Pitié et allégeance à toi, Kira ! La foule s'inclina en silence, respectueusement devant cette idole masquée et inconnue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La vie fait si bien les choses [PV BB]

 :: Tokyo - Zone RP :: Quartier d'affaires :: Le Cavalier noir Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Billie Brave
Sixième sens
avatar
Messages : 351
Age : 23
Sam 7 Juil - 12:27
Le Cavalier Noir, un journal fort intéressant pour les résistants et les civils contre les principes de Kira et une tâche dans le système pour les pro-Kira. La personne qui avait créé ce journal, devait beaucoup apprécier la littérature médiévale anglo-saxonne. C'était bien trouvé et peu de japonais ne s'intéressait à la littérature anglo-saxonne. Mais les Japonais ne s'intéressaient pas à la signification du Cavalier Noir, ils n'avaient qu'à lire ce qu'il y avait dedans pour savoir que ce journal ne prêtait pas allégeance à Kira.

Billie faisait partie de ces personnes qui lisaient ce journal. En toute discrétion bien sûr. Il faut dire que malgré le fait qu'elle travaille avec Near, celui-ci ne lui divulgue pas tout. Grâce au Cavalier Noir, la jeune femme peut en savoir un peu plus. Il lui arrive, parfois, de transmettre des informations intéressantes pour Illness, la rédactrice en chef du journal. Les deux jeunes femmes s'appréciaient. Elles n'étaient pas vraiment amies, mais il y avait une sorte d'alchimie entre-elles qui les empêchaient de se détester. C'était assez étrange d'ailleurs. Aucunes personnes de son entourage ne la connaissaient, sans compter les résistants.

Bi était dans les locaux. Elle devait se diriger vers le bureau d'Illness. Elle avait eu une idée pour un article. Il fallait donc qu'elle voit cela avec elle et voir si cela l'intéressait. Elle savait qu'Illness avait du mal à trouver de bons articles pour son journal et qu'il ne se vendait plus très bien. Billie, elle, se disait que ce n'était rien, une mauvaise passe, mais que tout irait bien. Connaissant la jeune femme, elle allait y remédier au plus vite.

Elle frappa à la porte du bureau d'Illness, mais aucune réponse. Elle ouvrit la porte et entra. La pièce semblait vide. La jeune femme savait qu'il arrivait parfois à Illness d'être dans le sous-sol, à penser à des choses que Billie ne souhaite pas savoir. Peut-être qu'elle s'y trouvait ? Elle ouvrit la porte et descendit prudemment les escaliers.

- Ilness, tu es là ?

Apparemment non. Arrivée en bas, Billie regarda autour d'elle et elle vit une forme. Elle fronça les sourcils en essayant de la distinguer. Elle s'y approcha. Là, elle vit une touffe de cheveux noirs. Ça lui rappelait familièrement quelqu'un. C'est ainsi qu'elle vit Beyond, allongé par terre, dans un état pitoyable. Mais que faisait-il là ? Elle s'accroupit vers lui et s'assura qu'il n'était ni à l'agonie, ni malade.

- Beyond ? Mais... Que fais-tu ici ? Tu vas bien ?


Spoiler:
 


Merci Light pour ce beau carnadage =p
Revenir en haut Aller en bas
Beyond Birthday
Mort et enterré
avatar
Messages : 338
Age : 26
Localisation : Somewhere over the rainbows!
Mar 24 Juil - 19:30
    Spoiler:
     

    Beyond Birthday était couché. Littéralement épuisé. Il tentait de ne pas trop penser, ne pas trop agir. Les interactions de Illness étaient déjà assez compliquées comme cela. Que restait-il du psychopathe connu au niveau mondial qu'il avait été ? Désormais, Beyond Birthday était certes recherché à l'extérieur, mais il ne ressemblait guère à ce qu'il avait pu être...un garçon aux cheveux ébouriffés, la trentaine, les yeux cachés par cette masse de cheveux qui lui bouffaient tout son visage. Il allait rarement chez le coiffeur, excepté pour le trucider. À l'intérieur, B était resté le même, pourtant. Il bouillonnait toujours en lui une haine intersidéral à l'égard de L et de ses comparses : prochainement, dès qu'il serait libéré, en fait, il envisageait de rejoindre Kira. Lui avait les moyens de faire ce qu'il voulait, lui, Kira, il ne pouvait rien contre lui. Personne ne pouvait rien contre lui, même le possesseur des yeux de la Mort. Oh, bien sûr, toute homme pouvait physiquement le tuer, mais en ce qui concernait les cahiers, c'était une toute autre histoire...encore fallait-il connaître son nom, et ne le voyant même pas dans le miroir, B savait que c'était impossible.

    Il ferma alors les yeux et s'endormit. Pendant combien de temps ? Mystère. En tout cas, toujours est-il qu'il dormit. Deux heures, trois heures, quatre heures ? Peut-être bien une journée entière. Ce fut un sommeil sans rêve, sans qu'il se passe quelque chose d'étrange ou venant le déranger. Après cela, Beyond Birthday eut l'impression d'être totalement régénéré. Il était d'ailleurs sur le point de se réveiller lorsque...lorsque quelqu'un entra dans la pièce. Son premier réflexe fut de rester allongé, les yeux fermés. S'il s'agissait d'Illness, il le valait mieux, en fait : avec elle, il devait absolument économiser ses forces, jusqu'à ce que...il ne lui reste plus rien, en fait. C'était pour cela qu'il était tellement fatigué, avant. Lorsqu'il était arrivé, avait mangé, bu, et s'était reposé, B avait tenté d'attenter à la vie de Illness. Celle-ci l'avait alors puni de la pire des façons que vous pourriez imaginer : pour la santé mentale de tous les lecteurs, il vaut mieux ne rien décrire ici...

    Apparemment, la porte était ouverte, c'est par là qu'était entrée la forme qu'il supposait être Illness...les pas avançaient vers lui et...son cœur, malgré le fait qu'il veuille le domestiquer, battait à tout rompre. Ce fut la voix qui sortit de la forme qui vint le rassurer. Ce n'était pas Illness et, même, ça le connaissait. Beyond Birthday ouvrit les yeux, qu'à moitié rassuré. Et s'il s'agissait d'une ruse de la patronne du Cavalier noir pour mieux le frapper ?

    « Billie...c'est toi, Billie... »

    Il rit à moitié, pas ce rire de shinigami, mais celui de l'humain qui était rassuré par l'identité de la personne devant lui. Billie. Qui aurait cru que Billie viendrait le voir ici ? Depuis le début, il n'y avait absolument personne, alors comment aurait-il pu envisager que quelqu'un trouverait la porte ouverte ? Celle-là, B savait que Illness la laissait comme cela pour lui donner la tentation de sortir...et s'il franchissait son seuil comme par trois fois, il s'en verrait bien puni.

    « Comme tu le vois, Bi, je suis...captif. Illness. La seule cause à toute cette histoire, c'est Illness. Et je te conseille de vite te barrer si tu ne tiens pas à lui servir de cible. Tu es ma sœur alors ça pourrait marcher, d'après elle ! Elle tient absolument à me faire devenir aussi fou que je l'étais autrefois. Elle ne se doute pas que je le suis encore plus, c'est juste que là, les murs et sa personne me retiennent. Il ne fait aucun doute que Illness m'aime, c'est juste que son amour est un peu...étrange. Si je meurs, veux-tu que je te confie son nom ? À moins que tu ne veuilles me ramener à la surface ? Après tout, il sera peut-être mieux que j'aille voir un médecin, je ne suis pas bien du tout... »

    Il voulut lui montrer l'état de son bras droit mais fut pris d'une horrible grimace avant d'arriver tout à fait à le lever...mauvais signe. Encore quelque chose qui allait mettre des mois à se réparer...

    « Tu étais venue faire quoi ? »




    Red...like strawberry jam

Revenir en haut Aller en bas
Billie Brave
Sixième sens
avatar
Messages : 351
Age : 23
Mar 7 Aoû - 17:11
Beyond était réveillé. Mais il n'allait pas si bien que ça. Apparemment, il était captif et c'était l’œuvre d'Illness. Mais pourquoi avait-elle fait ça ? Et si elle n'était pas celle que Billie croyait qu'elle était ? C'était sûrement le cas. Son frère lui conseilla de s'enfuir avant que la rédactrice en chef du Cavalier Noir ne débarque et la voit. Billie, elle, ne le voulait pas. Oh que non ! C'était étrange de voir Beyond aussi négatif. Elle n'allait pas le laisser mourir ici. Foi de Billie Brave ! Elle jeta un œil à la porte et se dit qu'Illness devait sûrement être en réunion. Combien de temps restait-il avant qu'elle ne revienne ? 5 minutes ? 10 minutes ? Elle devait à tout prix se dépêcher.

- Oh mon Dieu ! Mais elle n'irait pas jusqu'à te tuer tout de même ?

Peut-être que si, finalement. Vu dans quel état était Beyond, elle n'aurait eu aucune pitié. Elle remonta là-haut pour voir si Illness n'arrivait pas. Apparemment, non. Elle se mit à chercher quelque chose pour essayer de camoufler son frère. Elle trouva une casquette qui devait surement appartenir à l'un de ses collègues et des lunettes noires. C'était soit ça soit rien alors elle n'avait pas d'autre choix que de les prendres. Billie redescendit pour le retrouver. Elle lui mit la casquette et les lunettes.

- Tu vas t'accrocher à moi. Tient moi aussi fort que tu peux, car je n'ai pas une force Hulkurienne.

Elle souleva son frère, en faisant attention à son bras. Billie avait du mal, car il était plus lourd qu'elle. Soudain, elle entendit du bruit en haut. Illness serait-elle de retour ? Si c'était le cas, elle ne pouvait plus faire marche arrière. Quand Beyond fut bien accroché à elle, elle commença par le faire sortir de cette cage. Elle entendit au loin le pas d'une personne partir du bureau. C'était un de ces collègues. Il devait avoir trop peur d'elle pour aller voir ce qui se passe en bas. Tant mieux. Elle se dirigea vers ensuite vers les escaliers.

- Au fait, dis-moi, depuis combien de temps tu ne t'es pas nourris ? Quand tu seras à l'hôpital, j'irais te chercher des pots de confitures.

Billie se demandait si elle n'allait pas trop loin. C'était tout de même un criminel qui lui avait arraché un ongle et qui avait failli la tuer. Mais même s'il n'était plus celui qu'elle connaissait, il restait son frère. De plus, il était en danger tout comme elle à cause de Kira. Elle voulait montrer au monde qu'elle n'avait rien avoir avec Beyond et sa famille. Elle avait le cœur sur la main et était prête à tout pour les autres. Ce n'était pas parce qu'elle était une mère de famille qu'elle était comme elles. Elle était forte et savait se battre et pouvait se montrer méchante et hargneuse quand il le faut. Elle serait prête à défier Illness si jamais celle-ci l'empêcher d'emmener son frère à l'hôpital.

- J'étais venue pour donné une idée d'article à Illness. Rien d'important maintenant.


Spoiler:
 


Merci Light pour ce beau carnadage =p
Revenir en haut Aller en bas
Beyond Birthday
Mort et enterré
avatar
Messages : 338
Age : 26
Localisation : Somewhere over the rainbows!
Sam 11 Aoû - 20:28

    Non, bien sûr que Illness n'irait pas jusqu'à le tuer...ce serait même incroyable, compte tenu qu'elle disait..être attachée à lui, l'aimer. Il ne voyait pas Illness mettre fin à sa vie, le torturer, par contre, c'était une toute autre histoire. Mais...Beyond Birthday ne voulait pas se souvenir de la face ignoble de cette abrutie. Enfin bon, autant se concentrer sur Billie, maintenant qu'elle était là. Sa sœur, sa seule et unique petite sœur. Maintenant qu'il était en face d'elle, si seul, si faible, il aurait presque eu envie d'en pleurer. Non, pas lui, pas lui, pas de pleurs sur sa téméraire face. Que dirait-elle, sinon ? Se rendrait-elle compte qu'il n'était tout simplement qu'un être humain comme les autres ? La lâcherait-il comme avait failli le tuer Illness, tout simplement parce qu'il avait changé ? Du sang...oui, c'était ça, il lui fallait du sang, se disait-il pendant que Billie tentait de l'aider du mieux qu'elle le pouvait.

    « Hu...Hulkurienne ? Je connais pas...ça n'existe pas dans le dictionnaire... »

    Il tenta de rire un peu pour détendre l'atmosphère, mais n'y parvint pas. La petite blague qu'il avait tenté de faire plus tôt le stressait plus qu'autre chose, aussi s'accrocha-t-il bien à elle, détournant la tête pour qu'elle ne voie pas à quel point il était ému que ce soit elle qui le sauve...Billie...il lui avait fait tellement de mal, à leur précédente rencontre. Le criminel pensait même qu'ils ne se verraient plus jamais et, à vrai dire, c'est ce qu'il avait l'intention de faire. En dissuadant Billie de se rapprocher de lui, il la protégeait en même tant de lui-même, ses crises de folie et de Illness. Surtout d'Illness, en fait, car depuis le temps, il avait appris à se maîtriser.

    « Pas...pas l'hôpital ! Je...ils me cherchent, dehors ! Ils m'avaient attrapé et emprisonné et...et Illness m'a libéré, juste pas de la bonne façon ! Emmène-moi juste chez toi, je te promets que je ne ferais pas de mal à ta famille ! Je me retiendrais, il faut juste quitter cet endroit au plus vite ! »

    Elle connaissait donc Illness, mais la patronne du Cavalier noir savait-elle qui Billie était ? En avait-elle une toute petite idée ? Si non, il ne fallait absolument pas que le secret fusse éventé, c'était la vie de sa sœur qui en dépendait...BB n'était pas ignoble au point de laisser crever quelqu'un de son propre sang...il devait donc tenter de lui faire comprendre qu'elle était en danger si Illness devinait qui elle était. Il se mit alors à chuchoter.

    « Fais attention à Illness...elle est...dangereuse, elle voudra te tuer si elle sait qui tu es. Conduis-moi dehors et si on te pose des questions, dis juste que tu as eu pitié. Je t'en supplie, Billie, pense à maman, fais attention ! Pense à tes enfants ! Billie...tu me hais ? »

    Il avait toujours voulu savoir, en fait, et ces quelques jours à être enfermé tout seul, il avait beaucoup médité et en était arrivé à la conclusion que...au diable Illness. Il savait qu'il n'arriverait pas à se séparer de ses pulsions meurtrières, que pour lui, rien n'était mieux que l'odeur du sang sur ses mains mais Illness...il la tuerait. C'était ce à quoi il en était arrivé. Partir pour mieux se préparer à la tuer. Il envisageait même de trouver Kira et, tout seul, lui proposer sur un plateau toutes les têtes de la résistance...car lui, on ne pouvait pas vraiment dire qu'il était de leur côté : au contraire, même.

    « Y'a une sortie de secours près des toilettes, là...ça doit donner sur la ville ! »




    Red...like strawberry jam

Revenir en haut Aller en bas
Billie Brave
Sixième sens
avatar
Messages : 351
Age : 23
Mar 4 Sep - 18:14
Billie voyait bien que son frère n'allait pas bien. Il avait tenté de rire mais sans plus. Quand elle eut prononcer l'hôpital, il s'était affolé. Il était recherché. Sûrement par les toutous de Kira. Il lui proposa chez elle. A ces mots, la jeune femme se raidit. Elle ne savait pas si elle devait. Que dire ? Oui ? Non ? Mais il continuait en lui disant qu'il ne ferait aucun mal à sa famille. Pouvait-il réellement se retenir ? Elle n'en savait rien. Après tout, elle ne le connaissait pas.

Beyond lui chuchota qu'elle devait faire attention à Illness car elle était dangereuse. Sa, Bi' le savait très bien. Elle était complètement barjot. Le peu de fois où elle l'avait vu, elle était toujours hystérique avec se rire qui lui donnait des frissons dans le dos. Mais pourquoi elle voudrait la tuer ? Juste parce qu'elle est la sœur de Beyond Birthday. Hum, oui, vraiment barjot. Il fallait encore qu'elle arrive. Quand son frère parla de maman, la jeune femme s'arrêta brusquement. La dernière fois qu'il avait parler d'elle, il avait avoué à Billie qu'il l'avait tué pour cacher son meurtre. Pour faire croire à la police que c'était elle qui avait tué son mari. Elle se remit de nouveau en route. En marchant un peu plus vite. Il parla rapidement de ses enfants. Puis, il lui posa une question dont elle n'avait aucune idée de la réponse. Elle ce qu'elle le haïssait ?

C'était bizarre de voir Beyond dans cet état. C'est pas tous les jours qu'elle pourrait voir son frère si vulnérable. D'après lui, il y avait une porte de secours. Elle l’aperçue. Elle s'arrêta rapidement et regarda que personne ne regardait. Le personnel devait être dans leur bureau. Très bien. Elle ouvrit la porte, avec beaucoup de mal. Porter Beyond et ouvrir une porte en même temps ce n'était pas une tâche facile. Quand finalement ils eurent réussi à sortir des locaux, Billie jeta un regard aux alentours pour voir si elle reconnaissait. Bon, de un, ils avaient réussi à fuir Illness, et de deux, ils n'avaient plus à craindre de voir la patronne débarquer en furie.

- Je... Je sais pas Beyond. Je devrais te haïr, tu es un criminel et moi une résistante. Mais tu es mon frère et je n'arrive pas à te détester.

Oui, elle n'arrivait pas à le détester malgré tous les meurtres qu'il a commis. Cela ne voulait pas dire qu'elle ne pourrait pas le tuer. Si jamais, par hasard, elle le voyait en train de tuer une personne innocente, elle serait prête à le tuer. Certes, elle était forte, mais il fallait pas qu'elle oublie que son frère était deux fois plus fort qu'elle. Billie l'avait remarqué lorsqu'il s'en était prit à elle.

- Tu sais, si jamais elle essaie de me faire du mal, je pourrais me défendre. Je ne suis pas comme maman, quelqu'un de passif. J'aime trop la vie pour laisser quelqu'un me tuer.

Si elle avait été dans la même situation qu'avait été sa mère, elle aurait un autre choix. Elle n'aurait pas laisser ce mari violent faire du mal à ses enfants. Sa mère était une personne fragile. Elle n'avait pas eu la force de combattre l'homme qu'elle aimait. Sa faiblesse l'avait tué, finalement. Avec un peu de chance, le courage et la force que Billie à réussi à acquérir lui donnera un destin moins funeste que sa mère. Elle regarda son frère et lui annonça :

- Par contre je... Je peux pas te faire venir chez moi. Je suis désolée Beyond mais... J'ai pas confiance en toi. Ne m'en veux pas.

Bien qu'il était un membre de sa famille, il était aussi un criminel. Un criminel qui avait voulu la tuer. Jamais elle ne mettrait sa petite famille en danger si elle peut l'éviter. Elle allait devoir le soigné dans un endroit sombre. Dans une impasse où quelque chose dans le même genre. Elle fouilla dans son sac et trouvait une petite trousse de secours. Cela devrait faire l'affaire. Sinon elle serait contrainte d'aller à la pharmacie du coin pour prendre ce qu'il manque.


Spoiler:
 


Merci Light pour ce beau carnadage =p
Revenir en haut Aller en bas
Beyond Birthday
Mort et enterré
avatar
Messages : 338
Age : 26
Localisation : Somewhere over the rainbows!
Mar 11 Sep - 14:17

    Billie ne pouvait donc correctement le haïr ? Il n'avait pas tout fait assez bien pour que cela soit le cas ? Voulait-il véritablement être haï par elle ? Une espèce de nostalgie le prit, et B, plus tard, s'avouera que cette rencontre l'avait plus marqué que prévu. Rencontrer Billie alors qu'il était aussi faible que maintenant était un peu inespéré, mais comme cela, elle le voyait à l'état de légume, quelque chose qu'il n'était pas avant son emprisonnement. Il fallait qu'il se ressaisisse...mais cela, combien de fois se le disait-il ? L'air de rien, Billie l'avertit que si jamais il voulait la manipuler, elle n'était pas comme leur mère et B hocha la tête vaguement, à moitié perdu dans ses pensées. Il n'avait pas d'estime pour leur mère : comme Billie le disait si bien, il s'agissait de quelqu'un de passif, et avec ou sans elles, ils s'en seraient tout de même tirés avec quelques bleus. Ce que B ne tolérait pas au plus au point, c'était que son père blesse sa soeur. Au moment où ils s'étaient affronté, il avait gagné grâce à un coup de chance. Chacun des deux savait, en lisant dans les yeux de l'autre, que du combat ne sortirait qu'un seul gagnant. L'autre tomberait raide, peu importait les conséquences. Après cela, Beyond Birthday avait tué sa mère. Cela avait été une mort simple et radicale, en lui tranchant la carotide.

    Il le devait. B avait lu assez de livres pour savoir que les gens comme lui étaient enfermés à vie en hôpital psychiatrique si jamais on découvrait des morts. Et il tenait à sa liberté. Malgré cela, l'hôpital lui fut épargner, mais il eut droit à ce orphelinat si spécial, dédié au fameux détective avec qui Billie Brave avait dû avoir le plaisir d'enquêter : L Lawliet. Depuis ce fameux jour, il avait perdu toute sa famille : sa chère sœur avait été emmenée autre part, il ne savait même pas où et ils n'avaient pas voulu la garder avec lui sous prétexte qu'elle n'avait pas le potentiel requis. N'a-t-on vu plus cruel que séparer frère et sœur ? À son arrivée, B était resté quelques nuits éveillé, serrant la poupée qu'il avait volé à Billie.

    « Je comprends. Après tout, j'ai tué maman, papa. Je pourrais en vouloir à tes enfants. Et puis les meurtres à la télé, ils disent que je suis un sociopathe, et ils doivent avoir raison....changement brusque de caractère, tout ça tout ça. »

    Billie se dépêcha heureusement de le sortir de tout ce merdier et le mena à une ruelle. Elle l'y laissera sûrement rendu pour compte, et il devrait se démerder comme lorsqu'il était arrivé ici. Le plus dur serait sûrement de trouver un couteau, et encore. B devrait se débrouiller, et dans ces cas-là, il n'avait aucun remord à entrer chez les gens...après tout, la mort elle-aussi frappe au hasard ! Comme nous parlions de trousse de secours, celle de Billie devrait faire l'affaire. Il y avait quelques traces de bleus, contusions diverses sur le corps de B, mais ce qui le caractérisait le plus, c'était la fatigue, du fait de son refus de dormir, hantise de voir Illness le réveiller n'importe quand. À force d'être enfermé aussi proche de cette folle, la paranoïa avait failli le rendre lui-même encore plus fou.

    « Tu m'laisseras ici, ensuite, j'me débrouillerai. Tu es jolie, Bi, je voudrais pas qu'il t'arrive des emmerdes avec les pro-Kiras. Dis-moi...tu t'es lié avec un réseau de résistants ? Je sais que Mello et Near bossent dans l'secteur, mais pas du tout où ils se trouvent, tu as deux ou trois renseignements à me fournir ? »

    Évidemment, les intentions de Beyond Birthday à l'égard de Near, même de Mello n'étaient pas les meilleures. Il haïssait L et maintenant que celui-ci avait été exécuté par Kira, il désirait ni plus ni moins régler leur compte aux deux héritiers qu'il considérait comme des copies conformes du détective, perdurant la longue tradition de la lignée de L sans même prendre en compte leurs pauvres vies d'orphelins complètement gâchées. A en avait payé le prix cher.

    « Mello et moi devons parler en hommes. »





    Red...like strawberry jam

Revenir en haut Aller en bas
Billie Brave
Sixième sens
avatar
Messages : 351
Age : 23
Lun 24 Sep - 22:33
Il ne lui en voulait pas, c'était déjà une bonne chose. Il était conscient du danger qui représenterait si elle l'avait accueilli chez elle. De plus, Billie était d'accord avec les journalistes qui le disaient sociopathe, du moins, le meurtrier à la caméra. Elle l'avait remarqué lors de leur rencontre. Un coup il veut la tuer, un autre coup il la laisse tranquille et s'excuse. Cela n'était pas un hasard. C'est pour cela d'ailleurs qu'elle se méfie tout de même de lui. A n'importe quel moment il voudrait encore essayer de la tuer, qui sait.

Devait-elle tout de même le laisser seul dans cet état ? Elle n'en savait trop rien. Elle le scruta avec attention. Il n'avait pas besoin de son aide. Après tout, il était un criminel et donc il n'avait pas besoin de sa collante petite soeur pour prendre soin de lui n'est-ce pas ? Elle haussa les épaules. De toute manière, elle n'allait pas rester toute la nuit dehors. Beyond réussi à la faire sourire. Tout d'abord parce qu'il lui avait fait un compliment, ensuite parce qu'il se souciait d'elle. Billie trouvait cela un peu étrange et confus en même temps. Mais les Pros-Kiras, elle s'en fichait pas mal. Ce n'était pas les pires. Sauf certains. Le pire était bien évidemment celui que personne ne connaissait mais que tout le monde appelait « Dieu ». Lui par contre, elle le craignait un peu. Elle ne réagit pas quand son frère mentionna les noms de Mello et de Near. Elle s'était préparée à entendre ces noms. Après tout, tous trois avaient été à la Hammy's House.

- Tu en es sûr ? Tu veux pas que je fasse autre chose pour toi ?

Billie faisait peut-être une grave erreur en voulant à tout prix aider son frère, mais pour l'instant, elle se fichait des conséquences. Elle lui devait bien ça. Depuis la mort de leurs parents, la jeune femme savait qu'elle avait une dette envers lui. Elle s'était rendu compte qu'il avait tout fait pour la protéger. Malgré le fait qu'il soit un criminel, elle devait lui rendre le pareil. Cela risquerait de prendre du temps et cela voudrait dire qu'elle risquerait de le voir souvent. Elle ne se sent pas très à l'aise avec lui. Elle a l'impression qu'il est un étranger. Elle était heureuse de le revoir mais, d'un autre côté elle aurait préféré ne jamais le revoir. Il lui fait un peu peur.

- Near et Mello ? Non, je ne suis pas avec eux. Je savais qu'ils avaient chacun une escadrille mais moi je préfère être de ceux qui sont en petit groupe.

Oui, elle avait menti. Très bien menti même ! Elle n'avait pas cillé une seule fois, elle n'avait pas baissé les yeux ni rien ! Il faut dire qu'elle est douée pour les mensonges. Jamais elle ne lui dirait qu'elle était avec l'escadrille de Near, il faudrait sûrement se servir d'elle après. L'espionner pour qu'elle l'amène jusqu'à son patron. Non, elle ne devait pas mettre Near et le reste de l'équipe en danger. Elle ferait tout pour que son patron ne meurt pas. Elle ne voulait pas se sentir coupable de sa mort, tout comme elle se sentait un peu coupable pour celle de L. Elle aurait du réagir plus vite, elle savait que Light était Kira et que Misa était le second. Elle aurait dû ne pas écouter L. Cela lui aurait peut-être sauvé la vie.

- Dis, j'ai une petite chose à te demander. Est-ce que j'ai encore la vie devant moi ? Pas de mensonge s'il te plaît.

Malgré le fait qu'elle disait haut et fort qu'elle se fichait pas mal de la mort, en réalité, ce n'était pas vrai. Elle en avait peur. Peur de souffrir, d'abandonner sa famille, de devenir un shinigami peut-être. Elle ne savait pas trop comment on le devenait mais elle ne voulait certainement pas en devenir un. Peut-être que seul ceux qui avaient commis des choses horribles pouvaient le devenir.


Spoiler:
 


Merci Light pour ce beau carnadage =p
Revenir en haut Aller en bas
Beyond Birthday
Mort et enterré
avatar
Messages : 338
Age : 26
Localisation : Somewhere over the rainbows!
Jeu 8 Nov - 23:11
    Il la croyait. Qu'importe qu'elle lui dise qu'elle était en réalité une extraterrestre et qu'elle venait de la planète Mars, il avait tout d'un coup envie de la croire, de lui faire confiance. Alors pourquoi rompre ce lien si intéressant tout d'un coup ? Lui qui n'était qu'un foutu criminel, qui n'avait même pas été capable de tomber amoureux d'une fille intéressant et qui avait passé sa vie à faire peur à divers gens...il avait peur. Peur de ne plus avoir la confiance de celle qui était sa sœur, peur qu'elle lui tourne le dos soudainement et lui lance à la figure qu'elle avait honte d'avoir des liens de parenté avec lui.

    Pour la première fois depuis très longtemps, l'homme qu'il était devenu ressenti un peu de remords, se mordit la lèvre inférieur et se traita d'idiot. Que serait-il arrivé, s'il ne s'était pas énervé aussi vite, s'il avait fait ce que L avait dit ? Peut-être ne serait-il pas recherché de tous aujourd'hui, sans doute aurait-il eu une renommée internationale et...c'était à vomir. Lui en costard cravate devant un ordinateur. Un rôle qui ne pouvait lui convenir. La tête baissée jusqu'à présent, il la releva pour fixer Billie dans les yeux. Elle et lui faisaient désormais partie d'un monde différent ; même s'ils se faisaient face, une invisible barrière les séparait, la même qui le séparait de tous ses gens ordinaires. Celle du premier sang.

    « Tu n'as jamais tué, c'est vrai. S'il te plaît...n'essaie pas. Donc non, tu ne peux rien faire pour moi à part te cacher. C'est trop tard, Billie. »

    Il lui adressa un maigre sourire ; puis mit une de ses mains sales sur sa joue. Il avait beau être un criminel, c'était sa sœur. Il ne comptait pas la tuer, ni même tuer sa famille...mais...on ne savait jamais. Ses pics violentes d'humeur arrivaient parfois et il n'était pas rare qu'il perde tout contrôle sur ses actes. Le BB qui avait l'air à peu près dompté ici-même pouvait alors devenir une effroyable bête sauvage. Et gare à qui se retrouvait dans son chemin. En ce qui concernait la mafia et le SPK, oui, il l'avait crue. Il avait tout d'un coup décidé qu'il pouvait lui faire confiance et cela valait sans doute mieux pour sa faible santé mentale : il avait tant d'ennemis dans ce monde, autant acquérir un adjuvant. Il aurait ensuite tout son temps pour chercher Near et Mello, et puis leur faire la peau...tout...son...temps. Le ratio de haine qu'il nourrissait à leur égard était en effet plus haut que la normale. Il savait que cette bataille ne serait pas facile, mais il finirait bien par leur tordre le cou et les tuer manu militari.

    « Tu...tu... »

    Le code inscrit sur la tête de sa sœur était relativement simple à déchiffrer, il semblait avoir toujours été le même. B ne savait pas vraiment s'il avait le droit de délivrer des informations comme celle-ci, me se dit que pour une fois, il pouvait bien faire une exception. Après tout, il ne savait pas où et quand il allait la revoir, et s'il serait toujours en vie demain matin. Une Illness aux trousses, ça ne pardonne pas, très souvent.

    « Tu vas vivre très longtemps. Très très longtemps...et je te mens pas. J'image que tes enfants vivront eux-aussi très longtemps...ils courront, ils deviendront fort. Pas comme moi, ils feront des études et ils auront de bons métiers, parce que tu as été une bonne mère, parce que tu as suivi le bon exemple. Et moi...je ne suis même pas capable de voir mon nom dans le miroir...tu es la seule preuve que Bel a jadis existé...c'est triste, n'est-ce pas ? »

    Sa main descendit sur son épaule, tout en douceur. Il n'avait strictement aucune raison de lui faire du mal, vraiment. Il pensait même la charger de quelques missions de temps en temps, surtout celle capitale de se cacher quelque part. Étant la seule survivante de sa famille, elle faisait partie des uniques personnes connaissant son nom et prénom. Si Kira mettait la main dessus, elle risquait très gros.

    « Bon...je suis resté trop longtemps le gentil Beyond. Il serait temps que je redevienne méchant pour rester conforme à ma légende, non ? »





    Red...like strawberry jam

Revenir en haut Aller en bas
Billie Brave
Sixième sens
avatar
Messages : 351
Age : 23
Lun 10 Déc - 19:40
C'était étrange de le voir si doux, si gentil. Mais elle savait bien que l'instant d'après il pouvait redevenir celui qu'il est vraiment, un criminel sanguinaire. Pour le moment, elle s'en fichait. Ça lui faisait du bien de revoir son grand-frère, Belzebuth Brave et non ce Beyond Birthday. Il s'inquiétait pour elle, qu'elle ne tue et devienne comme lui ou qu'elle se fasse tuer par des pros-Kira. Lors de leur première rencontre, il avait voulu lui faire très mal. Puis il a renoncé. C'était pas facile pour Billie de le suivre. Elle devait être toujours sur ces gardes, au cas où il tenterait une fois encore de la tuer.

Un sourire éclatant apparu sur ses lèvres. Beyond était en train de lui dire qu'elle vivrait longtemps. Elle pourrait voir ses enfants grandir, voir Kira tombé peut-être. Un pincement au cœur se fit sentir lorsque son frère quand il lui dit qu'elle était la seule à connaître l'autre lui. Il avait pas tort. Elle toucha sa main sur sa joue. S'il ne voyait pas son nom, il ne pouvait pas non plus connaître la date de sa mort. Cela signifiait qu'il pouvait mourir n'importe quand. Elle avait l'impression que son cœur se tordait tellement elle avait mal. Ils n'avaient pas mérité ça. Si leur père avait été comme tous les pères normal, ils auraient eu une belle vie. Tous les deux seraient en Angleterre. Peut-être qu'il aurait trouvé une fille bien pour lui et aurait eu des enfants. Beyond en père, vu la situation, ça lui faisait un peu froid dans le dos.

Il lui annonça enfin qu'il devait redevenir celui qu'il est désormais. Non ! Billie ne voulait pas ! Il n'avait pas le droit ! Pas maintenant ! Mais c'était dans sa nature. On ne peut pas dompter le monstre. Il est incontrôlable. Mais elle aimerait tellement qu'il change. Mais après toutes les épreuves qu'il avait subie, pouvait-il devenir quelqu'un de normal et de bien ? Non, les cicatrices physiques et mentales ne le lui permettait pas de devenir quelqu'un de bon.

- Si jamais, pour une quelconque raison, j'aimerais que tu me fasses revenir à la raison. Je ne veux pas te ressembler. Je ne veux plus.

Billie se souvenait qu'étant jeune, elle rêvait d'être comme son frère. Elle souhaitait être aussi forte et courageuse que lui. Mais maintenant elle ne le voulait plus. Ce temps était révolu.

- Je suis heureuse de savoir ça, merci Beyond d'avoir voulu me dire la vérité.

Oui, il lui avait dit la vérité et elle, elle lui avait menti. Il l'avait cru en plus. Si jamais il apprenait qu'elle travaillait pour Near, son désir de la protéger sera détruit et voudra lui faire payer sa trahison. Elle prit Beyond dans ses bras et le serra fort, sans pour autant le faire souffrir dû à ses blessures. Une larme coula sur la joue de Billie. Elle l'essuya rapidement et lâcha son emprise sur son frère.

- Oui, malheureusement. Tu vas me manquer. Adieu mon frère.

Billie lui déposa un baiser sur sa joue et s'en alla. Elle prit sa voiture. Elle était en train de se torturer l'esprit. Elle ne voulait pas lui dire la vérité, mais d'un autre côté, elle le désirait plus que tout. Avec un soupir, elle mit le contact et se dépêcha d'arriver sur le lieu ou elle avait laissé Beyond. Il était encore là. Elle baissa la vitre et lui dit :

- Désolée. Je t'ai menti sur un sujet. Ne m'en veux pas.

Après ses mots. Elle partie de la rue pour retourner chez elle. Loin de lui, loin du Cavalier Noir.


Spoiler:
 


Merci Light pour ce beau carnadage =p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le destin fait parfois bien les choses ? Ft Justin.
» La nature fait bien les choses 〘PV Dentô Shinji 〙
» La nature fait parfois bien les choses. [Shane Smith/Lucky Blue]
» Le Destin fait parfois bien les choses... [Myouga Nozomi]
» Le hasard fait (parfois) bien les choses [PV Cassie + Connor]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Note RPG : une nouvelle ère :: Tokyo - Zone RP :: Quartier d'affaires :: Le Cavalier noir-
Sauter vers: