Pitié et allégeance à toi, Kira ! La foule s'inclina en silence, respectueusement devant cette idole masquée et inconnue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Arashi Darkwood
Invité
avatar
Arashi Darkwood
Dim 6 Nov - 14:21
Voila que la pause déjeuné venais à peine de finir, qu'il devait déjà se remettre au travail, mais c'était sans compter l'aide d'une ou deux ou voir même trois cigarettes, la seule chose qui lui donnait encore du plaisir était les cigarettes, le sabre aussi mais c'était plus complexe à expliquer cette relation entre lui et sa lame blanche. C'est donc à la fenêtre de son bureau surplombant les autres bâtiments des autres ministères, qu'il pouvait fumer tranquillement sans que personne ou presque vienne le perturber pour des broutilles. L'air en dehors de ces murs était étouffante, même si le temps c'était nettement rafraîchis depuis, la pollution était toujours présente. Voila que la première cigarette venait de finit sa vie dans un cendrier faisant office de tombeau à bon nombre de ses semblables, et c'est d'une geste bref et mesuré qu'il agita vers le haut son paquet pour faire sortir une des nombreuses soeurs de la première cigarette, la mise à la bouche et de son briquet alluma son extrémité, s'en suivit le même procédé.

- Cinq, franchement aujourd'hui ils y sont allés leg, c'est la première fois que je me retrouve seule avec cinq dossier qui se battent en duel sur mon bureau, c'est la crise ou quoi ?

*On frappa à la porte* - Entrez !

Une femme en tailleur noir fit son entrée bon nombre de papier dans les bras.

- Monsieur, je viens déposer plusieurs dossiers qui requièrent votre attention, je vous les met là.

La jeune femme les déposa sur une table faisant office de rallonge à son bureau quand celui-ci était déjà bien recouvert, ce qui aujourd'hui n'était gère le cas, donnant à celui-ci une véritable image de bureau.

-Oui, oui faites, je les examinerais et vous les rendrez ce soir avant mon départ. * Il fit signe à la femme d'attendre le temps de terminer sa cigarette, l'écrasa la tête la première dans son tombeau.* Apportez moi une carafe de thé, celui de la dernière fois fera l'affaire, vous me donnerez au passage son nom, que je me le note, merci vous pouvez disposer.

Puis c'est avec un hochement de tête  que la femme prit congés, et refermât la porte derrière elle, laissant entendre le bruit de ses talons filer au loin, Arashi se mit à son bureau, se nettoyât les mains avec une lingette jetable, il était peut-être fumeur, mais détesté l'odeur que la cigarette laissait sur les doigts, la jeta dans la corbeille à gauche de son bureau, pour ensuite prendre le premier dossier qui lui venait à la main, pour en commencer la lecture.

- Allons bon, voila maintenant que les jeunes si mettent aussi, je suis sur qu'il n'a pas plus de 25 ans celui-là !

Tout en examinent la photo du dossier, il en conclu que ce jeune devait-être un fils d'une famille moyenne, dans une école moyenne, dont les résultats ne pouvaient que très certainement être moyens. Pourtant il avait tord sur un point, ce jeune garçon, était une tête comme on pouvait appeler ça, un cerveau ambulant, et ses parents le voyant sombrer un peu plus chaque jour, dans ce qu'on appelle une dépression network, avait du être mit en internat, un des nombreux établissements de redressements pour jeunes délinquants créé par Kira, délinquants étant un nom très large, donc englobant plusieurs formes de délinquance. On devait maintenant rechercher ce jeune sous le nom de Jil car celui-ci venait de s'évader de sa prison dorée.

- Voila qu'on joue les nounous maintenant, ce n'est pas ma faute si le ministère de l'éducation et je ne sais qui d'autre, n'arrivent pas à disposer d'une main mise sur ces jeunes, et puis quoi encore. *Il balança violemment le dossier hors de son bureau, faisait voler les feuilles une par une, puis glissèrent pour s’arrêter net sur le sol. C'est là qu'une feuille attira l'attention d'Arashi, une feuille recouverte de lettre collées les une à coté des autres, c'était un message codé, encore un.*

- Non de dieu,* se précipita sur la feuille*
Ils pensent pouvoir jouer au plus malin avec moi mais rira bien qui rira le dernier, tous les jeux ont une fin
*se rassit sur son fauteuil, prit le téléphone disposé sur le coin bas droit de son bureau, et composa le numéro du labo, on entendu une, deux, puis trois tonalités avant qu'une voie ne réponde*
-Allô, ici Arashi Darkwood, j'ai besoin de vos service immédiatement, j'ai une pièce à vous faire parvenir, .... IDIOT !! si je vous appelle c'est pour que vous preniez la peine de vous déplacer jusque dans mon bureau... oui c'est ça faite donc!
* raccrocha *
-Ces foutus scientifiques ils savent que sans leur matériel gentiment fourni par nos services ils ne seraient rien, je vous jure.

Puis on frappa de nouveau à la porte, s'en suivit la venue  de la jeune femme à qui il avait fait demandé une carafe de thé accompagné d'une tasse et d'un sucrier, puis de deux scientifiques avec lesquels Arashi discuta de cette lettre codé, pour enfin les voir repartir, les yeux brillants comme ceux des enfants le jour de Noël ayant reçut un nouveau joujou. Arashi continua d'éplucher attentivement tous les dossiers, faisant une liste des noms, endroits et adresses où ils leur étaient potentiel de rencontrer ces personnes, lui et ses gars allaient avoir une soirée chargée, s'entend la chaleur des plaintes de son sabres posé sur son socle qui n'attendait qu'une chose sortir pour rendre justice, si justice il y avait.
Arashi Darkwood
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 13 Nov - 0:07
Une après-midi qui était tout simplement sous le signe du " je lis le dossier, je donne les ordres, je classe, je lis le dossier, je donne les ordres, je classe" ainsi de suite, il était maintenant presque minuit, l'entretient avec K avait eu lieu, et comme il avait prévu, celui fût long, et il se contenta de répondre à quelques question posées par celui-ci, une sorte de remise à niveau et de briefing par la même occasion, donnant le peu d'informations qu'il avait peu extraire à son frère, il était tous des cerveaux, ils ne possédaient pas de chef, il était nombreux. Voilà ce qu'il avait à lui dire.

Il trouva parmi sa pile de dossier un cas plus qu’intéressant un dénommé Rosenfield Théodore, il avait été aperçut dans les rues des bas-fonds de Tokyo, suite à une explosion dans ceux-là, une équipe avait été dépêchée sur place pour renforcer la surveillance, l’enquête était en court. Il se plongea longuement dans le dossier, mais n'y trouva rien qu'il ne connaissait déjà, il prit une cigarette, l'alluma, ... Le pays connaissait actuellement un pique d'activités anti-Kira, et si son frère avait dit vrais, si ils étaient nombreux, pouvaient-ils prétendre à un coup d'état ? La réponse était inconnue de tous, il posa le dossier sur le bureau, les yeux dans le vide il repensait à l'interrogatoire de son frère, à l’émetteur qu'il lui avait plaçait sous la peau du mollet, et au faite qu'il n'avait pas prit de photographie de lui, pourquoi avait-il négligé ce passage-là, il était incapable de s'en souvenir, ou soit c'est qu'il ne voulait pas se rappeler de peur de devoir se le reprocher dans le futur.

Il voulait maintenant tous les coincer, leur faire payer pour tous les doutes qu'ils avaient su immiscer en lui, les faire saigner comme il le faisait aux précédents, les entendre hurler à la mort et les entendre le supplier de les épargner ou d’abréger leurs souffrances, il voulait les voir regretter de s'être mit en tête qu'ils pouvaient prétendre à un coût d'état, les malheureux petits imbéciles, ils n'y comprenaient décidément rien !

On frappa à la porte:

-Entrez !

C'était sa secrétaire, qui entra dans la pièce et referma derrière elle la porte. Habillée toujours avec son tailleur, jupe lui arrivant juste au-dessus des genoux, avec une légère fente en forme de V qui remontait vers le haut de celle-ci, une chemisier blanc cassé rentré dans la jupe et par au-dessus une légère petite veste brun foncé ou noir, on ne saurait vraiment le dire, ses cheveux étaient relâchés contrairement à d'habitude où ils sont relevés en chignon. Pourquoi prenait-il autant de temps cette fois sur elle, et à son accoutrement ?

- Monsieur je vous apporte les derniers dossiers de la journée.

-Allez-y, posez les là *indiqua le lieu à côté de son bureau*

La jeune femme les posa sur le meuble tout regardant fixement l'endroit où elle devait se diriger, comme si le faite de croiser Arashi dans les yeux, l'effrayait, peut-être qu'elle avait tellement entendu d'horreur sur lui, qu'elle se disait de lui que ce n'était qu'un être insensible, et sans cœur. Elle sentait cependant un regard posé sur elle, plus présent que d'habitude. Puis une fois les dossiers déposés, voulu prendre congés quand une main, lui agrippa le poignet, c'était celle d'Arashi, qui se levant d'un seul bon la plaqua contre le mur, son poignet toujours dans sa main et son autre main juste à côté de sa tête l'empêchant de regarder en direction de la porte.

Arashi le regard plongé dans les yeux de la jeune femme qui semblait totalement paralysée, les yeux grand ouverts, ils étaient d'un bleu comme on en fait plus de nos jours, sentant sa respiration lui chatouiller le cou, sa cage thoracique faisait des allées venir, plus de deux par secondes.
Ce n'était pas qu'elle le trouvait repoussant au contraire, il était le genre d'homme à plaire aux femmes, mais c'était tout simplement le faite qu'il était surnommé le guerrier sanguinaire qui l'a terrifié, elle ne le connaissait pas, rien de lui, son caractère, son passé et il ne connaissait rien d'elle enfin c'est ce qu'elle pensait.

-Aya, Aya Namakisha, 25 ans, vous avez fait vos études en remportant le premier prix d'écriture ainsi que celui de "reporter", puis vous avez fait une école de journalisme, pour terminer secrétaire dans les bureaux du gouvernements, revirement de situation plutôt étrange vous ne trouvez pas ?

-Je....Je ne pense pas, ou peut-être, je voud...

Les lèvres d'Arashi s’écrasèrent contre celles de la jeune Aya, elle se débattait, poussant de son autre main libre le corps imposant d'Arashi, comme si cela allait être utile en quelque chose, sa force n'était rien comparée à la sienne. Puis elle se fit une raison, dans un milieu comme le sien, il était courent que ce genre de choses se produisent, il fit glisser sa main sous sa jupe pour parcourir sa cuisse et découvrit qu'elle portait une paire de bas, puis remonta doucement, il prenait un plaisir fou à garder les yeux ouverts regardant celle-ci rougir qui tenait à garder les yeux fermés...

Ce n'est que quelques moment plus tard, que la secrétaire ressortit du bureau, essayant de garder son calme et filant d'un pas pressé certainement vers les sanitaire essayant de ne croiser personne sur son passage. Quant à Arashi, il était beaucoup plus détendu, assis sur son fauteuil, il fermait les yeux, repensant à ce délicieux moment où il prit possession de sa jeune et jolie secrétaire. Puis se remit au travail, quand un son téléphone sonna:

- Arashi. *Il resta un moment silencieux, puis raccrocha doucement, il venait d'y avoir du nouveau l'émetteur s'était mis en marche, l’opération pouvait commencer, et c'est avec un sourire d'entière satisfaction qu'il croisa ses deux mains, frottant son menton avec l'index de sa main gauche.*
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 14 Nov - 1:15
Voilà une journée bien remplit, encore une, le téléphone n'avait pas arrêté de sonner aujourd'hui, et une nouvelle avait fait le tour de tous les bâtiments, une nouvelle recrue elle, et celle-ci intéressait tout particulièrement Arashi, elle avait cette capacité à se fondre dans la masse, à ne pas se faire remarquer, et cette habilité à jouer sur les deux terrains, ce qui allait beaucoup servir les intérêts de Kira et de ceux d'Arashi par la même occasion. Il avait reçu son dossier plus top dans la journée dans son bureau par sa secrétaire qui avait apparemment prit l'habitude de venir lui rendre visite. Il était actuellement plus d'une heure du matin, et son bureau, tout éclairé n'était pas prêt de voir l'obscurité. Le cendrier, remplit de cadavre de cigarettes allait bientôt vomir ses cendres, il était justement en train d'en fumer une, crachant la fumé au plafond, avec un verre de thé qui avait été remplit bon nombre de fois pour avoir plusieurs trace circulaire en haut de celui-ci.

-Aya !!

Celle-ci entra dans le bureau carnet à la main.

- Oui, qu'est-ce que je peux faire?

- ah, si tu savais, non plus sérieusement il faudrait que tu m'organises un rendez-vous avec notre nouvelle recrue surnommé Snak, j'aimerais la mettre au courent de certains détails concernant ma dernière opération avec l'un des rebelles, heu ... en soirée je serais plus tranquille.

-Très bien je lui ferais parvenir votre demande, autre chose ? Dans le cas où vous n'auriez plus besoin de mes services j'aimerais prendre congé.

-Pressée de rentrer à ce que je vois, vous ne voulez donc pas me tenir compagnie ce soir ? Je ne vous ne tiendrais pas rigueur vous pouvez rentrer et dormir sur vos deux oreilles ce soir.

-Loin de moi cette idée, c'est juste que je ne me sens pas très bien, j'aimerais rentrer me reposer et prendre quelque chose... Je vous revois demain, bonne soirée Monsieur. *Elle excisa un sourire et ferma la porte*

-Oui bonne soirée à vous aussi Aya ...

Une fois la porte fermé, il s'enfonça dans son fauteuil, l'esprit remplit de tout et de rien, de comment allait-il procéder une fois l'émetteur localisant une position, si tout allait ce passer comme prévus, mais rien ne se passe comme prévus, c'est ce qu'il avait retenu avec son ancienne opération, lui restant encore en mémoire, il avait du mal à oublier, pourtant il en avait connu beaucoup d'autre.

Quelques heures plus tard, des tasses de thé et quelques cigarette, il venait de finir d'éplucher tous les dossiers, gardant toujours à côté de lui le dossier de Rosenfield Théodore, Jil, ah tien en parlent de Jil, celui-ci avait entré les institut de Kira de nouveau, et il ne s'en sortait pas mal, il avait tout ce qu'il voulait, mais quelque chose lui faisait dire qu'on avait pas encore finit d'en entendre parler, en tout cas il ne se débrouillait pas mal, même si les méthodes qui devaient être appliquées n'étaient certes pas douce elles portaient leurs fruits. Toujours sur son siège, il pensait, pensait jusqu'au moment où pour lui, il était tout simplement temps de tirer le rideau de la journée et laisser place au calme, pour préparer l'acte deux du lendemain. Prit sa veste, le dossier de Rosenfield Théodore, éteignit les lumières et ferma la porte, laissant son bureau dans une obscurité presque totale, car les lumières de la ville lui faisaient office de veilleuse. Tout en se rendant à sa voiture il reçut un coup de fil qu'il décrocha d'un coup bref.

-Arashi .... Très bien vous rassemblez toutes les données et on voit ça demain en réunion, surtout n'en informez pas encore le chef suprême, je veux être sûr des informations qu'on a avant de les lui transmettre. .... Très bien. *Il raccrocha* Ca s'annonce bien on dirait..

Il monta dans sa voiture direction son pavillon.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 15 Nov - 11:06
Le lendemain dans son bureau, Arashi était au pied de guerre, l'émetteur avait filé à la vitesse de l'éclair sur son écran, et encore une fois, il était immobilisé ou faisait des petits pas, des ronds, mais rester dans le même quartier, la carte sur son ordinateur était en noir et bleu, le bleu soulignait les avenues et ruelles, il signalait aussi la présence d'immeuble et en blanc on pouvait lire le nom de celle-ci, avec ce petit détail que l'on ne peut que remarquer de suite, c'était la présence de ce petit point lumineux rouge, bougeant en temps réel mais avec quelques seconde de décalage, rien de bien méchant si il devait signaler la position de celui-ci à ses troupes, ils arriveraient tous facilement à le repérer.

Et puis pour Arashi c'était quelque chose de bien plus important que la simple récupération d'informations, pour lui c'était de un, un combat contre son frère Akira, et de deux, l'occasion de prouver à Kira qu'il était toujours aussi digne de confiance et que ses méthodes rapportent toujours autant d'informations, dans le passé, ce genre de mission avait remporté un franc succès, plusieurs descentes avaient été effectué dans les planques des rebelles, beaucoup de prisonniers alors à l'époque avaient été mis sous cellule, les obligeant à rechercher d'autres endroits pour leurs rencontres, ce qui produisait une perte de temps dans leur agissements, mais maintenant, ils avaient su évoluer en même temps que les techniques qu'employait Kira, ainsi que notre matériel, nous obligeant à redoubler de vigilance, car chaque détail dans ce genre d'opération à son importance, un oubli, une mauvaise coordination, une minute de décalage et tout pouvait être perdu. C'est pourquoi cette fois Arashi allait faire tout ce dont il lui était donné de faire pour clore cette affaire coûte que coûte !

Mais il avait en tête les souvenirs immémoriaux de son frère et du temps où tout était calme, et où leur famille ressemblait en apparence à ce que pouvait être une famille normal. Le temps peut changer des personnes qui vous sont chère du tout au tout et creuser une tranché impossible à franchir, vous ne pouvez que vous observez chacun de votre côté, c'est tout simplement l’incompréhension qui s’immisce entre vous, puis l'indifférence, la colère quand vous osiez échanger quelques paroles entre vous, les parents dans tout ça ? Bien sûr que cela les faisait souffrir, mais ils auraient certainement souffert encore plus si les rôles avaient été inversé, Arashi était un élève modèle, il représentait la fierté de la famille, petit génie qu'il était, Akira lui représentait plus la liberté, il aimait ce qui pouvait enrichir sa culture des hommes porteurs d'idée novatrices. Mais de nos jours, ce genre de chose n'est plus possible, il fallait donc que cela cesse pour Arashi, il ne le supportait plus, et un jour une grande dispute éclata entre les deux frères, Arashi se souviendra toujours des mots qu’il lui avait prononcé:

"Tu es indigne de porter notre nom de famille, tu fais honte à nos ancêtres, tu n'es pas digne, tu vas dans le mauvais chemin, indigne, indigne !!"

C'est à ce moment-là qu'est apparu cette cicatrice, celle que son frère portera toute sa vie signe et marque de séparation définitive entre les deux frères, il ne se souvient même plus si son geste fut prémédité ou non, il se souvient juste d'un cri de sa mère, qui le coupa dans son élan, l'obligeant à regardait ce qu'il venait de faire subir à son frère, son frère de sang...

Une main posé sur ses yeux, il se massait les paupières, repensant au passé, et quel passé ! Puis fit descendre sa main sur sa joue gauche, imaginant ce que cela pouvait procurer comme sensation d'avoir une cicatrice à cet endroit précis du visage, tout le monde à son lot de marques indélébiles, certaines plus voyant que d'autres, lui aussi en avait eu bon nombre tout au long de son début de vie, mais certes, elles n'étaient pas directement faites par la main de l'homme. Mais c'était tout comme.

Bip... Bip...Bip...Bip... L'émetteur était de nouveau en mouvement, c'était l'heure de sortir de ses pensées nostalgiques et de replonger dans la réalité qui était maintenant la sienne, chef des armées, opération d'infiltration sur terrains ennemis, générale suprême de la police Gestapo, il pouvait appliquer aux gens du pays entier, son idéologie, il était un des bras droit de Kira et il en était fière.
Le téléphone sonna.

-Arashi... Oui je le vois aussi, très bien, je pense qu'il est temps d'en informer Dieu, réunion prévus dans une heure le temps de tout rassembler, je vous y retrouve là-bas.*Raccrocha*

-Pourvu que je ne me trompe pas....
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 20 Fév - 22:09
Du travail encore du travail, j'avais l'impression que ma vie ne se résumé qu'à ça, mais en même temps quand on est Général des armées il faut s'attendre à en avoir, qu'est-ce que je m'imaginais, que j'allais traîner toute la journée le cul sur ma chaise... Non je crois que ça ce n'est pas du tout pour moi, je suis quelqu'un qui a besoin de bouger d'action, et qui sort sa lame au moindre ennemis en face de lui, Ah combien de temps je n'avais plus enfoncé cette lame blanche, aiguisée, dans la chaire de quelqu'un, peut-être que bientôt nous verrons bien.
J'avais eu pas mal de tracas c'est derniers temps, déjà ce criminel, qui me donna bien du fil à retordre, qui envoya une de mes coéquipière à L'hosto, comme si elle avait que ça à faire, rester allonger sur un lit toute la journée, la connaissant un peu, je ne pense pas qu'elle soit le genre de femme à rester tranquillement là où on lui dit de rester... Cependant, malgré tous ces tracas, on pouvait voir de bonnes nouvelles, comme la venue de nouveau membre gonfler les rangs de Kira, il fallait que ça bouge, et c'était bien parti pour.
C'est donc assis dans mon fauteuil que j'examinais attentivement le dossier qui m'avait été remis un peu plus tôt dans la matinée, depuis mon retour de l'hôpital je restais un peu bloqué de ma rencontre inattendue je dois l'avouer avec mon frère. Mais il ne fallait pas que j'en reste là, on avait encore besoin de mes services, et je savais que le moment de régler mes affaires de famille n'était pas encore venu.
-Bon voyons voir ce que cela nous réserve... Kimiko Prinkstar dit Naomi Kyshima, ... ok attendons de voir…
Il savait que celle-ci avait reçu une lettre de convocation dans son bureau, à quatorze heure précise, et pas une minutes de plus, ici on aime la ponctualité du moins c'est ce qu'il a toujours tenté d'instaurer, le seul qui arrive encore à échapper à la règle c'est bien ce Junichiro, même si c'est le premier ministre, il ne lui est pas indispensable de se faire attendre. Il ne savait pas vraiment si c'était pour tout le monde où seulement avec lui qu'il se comportait de la sorte, mais à quoi bon rabâcher, il était au-dessus de lui...
Arashi se leva, de son fauteuil, fît quelques pas avant de se retrouver devant sa grande baie vitrée, regardant en contre plongé, tout ce petit monde, qui parmi ces gens-là pouvait bien se douter de tout le travail acheminé dans ces grands buildings ? Qui? Il leva sa tête, vers l'horizon, puis retourna en direction de son bureau, là il sorti une cigarette de son paquet disposé sur son bureau et l'alluma, regardant sa montre, il tira une premier latte.
-La question est, sera-t-elle à la hauteur...
Tirant une seconde fois sur sa cigarette, il déposa les cendres dans son cendrier, qui depuis le temps avait enfin été vidé, recrachant la fumée par le nez et la bouche, il fit le tour de son bureau regarda celui-ci en prenant une vision de loin, puis écrasa la tête encore rougeoyante de sa cigarette dans son tombeau avant de partir direction le Hall il allait accueillir sa nouvelle recrue en personne, comme il se devait de l'être. Fermant la porte de son bureau, il sa dirigea vers l'ascenseur, appuya sur le bouton, direction le Hall. Elle avait rendez-vous avec lui, elle aurait très bien pu demander à la réceptionniste à quel étage se trouvait le bureau d'Arashi Darkwood, mais celui-ci voulez changez pour une fois, ou est-ce seulement l'envie de bouger et de se dégourdir les jambes qui le poussa à se rendre dans le Hall, nul ne le sait à par lui, et vous aurez beau essayé de le questionner, vous n'arriverez rien à en tirer de lui.
C'est donc une fois arrivé dans le Hall, qu'il se plaça de telle manière à avoir les portes d'entrées toujours dans son champ de vision. Il y avait un peu d'agitation, due certainement au grabuge qu'il y avait eu quelques jours plus tôt avec ce criminel à la chevelure noir et ébouriffé. Arashi se posa contre le rebord d'un siège, attendant sagement l'heure fatidique, et de voir arriver sa nouvelle recrue, qui, espérons le saura être repérable entre les quelques pauvres fonctionnaires qui traînent dans ce Hall comme des âmes en peines.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 21 Fév - 11:41
(désolé c'est vraiment court par rapport à toi)

Naomi passa une excellente nuit dans son petit appartement, ce qui la mit donc en forme pour la journée. Elle sortit de son lit vers 10heures -elle avait bien le droit aux grasse matinées, non ?- et se prépara. Le plus long n'était pas de manger, ni de s'habiller mais de faire sa toilette. Et oui, Naomi était une fille et comme la plupart d'entre elle, elle passait des heures dans la salle de bains à se préparer. Quand elle était prête, il était environ 11h, elle fit quelques trucs et passa à table. Après cela, elle se repassa un coup de peigne et tout le tralala et elle était enfin prête pour son rendez-vous à 14h. Ce n'était pas un rendez-vous galant mais plutôt la rencontre avec son supérieur de la Sphère Divine. Et oui depuis une semaine, Naomi avait rejoint la Sphère Divine afin de rembourser sa dette envers Kira. Elle ne tenait pas à être en retard, elle avait peut être beaucoup de défauts mais elle était toujours ponctuel. L'homme s'appelait Arashi et d'après ce qu'elle avait entendu, il était roux, grand et assez imposant.

Elle se mit donc en route vers le quartier des affaires, c'était là que se trouvait les bureaux, là où son rendez vous avait lieu. Elle marchait tranquillement, consciente qu'elle était largement en avance. Arashi risquerait d'avoir quelques surprises en voyant le caractère un peu spécial de Naomi. Si cela se trouvait, il n'allait pas supporter son caractère et la renverrai, aussi tôt venue. C'était des risques à prendre quand on avait un caractère aussi surprenant. Elle, elle espérait à ne pas avoir à faire à un homme ennuyant et chiant. Enfin bon, elle verrait bien. Elle portait un grand sourire mauvais en voyant la tête que tirait les hommes qui la regardaient.

Puis, elle arriva enfin devant le bâtiment prévu. Elle rentra à l'intérieur, dans un immense Hall rempli d'un grand nombre de personnes. Elle n'en connaissait aucune, elle prit donc la direction du secrétariat afin d'avoir un plus d'informations. Elle s'approcha de la jeune femme et lui demanda si elle s'avait où se trouvait le bureau d'un certain Arashi. La secrétaire lui demanda qui elle était alors Naomi se présenta. Elle lui répondit qu'il allait venir ici pour le rendez-vous mais qu'il n'était pas encore arriver. En effet, il n'était que 13h50. Mais normalement, il devrait plus tardé à arriver. Elle alla donc s'asseoir sur un siège de libre entre deux autres femmes. Elle attendit quelques minutes et soudain elle remarqua que non loin d'elle se trouvait un homme aux cheveux roux qui semblait attendre quelqu'un. Une grand taille, assez impressionnant, cela ne pouvait être que lui. Naomi se leva et alla vers Arashi. Elle le regarda et se présenta mais bien sûr, comme d'habitude, c'est à dire avec une voix maline, espiègle.

- Arashi, je présume. Je suis Naomi, votre rendez-vous.

Sa tête l'intriguait et elle avait de la chance car il ne semblait pas si ennuyant que ça. Maintenant, elle allait sortir tout ce qu'elle avait à dire même si cela risquerait de ne pas lui plaire. Autant être franche dès le début et qu'il remarque le caractère spécial de Naomi sinon, il risquerait d'avoir bien des surprises. Elle préférait dire ce qu'elle pensait et après écoutez ce que lui aussi a à dire, comme ça c'était clair.

- Autant le dire tout de suite, je suis venue ici dans l'unique but de servir Kira et d'aider la Sphère Divine, pas pour servir d'appât où je ne sais quoi. Les manipulations, le chantage et les menaces, tout cela ne fonctionne pas avec moi. J'ai un caractère spécial c'est vrai, parfois insupportable mais je fais bien mon travail peut importe ce que c'est. Dernièrement, si vous avez quelque chose à me dire ou à me reprocher dîtes le moi en face au lieu de passer par je ne sais qui. Voila, à votre tour maintenant.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 21 Fév - 16:41
En voilà bien des manières de parler à son supérieur, n'avait-elle pas peur de se voir refuser ou de se prendre un blâme dès sa première journée de travail ? Bizarrement ce ne sont pas ces pensées qui occupaient la tête de notre Arashi, mais plus quelque chose du genre " En voilà encore une qui va me donner du fil à retordre" Oui notre chère homme ici présent n'attend rien d'autre que de la personnalité, du rentre dedans, il fallait dire qu'en voyant une telle personne il est difficile de ne pas imaginer le caractère qui va avec. Taille et mensurations plutôt pas mal, des cheveux roses, par contre ça, Arashi allait avoir un peu de mal avec ça, mais pourquoi pas après tout, de nos jours on fait un peu tout et n'importe quoi avec son corps... Qu'on ne vienne pas lui dire que sa couleur et artificielle, elle est cent pour cent naturelle !

Lui dire les choses en face, oui ça elle n'avait pas à se faire de soucis, Arashi n'est pas un homme qui se défile quand il doit dire les choses haut et fort. Ici pour servir Kira, nous sommes un peu tous là pour ça, mais c'est toujours bien de préciser. A l'aide de ses deux mains, s'appuya sur le dossier du siège là où il s'était posté, et se releva, droit comme un piquet, dépassant d'une bonne tête et demis la jeune Naomi aux cheveux rose bombons qui malgré son tempérament de feu, faisait pâle figure devant la carrure de notre cher Ministre.
Tendant sa main droite en direction de la jeune femme, il attendait d'elle une poignée de main tout aussi révélatrice que son tempérament de feu.

-Arashi Darkwood, vous ne vous êtes pas trompée, enchanté de faire votre connaissance, si vous voulez bien me suivre, mon bureau nous attend...

Il engagea le pas sans savoir si elle le suivait ou pas, direction l'ascenseur où là, il laissa un employé appuyer sur celui-ci, attendant également l'ouverture des portes pour s'y engouffrer, d'autres personnes attendaient elles aussi sagement l'arrivée de celle-ci. Une fois les porte ouverte, ce ne sont pas dix personnes qui y mirent les pieds, mais seulement deux, Arashi et Naomi, le spectacle était des plus fascinant, par respect au ministre, de simple employé de bureau ne partageaient pas le privilège de monter avec lui, un autre ascenseur viendrait leur servir de transport dans les quelques secondes à venir.
Ce qui poussa Arashi à faire une petite remarque à ce sujet.

-Ici, nous nous basons sur des notions très simple, la discipline, l'ordre et le respect, ce seront vos trois ligne de conduite à partir de maintenant, caractère ou non, je suis votre supérieur et j'attends de vous une attitude mature, révélatrice de vos capacités.

Le regard droit, il jeta un regard en coin à sa voisine partageant le même ascenseur que lui, puis les portes s'ouvrirent à l'étage désigné par celui-ci après avoir pénétré dans la cage d'acier. Engageant de nouveau le pas, il se dirigea vers son bureau, passant au préalable devant celui de sa secrétaire personnel, ainsi que de celui de Fate Harlaown, où Fate Testarossa Von Hückebein pour les plus intimes. Lui désignant du regard son futur bureau il ajouta:

-Je vous y emmènerais une fois notre entretient clos, vous avez donc ici, le bureau de votre collège qui est actuellement en mission, si vous avez des documents à me faire parvenir vous pouvez les donner à Aya ma secrétaire, elle me les communiquera par la suite.

Poussant la porte de son bureau, il laissa en premier rentrer Naomi, puis referma la porte après y avoir pénétré à son tour. Se dirigeant vers la chaise de son bureau, il montra de la main celle disposé en face de la sienne, le bureau servant de séparation de distance entre les deux. Il s'installa, ouvrit le dossier de celle-ci entre ses mains, puis croisa celles-ci avant d’enchérir.

-Je vous écoute, le dossier c'est une chose comme le papier, mais la parole en est une autre...

Et oui notre Arashi, tout comme son supérieur le Premier Ministre, avaient tous deux une manière bien à eux d'accueillir les nouvelles recrues, et de leur faire passer cette sorte d’audience, qu'on pourrait qualifier de teste en quelque sorte.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Naomi
Invité
avatar
Naomi
Jeu 23 Fév - 14:27
Arashi se leva, si bien que Naomi semblait petite par rapport à cet homme tellement imposant, beaucoup plus grand qu'elle. Il lui tendit la main, bien sûr, elle ne se gêna pas pour mettre toute la poigne qu'elle pouvait dedans. Ses cheveux roux tiraient plus sur le rouge ardent que sur le orange. Enfin bon, Naomi ne pouvait pas dire grand chose étant donné ses cheveux la couleur de ses cheveux qui n'étaient qu'autre que rose vif. Puis il se présenta :

- Arashi Darkwood, vous ne vous êtes pas trompée, enchanté de faire votre connaissance, si vous voulez bien me suivre, mon bureau nous attend...

Enchanté de faire votre connaissance ? Plus tard, il riquerait plus tard de regrettez ses paroles. Quoi que non, finalement, elle ferai peut être un effort, c'était quand même son supérieur et puis, pour Kira, il fallait bien qu'elle le fasse. Cela ne l'empêcherait pas de garder son air malicieux et son sourire mauvais mais elle ferai attention de ne pas dépasser les limites avec les autres membres de la Sphère Divine. Avec de simples personnes, elle ne se gênerait pas le moins du monde ! Ceci ne signifiait pas non plus qu'elle resterait toujours la petite Naomi bien docile, ho que non ! Sans qu'elle n'eu le temps de répondre, il se mit à marcher sans regarder si elle la suivait ou non. D'ailleurs, elle c'était toujours demander pourquoi les gens prenaient la peine de vous demander si vous voulez les suivre puisque en réalité, il se fichait de votre avis et que de toute façon, vous y été obliger. Elle le suivit donc sans rien dire et attendit avec une dizaine de personnes que les portes s'ouvrent. Quand ceci se produisit, ils ne montèrent pas et seul Naomi et Arashi rentrèrent dedans. C'était amusant de voir les gens faire tant de manières, à leur place, elle ne se serait pas gêner pour monter dedans. Enfin bon, cela avec un côté assez cool. Il fit une remarque :

- Ici, nous nous basons sur des notions très simple, la discipline, l'ordre et le respect, ce seront vos trois ligne de conduite à partir de maintenant, caractère ou non, je suis votre supérieur et j'attends de vous une attitude mature, révélatrice de vos capacités.

Ceci était en temps normal, exactement l'opposé du caractère de Naomi. Mais elle était une très bonne comédienne et tous les rôles lui allait. Celui de jouer la jeune fille polie, élégante, respectueuse ne serait sûrement pas si compliqué que ça. Après tout même si elle n'en avait pas l'habitude, elle en serai quand même bien capable ce n'était qu'un rôle comme un autre. L'ascenseur s'arrêta peu à peu et les portes s'entrouvrirent, Arashi se remit à marcher suivit de l'étrange jeune fille. Il s'arrêta devant un bureau mais n'y rentra pas. Cela ne devait pas être le sien mais alors à qui appartenait il ? Elle eu assez rapidement la réponse.

- Je vous y emmènerais une fois notre entretient clos, vous avez donc ici, le bureau de votre collège qui est actuellement en mission, si vous avez des documents à me faire parvenir vous pouvez les donner à Aya ma secrétaire, elle me les communiquera par la suite.

Sa collègue... A oui c'est vrai, elle en avait entendu parler, une certaine "Fate" mais elle ne l'avait pour l'instant par eu le temps de faire sa connaissance. Comme Naomi, elle était aussi, Général des principales divisions sous les ordres d'Arashi. Avec un peu de chances, les deux jeunes femmes s'entendront à merveille ou au contraire, ne pourront se supporter. Enfin, elle aura l'occasion de découvrir ça plus tard. Quand ils arrivèrent enfin devant son bureau, il eu le charmant de geste de laisser Naomi rentré la première, puis il rentra à son tour et ferma les portes. Il lui montra un siège, en face de son bureau, où elle s'assit sans plus attendre. Elle passa de bref regards dans le bureau, rien d'intéressant, juste de la paperasse et toutes sortes de choses aussi ennuyantes les unes que les autres. Il ouvrit le dossier, celui de Naomi, croisa les mains et annonça :

- Je vous écoute, le dossier c'est une chose comme le papier, mais la parole en est une autre...

Elle était d'accord avec le début de la phrase mais pas avec la suite. La parole...elle était mal partie. Elle avait beau être une bonne actrice, elle n'avait jamais été très diplomatique et avait toujours détester parler d'elle quand ce n'était pas un mensonge. Elle préférait de loin, agir. Oui, ça au moins c'était mieux et là, Arashi verrait de quoi elle est capable. C'est à cela qu'on pouvait plus de fier car il existait de beau parleur mais qui en réalité n'était capable de rien sur le terrain. Surtout qu'elle avait clairement comprit le message qui ne lui plaisait pas tellement. Il voulait la tester afin de voir ses capacités. Il risquerait sûrement d'être très déçu en entendant le discours minable de Naomi mais elle se rattraperait sur le terrain. Là, elle saturai. Pour mentir, il n'y avait aucun problème mais alors pour ce qui était de se présenter en disant la vérité et en ayant l'air convaincant, c'était autre chose. Et puis, elle ne savait pas quoi dire. Enfin bon tant pis, qui ne tente rien n'a rien. Elle se lança :

- Comme vous l'avez remarqué, j'ai un caractère loin d'être des plus faciles mais je serai faire preuve de respect et de discipline comme vous l'avez souligné dans l'ascenseur. Je peux tout faire, mentir, manipuler, séduire, ou encore, espionner  et je pourrais utiliser mon sabre si besoin. Je fais bien mon travail mais uniquement pour servir Kira et aider la Sphère Divine, comme je l'ai dis tout à l'heure. Pour être franche, je suis bien meilleure pour agir que pour parler comme vous le demandez maintenant.

Pathétique, c'était le mot parfait pour qualifier ce qu'elle venait de dire. Elle pouvait s'attendre à être virer ou quelque chose du genre. Elle était vraiment mieux pour mentir, en s'inventant une vie et un caractère superficiels. Parce que là, elle n'a pas du tout du être convaincante. Et qu'est ce qu'elle avait été idiote de révéler qu'elle avait un sabre ! Kira tuait les criminels et au moment, au elle utilisait son sabre, elle en était une, donc Arashi ne voudrait jamais d'une criminelle comme générale. Non mais franchement qu'elle idée de faire des tests pareils ! Pourquoi ne pas plutôt juger sur les agissements, sur la capacité de terrain ? Là, elle s'était juste énormément enfoncer.
Naomi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Votre Bureau, Montrez nous votre bureau de Geek
» Bureau du maire
» Inauguration du Bureau Haitien du Droit d'Auteur
» Le bureau des assignations
» [RP] - Bureau de la direction (demandez messire Liptis)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Note RPG : une nouvelle ère :: Tokyo - Zone RP :: Quartier d'affaires :: QG du gouvernement de Kira-
Sauter vers: