Pitié et allégeance à toi, Kira ! La foule s'inclina en silence, respectueusement devant cette idole masquée et inconnue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

A bout de souffle { Billie B.

 :: Tokyo - Zone RP :: Vieille ville Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mello
Enfoiré
avatar
Messages : 472
Age : 26
Localisation : Dans ton...
Sam 10 Mar - 22:18
Déguisé ainsi, Mello avait l'air d'un jeune prétentieux. Une perruque noire qui seyait si bien aux japonais et des grosses lunettes qui cachaient si bien son visage, jaune pour l'occasion, il s'était habillé convenablement. Finis les vêtements en cuir qu'il chérissait tant, d'ailleurs sa garde-robe en manquait cruellement depuis des années, pour la bonne raison qu'il devenait une cible humaine habillé comme ça. Mello s'était habillé comme un jeune premier, un pantalon serré, un col roulé et un par-dessus qui suivaient les dernières modes. Il s'était collé un air très hautain sur le visage et avait traversé la moitié de Tokyô pour se rendre dans un appartement qu'il louait personnellement pour des petites rencontres arrangées avec ses partenaires.

Rien de salace, bien sûr, surtout lorsqu'il s'agissait des affaires de la résistance. L'homme était persuadé qu'une taupe avait infiltré la mafia et avait de forts doutes sur son identité – car oui, ce connard n'était pas vraiment discret. Il avait donc loué des appartements pour des affaires ne concernant que la résistance car il devenait trop dangereux de rester uniquement dans les bâtiments de la mafia. Par ailleurs, il ne se déplaçait plus que très peu. Il faisait des opérations à distance et se contentait d'être une voix qui faisait bouger des pions de confiance qu'il avait lui-même mis sur place. Le danger se faisait de pire en pire, Mello n'avait pas pensé – même lui – que son retour de Londres serait aussi difficile à gérer.

La routine du danger s'installa et, entre deux pétage de câbles à base d'inquiétude pour la sécurité de Maze s'il se mettait à fréquenter une école, publique ou privée, ou de manque de chocolat. Le message reçu de la part de Billie Brave fut un petit éclat de verre dans un quotidien un peu trop établi. Une lueur d'espoir, de fou frisson : enfin, ça allait bouger. Ce qui l'avait intéressé, c'était le fait qu'elle avait croisé le premier ministre, entre autres, mais encore plus, c'était le fait qu'il ne l'avait pas arrêtée et qu'elle avait sûrement croisé un de ceux qu'on appelait semi-shinigamis. Tout le travail qu'il faisait actuellement tournait là-dessus : Mello était fou. Il tournait en rond et ne trouvait pas...et cette fille, encore cette fille, toujours cette fille qui était dans ses pattes ou dans celles de Near. Une sorte de bombe à retardement posée ici par son ennemi de toujours, le mal-nommé Beyond Birthday.

Mello ouvrit donc la porte de l'appartement, n'oublia pas de la ferma à clé, puis s'installa sur le seul canapé qui trônait dans ce T1 qui semblait conçu pour accueillir un étudiant. L'appartement semblait en effet normal au premier abord, mais ç'aurait été oublier à qui on avait affaire. L'extérieur menait à un grand balcon qui donnait accès avec facilité aux toits. Le blond avait racheté plusieurs des appartements autour pour faciliter une évasion au cas où, avec des alias tous différents et officiels : quand Mello se faisait une couverture, il ne le faisait pas à moitié.

Le blond s'alluma une clope, tapa distraitement quelques SMS à but purement informatif pour Matt. Il finit par sortir un PC de son sac et le connecta au réseau.

Il était excité.

Il ne tenait plus en place.

Il ne lui tardait que trop d'avoir de nouveaux éléments pour sortir de cette monotonie passagère.

Dès qu'il entendit frapper trois coups et demi, il se leva et ouvrit la porte.

« Brave. T'as pas été suivi, rassure-moi. Ça me ferait chier que ton incompétence nous fasse tous choper, j'ai suffisamment de soucis à gérer en ce moment comme ça. »

Toujours poli, toujours le mot qui faisait plaisir.

« Clope ? », fit-il en lui en tendant une, pendant, qu'il verrouillait de nouveau la porte.



Revenir en haut Aller en bas
Billie Brave
Sixième sens
avatar
Messages : 375
Age : 24
Mar 13 Mar - 0:51
Cela faisait au moins 5 bonnes minutes qu'elle était là, assise dans sa voiture, les mains crispées sur le volant, le regard voilé. Elle se réveilla de sa torpeur lorsque son portable sonna. Elle sursauta et l'attrapa. Elle ignora l'appel et vit qu'il était bientôt l'heure. Billie rabat sa capuche sur sa tête et sortit de sa voiture pour affronter la pluie torrentielle. Elle adopta une allure rapide et atteignit finalement sa destination après plusieurs minutes de marche. S'assurant que personne ne la suivait, elle s'engouffra dans l'immeuble et atteignit l'étage de son rendez-vous.

La jeune femme frappa trois coups et demi – comme l'avait spécifié Mello – sans aucune hésitation et attendit que celui-ci vienne lui ouvrir. Cela ne tarda pas et les remarques désobligeantes non plus d'ailleurs.

Elle grinça des dents. Elle n'était pas une débutante non plus hein !

« Bon, allez Billie, calme-toi, tu vas pas t'énerver pour si peu. Tu sais bien que Mello agit toujours comme un connard et tu peux pas lui en vouloir de te demander ça. Après tout, tu étais à deux doigts de lui demander la même chose non ? Et puis avec un look pareil, tu peux décidément pas le frapper, il est tellement ridicule dans cet accoutrement.»

- Oui j'ai fait très attention, ne t'en fais pas maman, ironisa-t-elle. Non plus sérieusement, je suis pas non plus si inconsciente que ça. Si je peux éviter de croupir dans un trou à rat, ou pire, je l'évite hein !

Lorsque Mello lui tendit son paquet de clope pour qu'elle en prenne une, Billie fit une grimace. Quand son père était trop fatigué de frapper, il aimait bien écraser ses clopes sur les bras de ses gosses, alors elle risque pas d'être copine avec ses machins.

- Non c'est bon, garde-les, je fume pas de toute façon.

Billie jeta un regard circulaire à la pièce. Elle avait rien de spéciale, c'était d'un banal. C'était pas un endroit où Mello créchait. Ou alors pour une nuit ou deux, pas plus. Elle se retourna vers Mello.

- Tu as lu ma pièce jointe sur les deux gardes du corps de Ninomiya ? L'un d'eux est dans ton collimateur ?

Billie espérait de tout coeur qu'ils retrouveront rapidement le semi-shinigami qui aurait pu les tuer, elle et l'inconnu qui était venu à son aide, avec son pouvoir d'ultrason. Elle avait encore du mal à imaginer cela. Le fait que Ninomiya soit un savant fou c'était d'une logique sans faille, mais imaginer des expériences aussi cruelles sur des humains... Parce que c'était des humains ça elle en était sûre. Comment Ninomiya les choisissait ? Par hasard ? Il devait sûrement choisir des personnes qui étaient soit déséspérées, soit sans famille ni amis. Est-ce que dans le lot, il y aurait des résistants ? Billie ne se souvenait plus s'il y avait des disparitions parmi eux.

Sans réellement sans rendre compte, Billie eu le vertige, elle s'adossa au mur, en espérant que Mello ne se rendrait compte de rien. Par-dessus le marché, ses mains commençaient à trembler. Elle les mit dans ses poches et serra les poings. Putain, elle tremblait de peur !

- Tu crois que certains d'entre nous sont visés pour faire partie du projet « semi-shinigami » ? Ils trouveraient cela amusant, de transformer des rebelles en monstre pour qu'ils deviennent loyaux envers Kira et prêts à tuer ceux qui étaient autrefois leurs compagnons d'armes...

"Billie...Je suis triste de ne pas être là. Tu ferais bien de t'assurer qu'il ne fasse pas de recherches sur moi. C'est étrange qu'il soit venu te trouver toi et pas un autre."


Elle se sentait hargneuse, mais en même temps elle était terrifiée. Depuis des années, la folie de Kira prenait des proportions démesurées et là, on atteignait un stade tellement intense que Billie commençait réellement à flipper. En rentrant chez elle après avoir croisé la route de Ninomiya et d'un semi-shinigami, elle avait fait une crise d'angoisse. Cela ne lui était pas arrivé depuis des années, depuis son enfance. Quand elle était petite, c'était son frère qui venait la calmer mais là, elle était toute seule. Elle avait dû attendre plus d'une heure pour réussir à se calmer. Elle pensa à toutes ces personnes qu'elle avait connues et qui n'était plus de ce monde. Ils avaient de la chance de ne pas voir ça. Ils avaient de la chance de ne plus subir les atrocités de Kira. Pas comme elle et tous les autres qui étaient encore vivants.


Spoiler:
 


Merci Light pour ce beau carnadage =p
Revenir en haut Aller en bas
Mello
Enfoiré
avatar
Messages : 472
Age : 26
Localisation : Dans ton...
Dim 18 Mar - 11:20
[Beaucoup de blabla... <3 ]

Il ne s'avoua pas vexé par le comportement de Billie, tout simplement parce que la situation était trop complexe et intriguante pour qu'il s'écharpe l'un ou l'autre. Il y reviendrait sans doute dans quelques années, si il était encore en vie, mais pour le moment, il fallait s'entraider.

Il posa les deux portraits robots qu'il avait fait effectuer suite à ses indications sur une table. Sur l'un, il avait quelques informations de plus et elles ne lui avaient pas du tout plu. Il avança vers Billie, donc, le portrait de ce jeune rouquin qui semblait déjà faire ses preuves après seulement quelques mois de pratiques. Dans tout ce qu'ils avaient cherché, il semblait avoir une histoire complètement fictive : un passé à Kyôto seulement en surface et une vie sociale pour le moins absente si on omettait ses bons et loyaux services pour Ninomiya.

« Oui, Billie. On peut être inquiet qu'ils recherchent certains d'entre nous. Surtout ceux qui présenteraient des facteurs génétiques exceptionnels. »

Il allait revenir à quelque chose qui n'allait pas lui faire plaisir, et pourtant, il s'avouait qu'il n'en avait pas grand chose à foutre. B était un sujet sensible, lui-même l'avait maintenu captif dans son propre QG pendant des mois avant de s'en mordre les doigts. Aujourd'hui, il le haïssait même malgré sa mort. Qu'il ait eu une sœur, qu'elle semble saine en apparence lui donnait l'instinct de se méfier, de ne pas lui faire confiance.

« Je dois tout savoir. Savoir ce qu'il t'a dit, pourquoi tu l'as trouvé à cet endroit-là. C'était prémédité de sa part ? En tout cas, à 80 %, je pense que tu as raison. Certains d'entre nous sont visés pour servir d'expérience. Ça peut être une bonne source de matériaux, pour localiser les QG et tout le reste... », il fit mine de réfléchir. « Pour toi, c'est certain, ils te visent à cause de B. J'en suis désolé, mais je pense que tu devrais vérifier si sa tombe est vide ou non. Malgré le connard qu'il a été, il reste un connard exceptionnel aux dons incontrôlables. Que Kira tente de reproduire ça de manière plus contrôlée, surtout dans un contexte où Ninomiya commence à perdre sa crédibilité, ça ne m'étonne pas beaucoup. »

Mello était plongé dans une réflexion qui allait beaucoup plus loin. B n'était pas le seul : il y avait beaucoup de membres de la résistance qui étaient morts à cause de Kira et dont on ne s'était pas demandé où étaient les cadavres. Sur le coup, il pensait à des sbires lambda, mais sans faire loin et trop bousillé au moment de sa mort, il y avait eu Hadès qui avait un frère dans le gouvernement qui avait tout loisir d'influer la vie ou la mort. Le blond serra les poings. Serait-il possible que ? Non, ce n'était que pure supputation, il était pour l'instant beaucoup trop tôt pour le dire et...Il devrait avoir une petite discussion avec Fate Harlaown. Malgré sa connerie inébranlable, elle serait une alliée de poids concernant ce problème-ci.

Mello se concentra de nouveau sur leur problème à eux-deux et désigna de nouveau la photographie du rouquin, elle, prise par une caméra dans un café de la ville.

« Avec Matt, on a cracké une des caméras d'un Starbucks. Tu reconnais le bonhomme ? Et bien, il y a quelques jours, il déjeunait tranquillement avec un homme méconnaissable lorsqu'il a complètement pété un câble. Les vitres se sont brisés, les gens sur place sourds pendant quelques secondes. Ça correspond parfaitement à ce que tu as décrit. Son nom est Takeshi Saitô et j'ai mes raisons de croire qu'il enquête sur moi, en témoignent les portraits robots posés sur la table où ils mangeaient... »





Revenir en haut Aller en bas
Billie Brave
Sixième sens
avatar
Messages : 375
Age : 24
Lun 19 Mar - 14:10
[Je dirais même plus ! Beaucoup beaucoup de blabla <3 ]

Billie eut soudainement la respiration bloquée lorsqu'elle entendit dans sa tête, la voix de son frère. Elle pensait vraiment qu'elle en avait fini avec tout ça. Mais il semblerait qu'il ne comptait pas la lâcher de sitôt. Ou alors elle déraillait complètement. En tout cas, si elle avait été seule, Billie se serait mise à pleurer. Il était rare de voir son frère s'inquiéter pour elle. Mais elle, elle était heureuse qu'il ne soit plus de ce monde. Sa folie aurait été plus grande encore à mesure des années. Elle s'en rendait bien compte aujourd'hui.

Lorsque les deux portraits robots furent posés sur la table, Billie fit un effort pour se détacher du mur et rejoindre Mello. Elle jeta un regard sur les portraits. Son regard fut immédiatement posé sur celui qui représentait le rouquin. C'était très ressemblant. Mais elle quitta bien vite son regard du portrait pour le diriger vers Mello lorsque ses paroles tiqua dans l'esprit de Billie. « Ils recherchent certains d'entre nous. Surtout ceux qui présenteraient des facteurs génétiques exceptionnels. » Elle pensa aussitôt à son frère. De son vivant, il avait eu les yeux de Shinigamis. Un fait inexplicable étant donné qu'il les avait depuis sa naissance, ce qui était impossible. On ne pouvait pas recevoir des yeux de Shinigamis comme ça. Il fallait passer un pacte avec un Shinigami. Perdre la moitié de son existence était un lourd tribut pour avoir le privilège de connaître la date de mort de ceux qui nous entourent.

Le plus dur, ce fut lorsque Mello lui dit qu'elle devrait peut-être vérifier la tombe de B, pour s'assurer que son corps y reposait bien. Son frère venait justement de lui dire la même chose... La jeune femme dû s'asseoir sur le canapé, avant que ses jambes ne flageolent de trop. Ses mains se mirent à trembler plus fort encore. Il aurait fallu à Mello qu'il soit aveugle pour ne pas s'en rendre compte.

- Non, non ce n'était pas prémédité du tout. C'était un pur hasard. Un agréable hasard pour Ninomiya je suppose. D'ailleurs, juste après s'être présenté, il me parla de ma famille et de la tragédie qui nous avait frappé en me souhaitant toutes ses condoléances. Il a voulu me faire souffrir je suppose mais cela m'a surtout énervé. Je l'avoue qu'en réponse à ça, je l'ai menacé en lui faisant bien comprendre qu'il n'avait pas intérêt à venir me titiller de nouveau. Je me rends bien compte que j'ai été arrogante et stupide. J'étais pas en position de force mais je ne voulais pas me laisser démonter pour autant. Cela la fait sourire. C'est là qu'il m'a dit que nous devions avoir une discussion plus approfondit.

Billie fut secouée d'un léger rire. Elle pensait tellement avoir Ninomiya au creux de sa main ce jour-là, alors qu'en réalité, c'était lui qui menait la danse.

- Il a joué l'innocent en faisant semblant de ne pas comprendre pourquoi je me dressais contre lui et contre Kira. Le salaud, il le savait bien sûr mais ce qu'il cherchait, c'était d'avoir enfin une preuve de mon implication dans le rang des rebelles. Il m'a bien dit qu'il mettrait tout en œuvre pour trouver des preuves tangibles pour pouvoir me faire tomber. À ce moment-là, son garde du corps, Billie montra du doigt le portrait du rouquin, s'est approché de moi et posé une main sur mon épaule, pour me faire comprendre que je devais suivre Ninomiya ou alors il risquerait de devoir m'emmener de force.

Elle soupira en repensant à tout ça et leva les yeux vers Mello.

- Lorsque Ninomiya a parlé de mes enfants en disant qu'ils seront prévenus de mon sort, mon sang n'a fait qu'un tour. Jamais je ne le laisserais, lui ou un membre de Kira, s'approcher de mes enfants. Mais je n'ai pas eu le temps de faire quoi que ce soit. Je ne pouvais pas sortir de ce pétrin et pourtant, un inconnu est arrivé. Il bouscula le rouquin et m'attrapa par la main pour m'éloigner le plus vite possible de Ninomiya et de ses gardes du corps. On rentra dans une voiture et au moment où l'inconnu démarra, un son sourd se fit entendre et j'ai cru que j'allais finir sourde. D'ailleurs, nos oreilles se sont mises à saigner. Si l'inconnu n'avait pas été un bon conducteur, il n'aurait pas réussi à reprendre le contrôle du véhicule et nous aurions pu avoir un accident. Cela aurait permis à Ninomiya de me récupérer tranquillement et de tuer l'inconnu.


Billie passa ses doigts dans ses cheveux et pencha la tête en arrière et elle ferma les yeux. Si la situation le permettait, la jeune femme aurait trouvé très amusant de constater que Mello et Belzebuth en étaient venus à la même conclusion. Mais soudain, elle se leva d'un bond, le dos droit comme un i, les poings serrés que ses ongles s'enfonçaient dans sa chair et ses yeux devinrent aussi noirs que possible.

- Tu es en train de me dire qu'il utiliserait nos morts pour ses putains d'expériences ?!

La rage folle suintait dans tous les pores de son corps mais un autre sentiment commençait peu à peu percer. La peur.

- Je ne veux pas devenir comme ces... choses... C'est trop cruel... Il faudra brûler mon corps quand je mourrais... Non... Il faudrait brûler le corps de chacun d'entre nous pour éviter à Ninomiya de prendre trop l'avantage sur nous, et pour éviter de nous utiliser comme ses marionnettes, marmonna Billie pour elle-même.

Billie se demanda alors pourquoi est-ce le Roi des Shinigamis ne faisait rien. Elle ne pensait pas qu'il cautionnerait la naissance d'hybrides, mi-humain mi-shinigami. Alors pourquoi ne mettait-il pas un terme à toute cette folie ? Il en avait les moyens, il était quand même un être supérieur ! Bon sang, il se fichait peut-être pas mal. Il trouvait peut-être divertissant de voir des créatures comme les semi-shinigamis aux ordres de Kira et il avait peut-être hâte de voir comment la résistance comptait s'en sortir. Ou alors il n'était au courant de rien...

La rage de la jeune femme s'estompa quelque peu et elle reprit place sur le canapé. Mello lui présenta alors une photographie en lui expliquant que lui et Matt avait cracké une caméra de surveillance. Elle reconnut aussitôt la personne qui lui montrait.

- Oui je le reconnais ! C'est le garde du corps de Ninomiya !

Les personnes présentes avaient eu énormément de chance de pas avoir eu le cerveau en bouilli, surtout si toutes les vitres avaient explosé. Lorsque Mello lui expliqua que le rouquin devait enquêter sur lui, Billie lui lança un regard inquiet.

- Cela signifie que le gouvernement a de sérieux doute sur ta présumée mort. C'est vraiment pas bon tout ça. Je me demande pourquoi ils ont des doutes alors que tu t'es montré extrêmement  discret et tu n'as pas fait de vague...
"Lui, ne pas faire de vague ? Mh...Fais attention, il n'est pas tout à fait de ton côté aussi. Il veut récupérer les semi-shinigamis pour avoir une armée de son côté. Demande-lui ce qu'il compte en faire. C'est bien beau, d'avoir des informations, mais il ne peut pas ne pas avoir pensé à après !"


Spoiler:
 


Merci Light pour ce beau carnadage =p
Revenir en haut Aller en bas
Mello
Enfoiré
avatar
Messages : 472
Age : 26
Localisation : Dans ton...
Lun 19 Mar - 21:36
Mello fronça les sourcils pendant que Billie lui raconta le récit étonnant de sa rencontre avec le premier ministre du Japon. Un hasard assez désolant qui avait failli à la catastrophe. Si elle n'avait pas croisé cet homme, un hasard providentiel qui, il se le demandait, n'était peut-être pas si providentiel, elle serait sûrement enfermée à son tour dans un de ses laboratoires.

Les choses devenaient beaucoup plus sérieuses qu'elles ne l'étaient auparavant. Ils étaient passé au statut de proie, enfin surtout Billie qui avait ce patrimoine génétique qui la rendait assez exceptionnelle, voire unique depuis la mort de son frère. Il se mordillait le pouce en pensant, en l'absence de chocolat, trop concentré pour dialoguer avec elle ou même interférer dans les réponses qu'elle lui faisait. Il lui paraissait inutile de lui demander si elle avait pris soin de ses enfants, précieuses sésames qui, certes, n'étaient pas aussi purs qu'elle mais qui seraient probablement impliqués si elle n'en prenait pas soin. Il lui faisait confiance, les Brave n'avait pas l'air de prendre leur famille à la légère, B avait lui-aussi sacrifié de nombreuses choses pour que ces gamins puissent vivre.

Le goût du fer se fit sentir et un coup d’œil lui confirma ce dont il se doutait déjà : il avait donné un coup de dent en trop à son pouce. Soupirant, il tira une tablette de chocolat d'un tiroir et commença à mordre dedans. Le goût du chocolat était unique. Il n'aurait sacrifié ça pour rien au monde.

« Nos morts. Brûlés, oui. Hadès et tous les sous-fifres qui ont pu être trucidés par Kira ou via des conflits internes. Ils ont bien profité de nos divergences autant qu'ils en sont. Si Hadès s'était tenu tranquille, on n'en serait pas là. »

Mello rageait, Mello pestait. C'était contre Matt, c'était contre leur amitié qui avait poussé Cheshire à assassiner un autre chef de la résistance pour la seule et unique raison de sa survie. En effet, c'était quelque chose de plus important que la vie de n'importe quel humain sur terre, et Mello n'était pas du tout égocentrique concernant ce dernier point, mais ce seul fait avait tout fait déconner. Fate Harlaown le cherchait désormais, et tous les éléments se déchaînaient contre lui désormais.

« D'accord. », fit-il en rangeant le portrait et la photographie. « Je ferai ce qui est mon pouvoir pour le capturer et l'empêcher d'agir. Il ne doit pas être le seul, donc autant commencer par lui. »

Il croqua une nouvelle fois dans la tablette de chocolat aux trois quatre terminée.

« Je crois que tu n'as pas vu mon retour sur Wonderland. Même si je ne me suis pas manifesté par des actions, je l'ai fait là-bas car ils me cherchaient de plus en plus. Ils n'ont aucune preuve que ce soit bien moi, mais ils en sont persuadé. Cela me confirme qu'ils savaient, et la mort d'Ishtar en est la plus grosse preuve. D'après mes renseignements et les taupes dont je dispose au sein du gouvernement, le Capitaine Fate Harlaown est à la tête d'un groupe à ma recherche. Le hic, c'est qu'elle me connaît. Elle m'a déjà engagé, je l'ai déjà renvoyé chier, elle et sa putain de relation contre nature avec Hadès. Alors, on a deux problèmes, tu comprends. Le moins pressé, c'est Kira. Ça fait plus de dix ans et il peut attendre. Le plus, c'est Harlaown, car elle sait potentiellement qui je suis, surtout si Kira lui fournit mon nom. L'alliance des deux équivaut à ma mort. Ce soir, je me rends chez elle pour la tuer. Avant, elle me dira ce que je veux entendre sur le semi-shinigami. »



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un souffle dans la neige... [Syndrell, Snow]
» Quand le vent souffle, la tempête se déchaîne
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» Un petit bout de parchemin qui dépasse..
» Marabout # Bout de ficelle...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Note RPG : une nouvelle ère :: Tokyo - Zone RP :: Vieille ville-
Sauter vers: