Pitié et allégeance à toi, Kira ! La foule s'inclina en silence, respectueusement devant cette idole masquée et inconnue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Beyond Birthday
Mort et enterré
avatar
Messages : 340
Age : 26
Localisation : Somewhere over the rainbows!
Jeu 23 Jan - 16:14
B grimpa à la façade de la maison. La pierre rude lui faisait mal aux doigts, si bien qu'il avait les ongles en sang. On pourrait retrouver de légères traînées de sang un peu partout sur les murs, ci et là. L'homme, en hauteur, s'attaqua ensuite à la fenêtre. Billie Brave ne ferait jamais l'erreur de la laisser entre-ouverte, surtout la nuit, surtout après que sa famille ait été décimée. Il savait, il était bien placé pour le savoir, tout comme il savait que normalement, Billie serait endormie, à cette heure-ci, après une dure journée à supporter de nouveau tout ce qui avait eu lieu. B était tellement triste, tellement avait été tellement choqué. Il ne savait pas vraiment s'il arriverait à reprendre le dessus, et si c'était le cas, il aurait souhaité oublier tout ce dont il s'était souvenu immédiatement. Yue, Yue, et Yue. Parfois, il croyait se souvenir de son visage, de sa tête simple et sans exagération. Si on lui avait dit un jour qu'il serait fou d'une lycéenne, il aurait sûrement ri, mais en l'occurrence, il avait simplement envie de vomir.

Silencieusement, le criminel ouvrit la fenêtre de la chambre, grâce à un astucieux mécanisme de ressort, pénétra dans la chambre avec toute l'agilité dont il était capable. Sa sœur, Billie Brave, reposait sur ce lit, endormie. Le jeune homme eut un léger sourire lorsqu'il la vit, et puis referma la fenêtre avant que le vent ne s'engouffre dans la pièce. Il enleva ses chaussures, se retrouvant en chaussettes – c'était aussi une chose qui le différenciait avec avec L : lui pouvait supporter de sentir du coton sur ses pieds, il le préférait même, cela le calmait considérablement. En chaussettes, les genoux râpés la pierre et les ongles en sang, il s'avança là, vers la belle endormie. Billie lui semblait plus belle que jamais, ses longs cheveux roux détachés autour de sa tête, sa bouche, son nez, ses yeux fermés et sa manière de bouger, alors qu'elle était en train de rêver. B s'en sentit presque nostalgique, il eut presque envie de revenir à cette bonne ère, cette ère d'antan où lui et elle étaient juste des enfants, les plus normaux du monde. Hébergeait-elle encore Sayu Yagami dans sa demeure ? Pour le moment, cette question ne se posait pas, car il fallait dire que B était beaucoup trop fatigué pour l'aborder.

B n'avait pas dormi convenablement depuis des nuits. Il ne parvenait pas à trouver le sommeil, fatigué mais tendu. Il y avait chez lui une certaine appréhension de l'avenir, du passé et du présent, mais maintenant qu'il était ici, à ses côtés, B se calmait. Son cœur battait plus calmement, ses yeux cessaient de bouger sans arrêt. Il posa ses lentilles noires sur la table de nuit de Billie, leva une jambe pour escalader son corps, avant de s'installer là où, avant, son compagnon avait sa place. La place n'était pas chaude, mais comme si l'homme avait une chance de revenir, Billie avait laissé l'oreiller à sa place. Sa table mal coiffée atterrit dessus, s'y enfonça et, remontant la couverture sur leurs deux corps, B ferma les yeux. Il s'endormit aussitôt.

Comment allait-elle réagir, lorsqu'elle se réveillerait ? B ne préférait pas y penser, parce qu'il avait agi par instinct, comme d'habitude. Il avait ressenti le besoin immédiat d'aller voir Billie, que ce soit elle, pour une fois, qui le réchauffe et qui le console. Il ne voulait pas être pour le moment Beyond Birthday, le criminel recherché car Belzebuth Brave était un nom qui lui convenait. Il n'imaginait pas non plus ce qu'il se passerait si c'était Sayu qui entrait pour réveillait Billie...elle ne le connaissait pas de vue, mais elle n'était pas idiote non plus – quoique – et devait savoir que Billie n'invitait pas d'hommes dans son lit. Peu importaient toutes ces questions logiques ridicules, B était épuisé, son cerveau n'avait besoin de se reposer que dans le lit de sa sœur.

Lorsque les premiers rayons du soleil percèrent, le matin, B ne se réveilla pas tout de suite, non. Sa silhouette se recroquevilla un peu plus, il se retourna dans le lit, les yeux fermés, toujours profondément endormi, pris dans un rêve sans fond. Sa main dut se poser sur la hanche de Billie, toujours aussi délicatement, gémir un truc indistinct qui ressemblait à son prénom ou un truc comme ça, prononcer celui de Yue un peu plus distinctement. Il n'était pas pressé de se réveiller : ici, il avait chaud.




    Red...like strawberry jam

Revenir en haut Aller en bas
Billie Brave
Sixième sens
avatar
Messages : 366
Age : 23
Jeu 23 Jan - 21:54
Billie avait terminé assez tôt sa journée pour une fois et ça lui faisait un bien fou. Elle avait pu manger avec Sayu devant un bon petit plat et elles avaient discuté. Elle s'était couchée tôt et elle avait apprécié cela. Cela faisait un moment qu'elle se couchait assez tard du au boulot que Matt et Near lui donnaient. Elle n'avait pas eu besoin de prier Morphée qu'elle s'était effondrée de sommeil comme si elle n'avait pas dormi depuis des jours. Ses rêves étaient en fait des souvenirs de sa vie passée. Des souvenirs heureux de sa famille au complet. D'elle heureuse qui ne se souciait à aucun moment de la menace de Kira et de ses sbires. Ce qui comptait, c'était sa famille et rien d'autre. Bref, Billie passa une bonne nuit et voilà.

Le lendemain matin, elle sentit les rayons du soleil caresser son visage et elle ne put s'empêcher de sourire. Une bonne journée en perspective, du moins, elle l'espérait. Elle se sentait bien et elle était heureuse de pouvoir se réveiller auprès de son mari car elle sentait que durant son sommeil, il avait posé sa main sur sa hanche. Son sourire s'élargit et elle décida de profiter de ce moment. Mais quelque chose clochait. Elle le savait bien avant d'ouvrir les yeux. Elle avait l'impression que quelque chose n'allait pas. Elle ouvrit les yeux, elle croyait encore qu'il était là. Elle avait oublié que son mari était mort. Son regard se dirigea vers le sol et là, elle vit du sang. Du sang ? Il n'y en avait pas hier soir lorsqu'elle était partie se coucher. Il y avait quelqu'un chez elle, ça elle en était certaine. Elle se tourna vivement vers l'autre côté du lit et échappa un cri aigu. Billie reprit ses esprits et reconnu son frère. Mais, que faisait-il là ? Et surtout, comment avait-il fait pour rentrer chez elle ? D'accord c'est un génie mais tout de même, elle était sûre d'avoir sécurisé sa maison.

Bien qu'elle devrait être fâchée contre lui, le voir là, recroqueviller dans le lit. Mais elle sa colère passa bien rapidement car dans son sommeil, Beyond semblait serein, presque innocent. Ce qui n'est pas son cas bien sûr vu que c'est un criminel mais elle savait qu'elle n'avait rien à craindre de lui car il ne pourrait pas lui faire du mal. Elle ne savait pas si elle devait le réveiller ou non. Elle décida de se lever doucement et de descendre jusqu'à la cuisine. Sayu devait encore dormir ce qui était une bonne chose. Billie prépara du café, deux pour être exact. Elle attrapa un pot de confiture à la fraise et le mit sous son bras, prit les deux tasses et remonta doucement dans sa chambre. Elle posa le tout sur la table de chevet en remarquant alors les lentilles. Elle fit aussi attention à ne pas marcher sur le sang. Une lessive s'imposerait ainsi que du ménage. Mais tant pis, pour le moment, elle s'occupa de Beyond. Elle l'appela doucement mais il dormait si profondément qui ne se réveilla pas. Elle le secoua un peu pour le faire réagir.

- Beyond ?

Voyant que cela ne servait à rien, elle décida donc, en dernière option, de lui caresser les cheveux. Elle eut la désagréable sensation de les sentir gras mais vu la vie qu'il menait, cela était normal. Pourtant, cela la rendait un peu triste de voir qu'il ne prenait pas soin de son corps et que son hygiène laissait à désirer.


Spoiler:
 


Merci Light pour ce beau carnadage =p
Revenir en haut Aller en bas
Beyond Birthday
Mort et enterré
avatar
Messages : 340
Age : 26
Localisation : Somewhere over the rainbows!
Dim 26 Jan - 22:30
On dit que le sommeil est réparateur, celui de B le faisait renaître. Il avait l'impression de plonger, sous cette couette chaude, dans un puits sans fin qui lui permettrait d'entre-apercevoir la libération. Ce mot était à peine croyable, pour lui, mais c'était comme ça. Il dormait sur le lit de Billie et ne s'était pas réveillé lorsqu'elle s'était levé, n'avait pas non plus été alerté lorsqu'elle avait crié...Non. Normalement, l'animal qu'il était se serait levé aussitôt, alerte, prêt à la tuer, à bondir, mais cette fois-ci, Beyond Birthday était resté profondément endormi. Billie avait même eu le temps de descendre et chercher du café qu'il dormait toujours.

Seul un élément perturbateur finit par lui faire ouvrir les yeux...Une main étrangère dans ses cheveux : Beyond Birthday ouvrit brusquement les yeux, et en moins de temps qu'il lui aurait fallu pour tuer Billie, il se rendit compte que c'était elle...elle et son air triste, au fond de ses yeux, elle et ses cheveux roux. Il se rappela Yue et l'infernale détresse dans laquelle il était plongé et serra le point. Ses cheveux n'étaient pas vraiment propres, mais il était un criminel en cavale, et si Asahi Kure avait tout le matériel nécessaire dans sa maison pour les laver, il n'en ressentait pas vraiment l'envie. B était comme une bête sauvage, seule, insaisissable : en ce moment, il avait eu l'envie de rôder auprès de cette pauvre femme et il la suivrait sûrement jusqu'à ce qu'elle craque. Quand ? Telle était la question.

Mais la révélation quant à la mort de Yue, de tous ces éléments passés l'avait fortement marqué, et le Beyond Birthday insensible qu'on avait connu était en train de disparaître. Il remarqua que l'atmosphère sentait le café, alors ses yeux couleur rubis se déplacèrent de sa sœur au plateau, où il remarqua qu'était posé ces tasses, ainsi qu'un pot de confiture. B prit l'unique pot à la confiture de fraises, et toujours silencieusement, sans encore aucun mot sur le pourquoi du comment de sa venue, mit la main à l'intérieur. Lorsqu'il ressortit et qu'il la lécha, une large grimace se forma sur son visage : pourquoi ? Pourquoi cette confiture de fraises qu'il aimait tant avant lui semblait passée, périmée, trop sucrée. Elle le rendait malade, elle, avec tout ce rouge, tous ces petits grains saturés et il...B reposa le pot sur le plateau, se forçant à avaler se qu'il avait dans la bouche, et ne pas recracher le reste sur le matelas de Billie.

« C'était moi...c'était moi, Anonymous, sur le forum...j'ai...Yue...je...j'ai tué Yue, Bi...je l'ai tuée, et personne ne le sait, personne ne savait qui elle était...je l'ai tuée, à la place de L... »

À cet instant, B ressembla à un gamin en pleine confession. Il se souvenait avoir tué tout le long de sa vie, mais il n'était de la race des criminels d'antan, si de celle d'aujourd'hui. Si B devait se placer dans un camp, ce serait celui de Kira, car il avait grandi avec les futurs détectives et pensait, avec eux, que les criminels devaient être éradiqués. Tout cela était paradoxal, puisque B lui-même tuer...comment considérait-il cet acte ? Le voyait-il comme une purge, une délivrance, une expérience ? Parfois, avant, il tentait de comprendre le corps humain en les ouvrant, maintenant...maintenant, il cherchait L, le croyant de retour. Il tuait à tâtons, pour le provoquer, lui et Kira, leur provoquer qu'il existait toujours.

« Ta sécurité n'est pas fiable... », il lui montra ses mains, sales et pleines de sang. Assurément, que Billie lui ordonne de prendre un bain ne serait pas un caprice, mais une demande tout à fait légitime. « Ca faisait longtemps...longtemps que nous ne nous sommes pas vu...j'avais besoin de toi, Bi. Je sentais que j'allais craquer, que ça n'allait plus. Terriblement besoin de toi. Je crois que je n'aime plus la confiture de fraises. »




    Red...like strawberry jam

Revenir en haut Aller en bas
Billie Brave
Sixième sens
avatar
Messages : 366
Age : 23
Dim 2 Fév - 21:44
La réaction qu'eut Beyond ne la surpris pas. Il était un homme en cavale depuis très longtemps alors il se méfiait de tout. Sur le coup, il avait dû oublier qu'il était entré par effraction chez elle. Il remarqua les cafés et le pot de confiture et prit celui-ci. Billie sourit, sachant très bien qu'il préfère la confiture au café. Mais voilà, son sourire s'effaça et elle fronça les sourcils lorsqu'elle vit que son frère faisait une drôle de tête lorsque 'il mangea la confiture. C'est comme s'il ne la supportait plus alors que depuis des années ils se nourrissait exclusivement de ça. Cela inquiéta Billie car s'il avait du mal à supporter la confiture, c'est que quelque chose clochait.

Il lui révéla quelque chose : Anonymous c'était lui. A la fin, elle s'en doutait un peu et Matt avait pensé à la même chose qu'elle. Elle se sentait un peu mal de l'avoir rembarré comme ça maintenant qu'elle savait ça. Il n'était pas bien et elle l'avait rejeté comme une vieille chaussette. Billie vit que son frère était bouleversé par la révélation. Il avait tué la femme qu'il avait aimée autrefois et il s'en rappelait que maintenant. Il était dévasté. Perdu. Elle n'avait jamais vu Beyond dans cet état et le voir si vulnérable lui faisait mal au coeur car son frère, elle l'aimait. Elle fit alors quelque chose qui lui vint tout naturellement, elle le prit dans ses bras.

- Je sais que c'était toi. Je suis désolée de t'avoir parlé ainsi, si j'avais su plus tôt... Elle lui caresse tendrement les cheveux. Je sais Beyond... Je sais... Tu devais avoir une bonne raison de le faire... Je suis tellement désolée...

Billie soupira. Elle savait que sa sécurité n'était pas fiable et ce, depuis un petit moment déjà. C'est pour ça que ses enfants étaient en Angleterre. Et elle ne se sentait pas en danger en présence de son frère donc elle ne s'en faisait pas trop. Lorsqu'elle vit les doigts de Beyond, elle prit ses mains et les regarda un instant. En ce moment même, elle avait très envie qu'il prenne une douche pour qu'il soit tout beau tout propre mais elle préféra ne rien dire. Ce n'était pas le moment de critiquer son hygiène douteuse. Elle serra un peu les poignets de son frère lorsqu'il lui confessa qu'il avait besoin d'elle.

Elle avait envie de pleurer. La distance de ses enfants et le mal-être de son frère la touchait profondément. Elle s'approcha un peu plus de son frère et elle pouvait sentir son haleine peu fraîche mélangée à la confiture de fraise. Elle lui caressa la joue et lui sourit tendrement. L'amour, Beyond en avait eu très peu. Pendant environs quelques petites années, il en reçu un peu avec Billie puis ensuite plus rien. Elle décida de rattraper le temps perdu et lui donner tout l'amour qu'elle n'avait pas pu lui offrir.

- Je me sens pas en danger en ta présence et puis, je serais toujours là pour toi. Si tu veux me parler, ou même rien dire du tout, je suis là. Si tu as besoin de dormir confortablement, de manger convenablement et tout, je suis là. Tu es mon frère avant tout et je t'aime. Tu entends, je t'aime.


Spoiler:
 


Merci Light pour ce beau carnadage =p
Revenir en haut Aller en bas
Beyond Birthday
Mort et enterré
avatar
Messages : 340
Age : 26
Localisation : Somewhere over the rainbows!
Lun 10 Fév - 2:00
B se sentait si mal que dire qu'il avait à présent envie de vomir n'aurait pas été exagérer la situation. Billie n'avait aucune raison de connaître tout ce qu'il avait vécu avec Yue – presque rien, dans un entrepôt désert – mais elle avait également perdu l'homme de sa vie. Il l'avait tué de sa propre main, alors même que ses chiffres à lui étaient au plus bas. Si Kira lui avait ordonné d'aller faire le ménage dans cette maison dans le but de sceller leur contrat, B avait tout de même des principes, et il se refusait d'assassiner lâchement une famille tout entière qui n'était pas prête à mourir. Tant pis pour le mari, il serait mort tout de même, combien même n'aurait-il pas été là. Sa sœur, il la plaignait sincèrement. Il savait que tous les moments de sa vie n'avaient pas dû être faciles, et rien que pour cela, elle obtenait le droit de rester à ses côtés.

Entre les mains de Billie, à l'instant, il avait l'impression d'être un jeune enfant. Ses cheveux étaient ébouriffés, plus que jamais, il sentait qu'il rentrait au bercail. Un moment de repos, voilà donc, sans fioriture ni rien. Billie avait pris un chemin si différent du sien qu'il était heureux qu'ils eussent été séparés lors du meurtre de leurs parents. Elle était devenu une femme forte, bonne et appréciable. S'il en avait – et le diable savait que ce ne serait pas le cas – il lui confierait sans hésiter ses propres gamins. En attendant, c'était lui-même qui était dans ses bras, se sentant gêné pour sa sœur. Les mains sales de Beyond Birthday était maintenues par Billie. Il ne les bougeait pas, mais cette scène où, sous le coup de la colère, il l'avait bousculée et marché dessus lui revint à l'esprit. Il tenta de se calmer, et sa sœur dut s'en apercevoir car sa respiration fut beaucoup plus forte, jusqu'à se normaliser.

« Tu es trop gentille avec moi, Bi, tu vas avoir des ennuis, si tu continues. Ta douche est bien au fond, je crois. Je suis poisseux, la police faisait sa ronde et je suis passé par des endroits pas propres. »

Sans même attendre qu'elle approuve ses paroles, B se dirigea vers la direction de la douche. Il n'était pas bête, il avait tout de même fait des repérages avant de venir ici, avait appris le plan du quartier par cœur et la liste des issues qu'il pourrait trouver. Si Billie Brave était sa sœur et avait plus ou moins sa confiance, ce n'était pas le cas de Sayu Yagami. Qu'il le sache, cette fille logeait toujours ici, mais il comptait l'éviter pour le moment : B n'était pas ici pour cela. Il était déjà pieds nus, alors, il ne se faisait pas vraiment de souci pour le bruit. Chacun de ses pas était assez silencieux, comme si dans une autre vie – à moins que ce ne fut la sienne – il avait appris à ne pas faire de bruit pour ne pas alerter les voisins.

Seul dans la salle de bain, il se rendit enfin compte dans quelle situation il était : chez sa sœur, dans un état émotionnel catastrophique, sale. La douche lui faisait de l’œil, il enleva donc les quelques frusques qu'il lui restait pour se glisser à l'intérieur. Sentir le jet d'eau froide sur sa peau brûlée – depuis son entretien coquin avec les flammes, B ne supportait plus l'eau chaude qui lui faisait terriblement mal – lui fit étrangement du bien. La couche de crasse qui le recouvrait tomba sur le sol, du noir à foison.

Tout se passait bien lorsqu'il entendit un bruit. Il crut au début que son cerveau lui jouait des tours, alors il resta immobile, par habitude. Cette voix, cette voix n'était pas celle de sa soeur, et elle revint plusieurs fois, tandis qu'il se forçait à rester immobile, là, juste derrière le rideau de douche. Il savait très bien qui était la personne qui pouvait être dans cette salle de bain, et qui, probablement, se maquillait et coiffait tandis qu'il tâchait d'être le plus discret possible. Sayu Yagami. Ses paroles trahissaient une immaturité certaine, pour le reste, il s'en foutait cordialement. Son coeur manqua tout de même un battement lorsque le rideau de douche s'ouvrit brusquement sur lui, complètement à poil, le pommeau de douche entre les mains. Il vit que cette nana rousse - elle aussi - avait la main devant les yeux, et c'est sans doute ce qui minimisa les dégats.

Les évènements effrayants de passés, B attendit qu'elle parte pour se faire un shampoing et ressortit de la douche, aussi propre que s'il avait été un autre homme. Les contours de son corps apparaissant dans le miroir embué ne semblaient pas lui appartenir, ce qui occasionna un grognement et, enfin, il noua une serviette autour de sa taille pour retourner voir Billie.

Croyez-le bien, il n'était pas dans ses intentions d'effrayer Billie. B s'était depuis le temps habitué à son corps meurtri, et justement, sa poitrine ressemblait plus à un champ de guerre ravagé par les flammes qu'à autre chose. Mello, à côté de B, avait franchement eu de la chance.

« Il te resterait des habits de ton mari ? Tout sauf des vêtements blancs et des jeans bleus. »

Elle savait pourquoi il disait cela, elle savait qu'il ne pouvait pas supporter d'être un Backup, une solution de secours. Ses cheveux gouttaient sur le sol, le saignement de ses doigts s'était mis à s'arrêter : B n'était pas un idiot, il savait que ne pas se laver aurait augmenté les risques d'infection, et c'était aussi pour cela qu'il était parti à la douche.

« Tu peux m'appeler Bel', tu sais. Je me sens plus humain, quand tu le fais. C'est presque agréable, je n'ai plus l'impression d'être un démon coincé dans un corps d'humain. Tu n'imagines pas à quel point c'est dur de vivre avec les dates en face des yeux. Que les personnes disparaissent comme cela, une à une, sans que moi, je ne puisse dire quand je vais partir. L t'a parlé d'Alpha, Bi ? L t'a parlé de lui ? »

Nouvelle pause, il se souvint de l'intervention de Sayu :

« Au fait, j'ai vu ta...HAAAAAAAAAAAAAA !  »

Merde.




    Red...like strawberry jam

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 10 Fév - 19:33

Elle n'avait pas entendu son réveil sonner. Il faut dire que Sayu Yagami avait toujours eu un sommeil plutôt lourd. Elle avait pourtant dit à Billie qu'elle se lèverait tôt afin de faire des courses. Etant donné qu'elle était toujours en cavale, elle préférait y aller à l'ouverture du magasin pour ne pas prendre le risque de tomber sur la police de Kira, que ce soit dans les rues ou dans les grandes surfaces. Avouons que ce serait vraiment la poisse. Mais voilà, contrairement à son frère, elle n'était pas une lève tôt. La petite rouquine ouvrit un oeil, s'attendant à voir marquer sur le réveil quelque chose comme 06:00 mais écarquilla les yeux lorsqu'elle vit qu'il était déjà 9h. Elle devait être debout depuis déjà une heure. Prise d'une impulsion, elle se redressa brusquement sur son lit, emportant sa tignasse rouge avec elle. Ses cheveux en pétard, emmêlés lui donnait un air de junkie après une soirée de drogue … du moins, elle l'imaginait. Et l'imagination de Sayu était grande. Gesticulant sur son lit en riant elle même de sa propre bêtise, elle se laissa rebondir sur les genoux. Chose à retenir : se sécher les cheveux quand on prend sa douche le soir, sinon on ressemble à un razmoket. Nouvelle impulsion, Sayu bondit hors de son lit et marcha sur la pointe des pieds dans sa chambre en faisant des bruits de bouches, des sons étranges dans une musique improvisée. Fouillant dans le petit placard que Billie avait laissé à sa disposition, elle chopa quelques vêtements que la maitre des lieux avait gardé. Des vêtements qu'elle portait lorsqu'elle était plus jeune. Un sourire étira les lèvres de la cadette. Elle l'avait l'impression de vivre chez sa grande soeur. Vous savez les grandes soeurs qu'on espionne et à qui on pique des fringues. Bah là c'est à peu prêt la même chose. Du moins, c'était l'ambiance et le lien qui régnait entre les deux filles.

Sayu quitta sa chambre, et sautilla jusqu'à la salle de bain, qu'elle ouvrit brusquement. Le rideau de douche était tiré et l'eau coulait. Tient, Billie était déjà là. Bon, partir discrètement faire les courses, c'était donc loupé.

« Hello ! J'en ai pas pour longtemps ! »

Sayu choppa dans le tiroir sous le lavabo le poste radio et l'alluma. Elle leva un peu la musique. Une musique bien dynamique qui entraina l'adolescente, qui se mit à chanter en même temps, et bien évidement, vous pouvez aisément l'imaginer, Sayu chantait très faux, avec une voix comique poussée à l'extrême. Elle se débarrassa de son pyjama, pour enfiler ses sous vêtements et la tenue qu'elle avait prit tout à l'heure, tout en dansant dans la salle de bain. D'ailleurs elle manqua de tomber dans la douche, se rattrapa au rideau de douche, qui heureusement pour certains, ne se cassa pas.

« Oups, désolééééée ! »

Toujours aussi énergique, elle ne s'inquiétait pas du manque de réponse et retourna devant le miroir, pour essayer différentes coiffures. Elle fit plusieurs couettes hautes sur sa tête, ce qui lui donnait un air de ….

« On dirait les caniches de luxe trop moche ! »

Pour montrer l'affreux résultat à Billie, elle ouvrit le rideau de douche, en gardant une main plaquée sur ses yeux pour ne pas voir Billie dévêtue et secoua la tête en riant.

« Promis, je ne sors pas comme ça ! »

Elle tira de nouveau le rideau de douche et retourna encore une fois vers le miroir. Sayu enleva ses élastiques et opta pour une coiffeur assez complexe « Made In Sayu », mais qui au final lui donnait un certain genre. La rouquine éteignit le poste de radio et le rangea.

« Bon j'y vais, à tout à l'heure ! »

Elle retourna dans sa chambre ranger son pyjama, fit rapidement son lit, c'est à dire mettre la couverture au dessus de son drap en boule, hop, voilà, camouflé !! Elle mit ses chaussures à talons et partie dans la cuisine prendre une brioche qu'elle mangerait sur la route. S'appercevant qu'elle avait oublié ses clés, Sayu couru dans le couloir, faisant au passage un coucou à Billie dont la porte de chambre était ouverte, et passa devant la salle de bain toujours occupée avant de tourner vers sa chambre. Rapide comme l'éclair, elle chopa ses clés et hop, on fait demi tour. Les talons claquaient sur le sol et Sayu prit au vol quelques sacs pour faire les courses et quitta l'appartement. Elle courru dans les escaliers, et se retrouva sur le trottoir. Alors qu'elle avait l'intention de se rendre aux pas de courses à talons jusqu'au magasin, elle se stoppa brusquement. Hein ? Billie était dans sa chambre et la salle de bain était toujours occupée ??? Quoi ? Mais ? ….. Il y avait quelqu'un chez Billie ? Et si elle n'était pas au courant ? Et si … Et si …... ET SI C'ETAIT UN GANGSTER ?????

La rouquine remonta en vitesse dans l'appartement de Billie et ouvrit touuut douuuucement la poooorte ….. Il ne fallait pas se faire repérer, être discrète et réactive. Ca allait entre compliqué …. Allez Super Sayu, on y va !!! La jeune femme enleva ses chaussures, les posant dans le couloir avant de passer à pas de loup jusqu'à la salle de bain, qu'elle ouvrit sans faire de bruits. Il n'y avait plus personne …. Bon. Elle regarda dans chaque pièces de la maison, mais personne. Il ne restait donc plus que la chambre de Billie. Sayu débrancha la lampe du salon, ayant l'intention de s'en servir comme arme improvisée. Elle retourna donc jusqu'à la chambre de Billie. Le coeur battant à toute vitesse, elle se forçait à ne pas y prêter attention. L'importance, c'était de protéger Billie. Elle baissa donc doucement la poignée et ouvrit la porte. Et là, ce fut le choc !! Un homme se tenait face à Billie, une serviette autour de la taille. Sayu ne le détailla pas d'avantage et ne chercha pas non plus à comprendre !! REACTIVITE !!! GO !!!!

« NE TOUCHE PAS A MA SOEUR !!!! »

Yaaaaaaa !!!! Sayu sauta sur l'individu et fut sur son dos, les jambes autour de sa taille pour ne pas tomber, et lui donna un coup de lampe sur la tête. Dans ce combat sans merci, la rousse fini tout de même par perdre l'équilibre, elle lâcha la lampe et se retrouva par terre, sur le dos, jambes en l'air avec la serviette entre les mains. Minute ….. La serviette ? Prise d'un doute, Sayu releva la tête.

« Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! »

Prenant un teint aussi rouge que ses cheveux, elle cacha son visage avec la serviette pour ne pas en voir d'avantage.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Billie Brave
Sixième sens
avatar
Messages : 366
Age : 23
Jeu 13 Mar - 17:39
Billie regardait attentivement son frère. Elle était prête à l'écouter car il semblait très perturbé. Elle le voyait très bien dans son regard et cela l'inquiétait de plus en plus. Jamais encore elle n'avait vu son frère dans un état pareil. A croire qu'il était une autre personne. Qu'il n'était pas le Beyond Birthday que l'on qualifiait d'impitoyable et de sans coeur. Elle sentait aussi le malaise de son frère vis-à-vis d'elle. Pourtant, Billie, elle, n'avait pas cette impression de malaise, au contraire. C'est une seconde nature chez elle de s'occuper des âmes perdues. Il y a eu Sayu et maintenant c'est au tour de son frère. Si le règne de Kira prend fin un jour, elle devrait devenir conseillère, ou psychologue. En pensant à ça, elle se mit à sourire. Un monde en paix. Sauf qu'un monde pacifique c'est impossible. Le monde ne sera jamais tout blanc, il y aura toujours des brebis galeuses pour rompre cette harmonie. Billie fronça les sourcils en voyant que son frère avait du mal à respirer correctement, puis retrouver une respiration normal. Il devait penser à quelque chose et il avait paniqué ou quelque chose dans ce goût-là.

Elle soupira. Elle savait très bien qu'elle risquait des ennuis mais pour le moment elle s'en fichait pas mal. Ce qui comptait c'était son frère et rien d'autre que son frère. Elle ne fut d'ailleurs pas surprise de voir qu'il connaissait déjà bien la maison. Elle hocha la tête pour approuver l'emplacement de sa salle de bain. Sans un mot, son frère parti donc à la douche. Billie resta quelques instants assise avant de se décider à faire le lit. Le temps qu'elle fasse correctement le lit, son frère était de retour et il lui demandait si elle avait toujours des vêtements de son mari. Elle se tourna vers lui en lui souriant mais son sourire se figea. C'était la première fois qu'elle voyait son frère pratiquement sans vêtement et tout son corps était ravagé. Elle avait une soudaine envie de vomir. Elle essaya de fixer que les yeux de son frère et pas son torse ravagé par les flammes même si c'était assez difficile.

Au même moment, on entendit un hurlement et Billie vit Sayu assez en colère prendre une lampe et taper Beyond avec avant de trébucher et de se rattraper à la serviette de bain autour de la taille de Beyond. Billie vit Sayu virer au rouge pivoine et elle ne put s'empêcher d'éclater de rire. En allant jusqu'à la penderie où se trouvait toujours quelques vêtements de son mari, elle continuait de rire. Elle sortit une chemise simple bleu avec un jean foncé et sortit aussi des sous-vêtements et une ceinture et les tendit à son frère.

- Retourne dans la salle de bain t'habiller. On parlera ensuite si tu le souhaites.

Lorsque Beyond quitta la chambre, Billie se tourna vers Sayu et lui tend sa main pour l'aider à se relever. Elle l'emmena sur le lit et posa une main sur ses joues, elles étaient si chaudes qu'on aurait pu y faire cuire des oeufs. Elle s'assit à côté de Sayu.

- Pourquoi tu lui as sauté dessus comme ça ? Si tu avais réfléchi tu n'aurais pas eu besoin de lui sauter dessus pour voir qu'il ne me faisait rien de mal.

Elle sourit à Sayu en réprimant une envie de rire de nouveau. Un blanc s'installa pendant que Billie réfléchissait. Beyond savait que la jeune femme qui l'avait en quelque sorte attaquée était Sayu Yagami. En revanche, Sayu ne se doutait apparemment pas que c'était Beyond Birthday. Elle devait le lui dire ça serait injuste sinon.

- Sayu il faut que je te dise.... Voilà... L'homme qui vient de partir...

Billie n'arrivait pas lui dire. Portant, elle n'avait qu'à dire le nom, c'était facile mais elle n'y arrivait pas. Elle se sentait un peu frustrée. Elle prit une très grande inspiration et regarda Sayu droit dans les yeux.

- C'est Beyond Birthday.

Elle regarda attentivement la réaction de Sayu. Elle avait peur qu'elle réagisse très mal mais elle avait plus peur encore qu'elle apprécie Beyond et qu'elle souhaite de nouveau faire une alliance avec lui.


Spoiler:
 


Merci Light pour ce beau carnadage =p
Revenir en haut Aller en bas
Beyond Birthday
Mort et enterré
avatar
Messages : 340
Age : 26
Localisation : Somewhere over the rainbows!
Dim 30 Mar - 19:17
B cria.

Pas un cri de criminel, pas un cri qui annonce la mort ou quelque chose du genre...Non, B, de manière beaucoup plus simple, senti que l'on tombait sur lui et il tomba brusquement par terre, criant.

La surprise y était pour beaucoup.

Il avait senti quelque chose s'écraser contre sa tête, aussi fut-il étourdi pendant quelques secondes, avant de se relever brusquement...il ne tarda pas à voir sa serviette, étendue par terre. Son regard alterna entre Sayu, celle qui lui avait sauté dessus...Sayu Yagami...Sayu Yagami...il fallait qu'il laisse ses folles pensées tranquilles et Billie, qui semblait mourir de rire. Il était vrai que la situation était désopilante : lui-même était en train de se bidonner. Que la petite sœur de Kira en personne, passait encore...Qu'elle se permette d'entrer dans la chambre de Billie pendant un moment où il voulait être avec elle, ç'allait être compliqué. B jeta un regard noir à Sayu Yagami avant de pratiquement arracher les vêtements des mains de Billie.

Ceux de son mari. Il lui aurait presque ri à la figure, mais ç'aurait été mal avisé...Billie était très attachée à son mari. Si il lui disait qu'il n'avait pas poussé des cris très viril, au moment de sa mort, elle aurait pu se fâcher. Alors que juste avant, Beyond Birthday paraissait plutôt flegmatique, une colère malsaine s'empara de lui. L'arrivée de Sayu avait tout déclenché : c'était sa faute, à cette fille...elle allait souffrir. B ne se dirigea pas vers la salle de bain, mais vers la cuisine...Il connaissait bien les lieux, et puis il avait eu le temps de faire du repérage, avant de tuer cette personne. Pas assez, bien sûr, car il avait loupé l'élément principal : l'occupante de cette maison était sa sœur.

La cuisine n'avait pas changé...B regarda, presque avec amour, les lames aiguisées des couteaux avant de commencer à s'habiller. Chaussettes, pantalons, slip, chemise. Il avait presque l'air classe, vêtu ainsi, n'était-ce ses cheveux mouillés et en désordre. Sa main droite se saisit d'un couteau bien affûté, qu'il glissa entre son pantalon et ses sous-vêtements. La froideur du métal sur sa peau le fit frissonner, puis esquisser un sourire...c'était pendant ces moments-là qu'il avait l'impression d'avoir de la fièvre.

« Je suis habillé...Bonjour Noriko...Nous nous sommes parlés, il y a quelques jours et je suppose que Billie t'a dit qui j'étais. Billie déteste le suspens et toutes ces choses...Billie est quelqu'un de bien, mais elle est tout de même un peu chiante. »

Il se dirigea vers Sayu, de manière à se placer à quelques centimètres d'elle, à peine. La proximité ne le gênait pas vraiment, et son but initial était de se venger de cette fille qui avait fait foirer sa matinée. Elle n'avait vraiment pris pour un con, tout à l'heure et il comptait bien se venger...pour quelqu'un qui avait Kira comme frère, elle aurait tout de même pu être plus prudent.

« Alors Sayu, comment va Light ? Bien, toujours ? Il faudrait que je lui envoie un email, bientôt, il sera content de savoir ce que devient sa jeune sœur...On m'a dit qu'il s'inquiétant beaucoup pour toi, tu sais. Vraiment. »

D'instinct, il avait repris la mimique de L et se mordillait le pouce en regardant fixement la protégée de Billie. C'était un jeu purement théâtral, B n'étant pas comme cela, à la base, mais dans ces moments, il aimait refléter l'image d'un L complètement sournois, pervers.

« Tu sais pourquoi Kira me veut dans son camp, Sayu-chan ? Tu le sais, au lieu d'assommer les gens avec des lampes de chevet ? »




    Red...like strawberry jam

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 16 Mai - 16:00

Voir un mec nu, c'est fait. Et pour le coup c'est un peu la honte ! Oh mon dieu mon dieu mon dieu !! Toute rouge, Sayu se cacha le visage avec ses mains. Pourquoi les actions comme ça n'arrivait qu'à elle ? Quoi que si c'était un tueur psychopathe, fermer les yeux n'était pas une bonne idée. Il serait bien capable de tuer, même vêtu de son plus simple appareil. La rouquine rouvrit donc brusquement les yeux et serra les poings, menaçant l'individu brulé, prête à en découdre avec rage et hargne !!

Mais ce fut le rire de Billie qui la figea sur place. Est-ce que c'était vraiment le moment de rire ? Non, non vraiment, elle ne le pensait pas. Mais son incrédulité ne se stoppa pas là, non Sayu écarquilla les yeux en voyant son hôte tendre des vêtements propres au psychopathe. Et ben, bien, elle est tombée sur la tête. Non tu ne veux pas lui offrir du thé et des petits biscuits aussi ? Sayu avait envie d'attraper Billie et de la secouer comme un prunier pour qu'elle reprenne un peu ses esprits.

L'homme quitta la pièce, extrêmement contrarié et la plus jeune resta assise par terre, bluffée par les évènements. Elle n'en revenait pas. Billie l'avait laissé partir tout simplement.

« Mais t'es complètement folle ! Ce psychopathe est en liberté chez toi ! Qu'est-ce qu'on fait s'il revient avec un couteau hein ? Billie enfin ! Si je n'étais pas venue, il t'aurait fait quoi ? Violé dans ta propre chambre ? Et toi tu lui donnes des vêtements ! Sérieusement ??? »

Billie s'empressa de la rassurer. Elle la releva et l'emmena jusqu'au lit, où Sayu croisa les bras, le regard dur, attendant une réponse logique à toutes ses interrogations. Elle n'avait pas à s'en faire parce que l'individu n'était autre que Beyond Birthday en personne. Sayu se figea sur place. Est-ce qu'elle avait bien entendu ? Oh voilà qui changeait tout !!! Si c'était Beyond alors …. ET BIEN C'était encore pire !!! Soudainement, Sayu se mit à rire, acte incontrôlé.

« Ahahahahahaha …. Matt va me tuer. »

Son expression dur se changea en regard blasé. Elle avait promis à Cheshire qu'elle n'aurait aucun contact avec Beyond Birthday, mais que faire si c'est lui qui vient jusqu'ici hein ? Elle imaginait déjà la tête que ferait Matt derrière son écran quand elle le lui dirait. Et pourtant, elle ne cherchait pas les ennuis, non. Ce sont eux qui la trouve ! C'est sa poisse légendaire, c'est ça. Evidemment, après avoir faillit se faire tuer deux fois par Mello, après être en cavale pour échapper à son frère qui est en fait Kira, on tombe sur Beyond Birthday ! C'est dans l'ordre de choses. Quand on pense être au fond du gouffre, on s'aperçoit qu'il y a encore plus bas.

Et il n'y avait pas que ça. Elle n'allait pas se sentir rassurer pour autant. Beyond n'est-il pas celui qui a tué le mari de Billie ? Matt lui avait bien que c'est un homme dangereux et instable, et qu'il ne vaut mieux pas croiser son chemin. L'affaire Beyond Birthday. Ouais, elle s'était renseignée et disons qu'elle n'avait pas envie que Matt arrive en courant jusqu'ici et qu'il voit des poupées vaudou accrochés sur les murs. Si ses initiales ne sont pas BB, ce sont cependant ceux de Billie.

« Tu es dingue ??? Tu t'appelles Billie Brave !! BB !! Comme les victimes de ton cher frère. Allo, allo, la Terre, ici la lune !!! … Faut que je trouve un moyen de te faire sortir d'ici ! »

Sayu ne cherchait pas à savoir quelles étaient les raisons de la présence de Beyond chez sa soeur. Tout ce qu'elle savait, c'était que Matt n'approuverait pas, pas question de se mettre en danger. Et si Matt n'approuve pas, Sayu non plus, ça va de soit. Ou presque. Quoi qu'il en soit, il n'était pas question de prendre la thé avec un psychopathe.

Mais avant qu'elle ne puisse faire quoi que ce soit, Monsieur était déjà revenu, habillé. Il fit remarquer que Billie était quelqu'un de bien mais chiante. Okey ça commence bien. Ca sonnait comme un avertissement. Il aurait très bien pu dire « Billie commence pas à me faire chier » que ça aurait eu le même effet. Sayu fronça les sourcils alors qu'il se dirigea directement vers la plus jeune, et se pencha vers elle, lui demandant des nouvelles de Light. Le regard de Megumi se fit plus sombre. Il la cherche là ? Il va la trouver si ça continue. Elle serrait les poings et le foudroya du regard, refusant de se laisser impressionner, malgré le fait qu'elle trouvait cette proximité plus que dérangeante. En fait, elle trouvait la situation complètement malsaine, alors qu'il la fixait en mordillant son pouce. C'était déconcertant. Pourtant, Sayu garda son sang froid et répondit d'une voix glaciale.

« Je suppose qu'il va bien, trop occupé au commissariat à jouer le policier, ou au ministère à se prendre pour Dieu et appliquer ses sentences. Je ne pense pas qu'il ait le temps de s'inquiéter pour des personnes insignifiantes. Mais tu peux aller lui en parler oui, peut-être qu'il t'enverra. On envoi toujours les larbins s'occuper des sales affaires ! »

Alors qu'elle parlait, elle vit nettement le manche du couteau, dépasser de la chemise. DANGER, DANGER, DANGER !!! S'il avait une attitude de psychopathe, en plus de cela, son couteau prouvait ses mauvaises intentions. Avec impulsion, Sayu se releva brusquement, et puisque son visage était si près du sien, elle choppa son nez avec les dents et appuya un bon coup. Elle ne chercha pas à entendre si son nez avait craquer ou non. La jeune femme sentait le goût métallique dans la bouche et s'était suffisant pour savoir qu'elle lui avait fait mal. Elle cracha le sang par terre et attrapa la main de Billie avant de foncer hors de la chambre. Elle traversa le couloir en courant, faisant fi des cries de son amie, et la poussa dans sa propre chambre. Sayu referma brusquement la porte.

« Aide moi !!! »

Elle bloqua la dite porte avec le placard.

« Ca va le retenir un moment. Okey …. Tu dois me prendre pour une furie mais je te jure qu'il a un couteau sur lui ! Et il allait passer à l'action, je l'ai vu dans son regard.»

Heureusement, son ordinateur était allumé. Sayu envoya rapidement un message à Matt, espérant qu'il était derrière son ordinateur et qu'il pourrait agir vite.

Noriko a écrit:


Matt,

Il y a B chez Billie. Help. Taré ! Si tu as quelqu'un dans le coin pour agir, c'est MAINTENANT !


Sayu envoya rapidement le message. Elle n'avait pas le temps d'envoyer de longue phrase pour expliquer la situation. Vu le peu d'information qu'elle donnait, Matt se douterait bien que ça se passait mal.

« Il nous faut de quoi nous défendre ... »

Sayu cassa sa chaise et attrapa un morceau de bois tranchant.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Billie Brave
Sixième sens
avatar
Messages : 366
Age : 23
Mer 28 Mai - 12:11
Sayu devenait rapidement paranoïaque. La voir paniquer à ce point lui donnait envie de rire une nouvelle fois mais cela risquerait de vexer Sayu. Billie pouvait la comprendre, elle s'inquiétait pour elle. Comme si son frère se risquerait à la violer. De toute manière, ce genre de choses ne l'intéresse en aucun cas donc elle n'avait rien à craindre de ce côté-là. Sayu se mit ensuite à rire lorsqu'elle lui annonça que cet homme était Beyond Birthday et elle lui répondit que Matt allait la tuer. Billie savait bien que Matt ne tuerait jamais Sayu. En revanche, il serait très en colère contre elles deux. Oui il serait furieux que Billie n'ait pas demandé à Sayu de quitter la maison immédiatement.

La voilà qu'elle paniquait sur les initiales de Billie. Celle-ci leva les yeux au ciel. Elle était vraiment devenue parano. Elle savait qu'elle aurait beau lui dire que son frère ne lui ferait aucun mal et encore moins la tuer. Il ne pourrait jamais si résoudre, mais elle n'en ferait qu'à sa tête. Sayu ne connaissait pas Beyond, elle oui. Il était son frère et elle le connaissait par coeur. Par contre, elle s'inquiétait un peu pour Sayu.

- Ne t'en fais pas pour moi. C'est plutôt toi que je devrais protéger car tu n'es pas en sécurité.

Beyond revint dans la chambre et cette fois il était habillé. Elle resta à regarder son frère. Elle n'avait jamais vu son frère aussi propre et bien habillé et elle s'avoua qu'il était beaucoup plus séduisant comme ça. En revanche, lorsqu'il dit à Sayu qu'elle était un peu chiante, elle le fusilla du regard. Non mais pour qui est-ce qu'il se prenait celui-là ?! Elle ne lui avait pas reproché d'être venu chez elle par effraction, elle avait essayé de le consoler, elle l'avait laissé utiliser sa salle de bain et elle lui avait prêté des vêtements. Si c'est comme ça qu'il la traite ensuite, autant qu'il part tout de suite. Billie se crispa lorsque son frère s'approcha beaucoup trop de Sayu. Elle s'approcha d'eux doucement, prête à intervenir. Il parla à Sayu de son frère. « Beyond, tu es vraiment qu'un crétin » voilà ce qu'elle voulait lui dire mais les mots restèrent bloqués dans sa gorge. Sayu provoqua ensuite Beyond et là, Billie fut prise d'effroi. Ce n'est pas bon du tout. Son frère risquerait de vouloir lui faire la peau maintenant. Elle devait faire sortir Sayu de là au plus vite. Mais avant de faire le moindre geste, Sayu l'emmena rapidement dans sa chambre et ferma la porte à l'aide d'un placard. Sayu lui expliqua qu'il avait planqué un couteau et qu'il voulait vraiment la tuer.

- Bon sang !

Ce fut la seule phrase qu'elle eut en tête. Son frère était vraiment idiot. Comment pouvait-il penser s'en prendre à Sayu dans SA maison ? De plus, Sayu était sa protégée et il le savait. Il pensait qu'elle le laisserait faire ? Il pouvait toujours rêver. Elle protégerait coûte que coûte Sayu. Elle vit celle-ci envoyer rapidement un message à quelqu'un sur son ordinateur. Sûrement Matt. Ensuite et cassa une chaise pour ramasser un morceau de bois. Billie tourna autour d'elle pour trouver quelque chose. Dans le placard qui lui faisait face, elle se rappela qu'il y avait un vieux balai qui traînait dedans. Elle le prit et s'arma du balai.

- Beyond, je t'en pris, calme-toi. Va-t-en car je ne te laisserais pas lui faire de mal.

C'était un ton de désespoir. Elle voulait qu'il arrête et qu'il laisse Sayu tranquille. Elle ne savait même pas s'il était derrière la porte et s'il l'avait entendu.


Spoiler:
 


Merci Light pour ce beau carnadage =p
Revenir en haut Aller en bas
Beyond Birthday
Mort et enterré
avatar
Messages : 340
Age : 26
Localisation : Somewhere over the rainbows!
Sam 16 Aoû - 0:50
B les regarda comme s'il était brusquement lassé par tout. Le métal du couteau lui procurait une sensation agréable de froid dans le dos, et la peau blanche de Sayu semblait l'attirer. Elle était japonaise et pas si vieille...B était tombé sur des anciennes photographies de la jeune femme : elle avait les jadis les cheveux couleur encre et son visage enfantin avait grandi trop rapidement, à cause d'un certain Mello. Elle lui rappelait un peu Yue, la forme de son visage et il s'était surpris à l'imaginer parler avec la voix qui lui était si caractéristique. Sayu Yagami n'était pas seulement une lycéenne traumatisée, mais également la sœur de Kira lui-même. L'approcher, lui parler signifiait plus ou moins la mort parce que si Sayu semblait maintenant détester Light, l'inverse n'était pas réciproque. Sayu ressemblait à Yue, au moins un peu. Dans ses yeux, il y avait la même innocence dangereuse et cette capacité à faire tout et n'importe quoi de sa vie. B eut un petit rictus malsain tout en s'approchant de la fille, mais...Ce qu'elle fit, parmi toutes les choses stupides qu'elle aurait pu accomplir, le fut encore plus. B poussa un soudain cri de douleur, n'ayant même pas le temps pour répondre à son insolence et s'écroula par terre, le nez en sang et ses mains tentant de retenir le liquide rouge carmin.Sayu se précipita vers l'extérieur, en agrippant la main de Billie et B, n'ayant pas le temps de réagir, entendit un bruit et comprit qu'elles venaient toutes les deux de s'enfermer dans une chambre.

Le criminel n'avait jamais été très sportif alors éclater cette porte, cela lui semblait franchement impossible. Pas lents, il se dirigea vers la porte. Il s'agissait de bois et un bref test en toquant dessus lui confirma que celui-ci n'était pas bien épais ni solide. Il soupira de soulagement en pensant que sa sœur avait sans doute acheté le premier prix, mais éprouva tout de même une pointe d'inquiétude en songeant qu'à cause de ça, elle n'était pas tant en sécurité que cela. B avait été élevé à la Wammy's House : par conséquent, il disposait de facultés assez exceptionnelles pour s'échapper d'un endroit, ou même utiliser ses neurones pour s'évader...Il l'avait fait dans une prison de haute sécurité, et là, c'était tellement facile qu'il avait déjà deux solutions. Belzebuth entendit la douce voix de Billie, celle qu'il lui disait de se calmer, celle qu'il lui disait de s'en aller et, se sentant complètement trahi, Beyond Birthday donnait un violent coup de pied contre la porte.

« Aïe... ! »

Pour un peu, des larmes lui auraient coulé sur les joues, et c'est d'ailleurs pour cela qu'il se précipita dans la salle de bain, à deux pas de là. Dans le miroir, il vit sa silhouette d'épouvantail en sang, comme si la douche qu'il avait prises quelques minutes plus tôt n'avait servie à rien. Un grosse marque de dents ornait son nez et lorsqu'il passa le désinfectant, B eut du mal à ne pas crier. Il appliqua ensuite un pansement et, momentanément se sentit plus serein. Le criminel reprit son souffle, les deux mains sur le lavabo et, tentant toujours plus de se calmer, pensant à ce qu'il lui fallait.

Il y avait deux moyens pour rejoindre Billie : le premier consistait à escalader une nouvelle fois la paroi de la maison. Il préférait faire ces choses de nuit et pour l'avoir fait la nuit dernière, il savait que ses mains ne pourraient supporter une nouvelle ascension, et il ne savait pas du tout quel genre de fenêtre il y avait au bout...pour peu que ce soit du double vitré, il serait foutu, car il se doutait que Sayu avait pensé à la fermer – mais malheureusement, pas sa bouche. Le deuxième, c'était de trouver une hache quelque part dans la maison. Le mari de Billie, ou même celle-ci, devait bien en avoir une et il ne comptait plus les petits couples qui adoraient faire du bricolage. Une hache, une massue ou même une tronçonneuse, juste un outil qui lui permettrait de bousiller cette porte.

Quel assurance aurait-il qu'elles ne partiraient pas d'ici le temps qu'il aille chercher des outils ? B y réfléchit pendant quelques secondes et eut un sourire de vainqueur lorsqu'il trouva une réponse à cette question : mais voyons, il suffisait de se manifester maintenant pour quelles se tiennent sur le qui-vive ! Il donna alors quelques violents coups d'épaules sur la porte, leur signifiant qu'il était là depuis dix minutes à les guetter, puis, sur la pointe des pieds, descendit les escaliers.

Trouver une hache ne fut pas difficile : il y avait une petite pièce avec les divers outils qui avaient dû leur servir au moment où ils faisaient toujours des restaurations sur la maison. Il se souvenait du visage du mari de Billie, et surtout la peur qu'il éprouvait au moment où il était mort...B ne regrettait toujours rien, il trouvait peut-être maintenant que c'était une juste vengeance pour avoir touché sa sœur et que la faute était à Kira.

La hache frappa la porte d'un coup brusque ; le deuxième coup le fut tout autant, et B sentit l'exaltation le gagner. Il vit rapidement le derrière de ce qui devait être un placard et, essoufflé, lui fit subir le même sort...sa tête apparut alors dans l'encadrement de l'armoire, ses yeux rouges, sa bouche déformée par l'effort et il fracassa une nouvelle fois l'armoire pour en sortir de manière triomphante. Avec ça, il ressemblait à un antique guerrier...ou peut-être plus à un criminel. Il les regardait toutes les deux en soufflant comme un bœuf et jeta la hache et le couteau à terre en signe de paix.

« C'est bon, vous arrêtez vos conneries, ok ? Billie, toi, tu viens ici et tu t'excuses immédiatement ! Je trouve ton comportement inadmissible et tu as de la chance que je ne te frappe pas ! Toi, Yagami, t'as de la chance que j'aie encore besoin de toi. Toi, Yagami, tu as sûrement contacté Matt, mais il ne viendra pas. Matt est un lâche, Matt sait que Billie n'est pas en danger avec moi. Il sait que je ne la tuerai pas...Viens ici, Billie et dis à la demoiselle combien tu m'aimes. », B ouvrit les bras en grand, n'attendant plus que Billie. « Je t'aime, tu sais, et je t'aimerai toujours. Mais tu sais que je ne pourrais pas te pardonner si tu préfères cette fille...Tu comprends ? »

Il s'avançait vers elle jusqu'à la prendre complètement dans ses bras et se blottir contre elle dans un mouvement purement pacifique, amical. Pas de douleur, rien. B lui chuchota à l'oreille.

« Désolé pour ton mari. »




    Red...like strawberry jam

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Wake me up...
» Billie-Eve Ϟ Jesus, he knows me
» Billie
» SO WAKE ME UP WHEN IT'S ALL OVER.24/07 à 02h56
» Seo Jun Wan || I'm scared if I wake up, everything will disappear before my eyes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Note RPG : une nouvelle ère :: Tokyo - Zone RP :: Banlieue résidentielle :: Maison de Billie Brave-
Sauter vers: