Pitié et allégeance à toi, Kira ! La foule s'inclina en silence, respectueusement devant cette idole masquée et inconnue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 26 Mai - 17:23

    Fiche de présentation



    Informations Générales

    Véritables noms et prénoms Rose Lannister
    Faux noms et prénoms (ou/et pseudonyme) : Calypso
    Âge : 18 ans
    Convictions politiques : La cadette Lannister ne sais pas vraiment pour qui elle est.
    Rôle : Civile


    Descriptions
    Physique :


    « La beauté plaît aux yeux, la douceur charme l'âme. » Voltaire


    Inutile de nier que Rose est un joli morceau de fille. Elle respire la jeunesse, par son énergie constante et son regard pétillant de vitalité. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, la jeune femme, malgré son dur passé, a su garder la tête haute. Son regard est loin d'être vide et son expression est loin d'être triste ou morose. Au contraire, elle sourit presque toujours malgré les difficultés.
    Même si sa joie de vivre est récurrente dans l'apparence de l’indécise jeune femme qu'elle est, d'autres points de son physique ne sont pas négligeable. Pour dire, ils sautent aux yeux.
    Commençons par son visage: fin, et d'une douceur extrême. On voit mal Calypso se mettre en colère. Ses yeux sont à l'instar de sa personne, doux et agréables à regarder. On pourrait plonger dedans, tant leur couleur rappelle la mer turquoise qu'on retrouve à proximité des belles îles tropicales. Son nez est raisonnablement fin, tout comme ses lèvres qui arborent un rouge sang. Sur ses oreilles, deux boucles d'oreilles à l'apparence assez inédites sont accrochées. Ils ont la forme de deux chats dont la queue s'adapte selon l'inclinaison.
    Sans doute un des points qui ressort le plus chez elle, ce sont ses cheveux. Ne dit on pas que la chevelure fait l'apparence d'une personne ? Et bien chez Rose, c'est le rose pale de ses bouclettes qui attire l'attention. Couleur naturelle ou artificielle ? Personne n'a jamais vraiment su, sauf sa soeur peut être ou ses parent disparus. Ses cheveux sont donc attachés en une seule couette, sur le côté gauche. Celle-ci retombe juqu'au milieu du dos de la cadette, tandis que le reste est assez court et reste au dessus de ses frêles épaules.
    Arrivons donc à la corpulence de la jeune femme. Elle est assez fragile physiquement et pas bien grande, on pourrait penser qu'elle pourrait se casser aussi facilement qu'une poupée de porcelaine. Poupée dont Calypso à tout à fait l'apparence, aussi bien par son teint légèrement rosé que par sa carrure physique.
    Enfin, pour terminer, au niveau des goûts vestimentaires, on ne pourra pas dire qu'elle n'aime pas le rose. Elle a tout de même tendance à porter un peu de tout mais elle a une préférence pour les vêtements légers comme les jupes ou les shorts. Comme toutes personnes de sa génération, elle s'adapte aux modes, même si elle en a une sainte horreur, considérant ça comme une attitude "mouton".


    Caractère :


    « La douceur c'est la plénitude de la force. » Alphonse Gratry


    Premier point de caractere qu'on remarque chez la jeune femme, c'est son infinie douceur. Et ce, aussi bien avec les humains qu'avec les objets. On le voit autant dans son allure que dans sa gestuelle, elle aussi, douce et gracieuse.
    Mais avant d'être d'une bienveillance incomparable, Rose reste une femme de caractére qui refuse obstinement l'echec. Comme l'être humain, à vrai dire. Qui aime échouer ? Pas elle en tout cas! Et son fort temperament ne montre pas le contraire. Elle a beau être adorable et gentille, elle n'en reste pas moins quelqu'un de têtu qui ne se laissera en aucun cas marcher sur les pieds.
    Le caractére de Calypso reste tout de même complexe. D'ailleurs, d'où tire t'elle ce surnom ? D'une simple passion pour le pays de l'Olympe. Son rêve demeure d'y sejourner avec les gens qu'elle aime. Elle adore les legendes de l'Odyssée, voulant finir ses études pour integrer l'education et offrir à ses éléves tout son savoir. Aussi bien Ulysse que Hercule, en passant par la legendaire fidélité du Dieu des dieux, elle connait tous ces mythes sur le bout des doigts et aime s'en inspirer pour compter des histoires à ses petits voisins de palier. Parce qu'en plus d'aimer les histoires d'Homer, elle aime beaucoup les enfants.
    Mais passons ce detail, qui repose finalement sur certains gouts de l'orpheline. Parce que même si elle reste une personne forte de caractére, elle est une humaine comme les autres, avec ses faiblesses et ses forces. Et son point faible à elle, sa corde sensible comme on pourrait le dire, c'est sa soeur bien aimée. Il lui est d'ailleurs arrivé bien des fois que lors de ses recherches, elle baisse les bras et soit à deux doigts de jetter l'éponge. Ou alors qu'elle se sente nostalgique voir même inconsolable lorsqu'on lui parle d'elle. Et même qu'elle se maudisse de ne pas avoir été capable de la retenir.
    Finalement, Rose n'a pas beaucoup de défauts voyants. Les gens ont plus tendance à noter ses qualités tout aussi peu nombreuses. Car la cadette reste une vraie tête de mule, et une veritable casse pied si on decide de faire quelque chose à l'encontre de ses idées. Mais le pire reste malgré tout le triste état dans lequel elle se met quand elle entend le nom de son ainée.

    Particularités ? Rose garde toujours le collier de Circei avec elle. La jeune femme sait remarquablement bien utiliser les armes à feu ainsi que les arcs, grâce à l'enseignement de Kon.


    Histoire


    « La naissance est un péché de jeunesse dont la vie constitue la pénitence. » Noctuel

    25 decembre. A cette époque encore, on fêtait la naissance du dit petit Jésus, avec le Papa Noel et tout le tralala. C'était l'occasion de revoir les parents proches ou lointain, et de montrer son affection pour chacuns sous forme de present.
    Il y a de cela 18 ans, une famille fêta autre chose que l'évènement qui marqua l'an zéro. Tout simplement l'arrivée d'un bout de chou, qui s'avérait être la cadette de la famille Lannister. En ce froid jour d'hiver, au Japon, Rose vit le jour sous le regard attendrit de ses parents et de sa soeur.



    « Dieu est derrière tout, mais tout cache Dieu. » Victor Hugo

    L'enfance de Rose fut relativement insouciante. Elle était banale, avec ses hauts et ses bas, rien de plus.
    Dans sa huitieme année, la jeune fille assista à un evenement decisif pour la face du monde. Elle et sa soeur étaient parties dans la capitale pour rejoindre leur mére, elles furent surprises par une foule immense qui bloquait toute l'avenue.

    "Rose, reste prés de moi !"

    L'ainée des deux tenait fermement la main de sa cadette. Elle progressait tant bien que mal dans la horde de personnes qui s'était rassemblée pour un evenement bien connu de nos jour. L'avenement de Kira.

    "Circei ! C'est quoi ?"

    La petite Lannister tira sur la veste de sa grande soeur, une lueur d'inquietude se lisait dans le regard de celle-ci. Elle ne repondit pas à sa question, on voyait clairement qu'elle était stréssée et ceux même quand elles rejoignirent leur mére aux bords de larmes.

    "C'est Dieu ! Notre Dieu va nous proteger !"

    Elle hurlait, comme tant d'autre, ses paroles. Beaucoup de gens s'inclinerent, la grande majorité. Mais Circei Lannister n'en faisait pas parti.



    « Nulle amie ne vaut une soeur. » Christina Rossetti

    Une fois Kira au pouvoir, tout avait changé. Du moins presque tout, Nora Lannister vaquait toujours à ses occupations de femme au foyer, son mari travaillait encore dans la même usine miteuse et Rose était encore passioné par les legendes de la Grece Antique. Par contre, la relation entre Circei et Norah avait changé. Les deux femmes ne se parlaient plus, elles s'ignoraient categoriquement. Et les rares fois où elles osaient s'adresser la paroles, ça finissait aux urgences avec l'une ou l'autre dans un brancard et cette pauvre Rose en pleurs.
    Depuis, ce changement radical, 4 ans se sont écoulés. Rose était encore trop jeune pour comprendre les motivations de ce nouveau Dieu.

    "Tant pis..."

    La jeune fille soupira bruyament avant de s'écraser sur son lit. Le livre qu'elle tenait vola jusqu'à la poubelle.

    "But !"

    Elle s'allongea sur le ventre et attrapa un autre bouquin sur sa table de nuit, alors qu'elle commençait à le feuilleter, quelque chose, ou plutot quelqu'un l'interrompis dans sa lecture.

    "Aaah ! Arrete !"

    Circei venait de debarquer dans la chambre, prenant d'assaut sa petite soeur. Elle s'appliqua à lui chatouiller la plante des pieds pendant que Rose se debattait tant bien que mal en hurlant. L'ainée s'arreta et regarda sa soeur dans les yeux. Les deux exploserent de rire et retomberent chacune de leur côté sur le sommier.

    "La prochaine fois, c'est moi qui t'attaque !"

    La plus grande éclata à nouveau de rire et retorqua :

    "Bien sur Sis', je t'attends."

    Les deux soeurs se regarderent droit dans les yeux, elles avaient toutes les deux arreté de rire.

    "Dit, tu l'aimes plus m'man."

    Circei fut étonné par la question de la plus jeune. Elle prit quelques minutes avant de reagir. Dans un geste affectueux, elle caressa la chevelure de sa cadette :

    "C'est compliqué."

    La plus petite ne dit mot, elle se contenta de regarder sa soeur qui avait l'air troublé. Elles resterent ainsi plusieurs minutes sans rien dire, avant que la plus jeune rompe le silence:

    "Moi, ça me fais peur..."

    L'expression sur le visage de Circei changea, elle avait l'air désolé pour sa petite soeur. elle arreta de caresser les cheveux de Rose et attrapa quelque chose dans sa poche. Il s'agissait d'un collier.

    "Si je te refais peur, tu n'auras qu'à le garder."

    L'attitude de Rose changea à son tour, un ravissant sourire pendait à present à ses levres :

    "Tu me le promets ?"

    Le plus agée repondit d'un hochement de tête et lui accrocha la chaine autour du cou. En reponse à son cadeau, Rose sauta dans les bras de sa soeur.

    "Merci !"



    "Good Bye Parakeet, Goodnite my Sista" Bleach
    Un an plus tard, Kira était toujours au pouvoir. Pas grand chose n'avait changé sauf peut être Rose qui avait grandi, ou Circei qui avait beaucoup changé. Elle ne se fachait plus avec sa mére, tout semblait aller pour le mieux dans la famille. Mais dans la capitale, on eu ouïe dire qu'un tueur trainait dans les parages. Il abattait cible aprés cible, signant ses meurtres par une rose blanche rougie par le sang de ses victimes.
    C'est le soir de l'anniversaire de Circei que le nom du fameux tueur à la rose éclata au grand jour. Du moins pour trois personnes, dont deux non pas survecus...
    La fête était à son comble. La famille Lannister chantait en coeur autour du traditionnel gateau d'anniversaire. La télévision était allumée, on pouvait y voir encore une fois le presentateur parlait de l'affaire de la rose rouge. Affaire qui avait l'air d'interesser plus particulierement Circei et Nora.

    "Joyeux anniversaire ! joyeux anniversaire !"

    L'ainée des deux soeurs se retourna et mit son doits sur la bouche, histoire d'intimer à sa cadette qu'elle voulait qu'elle se taise.

    "Ok..ok.."

    Rose tourna à son tour la tête vers la télé. Une dame des plus celebre parlait, Kyomi Takada en personne.

    "Il s'agit d'un cas extremement delicat. Mais je vous assure que notre Dieu tout puissant arretera ce malfaiteur. Nous avons d'ailleurs une piste, il s'agirait d'une adolescente de 16ans..."

    Les yeux de Circei s'ecarquillerent. Personne n'avait l'air d'avoir remarqué le brutal chagement d'expression de l'adolescente. Pourtant, vu sa reaction, on aurait pu deviner des choses. Parce qu'elle fetait ce jour-ci ses 17 ans.

    "Circei, ça va ?"

    Un sourire mauvais s'accrocha sur les levres de Norah qui regardait sa fille avec insistance. L'adolescente ne dit mot et se contenta de regarder sa mere avec étonnement.
    Rose de son côté cherchait à comprendre la scene, elle avait peur que les deux femmes se fachent à nouveau.

    "C'est toi !"

    hurla la grande soeur de Rose en se levant brusquement. La panique se lisait sur son visage, tandis qu'elle pointait du doigts sa mere qui n'avait pas bouger, la regardant toujours avec autant d'insistance.

    "Demasquée... Quelle vilaine fille..."

    Circei saisit sa genitrice par le col, elle avait toujours la même expression sur le visage. Celle de quelqu'un qui avait eu ce qu'il voulait.

    "T'es flic pour l'autre ! Avoues ! "

    L'accusée se degagea de l'etreinte de sa fille et recula legerement, s'adossant au buffet de la salle à manger. Elle haussa les épaules, comme s'il ne s'agissait que d'une affaire anodine :

    "Je n'ai jamais nié le contraire."

    circei serra les dents, elle s'appreta à resaisir sa mére par le col mais l'arme à feu que celle-ci braqua sur elle l'en dissuada.

    "T'as l'intention de me tuer, c'est ça ? Tu me degoute ..."

    Rose était petrifiée sur sa chaise. C'était la premiere fois que ça aller aussi loin. Toutes ses revelations, c'était trop pour elle. Même son pére n'osait rien dire tellement il était surpris. La mere était une flic infiltrée, et la fille la tueuse à la rose, autant dire que Rose était plus que deçue. Non, c'est surtout qu'elle ne comprenait pas pourquoi ses deux femmes faisaient tout ça.
    Alors que Nora s'appretait à tirer, quelque chose s'interposa entre les deux femmes. Rose s'effondra au sol, la balle ne l'avait pas touché gravement mais elle l'avait pris suffisament fort pour qu'elle sombre dans l'inconscience.

    "Monstre ! Rose !"

    La jeune fille alors agé de 13 ans ne voyait et n'entendait plus rien. La seule chose qu'elle percevait, c'était la voix de sa soeur.

    "Désolé... Tu n'es pas obligé de me pardonner, je n'ai même pas tenu ma promesse."

    Aprés ses paroles, elle n'entendit que deux coup de feu, ainsi que le bruit de la porte d'entrée.



    « Le silence est le dernier refuge de la liberté. » Michel Campiche

    Lorsque la cadette de Circei s'est reveillée, elle vit le corps de ses parents, inertes sur le sol. Ainsi que deux roses. Horrifiée par cette vision, Rose quitta la maison sans rien prendre, elle continua à courir longtemps, sans jamais se retourner. A ce moment là, elle en voulait terriblement à sa soeur, de lui avoir enlevé son foyer, ses parents en bref, tout ce qu'elle avait.
    Aprés plus de deux semaines, Rose était restée dans la rue sans vraiment de but. Elle trainait desormais dans les bas fonds, ou elle cherchait quelque chose à se mettre sous la dent. Son attention se porta sur un sac en bandouliere qui trainait sur un capot d"une epave de voiture. Elle s'en approcha et constata qu'il était pleins à craquer de quoi se remplir le ventre pour au moins trois semaine. Il y avait aussi une arme, qui eu le don de faire reculer brusquement l'orpheline affamée. Son dos heurta une surface solide, certainement pas un mur. Quand elle se retourna, elle vit un homme d'une vingtaine d'année habillé de maniere assez sobre, et dont la majorité de son visage était recouvert de plaies ou de bleus. Le reste de son corps ne devait pas être mieux.

    "T'as la dalle ?" Demanda-t-il avec un leger sourire en coin.

    Le regard de Rose se riva sur le sol, jugeant ses baskets tellement moins embarassante à regarder. L'homme lui saisit le menton et la força à le regarder droit dans les yeux.

    "Et bah, t'as pas l'air d'être du coin toi."

    Il lui tourna le visage dans tous les sens, regardant avec attention chaque parcelle de la peau de sa nouvelle rencontre. Quand à Rose, elle se contenta de se laisser faire, sans oser rien dire. Il finit par la lacher, et lui assena une grande tape dans le dos.

    "Allez viens, je vais te donner à grailler"

    Il prit un tuperware qui trainait dans sa sacoche et le jetta à l'orpheline qui le rattrapa tant bien que mal. Elle l'ouvrit et devora le contenu sans dire mot. L'homme quand à lui attrapa une autre boite et se mit à manger aussi.

    "Dis donc, tu causes pas beaucoup toi"

    Elle continua à se taire, et detailla l'homme qui était entrain de finir son repas.

    "C'est quoi ton petit nom ?"

    Encore une fois, le silence repondit au vingtenaire.

    "Ok... Tu me raconteras tes malheurs quand tu auras pigé que je vais pas te bouffer."

    La cadette Lannister et l'homme ne parlerent plus pendant plusieurs minutes. Finalement, le bienfaiteur de Rose finit par enfourcher sa moto, prenant son sac avec lui. Rose se precipita vers lui et monta derriere. Ce qui étonna le motard.

    "Je m'appelle Rose."

    Un sourire satisfait s'accrocha sur les levres du brun qui fit demarrer l'engin.

    "Cool, moi c'est Kon."



    « Le bonheur est parfois caché dans l'inconnu. » Victor Hugo

    Le dénommé Kon, de son vrai nom Jonathan Carter, était un journaliste du Cavalier Noir. Disons qu'il faisait partis de ceux qui déniché la bonne info. Il était loin de la petite traque anodine, il était directement sur le terrain et il a du user plus d'une fois de son arme pour s'en sortir indemne.
    Mais passons ce détail, la vie du motard, c'est une toute autre histoire.
    Rose fut donc sauvé par ce résistant, et depuis le journaliste s'occupait de la pré-ado comme de sa propre soeur. Il lui apprit notamment à se servir d'un revolver, pour palier à une éventuelle agression. Parce que malgré ce que le brun disait, il l'aimait bien. Il s'était même refusé de l'influer sur ses croyances, jugeant que c'était son droit de croire en Kira ou non.
    C'est donc dans un appartement plutôt classe de la périphérie de Tokyo que Rose a fini son enfance et soufflait sa 18e bougie, au côté de son sauveur. Cet même personne qui lui fit comprendre que Circei n'était peut être pas si mauvaise que ça, et que ça valait le coup de la chercher. Rose eu donc l'idée de mener ses recherches dans la capitale, et sur internet, se servant de son collier comme indice ainsi que du pseudo de Calypso. De son côté, Kon veillait à ce que la jeune femme puisse continuer ses études dignement, lui payant l’accès aux meilleurs universités. Nombre de fois où la jeune Lannister se demandait d'où il sortait tout cet argent. Mais elle s'en fichait dans un sens, préférant se concentrer dans ses études pour, un jour, pouvoir honorer sa dette envers mister Carter. Finalement elle était heureuse comme ça, malgré le faite que tout lui était encore inconnu. Elle ne découvrait qu'à peine la guerre qui faisait rage, elle ne savait même pas à qu'elle cause se rallier. Peut être que quelqu'un arrivera à la rallier à sa cause.




    De l'autre côté de l'écran ?
    Vous ? DC de Cloud
    Votre âge :(question optionnelle)
    Comment avez-vous trouvé le forum sur le net, que pensez-vous de lui ? Idem
    Quelque chose à ajouter ? Je m'occuperai de la fiche de Circei et Kon pour les mettre dans les predef'



Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 26 Mai - 17:25
Re-Bienvenue ! :D

J'aime ton avatar... *-*
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 28 Mai - 15:06
Merci

Je me depeche de faire mon histoire et de corriger les fautes aussi

EDIT : J'ai bientôt fini, normalement je devrais mettre la fin demain ou ce soir
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 28 Mai - 16:36
What a story! J'adore ton perso! *o* Mais pourquoi je n'y ai pas pensé avant! ><'
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 28 Mai - 16:59
Merci ^^

Bon bah moi j'ai fini (y doit rester deux trois fautes, j'essayerai d'arranger ça au plus vite, mais dans l'ensemble j'ai fini)
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 31 Mai - 21:01
Up
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 888
Age : 26
Localisation : Dans le QG du gouvernement
Ven 1 Juin - 1:58
Je suis vraiment désolée, j'suis une buse d'étourderie @@

Tu es validé sans aucun problème !
Vive les Lannister ! <3 (Game of thrones *_*)

o/ -> chtite civile


Join us !



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 1 Juin - 15:58
T’inquiète pas, ça arrive à tout le monde
Le trône de fer, c'est méchant comme jeu !

Sinon merci
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage.
» MYTHOLOGIE GRECO/ROMAINE
» Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage.
» Lenaïc ; L'amour c'est comme une fleur, on la plante, elle grandit et puis une vache arrive et tout est fini.
» c'est dans des moments comme ça qu'on voudrait être tout petit # winthrop (fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Note RPG : une nouvelle ère :: Hors RP :: Archives (numériques) :: Anciennes fiches de présentation-
Sauter vers: