c'est triste, blah blah, mais dans le fond j'avais déjà vu bien plus traumatisant que ça. De toute façon, un mec désespéré au point de filer un boulot à une incompétente pour pouvoir tirer son coup doit avoir une vie bien pire que la mienne. Je l'ai fait tuer il y a quelques années de toute façon. En soi c'est pas scandaleux, mais les gens deviennent très culs-bénis dès qu'il s'agit de politique.

    Au début ça a été dur ce truc, j'ai dû écraser violemment ce que j'avais dans la tête à grands coups de neuroleptiques, histoire de rester connectée au monde fascinant de l'administration. J'avais un tas de chose à apprendre : me saper comme une vieille, suivre un traitement dentaire, écrire sans trop de fautes d'orthographe, me lever avant midi, ce genre de chose. Heureusement, j'ai beaucoup de défauts, mais je ne suis pas bête. J'apprends vite. Et les petits névrosés de mon service ont tous une faiblesse en commun : ils ont une résistance nulle à la violence. Physique ou mentale. Ils sont tellement habitués à être sournois et hypocrites que la franchise d'un hurlement de colère les désarme complètement. J'ai eu la sensation d'être un loup dans un univers de mouton, parmi eux. Moi je suis pas omnubilée par mon petit confort physique et mental, je sers la Cause. Kira.

    Toute cette affaire a commencé à vraiment décoller quand j'ai fait une énorme connerie. Un jour sans médicament, probablement. J'étais greffière ce jour là pour une réunion avec un ambassadeur. Un gros en plus. Celui de l'ONU. C'était tendu, il venait pour chouinner, le premier ministre venait de mourir à cause de rebelles, grosse baisse de confiance au sein du gouvernement nouvellement crée. Donc, cet ambassadeur, il se plaignait, gna gna gna droits de l'homme tout ça. Bah au bout d'une heure, j'en pouvais plus de l'entendre baver sur Kira, je me suis levé et lui ait mis une énorme droite. Puis un coup de boule, en sautant pour attendre sa tête. Puis un coup de genou dans les couilles, un coup de coude dans la trachée. Une fois à terre, un coup de pied dans le bide et pour finir un molard dans sa face.

    - Mais comment t'oses dire que Kira arrange rien ?! EN PLUS ON VOUS PINE TOUS LA GUEULE, ON VOUS PINE JUSQU'A LA GLOTTE !

    Du coup ça a foutu un peu une ambiance de mort et l'ambassadeur est rentré chez lui d'urgence en hélico médicalisé, mais l'ONU a rien dit. L'ONU était effectivement pinée jusqu'à la garde, au fin fond du fond. Kira peut tuer qui il veut et personne a envie de se lever pour mourir le premier. Quand tout le monde ferme sa gueule, ça fait un pays stable et tout le monde prospère. Enfin surtout moi. Et les droits de l'Homme ont rien à voir là dedans.
    Kira a entendu parler de ma prise de position, et il savait aussi que j'avais des contacts avec la mafia. Il lui fallait un taré nucléaire pour gérer ses affaires. Ça s'est emboîté à peu près comme ça. Il avait la nécessité urgente de quelqu'un qui se formaliserait pas de faire mourir des enfants, en fait, mais assez sain pour tenir une entrevue sans foutre le feu au bureau. Puis c'est gentil les filles, dans la tête des gens. Ça pense que à pas mourir seule, faire des gosses, et à la fermeté de ses seins, les filles.

    Le projet avec les shinigamis, donc. Comme il en faut beaucoup pour me bouleverser, j'ai pas mis cent sept ans me remettre de toute cette histoire de cahier de la mort, de dieux moches et de sacrifier la moitié de ma vie pour avoir des yeux magiques. Voilà pourquoi Kira voulait quelqu'un de pas trop formel. Y en a qui pourrait sourciller de mélanger des gens avec des créatures mythologiques. Où est ce que les scientifiques ont récupérer ces ADN d'ailleurs ? Je sais pas, j'ai pas tout fait personnellement, moi je me suis occupé de la logistique. Trouver des cobayes, déjà. Kira savait aussi que j'avais des contacts dans le « milieu ». J'ai fait l'intermédiaire. On a récupéré un peu de tout, des prisonniers politiques africains, des gosses tchétchènes, d'Asie du sud est, des sans papiers européens, un peu d'opposants d'Amérique du Sud, surtout des gêneurs quoi.

    L'immense majorité est morte en moins d'un an. Je suis pas spécialement allée voir moi même, des gens m'ont fait des rapports. Apparemment, si le cœur lâchait pas immédiatement, il se produisait des « mutations non viables ». Comme chier ses propres organes, par exemple. Statistiquement, ce sont les enfants et les adolescents qui supportaient le mieux la greffe. Et par « mieux », j'entends « devenir complètement fou, sombrer dans le coma, manger ses propres doigts et vomir du pus noirâtre toutes les demi-heure ». Donc, je disais, presque aucun n'a survécu aux expériences plus d'un an. Qu'est ce qu'espère Kira avec ces recherches ? Aucune idée. Certains cobayes ont fini par montrer des talents particuliers mais... du coup il se sont enfui. C'est dur de retenir prisonnier des trucs qui peuvent voler ou se rendre invisible. Ça a été une grande surprise, jusque là les sujets baignaient tous dans une grande confusion mentale, étaient tous amnésiques. Pas trop de sens de l'initiative quoi. Heureusement on en a d'autres plus frais. Fini les gosses catatoniques ! Enfin je regrette Thirteen. Elle était... rafraîchissante. Sa vision naïve de la vie faisait réfléchir parfois. J'ai l'habitude de gens qui considèrent comme universellement essentielle des choses absconses. Comme avoir une jolie cravate. Mais pour elle l'important c'était de savoir comment on dit « banane » en humain. En plus j'adorais ses fringues, je peux plus m'habiller comme ça moi maintenant, je suis trop vieille j'aurais l'air conne.
    Sinon y avait le petit russe, le seul a avoir survécu à la première fournée d'expérience, mais il était beaucoup moins intéressant. La plupart du temps il bavait en regardant dans le vide, ou il hurlait les yeux révulsés. Et quand il s'est enfin révélé intéressant, la première qu'il a fait c'est de s'enfuir. Mais bref. Combien de semi-shinigamis « viables » avons nous crée ? Attends je regarde mes papiers... hmm... une grosse vingtaine tout au plus. Et sur tout ceux là, peut être une quinzaine avec des talents intéressant. Mais utiliser ça, c'est comme donner des ordres à un groupe d'enfants d'autiste. On lâche pas l'affaire pourtant, ça finira bien par se révéler utile un jour. Et Kira y tient beaucoup.

    Donc, je n'ai pas encore tant parlé que ça de notre Dieu à tous. Je suis le seul être humain à l'avoir vu en vrai, je crois. Il m'a confié le cahier pour ses complots, m'a demandé de prendre les yeux. L'homme est... humain. Un humain particulièrement intelligent, qui aime expliquer ses plans sur des lignes et des lignes, avec des complots dans les complots dans les complots, enrobés de feintes et de mensonges. Il m'a confié les ministres aussi. L'autre névrosé du bulbe, le taré violent, tout ceux là. Venez à moi les petits fonctionnaires, le Royaume de Kira vous appartiendra.

    Conclusion : Blah blah personne ne lit cette merde de toute façon, sauf si il y a prétexte à tirer dans les pattes de quelqu'un blah blah.


    De l'autre côté de l'écran ?

    Vous ?

    Je suis un sale fils de pute.

    Votre âge :
    (question optionnelle)
    Vingt deux.

    Comment avez-vous trouvé le forum sur le net, que pensez-vous de lui ?

    J'l'ai trouvé dans la chatte à ta mère. è_é

    Quelque chose à ajouter ?

    J'ai demandé à Nathan avant de changer le sexe du premier ministre et de piller un avatar hein. n_n

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 23 Avr - 22:13
Bienvenue parmi nous  smile 
Le fait que tu ais pris l'avatar d'un autre personnage vacant porte à confusion :/
Mais sinon, j'aime bien ta présentation !
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 25 Avr - 1:32
OUlà, oulà, oulà... désolée de vous contredire belle demoiselle aux cheveux de jais mais le premier ministre, Junichiro Iwa, est un HOMME.

Il a déjà été joué par le passé et c'est un personnage ''tragi-comique'' (et l'expression n'est pas de moi, je vous l'assure) qui a entretenu une relation quelque peu étroite avec une semi-shinigami (à savoir Thirteen) qui s'est échappée du laboratoire depuis quelques temps.
Je ne connais pas tout les détails de son histoire, juste quelques anectodes. Comme quoi, par exemple, il aurait torturé Hadès et qu'il est légèrement décalé au niveau de sa vision du monde bien qu'il prône autant la justice de Kira bien évidemment.

Bien à vous.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 896
Age : 26
Localisation : Dans le QG du gouvernement
Ven 25 Avr - 9:42
Coucou !
Avant que tout le monde vienne poster sur cette fiche, je voudrais dire que nous avons convenu avec le joueur de Iwa (qui fait aussi Mordred) que celui-ci serait désormais une femme.
La question : comment faire vu que j'ai déjà rp (sous-entendu tout perso qui a rp avec lui) avec lui est simple. Ces rps se sont tout de même passés...changez juste le sexe de Iwa dans votre tête.
Pour l'avatar, Eliott, normal aussi. Je me changerai d'intervertir.
Cela dit, je vous encourage à envoyer vos rps pour qu'elle comprenne mieux son personnage, étant donné que le précédent Iwa a été un personnage très marquant.

Merci !
Hadès


Join us !



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 25 Avr - 21:06
Salut !

J'étais pas là quand Iwa a été joué une première fois, et c'est écrit dans ma fiche que j'ai demandé la permission pour changer mon perso de sexe et piquer un avatar (mais faut l'avoir lu pour le savoir, certes). Soyez indulgent quand même. ><"
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 25 Avr - 21:55
Ah oui :o Toutes mes excuses, je lis rarement la partie "Derrière l'écran" !
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 29 Avr - 15:41
Coucou.

Voilà j'ai bâclé fini. J'ai vraiment hâte de rp avec des gens si charmants. :)
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 262
Age : 27
Localisation : Somewhere..
Mar 29 Avr - 18:31
Bienvenue :D Heureuse de voir un Junichiro sur le forum ^^. J'aime beaucoup ta vision de ce personnage, surtout sa vision sur les semi shinigami, qui est très réaliste. C'est vrai que ça change Junichiro en fille mais ça a son charme.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 29 Avr - 18:38
Ooooh merci ! : D
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 896
Age : 26
Localisation : Dans le QG du gouvernement
Mar 29 Avr - 18:55
Tout est bon, aucun problème pour te valider, tu connais le chemin du rp, n'hésite pas à en démarrer !
Je pense que tu n'auras pas de problèmes pour trouver un partenaire.


Join us !



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» Amis, envers et contre tout [ PV ]
» La politique du « tout va mal »...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Note RPG : une nouvelle ère :: Hors RP :: Archives (numériques) :: Anciennes fiches de présentation-
Sauter vers: