Pitié et allégeance à toi, Kira ! La foule s'inclina en silence, respectueusement devant cette idole masquée et inconnue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Crêpe ! Chichi ! [ PV : Sweet Sugar ]

 :: Hors RP :: Archives (numériques) Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 29 Mar - 22:31
-
Recette pour fabriquer un bon masque ! C'était le titre du livre que lisait Lawliet dans sa camionnette qui abritait, en grande partie, du matériels informatiques, lui permettant de rester en contact avec la rébellion ou même d'autres personnes. Bien sûr, il n'y avait pas que ça, on pouvait voir des outils pour fabriquer toute sorte de sucrerie pour entretenir son cerveau de génie, quoi de mieux que de vivre dans une fabrique à sucre pas vrai ? Revenons à notre petit L qui continuait à parcourir son livre à une vitesse assez folle pour un humain normalement constitué. Une fois le livre finit, il prit le matériel demandé dans le livre et commença à faire un masque ayant une ressemblance frappante avec Light Yagami, son pire ennemi. Grace à sa mémoire, il avait pu refaire la majorité des traits et même quelques détails assez frappant. Il prit un ciseau avec l'index et le pouce de sa main droite pour commencer à découper délicatement et minutieusement des trous au niveau des yeux. Il prit son temps, n'ayant pas l'habitude des taches ingrates comme celle-ci. Il déposa son regard sur le cadre qui comportait une photo de Watari et le Wammy's House derrière.

« Watari, vous étiez un brave homme, vous m'aurez bien servi pour découper ses trous, mais vous n'êtes plus malheureusement. La Wammy's House vous manque je parie, vous ne serez pas qui j'ai revu ? Du moins, entendu ? C'est bien ce que je pensais, vous ne savez pas, eh bien, j'ai eu une discussion avec le numéro 2 pour le titre de L, notre cher Beyond Birthday, vous vous souvenez de lui je suppose ? Oui, ce n'était pas un saint, je crois bien que Light a réussit à le mettre de son côté, triste sort pour un homme qui veut être libre que de se coller au basque du nouveau gouvernement, pas vrai ? C'est pas tout, mais je vais manger un peu moi, et tiens, je vais en faire profiter aux gens, car final, je suis dans cette camionnette pour voir l'extérieur et les agissements du peuple et des autorités de Kira. Nous coupons la communication pour le moment Watari, à plus tard et travaillez bien. »

L fit deux trous au niveau des oreilles et glissa un élastique dedans. Il glissa le masque sur sa tête pour cacher totalement son visage. On aurait pu croire qu'il était fou en le voyant faire un masque d'une idole nouvelle tout en discutant avec son ancien ami qui était mort. Le brun ténébreux avait juste Watari pour discuter à l'époque, depuis son départ brutal, il lui fallut bien quelqu'un à qui parler, ou quelque chose, il avait décider de parler à Watari, mais à travers une vielle photo de lui. En l'espace d'une seconde, il cligna les yeux pour se retrouver dans ses pensées, la première fois qu'il rencontre Watari, les duels d'intelligences contre les autres pensionnaires de la Wammy's House, pour une seule raison, devenir le meilleur d'entre-eux. Ce n'était pas pour rien qu'il avait reçu le titre de L, il devait maintenant faire honneur à ce vieil homme qu'il l'avait conduit jusqu'ici, même si il l'avait considéré comme un majordome pendant un long moment, mais c'était tout simplement un ami au fond, son seul et véritable ami de jeune vie.

Une fois le masque installé, il rangea tout le matériel informatique, il cacha les ordinateurs, les micros et les écrans de sécurité sur la ville. Après ça, le "masqué" ouvrit les plaques pour faire cuir les crêpes et s'installa devant. Il monta sa chaise pour être à la bonne hauteur, c'est à dire les pieds -nus bien sûr- près du plan du travail. De sa main droite, il attrapa la poignet et tira dessus pour faire relever le paravent et le faire monter dehors, laissant une vue sur la rue où il squattait. Il glissa sa tête dehors et vit la foule bouger, il était maintenant 11h, il prit sa plus belle voix et commença à articuler des mots clairs derrière son masque de Light Yagami.


« Bien le bonjour mes amis ! Je me présente ! Light Yagami à votre service ! Venez donc manger mes bonnes crêpes à la Pata-Crêpes ! Vous avez tout sorte de goût ! Nutella ! Sucre ! Caramel ! Miel ! Demandez n'importe quoi de sucré et vous l'aurez dans la seconde ! Un service de qualité, je vous l'assure PERSONNELLEMENT, car oui, je suis testeur en même temps ! Venez dans la Pata-crêpes de Light Yagami ! »
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 1 Avr - 14:53


Le sucre, une raison

de vivre.~

Avec notre détective adoré L Lawliet

"Quoi ?!"


Elle cherchait. Pas dans la poche gauche. Peut-être dans la droite ? Elle cherchait. Sortant et rentrant sa main à maintes reprises. Fouillant encore et encore. Passant des poches de sa veste à celles de son pantalon. La brunette cherchait. Quoi me direz-vous ? Et bien...

"Où ai-je bien pu mettre ces satanés morceaux de sucre ?!"


... Des carrés de sucre. Il était dix heures et demi. Sweety n'avait pas prit de petit déjeuné et son ventre criait famine. Il avait rompu le doux silence qui régnait dans le parc, les enfants étant à l'école à cette heure-là. La brunette avait donc décidé de manger l'un de ses précieux morceaux de sucre mais... Elle avait beau fouiller dans ses poches, elle ne trouvait rien. Elle était pourtant sûre d'en avoir ! Elle ne sortait jamais sans un morceau de sucre ! Sweet Sugar commença à stresser. Qu'allait-elle devenir ? Elle avait horriblement faim et sans son su-sucre, elle était complètement perdue. Elle se
mit à marcher. Elle tremblait légèrement. Elle avait besoin de sa dose de sucre quotidienne, sans celle-ci, elle était complètement stressée et énervée. Elle commença à se ronger les ongles. Ça la détendit un peu mais pas assez. Son ventre lui rappelait toutes les cinq minutes qu'elle avait faim. Que pouvait-elle bien faire ?
La brunette avait du mal à réfléchir. D'ailleurs, elle ne regarda pas où elle allait et trébucha à cause d'un cailloux. A terre, son stress se transforma en une forte colère. Elle se releva soudainement, mit sa main contre son pantalon pour prendre son flingue et...Non. Son mouvement s'arrêta brusquement. Elle n'allait tout de même pas sortir son arme en public pour tirer sur un stupide cailloux ! Elle secoua légèrement sa tête. Prenant un peu de recul et trouvant son comportement complètement idiot, elle essaya de réfléchir malgré son manque. *Le quartier commercial n'est pas très loin... Autant y faire un tour, je trouverais peut être quelque chose de bon et de très très sucré à me mettre sous la dent.*
Mais oui ! Et elle se mit donc à marcher en direction de la sortie du parc.

La civilisation. Dans la rue, tout le monde s'agitait. Les gens allaient à droite, à gauche. Boutiques de vêtements, vente de légumes, boucheries... Il y avait de tout pour le plus grand bonheur des individus. Parmi tout ces gens ordinaires, Sweet sugar ne passait pas inaperçue. Elle était légèrement courbée, tenant son ventre avec ses deux mains. Rhaaaa mais qu'est ce qu'elle avait faim ! Et aucune boulangerie à l'horizon. Sur son passage, les gens s'écartaient. Son ventre faisait des bruits très... Bruillants. C'était très bizarre.

"Sucre... Juste un peu de sucre...", répétait Sweet Sugar tout en avançant maussadement.

C'est alors que des paroles attisèrent l'attention de la brunette. Bien qu'étant à la masse, elle perçue des sortes de mots clés :

"...manger mes bonnes crêpes à la Pata-Crêpes ! Vous avez tout sorte de goût ! Nutella ! Sucre ! Caramel ! Miel ! Demandez n'importe quoi de sucré et vous l'aurez dans la seconde... "

*Hein...?* Avait-elle bien entendu ? Où était-ce le fruit de son imagination. Une douce odeur venu lui chatouiller le nez. Crêpes. Crêpes. Crêpes !
La brunette tourna furtivement la tête. A une quinzaines de mètres d'elle se dressait une petite fourgonnette qui vendait des crêpes. Mais pas n'importe quelles crêpes... Des crêpes sucrées !
Dans un élan inconscient, Sweety retrouva ses forces et couru en direction de l'endroit. Il était onze heures et des poussière. La brunette, au bout de longues secondes de marathon, se trouva enfin juste devant le petit camion en question.
Elle reniflait la douce odeur des crêpes sucrées. Huuuum. Elle releva la tête et c'est alors qu'elle fit face au vendeur.

Bien que son ventre soit vide et que ses capacités d'analyse soient réduites de moitié, elle détailla le vendeur et se rendit compte qu'il était spécial. Elle força sur ses yeux. Elle avait l'impression de connaitre ce visage... Enfin... Ce masque ? Le vendeur portait un masque, Sweety l'avait deviné grâce aux deux fils qu'il y avait. Mais sans y prêter plus d'attention, elle lui fit le plus beau de ses sourires et demanda, la politesse incarnée :

"Une crêpe au sucre s'il vous plait ! Et vite, j'ai la dalle !"

Sweety s'appuya contre la fourgonnette. Son ventre gargouilla une nouvelle fois. Elle se mit à observer longuement le "faiseur de crêpes" (qu'elle risquerait d'appeler Dieu des crêpes vu qu'il venait de lui 'sauver' la vie). Tout en se tenant le ventre, elle se demanda si elle aurait des sous pour payer...




Spoiler:
 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 1 Avr - 21:52
-
Alors que le temps passait de plus en plus vite, notre cher petit L commença à faire des crêpes. Voyant que le monde ne s'affalait pas tellement sur sa camionnette, il prit la pâte fraîchement préparée et l'étala doucement sur la plaque chauffante, lui permettant de faire de joli crêpe bien brillante. Il en fit une petite dizaine de toutes les sortes et de tout les goûts, ça passait du sucre en poudre jusqu'à la confiture de framboise. Jamais la fraise, ça le rapprocherait trop de son ennemi de son rival de toujours, Beyond Birthday. Une fois toutes les crêpes préparées, il remonta doucement son masque pour laisser apparaître une peau blanchâtre et des lèvres fines. Délicatement, notre cher détective passa les friandises sucrées une par une dans sa bouche pour les avaler à une vitesse hallucinante. Dans sa jeunesse, L comprit rapidement deux choses, qu'il aimait les grosses enquêtes très compliquées et le sucre ! Pour lui, la JUSTICE SUCREE dominera toujours les MECHANTS salés, c'était sa seule raison de vivre au final ! Quand il finit de manger, il remarqua la présence d'une jeune femme avec le sourire aux lèvres, lui demandant quelques choses. Le ténébreux remit son masque correctement et sourit derrière son masque de Yagami.

« Une creeeeeeeeeeeeeeeepe au suuuuuuuuuucre ? D'accord ! Je vous fais ça tout de suite ! Attention attention ! »

L recommença rapidement son opération en mettant la pâte fraîche tout en faisant en sorte de faire apparaître aucun grumeau. On vit très clairement qu'il avait beaucoup d'expérience et c'était le cas, depuis que Watari l'avait quitté, il devait préparer tout ça seul, sans l'aide de personne ! Il fit donc une belle crêpe brillante au soleil et prit le sucre en poudre qu'il mit dessus tout en chantonnant.. Il bougeait ses pieds en même temps, jouant avec les gros pouces. Je pense surtout que les gens ne venaient pas vers lui à cause de cette tenue assez bizarre, surtout pour l'hygiène. Il finit la crêpe avant de la plier en deux, mettant une serviette autour pour ne pas se brûler. Il tendit la crêpe tout en hochant la tête.

« Tenez ! Comme vous êtes la première cliente, elle sera gratuuuuuuuuuuuuuuuuuite pour vous ! Vous verrez, c'est la meilleure crêpe que vous n'avez jamais goûtée ! Vous allez m'en dire des nouvelles, voir tomber à genou en criant que je suis un dieu pour vous ! Que vous voulez manger des crêpes comme celle-ci toute la journée ! »

Doucement, il lui donna la crêpe avant de reprendre de la pâte pour en faire des nouvelles, prévoyant le coup d'une demande de la jeune fille, il savait très bien que c'était les meilleurs crêpes du pays !
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 14 Avr - 22:09


Une crêpe délicieuse !

Avec notre détective adoré L Lawliet

"Une creeeeeeeeeeeeeeeepe au suuuuuuuuuucre ? D'accord ! Je vous fais ça tout de suite ! Attention attention !"

Il était original, ce vendeur, c'était le moins qu'on puisse dire. Mais il n'y avait pas que ça. Il était aussi très rapide. Sa façon de faire les crêpes était étrange. Elle était mystérieuse, mais elle avait des allures de professionnels. Sweetie n'avait jamais vu ça... Cet homme avait sans doutes du faire ça toute ça vie.
La brunette observait la préparation avec minutie. Elle ne devait rater aucun détail. La crêpe était somptueuse. Et qu'est ce qu'elle avait l'air bonne... Sweet Sugar en avait l'eau à la bouche. Mais cette crêpe n'était pas parfaite. Elle le fut lorsque le vendeur mit le sucre en poudre dessus.
Le sucre tombait comme de légers flocons de neige. C'était amusant pour l'affamée. *La faim me fera sombrer dans la démence un de ces jours...* songea t-elle tout en regardant la finalisation de sa magnifique et brillante crêpe.
Ses yeux se posèrent inconsciemment sur les pieds du vendeur. Elle comprit alors pourquoi cet homme n'avait pas beaucoup de clients ; pieds nus, l'hygiène n'était pas présente. Surtout que l'homme s'amusait avec ses gros orteils.
Au lieu d'être complétement écœurer et de partir en courant (avec la crêpe finie ou pas, bien entendu), Sweetie se mit à sourire légèrement. C'était drôle, oui. Bizarre mais drôle. Décidément, il n'était vraiment pas normal. Tant mieux.
A un moment elle ferma les yeux. Elle se mit à écouter les fredonnements du vendeur. Elle concentra le peu d'attention qu'il lui restait dessus. L'homme, ou plutôt le jeune homme avait une voix bien à lui. Se concentrant un peu plus et malgré le bruit, elle écoutait avec attention. C'était idiot, certes, mais Sweetie aimait les choses les plus futiles. Ses songeries s'arrêtèrent lorsque le vendeur s'arrêta de chanter. Elle ouvrit les yeux dés qu'il lui parla.

"Tenez ! Comme vous êtes la première cliente, elle sera gratuuuuuuuuuuuuuuuuuite pour vous ! Vous verrez, c'est la meilleure crêpe que vous n'avez jamais goûtée ! Vous allez m'en dire des nouvelles, voir tomber à genou en criant que je suis un dieu pour vous ! Que vous voulez manger des crêpes comme celle-ci toute la journée !"

Gra...Tuit ?
Avait-elle bien entendu ? La crêpe était gratuite pour elle ?
La brunette écarquilla ses beaux yeux vert. Son regard émeraude laissait échapper sa perplexité. Elle prit la crêpe que le vendeur lui tendit et un immense sourire se dessina sur son visage. Gratuit. C'était gratuit bordel ! Et qu'est ce que cela sentait bon...
Sweet Sugar ne demanda pas son reste, et sans un brin d'élégance, elle croqua dans la crêpe.
Un goût unique lui parcouru le palais. Délicieux. Non, plus que ça. Extraordinaire. Ce n'est pas assez... Mmh... Génialissime ? Pas encore.
Aucun mot ne pouvait décrire le goût qu'avait cette crêpe. Elle était juste unique. Un mélange de mille et une saveurs.
Sweetie mastiqua longuement avant d'avaler le morceau. Des rougeurs se dessinèrent sur ses joues. C'était la première fois qu'elle goûtait quelque chose d'aussi bon !
Elle continua à manger sa crêpe. Elle essayait de ne pas tout prendre d'un coup. Mais son ventre ne l'entendit pas de cette oreille là et la brunette finie sa crêpe en moins de deux minutes. Elle était légèrement déçu de l'avoir déjà entamé, mais elle était maintenant rassasiée.
De son index droit, elle essuya les quelques morceaux de sucres qu'elle avait au coin de la bouche. C'est alors que la brunette se rendit compte de quelque chose. Le vendeur avait continué de faire des crêpes. L'odeur était de plus en plus alléchante, elle avait encore faim. Elle devait résister, mais la gourmandise était vraiment le pire de ses défauts...

"... Dites... J'pourrais en avoir une autre ?... C'était franchement trop bon ! J'aimerais bien savoir faire d'aussi bonne crêpes !"

La brunette ne pu s’empêcher de sourire. Elle regardait le vendeur, le détaillait une nouvelle fois.
Elle n'aimait pas les hommes. Mais... Cet homme faisait des crêpes. Alors cet homme devait sans doutes être différent. Une logique spéciale. La logique de Sweet Sugar. La brunette se rappela alors qu'elle n'avait plus d'argent. Et son sourire s'effaça.
*Et mince...*
Elle farfouilla alors ses poches. Rien, rien, rien. Elle soupira.

"... Je suis toujours la première cliente ! C'est possible que ce soit encore gratuit ?"

Et elle lança aux vendeurs de jolis yeux de chiens battus.


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» MON AMI ANTI ELECTION SAYO EST -IL DEVENU UN SWEET-MICKISTE OU UN MARTELLISTE ??
» MICHEL OU MIRLANDE ? SWEET MICKY OU GRAND MA ?QUI VEUT,QUI PEUT FAIRE MIEUX ??
» Voici le laeader Sweet Miki
» Sugar Cane’s Bitter Harvest in the Dominican Republic
» Quand Michel Martelly fait du Sweet Miki....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Note RPG : une nouvelle ère :: Hors RP :: Archives (numériques)-
Sauter vers: