Pitié et allégeance à toi, Kira ! La foule s'inclina en silence, respectueusement devant cette idole masquée et inconnue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 1 Fév - 21:31

   
    Fiche de présentation



Informations Générales


       
    Véritables noms et prénoms :

          
    Kouta Ninohara

       
    Faux noms et prénoms (ou/et pseudonyme) :

          
    Aucun... à la limite, Kouta-chan.

       
    Âge :

          
    Dix-huit ans

       
    Convictions politiques :

          
    Absolument neutre. Ni fanatique ni révulsé.

       
    Rôle :

          
    Idol. Donc... Heum.. Distraire les gens ?


Descriptions


    Physique :
    (7 lignes minimum)
       
    blabla

    Caractère :

       

    Auriez-vous par hasard eu vent du mythe de la caverne, nous venant de ce conteur insoupçonné que fut un homme appelé Platon ? Choisir entre l'accueillante grotte de la méconnaissance et la redoutable redoutée découverte d'une nouvelle vérité et d'une nouvelle définition à attribuer à notre condition... On peut dire que chaque être humain décide, avec plus ou moins de savoir-faire, de juger ce qui vaut la peine d'être fait. Beaucoup préfèrent rester à l'abri d'une menace qu'ils ne sont même pas sûrs de distinguer dans les tréfonds de leur instinct, et c'est d'autant plus vrai dans la société actuelle, celle-là même qui a vu, en un laps de temps record, la notion de « bien » et de « mal » se brouiller et se modifier d'une manière fermement ancrée dans les esprits. Choisir son camp, suivre le mouvement de son entourage, et rester blotti au fond de la caverne, à se réchauffer autour de ce qu'on nous dit être un « feu ».. c'est exactement ça.

    Ce jeune homme aux cheveux teints, toujours son sourire d'imbécile heureux au visage, en est l'exemple parfait. Son nom, c'était Kouta Ninohara, il l'affirmait la tête haute, il était fier de celui-ci, et ne comprenait pas toutes ces personnes qui cachaient le leur. À vraie dire, il ne comprenait pas grand-chose, lui, pas même et surtout ce que l'on pourrait trouver à essayer de sortir, et de trouver une vérité qui ne l'intéressait nullement. Les affrontements, la violence, les prises de bec entre « les Rebelles » et « le Gouvernement », tout ça n'avait pour lui aucun sens. C'est qu'il était loin de se sentir concerné, le Kouta. Il pouvait à peine admettre le fait que d'autres que lui pouvaient l'être, se disant certainement qu'il n'avait pas besoin de réfléchir à tout ça. De toute manière, pour lui, tant que ses proches et soi-même n'ont aucun problème ni désagrément à leur actif, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Awwh, l'on aimerait sans doute plus d'une fois posséder son égoïsme et son insouciance infantiles. Mais il est bien vrai que ce jeune homme est un cas qu'on ne nommera jamais adulte. Curieux, s'émerveillant pour un rien, n'hésitant pas une seule seconde à montrer ses véritables émotions, il a tout d'un enfant à peine sorti du giron de sa mère. On se rend bien vite compte de sa nature simple, étant un homme d'action et non de paroles et autres blablas. Son grand sourire et la façon qu'il a de facilement accorder sa confiance se repèrent aisément. Tellement manipulable... c'est bien vrai, la naïveté de Kouta et sa conscience intellectuelle assez peu développée en fait la proie idéale des gens intelligents, ou même simplements « malins ». Une race qui se fait de plus en plus redoutable.

     De quel côté que ce soit, voilà la pensée de Ninohara : niveau dangerosité, ils sont tous pareils. Son coeur est loin d'avoir conscience que c'est justement le fait d'être ni pour l'un, ni pour l'autre, qui le transforme en une « victime » de choix. Il aurait vraiment dû naître à une autre époque, cet enfant... ou plutôt, il n'aurait pas dû naître comme ça, avec cette telle incapacité à offrir un jugement objectif sur chaque chose. Je ne saurais dire s'il s'agit vraiment de quelque chose de mal, mais Kouta n'est pas spécialement gentil. Son esprit n'a pas vraiment tendance à beaucoup réfléchir, et c'est bien pour ça que son sourire ne le quitte que rarement, malgré tout. La nature a fait en sorte qu'il soit une personne qui, globalement, n'a aucun mal à gérer ses émotions, quelqu'un qui a beau pleurer ou s'emporter assez facilement, ne l'est jamais « réellement ». Derrière ces sentiments négatifs, il y aura toujours un franc sourire. Eh oui, il est comme ça, aussi vif qu'un colibri shooté à la caféine, innocent, toujours partant. Certains le diraient sympathique, d'autres navrant, simple d'esprit. Aucun n'aurait tort, sauf celui qui dirait qu'il ne lui fait ni chaud ni froid. Il y en a autant à affectionner sa joie chronique qu'à la trouver absolument agaçante, mais son tempérament n'est pas de ceux qui laisse simplement indifférent. Après, les raisons pour lesquelles « on » s'intéresserait à cet homme-enfant sont multiples, celui-ci étant justement plutôt fier de son accessibilité. Que dire, sinon que sa compagnie ne serait désagréable que si l'on est la personne la moins aimable du monde... Kouta est ce qu'on appelle d'une sociabilité très facile, considérant chaque personne comme un potentiel ami. Il n'a cure de ses idées politiques, après tout, la « politique » fait partie de ces très nombreuses choses qu'il laisse allègrement passer au-dessus de sa tête. Avoir une conversation légère est plutôt agréable. Mais, outre ses qualités-défauts, il est une chose sur Kouta Ninohara qu'on ne peut nier. C'est sa chance. Ce n'est pas une jeune personne particulièrement protégée par ses parents, ni particulièrement riche. Et pourtant, malgré tout cela, malgré cette époque, en dix-huit ans d'existence, jamais aucune fois il n'a fait de mauvaise rencontre.

    Particularités ?

       
    Un degré infantile exceptionnel.


Histoire

    ( Le temps de votre histoire importe peu. Ce qui importe, c'est que vous respectiez les règles et la syntaxe du français... 15 lignes minimum, mais plus serait grandement apprécié.  )
       
    blabla


    De l'autre côté de l'écran ?

    Vous  ?

       
    ... êtes un grain de sable, et moi je suis le désert Q.Q

    Votre âge :

       
    Quinze petites bougieuh.

    Comment avez-vous trouvé le forum sur le net, que pensez-vous de lui ? 

       
    J'sais plus.

    Quelque chose à ajouter ?

       
    Soyez gentils ;v; je finirais vite cette présa ;v;

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Yu
avatar
Messages : 378
Age : 23
Localisation : Devant mon ordinateur...
Dim 2 Fév - 18:08
Welcome petite tête blonde (comme la mienne xD)
Bonne continuation pour ta fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» 03. [Appartement Robertson] Let's sing together.
» 03. Sing if you can...!
» Such a precious toy, boy you’ll be my foil. [Luce & Jim]
» Who can sing for me ? [30/01 21h10]
» 03. Boy, one day you'll remember me !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Note RPG : une nouvelle ère :: Hors RP :: Archives (numériques) :: Anciennes fiches de présentation-
Sauter vers: