Pitié et allégeance à toi, Kira ! La foule s'inclina en silence, respectueusement devant cette idole masquée et inconnue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 11 Fév - 0:33


 
    Fiche de présentation



Informations Générales


     
    Véritables noms et prénoms :

         
    Lawliet L.

     
    Faux noms et prénoms (ou/et pseudonyme) :

         
    L / Hideki Ryuga / Ryuzaki / Eraldo Coil / Deneuve / Suzuki / Le Corbeau Noir / James Black / Ryo Edogawa

     
    Âge :

         
    26 ans physiquement

     
    Convictions politiques :

         
    Rebelle, opposé diamétralement à Kira

     
    Rôle :

         
    Détective / Stratège / Co-leader de la Rébellion


Descriptions


    Physique :

     
    Le corps de L représentait, à l’époque lointaine où il habitait à Wammy’s House, une véritable énigme pour les médecins. En effet, bien que le jeune homme ne se soit jamais nourri que de sucreries, il conserva depuis l’enfance une silhouette svelte, voire maitre. L se plait à croire qu’il emploie son cerveau à une intensité telle qu’il brûle presque instantanément les calories quotidiennement ingurgitées mais rares sont les hypothèses scientifiques allant dans ce sens et aucune n’a pu être prouvée.

    S’il arrivait à se tenir entièrement droit, L mesurerait 1 mètre 79. Malheureusement, il marche toujours le dos voûté, ce qui diminue sa taille de quelques centimètres. Portant toujours un jean bleu et un t-shirt blanc à manches longues, il a pour habitude de se déplacer pieds nus et de s’asseoir avec les genoux recroquevillés, cette posture améliorant ses facultés mentales selon lui.

    Son visage n’est pas particulièrement beau, des cernes si marquées qu’elles en sont devenues noires étant toujours présentes sous ses yeux sombres et inexpressifs, qui contrastent avec son teint pâle. Ses cheveux noirs sont toujours en pagaille, comme s’il venait tout juste de sauter du lit, eusse-t-il seulement dormi dans un lit.

    En dépit de sa tendance à rester longtemps assis, le plus souvent devant un ou plusieurs écrans d’ordinateur, L n’en est pas moins athlétique, ayant joué au tennis étant adolescent, et il possède une certaine maîtrise des arts martiaux.

    Caractère :

     
    L est principalement caractérisé par son intelligence hors normes. Capable de résoudre des énigmes particulièrement complexes, ainsi que des affaires criminelles à partir de peu d’indices, il a bâti une carrière d’enquêteur de classe internationale, sous trois pseudonymes différents, représentant à l’époque les trois plus grands détectives du globe.

    Cette intelligence a toutefois un coût puisque L est un homme extrêmement solitaire. N’adhérant pas aux principes de sociabilité les plus simples, il se montre involontairement impoli envers les gens qu’il côtoie, que ce soit par la façon dont il s’assoit, la manière dont il parle la bouche pleine ou encore le fait de raccrocher au nez à ses interlocuteurs. Cela tient notamment du fait qu’il a passé la majeure partie de son temps seul, Watari représentant son principal – et parfois unique – lien de communication avec l’extérieur.

    Considéré par beaucoup comme un héros, L ne se voit pourtant pas comme quelqu’un de bien. Mauvais perdant, il se bat pour sa vision de la justice, qui est impartiale et absolue. Pour arriver à ses fins, il est prêt à prendre des risques, aussi bien avec la vie de criminels, tels que le défunt Lind L. Tailor, qu’il a volontairement utilisé comme appât pour faire réagir Kira, qu’avec sa propre vie.

    L’une de ses rares faiblesses réside dans les sucreries, qu’il affectionne plus que de raison puisqu’elles constituent sa principale nourriture.

    Il fait preuve d’un sens de l’humour assez sarcastique mais il est aussi capable de jouer les idiots, ce qui amène ses adversaires à le sous-estimer.

    Particularités ?

     
    En dehors de son profil asocial et de son intellect très développé, on peut souligner que L est mort une fois, et c’est une expérience qui a quelque peu changé sa vision des choses.


Histoire


     
    Aussi loin qu’il puisse se souvenir, Quillsh Wammy – ou Watari comme il en est venu à le surnommer – a toujours été là. L sait que le vieil homme l’a trouvé quand il était très jeune et qu’il a choisi de l’emmener dans un orphelinat pour enfants surdoués, Wammy’s House.

    L avait pour habitude de lire le Times quand Watari l’avait fini, d’abord pour les mots croisés, puis pour les articles qu’il contenait. La rubrique des faits divers devint une source de fascination pour l’enfant, au point que ce dernier se mit à passer le plus clair de son temps à en découper certains articles pour essayer de résoudre des affaires.

    Devant le génie de l’enfant, Watari choisit d’encourager cette vocation, en se procurant les dossiers confidentiels d’affaires demeurées irrésolues. Les enquêtes s’enchaînèrent, toutes étant immanquablement résolues par le jeune prodige, et c’est ainsi que la réputation de L vit le jour.

    L n’avait pas atteint sa majorité lorsqu’il quitta Wammy’s House en compagnie de Watari pour voyager à travers le globe. France, Espagne, Etats-Unis, Chine, Afrique du Sud, Brésil… il finit par ne même plus compter les pays qu’il avait traversés, n’en voyant la plupart du temps que les aéroports et les chambres d’hôtel 5 étoiles.

    La réputation de L grandit au point de devenir un détective internationalement réputé, et d’attirer l’attention d’Interpol, qui en vint à requérir ses services assez régulièrement. Bien sûr, ils ne virent jamais son visage, Watari servant de relais entre l’organisation policière et le détective.

    Au fur et à mesure que ses enquêtes devenaient de plus en plus complexes, L réalisa sa propre mortalité. Derrière le symbole, il n’était qu’un homme, certes infaillible mais mortel. C’est pourquoi il demanda à Watari de sélectionner parmi les enfants de Wammy’s House ceux qui seraient susceptibles de lui succéder un jour en tant que L.

    Puis vint l’affaire qui changea la vie du détective à jamais : Kira. Un nom provenant d’une rumeur au sujet d’un nombre sans cesse croissant de morts par crises cardiaques. Cela aurait pu n’être qu’une simple coïncidence si toutes les victimes n’avaient pas été des criminels, et si la fréquence des morts n’avait pas été si élevée. Un tueur était à l’œuvre, un tueur sans visage et dont l’arme était invisible, indétectable. Voilà qui représentait une friandise à côté de laquelle L ne pouvait pas passer.

    Retracer les premiers crimes de Kira jusqu’au Japon s’était avéré relativement simple. Etre témoin du meurtre d’un imposteur, Lind D. Tailor, en direct à la télévision lui apporta un indice bien utile pour résoudre cette énigme aussi macabre que stimulante. Kira se trouvait au Japon et il avait besoin d’au moins deux choses pour tuer : un nom et un visage.

    Light Yagami devint rapidement son suspect numéro 1, étant non seulement un élève mais aussi un proche d’un officier de police, Soichiro Yagami, deux faits qui correspondraient à son profil de Kira. Malheureusement, L ne trouva aucune preuve concrète reliant le jeune Yagami à l’assassin mais cela ne fit que renforcer les soupçons du détective. Light était trop… parfait pour être honnête.

    Choisissant de l’intégrer à la cellule d’enquête composée du commissaire Yagami et de quelques uns de ses subordonnés, L se présenta à lui sous le pseudonyme de Hideki Ryuga, puis de Ryuzaki, et profita de cette opportunité pour le surveiller de plus près.

    L mit sa vie en péril à plusieurs reprises en essayant de coincer Light, et sa complice, Misa Amane mais à l’instant même où il pensait avoir capturé deux coupables, il découvrait deux innocents. C’était impossible, et d’autant plus illogique puisque les meurtres ne tardèrent pas à reprendre après leur arrestation dans son QG.

    Le véritable mystère de toute cette affaire, qui résidait dans l’arme du crime, fut levé lorsque L prit connaissance de l’existence de la Death Note, et de ses possesseurs originaux, les Shinigamis. Malheureusement, au moment où l’étau était sur le point de se refermer sur le second Kira, le véritable piège se referma sur L.

    Mourir d’une crise cardiaque n’était pas une fin aussi horrible que ça, surtout compte-tenu du fait qu’avec son sourire sadique, Light lui confirma qu’il était bien Kira avant que le détective ne rende son dernier souffle. Il avait donc raison. Peu importait qu’il ne soit pas parvenu à le faire comparaître devant la justice, ses successeurs s’en chargeraient à sa place, songea-t-il avant que tout devienne noir.

    Cela aurait dû être la fin. L ne s’attendait pas à entrer au Paradis, ni même en enfer mais au néant, ou comme aimaient à l’appeler les philosophes, au « repos éternel ».

    Mais comme se plaisait à le dire Watari, « il n’y a pas de repos pour les braves ».

    C’est dans un monde stérile et désertique que L se réveilla, face à une créature qui était à la fois semblable et radicalement différente au Shinigami connu sous le nom de Rem.

    De son entrevue avec celui qui se prétendait être le Roi des Shinigamis, Lawliet retint deux choses. La première, c’était que les petites farces de Light n’amusaient plus beaucoup les dieux de la mort. Le monde des humains, qui était intéressant par sa diversité, sa vie, ses… atrocités, était devenu bien homogène, morne, bref ennuyeux. Le deuxième point le concernait personnellement puisqu’il s’avérait qu’en dépit de la montée en puissance, anonyme mais omniprésente, de Kira, il subsistait des petits mouvements de résistance, dont faisaient partie plusieurs de ses anciens protégés. Mello, Near, Matt.

    L ne s’était jamais considéré comme quelqu’un d’émotionnellement impliqué dans la vie des autres, préférant être professionnellement et intellectuellement impliqué dans ce qui avait mené à leur mort mais il devait reconnaître qu’il était fier des trois petits prodiges. Certes, ils n’étaient pas venus à bout de Kira, un échec dont il ne pouvait guère les blâmer ayant lui-même échoué de son vivant mais ils avaient survécu et ils continuaient la lutte. Tant qu’ils poursuivaient leurs efforts, Light ne dormirait jamais tranquille, et c’étaient autant de mauvaises nuits qui pouvaient déboucher sur des erreurs, et peut-être un jour une erreur qui lui serait fatale.

    Plus surprenant encore que ce royaume terrestre dévoué corps et âme à Kira, L apprit qu’il ne serait pas un simple spectateur dans cette lutte entre la justice pseudo-divine de Light et celle de ses protégés. Il se voyait donner une seconde chance sur Terre mais avec quelques différences.

    En apparence, L avait l’air parfaitement semblable à celui qu’il était avant sa mort mais en réalité, il n’était plus tout à fait humain. Possédant les yeux de Shinigami, il pouvait désormais voir les noms et les espérances de vie de la plupart des gens. Il ne pouvait apparemment pas être tué par des moyens « classiques », qu’il s’agisse d’une arme blanche, d’une arme à feu ou encore d’explosifs. Il lui était même possible de se voir… « pousser des ailes », faute d’un meilleur terme, s’il lui en prenait l’envie, ou encore de devenir invisible aux yeux des humains.

    Ce cadeau empoisonné avait toutefois un prix. En échange de cette nouvelle existence, L devrait prendre en charge la résistance face à Kira. Cela lui prit un certain temps, pour s’installer dans un nouveau QG, trouver un partenaire, en la personne d’Alpha, et pour organiser un réseau de résistance anti-Kira qui soit à même de non seulement survivre mais aussi de frapper quand des opportunités se présentaient.

    Sa vie reposant entre les mains d’un Shinigami, tout comme l’avait été sa mort, L n’a plus qu’une seule pensée en tête : reprendre la partie là où elle s’était arrêtée, et la mener à la conclusion qu’elle aurait dû atteindre il y a plus de dix ans : échec et mat.


    De l'autre côté de l'écran ?

    Vous  ?

     
    Certains me connaissent sous le pseudo de Jon sur un autre forum. :)

    Votre âge :
    (question optionnelle)
     
    24 ans

    Comment avez-vous trouvé le forum sur le net, que pensez-vous de lui ?  

     
    On me l’a chaudement recommandé. Il a l’air très sympa. :)

    Quelque chose à ajouter ?

     
    Que la Justice triomphe.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Beyond Birthday
Mort et enterré
avatar
Messages : 340
Age : 26
Localisation : Somewhere over the rainbows!
Mar 11 Fév - 0:50
Bienvenue à toi, némésis personnelle !

Ta fiche est très très bien écrite, tout est très clair et ton L est très...L.
Tu représentes pleinement L, avec ses défauts et ses qualités et donc...je ne vois rien à reprendre et tout ceci ne nuit pas à une validation directe !
J'ai donc hâte de te voir à l'action inrp, j'en exige un avec BB et...et voilà :D

Si tu as des questions, n'hésite pas à les poser, à moi ou à Day.

(B dit que tu n'es qu'un lâche, haha)
Validé -> Semi-shinigamis




    Red...like strawberry jam

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 11 Fév - 9:40
Merci beaucoup. :)

L est mon personnage préféré dans Death Note donc c'est un plaisir de pouvoir l'incarner, surtout dans un contexte aussi... apocalyptique. :P

Aucun souci pour un RP BB/L. Est-ce que tu pourras m'en dire plus sur leur lien actuel par contre ? (pour que je me fasse un peu une idée de ce qui a changé entre eux en l'espace de 10-12 ans ;) ).

(L dit que si tu n'avais pas mangé tant de confiture, ton cerveau ne se serait pas autant gélifié et tu aurais peut-être pu lui succéder :P )
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Menaces de mort contre Wyclef Jean.
» Article intéressant sur la mort Mireille D. Bertin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Note RPG : une nouvelle ère :: Hors RP :: Archives (numériques) :: Anciennes fiches de présentation-
Sauter vers: