Pitié et allégeance à toi, Kira ! La foule s'inclina en silence, respectueusement devant cette idole masquée et inconnue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Junichiro Iwa
Invité
avatar
Junichiro Iwa
Mer 30 Nov - 2:48
Une boutique là !! Et la une autre !! Décidément il y en a plein, toutes plus belles les unes que les autres, mais celles que je préfère sont celles de jouets, de livres, et de thé, si un jour vous vous aventurez chez moi vous découvrirez que ma chambre est remplit de peluche, de groooooos Tedybear en tous genres, peut-être est ce du au ... Mais de quoi je parle moi, ça ne vous regarde pas en fin de compte. Je suis ici pour trouver un cadeau à offrir à Kira, un livre ce serait formidable.

Du coup j'entre dans cette nouvelle librairie qui semble avoir ouverte ses portes il y a peu de temps. Ouf il y a du monde, mais quand on a le physique d'un homme maigrichon comme moi, ben on arrive à se faufiler partout assez facilement. C'est l'endroit que les étudiants devraient fréquenter le plus, malheureusement de nos jours ce n'est pas vraiment le cas, on peut en  voir quelques-uns, dans les rayons mangas, informatiques, cuisine, mais dans les rayons traitant de l'histoire, de la guerre, de la poésie ou de la littérature, ben bizarrement on se se bouscule pas autant quand dans les rayons jeunesses.

Je voyageais de rayons en rayons, examinant tout le monde, car vous devez le savoir, ou peut-être pas dans tous les cas je vous le dis, je peux tout savoir de vous, votre nom prénom et le temps qu'il vous reste à vivre, c'est jubilatoire de savoir que tout repose dans mes mains, que Kira lui-même m'a confié cette mission, j'ai eu la chance de le rencontrer un jour et il m'a fait rencontrer cet être étrange, oups je ne suis peut-être pas censé vous le dire, bah c'est trop tard, si vous le répétez je vous tue héhé.

Mais attendez, ce n’est pas Arashi que je vois là-bas ? ... Il est grand, fort, cheveux rouge, rayons histoire de la guerre, c'est forcément lui, ça me fait penser que je devrais aller chez l'ophtalmologue un de ces jours, je m'approche de lui doucement, je ne veux pas l'effrayer, tient son nom n'est pas le même ... Peut-être que tout le monde même au sein du gouvernement donne un faux nom au cas où, ce qui je dois avouer totalement ... Énormisime ! Ils sont tellement intelligents et je suis sûr que cette idée vient de Kira lui-même !

-A..ra..shiiii ! C'est moiiiii, alors en train de fouiller dans les rayons ? Tu as trouvé ton bonheur ? Moi je cherche encore, je veux offrir à Kira un livre digne de sa grandeur tu me proposerais quoi ?.... Tien j'avais pas vu tu as un peu perdu du poids, tu as cessé de t'entraîner ?

Je lui tournais autour comme un foufou, puis je me raidi devant lui d'un seul geste, la tête droite, le regardant droit dans les yeux.

-Tu as eu vent de cette nouvelle recrue, à ce qui parait elle est douée et pas qu'un peu, bien sûr que tu as due en entendre parler c'est toi qui l'a formé, tu en penses quoi alors ? Une bonne recrue ? A mettre dans son lit ou pas ... ?
J'espère qu'elle fera du bon travail, il y a encore tellement de pourriture dans tout ce petit monde, et si peu de temps pour tous les exterminer j'en perds le sommeil par moment tu sais ça ?
Je ne dors pas souvent, je ne dors pas souvent tu sais, tu sais ?
Junichiro Iwa
Revenir en haut Aller en bas
Hadès
Mort et enterré
avatar
Messages : 874
Age : 26
Localisation : Pas là où se trouve Arashi
Mer 30 Nov - 19:14
Quoi ? Mais c'était qui, ce type ?

Résumons cette scène à la limite du burlesque. Hadès était parti ce jour-là acheter quelques livres. Même s'il s'était activement engagé dans la résistance, il savait que son frère ne l'aurait jamais dénoncé à la police et que par conséquent, ils n'avaient pas sa photo – ben oui, sinon, depuis qu'il avait été fait prisonnier, il serait déjà mort d'un arrêt cardiaque. Kira n'était pas du genre à accorder une grâce providentielle aux prisonniers dont le frère serait dans le gouvernement. Plutôt le contraire, en effet, surtout qu'il ne leur avait rien apporté de bon : aucune information, ni lieu de réunion. Bref, il s'était rendu en pleine ville habillé très simplement – un blouson, un jean noir, ses cheveux étant simplement retenus par un élastique. Il n'avait pas de perruque, pas de maquillage. Vous pourrez y voir là une preuve récurrente du fait qu'il soit vraiment tête en l'air ces jours-ci ou une volonté implicite de retrouver Arashi dans le but de lui parler.

Il se trouvait donc dans cette librairie qui venait d'ouvrir au rayon de la guerre. Là, il y avait pas mal de livres très intéressants sur la guerre et l'art de la guerre. Dans un coin, il trouva toute une collection du Prince de Machiavel et grimaça en repensant à l'agitateur public connu sous le même nom. Cet espèce d'idiot lui aura tout de même apporté bon nombre de soucis...il s'ébouriffa un peu les cheveux, détournant son regard vers ce qui semblait être des ouvrages assez vieux, datant de plusieurs générations. Il en saisit un, le sourire aux lèvres et l'ouvrit, commençant à déchiffrer les premières lignes. Il n'eut pas le temps d'aller bien plus loin : en effet, quelque chose – quelqu'un ? – vint le surprendre et s'adressa à lui directement.

Quoi ?

Un résistant qui le reconnaissait, ici ?

Et puis il réagit au nom par lequel cet homme venait de l’interpeller : Arashi. Et à sa connaissance, une seule personne qu'il connaissait se nommait de cette manière. Son frère. Cette ordure au service de Kira. Et par conséquent, si ce type l'adressait et osait le tutoyer, alors qu'il en était déjà tout de même à un poste conséquent dans la hiérarchie du gouvernement, cela voulait clairement dire que cet individu était un de ses égaux, si ce n'était plus haut placé. Et qu'il ne devait savoir qu'Arashi avait un frère renégat, sinon il aurait douté en le voyant, aurait clairement hésité avant de lui sauter dessus et de...de...raaah !

« Un livre ? »

Il regarda l'individu dans les yeux de manière totalement impassible. Il risquait sa vie en se faisant passer pour lui-même alors autant aller dans le sens de l'énergumène, lui faire penser qu'il était Arashi Darkwood. De toute manière, ce n'était pas bien dur de l'imiter : à ce qu'il savait, Arashi était quelqu'un de sérieux, fidèle et n'aimant pas des masses faire des blagues. Il ne savait pas du tout qu'elle était son type de femme mais se débrouillerait sûrement bien...Après tout, un type à l'apparence aussi faible et décharnée ne pouvait pas être bien dangereux. Il réussirait sûrement à l'embobiner.

« J'ai eu deux ou trois soucis ces derniers temps. Avec le nouveau produit pour « tester » nos patients, vous savez... », ils étaient dans une librairie, ils ne pouvaient pas se permettre de parler de ces choses-là trop fort. « Je vous déconseillerai de prendre un classique, Kira doit déjà connaître. Une histoire distrayante de préférence, ça lui enlèvera la tête de tous les problèmes auxquels il peut faire face... »

Pauvre petit Kira, malmené par un nombre vraiment pas menaçant de résistants. Qu'il lise et leur foute la paix !

« Oui...la nouvelle recrue...Vous êtes vraiment fatiguant, vous savez ? Il y a une crèche à côté, je dois vous y emmener ? Comme vous dire...Potable, et je ne vous la laisserai sûrement pas. Elle sera sûrement efficace sur le terrain. »

Il n'y avait pas besoin d'avoir rencontré cette personne pour le dire : en général, les rares cinglés qui se présentaient devant Arashi étaient motivés et très doués. Parce qu'il en fallait, de la motivation, pour bosser avec cet âne bâté.

« Bon...Je t'offre à manger, c'est ça ? Le restaurant d'à côté fait un repas spécial enfant à moindre coût. Ça devrait être à ta hauteur ! »

Il lui jeta un regard furieux digne d'Arashi lui-même, puis se mordit les lèvres, pensant à cet instant même que sa cicatrice, elle, était toujours bien visible sur sa joue. Comment justifier le fait qu'il ait une telle blessure ? Il ne pourrait certainement pas lui dire qu'il s'était fait cela il y avait quelque chose, la blessure étant beaucoup trop vieille. Bon, au pire, il y avait toujours ce revolver qui était dans son sac et la Résistance ne rechignerait pas à l'idée d'avoir un otage à échanger contre quelques martyrs...

« Vous venez ou cherchez encore ce livre ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 2 Déc - 0:51
-Mais bien sûr, une histoire, de quoi lui changer les idées, décidément tu es vraiment de bon conseil, bon écoute je ne vais pas tourner autour du pot, ne me traites pas comme un enfant, tu sais de quoi je suis capable. Dans tous les cas, je ne te dirais qu'une chose "Non" je ne viendrais pas avec toi, non je n'ai pas faim, et non je ne suis pas un môme. Et tu sais quoi, j'ai un rendez-vous ce soir, mais je retiens tes dires. Je ne suis pas sourd après tout, j'ai hâte de la rencontrer ce soir, mais tu es déjà au courent bien sûr. Ce soir risque d'être très amusant ! De un, une rencontre et de deux un terrain de jeu, rien de telle qu'une descente pour se remémorer le bon vieux temps n'est-ce pas ? Mais toi tu sais déjà ce que c'est, tu es un chef dans la matière n'est-ce pas ?
Je pense avoir mon idée pour le livre "Le petit prince" très grand classique !!... Et Arashi depuis quand tu as cette ... Nah oublies ce serait déplacé de ma part et je crois que mes yeux ne sont plus tout à fait au point...


Je me demande bien si ce que j'ai vu était vrais ou si c'était mes yeux qui m'avaient joué un tour, je sais que ma vue n'est plus ce qu'elle était, mais bon, bah ce n’est pas grave, je me tenait devant lui, lui, grand personnage des élus de Kira, je ne tenais pas en place j'avais qu'une seule hâte c'était d'être ce soir, cela devait certainement ce lire sur mon visage.

-Tu sais quoi c'est moi qui vais t’offrir quelque chose à manger, où à boire, un café peut-être ou un saké ou encore un whisky comme à ton habitude aha !! Allé ne dis pas non !!!

Je balançais ma tête de gauche à droite tel le balancier d'une pendule, attendant avec impatience sa réponse, mais trop de chose se bousculait dans ma tête, il me fallait acheter le livre, vérifier l'heure, offrir quelque chose à Arashi même si je devais le supplier pour ça et il savait que j'en été capable!

Ils diffusaient de la musique dans toutes les boutiques, et bien sûr la librairie ne faisait pas office d'exception. Pourquoi de la musique de noël, c'est ennuyant, pourquoi pas de la musique comme celle que Misa Misa écoutait, ou encore un de ses groupes trash-électro japonais... Il m'arrivait d'en écouter de temps en temps, j'aime bien l'effet produit, ça vous donne une de ses envie de vous défouler, il me fallait à chaque morceau, taper sur quelque chose, ou encore faire appelle à une prostitué choisit par Kira pour" moi-même", pour que je puisse me défouler comme il se devait de le faire sur ce genre de personne. Bah il m'arrivait par moment de déraper et que ben... cela aille un peu trop loin, mais d'habitude je réussissais à contenir mes pulsions meurtrières c'est juste que par moment c'était un peu difficile, faut me comprendre aussi, j'ai été traumatisé! Kira lui le comprend, il m'aide, il m'aime bien lui...

-Arashi ??? Alors tu vas rester là un instant je cours chercher le livre en question, à moins que tu ne veuilles venir avec moi dans le rayon enfant ? Je te vois très bien en train de lire un livre de lapin rose à des petits enfants .... Alors ???
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Hadès
Mort et enterré
avatar
Messages : 874
Age : 26
Localisation : Pas là où se trouve Arashi
Ven 9 Déc - 21:20
Connerie.

Ce type ne pourrait pas s'intéresser à la qualité de ses bretelles ou bien ne pouvait pas ne pas être ami avec son frère ? Il est bizarre, et bizarre est encore un mot trop gentil pour lui. Alors comme cela, il était censé savoir de quoi il était capable ? Ce mec l'intriguait fortement. Il avait l'air d'un parfait bisounours mais semblait cacher le fait qu'il soit un gros psychopathe. Ce qui l'inquiétait, c'était ce mot « descente », apparenté au « terrain de jeu ». Cheveux noirs dont il ignorait le nom voulait très clairement – mais quel groupe ? Il fallait qu'il les aide ! – s'attaquer ce soir à la résistance. Disposait-il d'information si conséquentes sur la résistance ? Cette seule pensée rappelait brièvement au jeune homme qu'il y avait d'horribles personnes, en ce monde, qui n'hésitait pas à louer leurs services à Kira et s'infiltrer dans les groupes de résistance dans le but de lui livrer des informations. Il grinça des dents. Ce bref rappel avait été comme un énergique coup de tazer qui le persuada immédiatement d'être plus attentif dans son propre groupe et de tenter de repérer les divers comportements suspects dont pouvaient faire preuve ses « employers ».

« Je vois... »

Non, il ne voyait pas du tout. Il tentait juste de se donner une putain d'assurance alors qu'il se trouvait juste en face d'un connard de mec, en même temps qu'une horrible musique choisie par cette pétasse de Misa-Misa en personne résonnait dans le hall. Oui, Hadès était énervé. Il l'était rarement, mais dès qu'on commençait à aborder avec tant de simplicité ces vies gâchés, supprimées par des bâtards sans cœur ni âme, il devenait menaçant. Alors, c'était certain. Ce soir même, avant qu'il puisse faire ses conneries, il tuerait cet homme. Après tout, ne le prenait-il pas pour son frère ?

Hadès serrait tellement fort ses poings et était tellement concentré sur ses pensées qu'il n'avait pas remarqué que l'homme, lui, était parti dans un autre rayon et l'appelait déjà. Il avait brièvement entendu ses élucubrations à propos de l'inviter à manger et sur le fait que choisir un livre pour les enfants le ridiculiserait totalement.

Il était pacifique avant tout.

Ne pas le tuer devant tout le monde à coups de revolver.

Surtout pas. Ne pas gâcher tous leurs efforts.

Énervé, il prit dans un rayon Le petit prince puis se saisit d'un exemplaire réédité du Seigneur des anneaux, l'autre trisomique n'arrivant pas à le trouver et alla le payer avec son propre argent avant de les filer à monsieur cheveux noirs. Connard. Et il payait des cadeaux à Kira, n'était-ce pas l'ironie du jour ? Au moins, avec le livre de Tolkien, le message était clair : Kira était Sauron, et point. Il prit ensuite celui qui était censé être son collègue par la manche et le tira d'une poigne énergique vers dehors.

« Alors allons-y, à ce café ! Et dehors, je déteste cette musique ! »

Il marcha jusqu'à un endroit qui lui parut sympa, assit sur une chaise et désigna l'autre place au « collègue » avant de prendre la parole. Maintenant, c'était le temps des négociations. En cas d'urgence, il pourrait toujours fuir : il se trouvait près d'un embranchement de ruelles sombres et connaissait extrêmement bien les petites rues de Tokyô.

« Il faut qu'on parle de ton petit jeu de...ce soir. On t'a filé un mauvais dossier. Ce sont les mauvaises personnes, juste un club de golf quelconque. »

Le garçon arriva.

« Un café. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 10 Jan - 21:21
- Et pour moi ce sera un cappuccino merci, mettez moi un vers de saké chaud à côté aussi, hummm voilà ce sera tout !

Le garçon, prit la commande, je suis sûr qu’en son for intérieur il devait trouver ça très bizarre de boire ces deux boissons, Quoi vous avez jamais essayé ben faudrait peut-être.
Quoi, comment ça pas le bon dossier, Arashi divague ou quoi ? C'est pourtant bien ce qui m'a été dit, bon, attends pas de précipitation, voyons voir qu'est-ce qu'il a dire histoire de ...

-Ah bon, comment ça, explique toi, parce que selon mes sources et d'après celui qui m'a confier le dossier il est clairement indiqué que ce sont des rebelles ils doivent donc tous être détruits...

Je regardais soudain autour de moi, et m’avança doucement de mon voisin pour lui chuchoter à l'oreille:

-Regarde autour de toi, si ça se trouve, ils sont en train de nous surveiller en ce moment même, et puis un club de golf c'est parfait comme masque, non ? ahahahahaha

Je ne pouvais retenir cet éclat de rire, qui déchira le silence de noël tel le tonnerre, J'avoue que c'était assez marrent quand même, faut avouer Arashi faire de l'humour ça ne lui va pas du tout, j'avais les larmes aux yeux, décidément ça faisait du bien.
Le serveur arriva enfin avec la commande, il déposa d'abord le café puis mon cappuccino et mon vers de saké chaud, trop génial, je passais mon nez successivement au-dessus du cappucc puis au-dessus du saké, puis je revenais sur le cappucc puis le saké, ... jusqu'à que ces deux odeurs se mélange parfaitement dans mes narines, c'était marrent, mais pas forcément pour lui, il me regardait bizarrement, il était vécés ? Oh je l'avais froissé peut-être...

-Oh c'est bon, je ne voulais pas te froisser, tu as essayé de faire du l'humour, mais c'est juste pas ton truc ce n’est pas grave tu sais, chacun son truc comme on dit, ah au faite laisse la note c'est moi qui payerais. Ah moins que cela te fende le cœur de me laisser payer dans quel cas je te laisse libre de le faire ... Bon par quoi je vais commencer moi ?

Je pris une première gorgé de saké dans ma bouche puis une autre de cappuccino, mélangeais les deux, puis les avala, c'était tout bonnement ... Délicieux !!! C'était amusant de voir les gens autour se mettre la main devant la bouche en me voyant boire de la sorte, rhooo à croire qu'ils n'ont jamais vu ça de leur vie, de leur si insignifiante et misérable vie, je ne pouvais pas leur en vouloir après tout, ils ne pouvaient en rien comprendre la vie que MOI je menais, et dommage, parce que je suis sûr qui si ça avait été le cas, une bonne moitié se serait déjà flingué sous la pression ! Bon débarra.

- Bon alors parlons sérieusement, qu'est ce qui te fais dire que ce qui va se passer ce soir et totalement faux et que j'ai reçus le mauvais dossier, dans ce cas qu'est-ce que c'est que ce dossier, et où est le mien concernant ma descente, parce que je te le dis, je veux une descente, ça fait depuis tellement longtemps que je ne me suis pas amusé, et Kira m'a dit que bientôt j'en aurais une, alors j'en veux une, j'en veux une , J'En Veux UNE !!!

Tu me comprends non, toi tu en as tout le temps et moi je suis dans mon bureau à noter les noms que Kira m'ordonne d'écrire, mais une descente tu te rends compte ça serait tellement bien, en plus c'est bientôt noël ça pourrait-être mon cadeau !!

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Hadès
Mort et enterré
avatar
Messages : 874
Age : 26
Localisation : Pas là où se trouve Arashi
Mar 17 Jan - 20:57
Hum ? Hadès fronça les sourcils. Il fallait qu'il parte, le plus rapidement possible car la situation devenait difficile à endurer. Tôt ou tard, il finirait par se trahir, ne sachant pas du tout comment s'appelait ce type ou quelque chose comme cela. Hadès restait donc le plus attentif possible, guettant le moindre détail qui eut pu le renseigner sur cette attaque vraiment morbide ou quelque chose comme ça. Pour une fois qu'il avait le pouvoir d'influencer sur les choses ! En discuter autour d'un verre de thé était vraiment répugnant mais c'était ce que faisaient les grands, non ? Parler de leurs actions dégoûtantes autour d'une table...

« Je blaguais... »

Il se mordit une lèvre, goûtant le café que le serveur venait d'apporter. Fichtrement amer, ce truc...mais il aurait sans doute besoin d'être éveillé cette nuit pour essayer de contrer leur putain d'attaque. Ces personnes-là surpassaient les criminels au niveau de la criminalité, et là, il devait juste savoir où aurait lieu cette attaque pour pouvoir la contrer...Ils devaient limiter la casse et sauver les rares vies qui désiraient s'engager dans la résistance. Éberlué, il regarda cet être des plus étranges sombrer dans une espèce de folie qui...mais c'est quoi se type qui se met limite à bander lorsqu'on lui annonce qu'il va pouvoir massacrer des dizaines de vies ? Se rend-il compte que ces gens sont des humains, comme lui ? Bien sûr que non...il se souvient d'une étude sur la seconde guerre mondiale qui disait que puisque les bourreaux déshumanisaient leurs vies pour pouvoir les achever de sang froid, ils n'étaient plus humains eux non plus. Cruel. Il secoue la tête, buvant l'amer café à petites gorgées.

« Fais comme tu veux, de toutes façons ! Je m'amuse bien dans les cachots, moi, alors toi qui a tant de travail, j'en venais à me demander pourquoi tu...Hahahaa ! Pourquoi tu restais à écrire ces noms sans t'amuser ! Mon pauvre ! Tu sais quoi ? Je t'accompagnerai bien ! Tu pourrais me rappeler où ce trip hallucinatoire va avoir lieu ? Il me tarde de voir le sang couler et à deux...à deux, nous pourrons prendre notre pied ! »

Il posa la tasse de café sur la table, joignant ses mains entre elles et parlant presque en chuchotant, le ton employé dévoilant une folie simulé qu'il estimait être dans la voix d'Arashi lorsque celui-ci commençait à parler de ces sujets-là. Il ne pouvait pas comprendre ces êtres et n'espérait même pas arriver à le faire. Ce n'était pas dans ses compétences et ne le serait jamais, heureusement. En revanche, il pouvait limiter le nombre de vies sacrifiées en lui faisant cracher où aurait lieu la descente – la résistance ayant un nombre de quartiers généraux assez variés – et les encercler, les prendre en otage. Cela semblait être la meilleure solution et Hadès regarderait cela de loin, donnant ses ordres dans un micro. Il ne fallait absolument pas que l'autre parvienne à voir son visage...

« Et puis je fais de l'humour si je veux ! Alors, cette balade, on la fait ensemble ! Je veux absolument voir comme la nouvelle recrue se débrouille...ses formes...histoire de voir si...si...elle pourrait être bonne où tu penses...tu vois ce que j'veux dire, hein ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 17 Jan - 21:57
-Hum à deux ... à deux...

J'aimais bien répéter ces mots, ça sonne bien en fait, beaucoup de choses sont par deux, les yeux, les oreilles, les mains, les pieds... Il a de joli yeux dit donc, je ne m'étais jamais autant attardé sur le regard d'une personne, ... bon revenons à nos moutons, je suis sûr que Kira me laisserait une petite liberté quant à inviter quelqu'un à la fête, de plus si c'est Arashi le pauvre, il en a connu des coups dur, faut bien que je l'aide quand même.
Mais en même temps c'est Arashi, pourquoi est-ce que j'aiderais un gars comme lui, et puis il a pas intérêt à toucher Fate, elle est à moi, c'est ma co-équipière, comme si j'allais lui laisser encore me prendre quelque chose, non, non NON, elle est à moi, elle est à moi, elle est à moi...

-Elle est à moi, tu la touches tu es mort...

Oups c'était sorti, bon ben il est fixé au moins maintenant, bon c'est ou déjà que ça ce passe cette soirée... un quartier du genre shikokuya, attend ça va me revenir, ... le quatrième immeuble quartier shito...shito...shitokuyoka voilà, il y avait cet excellent vendeur de nouilles avant, quand j'étais môme, trop bonnes, mais maintenant il n'y est plus, il est mort, j'ai tué celui qui l'a tué aussi, j'ai tué beaucoup de personne en fait, mais passons c'est pas ça le plus important, alors qu'est-ce qu'il y a d'autre là-bas, ah il y a un parc pas loin il me semble aussi...

-C'est prêt de l'ancien vendeur de nouille shishi... Je pense que tout le monde s'en souvient, tellement bonne...

Je me replongeais dans mes alchimie de boisson, j'arrivais presque à la fin, et bon Dieu de Kira que c'était bon, j'avais même des bouffés de chaleur, ah l'alcool ça vous donne de ces sensations.

-Tu aimes bien l'alcool toi non ? il faudra que tu me donnes une de tes bouteille à l'occasion, j'aimerais beaucoup y goûter, avec toi si possible en prime. Je te montrerais comme c'est que d'écrire aha!!

Bon ben ma fois j'avais fini, finit de boire et de parler à cet étrange Arashi qui était présent devant moi, je me demande si son frère était toujours en vie après tout ce qu'il lui avait fait subir, il en avait parlé qu'une seule fois, quand je l'ai rencontré pour la première fois, il avait une photo encore sur son bureau de toute sa famille, mais depuis quelques temps elle n'y était plus allait savoir pourquoi, ah ben, comme j'y pense...

-Dis tu as toujours cette photo de famille qui était sur ton bureau? La dernière fois que je suis venu te rendre visite, elle n'y était plus, c'est dommage, je te trouvais très mignon toi et ton frère, et ma mère aussi, ton père avait un de ces aires sévères aha, je suis sûr que si tu avais eu une sœur elle aurait été magnifiquement délicieuse ....

Mes lèvres me chauffais, atrocement, certainement à cause du saké, allé un petit coup de langue, mes affaires sont là, bon la note, ok elle est pour moi, j'ai encore assez de monnaie pour la régler, .... et voilà c'est posé sur la table. Bon l'heure tourne fait pas que je m'attarde de trop j'ai une fête qui m'attend et je dois m'occuper de tous les préparatifs, du boulot ...

-Bon mon cher ami, il est l'heure que je te quitte, j'ai des choses qui ne peuvent attendre, héhé, tu c'est ce que c'est que de préparer tout ça, et puis on se croisera certainement collègue, ne tant fais pas pour la note c'est moi qui régale, c'est normal va...J'ai hâte de voir leurs visages, en me voyant moi grand Juni suprême ahaha!!!

J'aime bien rire ça fait du bien au moral et ça donne de l’énergie même si les gens autour de moi n'en pense pas autant, je m'en fou un peu, ils ne comprennent rien à rien de toute façon, bon alors le cadeau ici, le reste là, ma veste, j'ai tout, une poignée de main avec mon Arashi et ...Tien? Depuis quand Arashi à la main chaude ? Bon passons je dois filer, je dois être le meilleur ce soir, face à lui, j'ai toute mes chances de réussir!!
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Hadès
Mort et enterré
avatar
Messages : 874
Age : 26
Localisation : Pas là où se trouve Arashi
Mer 18 Jan - 20:27
Hadès fronça les sourcils, écoutant avec toute l'attention dont il était capable le supérieur de son frère. Car c'était bien ça, non ? Il ne connaissait pas son nom mais pour qu'il le tutoie et l'appelle par son prénom sans avoir peur des représailles, il s'agissait sûrement d'un supérieur. Il esquissa un sourire lorsqu'il entendit sa protestation, à propos de la fille dont il avait la charge, la fameuse recrue dont il avait parlé au début. Il hocha la tête, s'éloignant un peu de la table. Drôle de type, il ne serait heureux que lorsqu'il serait derrière des barreaux. Il fronça les sourcils lorsque le type parla d'un clan de résistants juste à côté de l'ancien marchand de nouilles...mhh...le souci, c'était qu'il n'y en avait pas qu'un seul, dans l'immensité de Tokyô. Au contraire, même. Nouilles shishi ? Et pourquoi avait-il dit « ancien » ? cela dit quelque chose à Hadès qui grimaça un peu, se disant qu'il fallait qu'il vérifie tout ça. Il se souvenait d'une histoire de règlements de compte, à propos de Kira, sur la personne d'un vendeur de nouilles...Il parlait sûrement de cela car le type qui avait supprimé le vendeur avait été assassiné. Par qui, par contre ? Peu importe, c'était du passé, il ne fallait plus y penser, tout ce qui importait était de retrouver l'endroit où ces rebelles nichaient...Et il pensait avoir une petite idée du lieu en question...

Et puis l'autre parla soudainement d'une photographie de famille qui aurait été posée sur le bureau de son frère. Akira Darkwood releva le menton, franchement étonné et le regarda, la bouche ouverte, avant de la fermer, résolu. Ainsi, Arashi avait tenu à sa vie en famille...vu ce que le type lui disait, il était logique qu'au bout d'un moment, il l'ait vraiment enlevée. Il se mordit les lèvres, traitant mentalement son frère de sale enfoiré.

« Mh ? Cette photo ? Qu'est-ce que tu racontes, je n'ai pas de frère ! Il est mort, il n'a jamais existé. Tu n'étais pas au courant ? »

Sans lui répondre, le supérieur d'Arashi partit et Hadès lui adressa un coup de tête, lui signifiant ainsi qu'il le retrouverait ce soir....sans doute pas dans les conditions qu'il pensait, puisque Hadès comptait bien son rôle, ce soir, et sauver le plus de vies possibles. De mauvaise humeur, il salua le serveur qui vint prendre la monnaie de ce qu'ils avaient bu, se commanda un autre café. Voilà. Il en aurait bien besoin, étant donné qu'il n'allait sûrement pas dormir de la nuit. Une fois fini, il posa la tasse, la paya et se rendit dans son QG pour avertir les autres. Ce n'était pas la peine d'avertir Mello, pas même Ishtar, en ce moment, ils étaient assez pour gérer cela tous seuls. Et si jamais leur coup d'éclat venait à échouer, il ne fallait pas que tous les chefs soient pris...

« Zen, va me préparer les gars, ce soir, les flics ont prévu une descente....Oui...Je sais qui est dans le coup...Le premier ministre...Oui, je sais, ça va être dangereux...il faut le faire, pour les protéger ! Les gars de l'immeuble de Shitokuyoka, tu vois qui c'est, non ? Bref, c'est un ordre, il faut se préparer. »

Hadès raccrocha au nez de sa vice-capitaine, se dirigeant à pas pressés vers son propre quartier général.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Hadès, dieu des enfers. (Terminé)
» fiche de Hadès [En Pause]{Lyra}
» Présentation Hadès
» ◭ radioactive (hadès)
» EX-Macarian Fille d'Hadès

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Note RPG : une nouvelle ère :: Tokyo - Zone RP :: Quartier commercial-
Sauter vers: