Pitié et allégeance à toi, Kira ! La foule s'inclina en silence, respectueusement devant cette idole masquée et inconnue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

avatar
Messages : 73
Age : 23
Localisation : Dark web
Sam 16 Sep - 16:05
Matt fit plusieurs fois le tour du quartier avant de trouver la bonne ruelle. Near s’était installé dans la périphérie après la chute du SPK, mais il n’avait jamais daigné donner son adresse ou organiser une crémaillère. Cela aurait été plus simple de lui envoyer un sms ou un mail, mais il aurait sûrement refusé que quiconque mette les pieds chez lui. Vu que ni lui, ni Matt n’appréciaient les sorties en ville, il n’y avait pas 36 solutions, car il était impossible d’inviter Near à la maison puisqu’il vivait avec Mello.
Ces deux là auraient sa mort, un jour.

Il trouva finalement le bon bâtiment, et réussi à entrer en profitant qu’un habitant de l’immeuble ne sorte pile à ce moment là. L’étape du digicode passée, il se trouvait dans le hall, face à une grille et une liste de noms côte à côte avec les sonneries correspondantes. Il parcourut la liste jusqu’à ce qu’un nom n’attire son attention “S. Plaza”
Near aurait-il le sens de l’humour? Ca paraissait peu probable. Quoi que. Peut être que l’âge pouvait rendre plus… Humain? Ouvert?

Il sonna, trois coups, en insistant sur le dernier. Comme il sonnait toujours de la même façon, il se doutait que Near reconnaîtrait le signal. Rien ne lui assurait que l’albinos n’allait lui ouvrir, mais qui ne tente rien à rien. C’était pour une urgence, que seul Near pouvait gérer, puisqu’il s’agissait de Mello. Et même si ça lui coûtait de le reconnaître, Near était plus en mesure d’aider Mello à sortir de cette impasse que lui-même…

Un petit bip et un voyant vert s’allumant sur le panneau des sonneries lui indiqua que quelqu’un avait ouvert la grille. Sûrement Near avait-il appris pour le décès d’Ishtar et se doutait de la raison de la venue de Matt. Le rouquin haussa les épaules, et monta jusqu’au quatrième et dernier étage, puis entra dans l’appartement de gauche.

Aucune décoration, aucune marque de personnalisation. On aurait dit un appartement témoin qu’on fait visiter aux gens afin de leur vendre le même modèle sur un autre site. Il n’y avait que le mobilier de base, puis il y avait des jouets, mais qui étaient si bien ordonnés que ça paraissait toujours inhabité et simplement décoratif. Il apperçu Near au sol, le genou replié contre son torse à la manière de L, face à son PC.

« Les posters c’est pas ton truc, hein...? »

Il se laissa tomber dans l’unique fauteuil de la pièce. C’est sûr, rien n’était fait pour recevoir du monde ici… Et pourtant, Matt s’y sentait à l’aise. Il n’était pas proche de Near, mais c’était l’une des rares personnes qui ne pourrait pas le trahir, il en mettrait sa main à couper.




Be kind, rewind. ♥️ Merki Mellofée ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 23
Dim 17 Sep - 0:28
Samuel Plaza était le nom qu'avait prit Near pour acheter cet appartement. Car il l'avait acheté, et c'était largement préférable à la répétitive tâche d'envoyer le loyer au propriétaire tout les mois ; vu l'argent qu'il possédait et qu'il ne dépensait que très peu depuis la dissolution du SPK, il avait eu les moyens.

Assis de la même manière devant l'ordinateur dépourvu de bureau – le sol, c'était très bien, et il avait toujours travaillé ainsi ; sauf à la Wammy's, où on leur attribuait des classes, tout de même – l'albinos revisitait les dizaines de dossiers qu'il avait lui-même créé, rédigé les rapports et classé, avant de les revoir lorsqu'il cherchait encore une voie qui pourrait les aider, lui et ses fortes connaissances. C'est là que la sonnette l'interrompu dans ses pensées. Trois coups ; Matt lui rendait visite. Il avait également fait part du même « code » d'entrée à Mello, mais il se doutait bien que celui-ci ne viendrait pas jusqu'ici pour dire bonjour (plutôt « mauvais jour ») de sitôt.

Il se leva pour ouvrir la grille en appuyant sur le bouton à côté de l'interphone. Interphone dont il ne se servait qu'en cas de visite imprévue pour écouter des bruits qui l'aideraient à identifier la ou les personnes – il ne parlerait jamais dedans, bien sûr. Le temps que le rouquin le rejoigne, il reprit place là où il était installé, puis accueillit Matt seulement en tournant la tête vers lui.

« Les posters c’est pas ton truc, hein... ? »

Pas tellement, non. À la Wammy's, c'était pareil : sobriété et aucune touche personnelle. Hormis ses jouets, Near n'avait rien pour affirmer sa personnalité dans une pièce. Il ne le suivit même pas du regard lorsqu'il alla s'asseoir ; derrière l'ordinateur, et donc face à lui.

Je préfère laisser le moins de traces possible, en cas d'urgence.

Même si ça l'embêterait sérieusement qu'on vienne l'envahir chez lui comme pour le SPK. Où irait-il, après ? Chez eux ?

Les yeux toujours rivés sur son écran, Near ne fit tout de même pas l'impolitesse de l'ignorer.

Tu le sais, mais je suis au courant pour Ishtar.

Une personne qu'il n'avait jamais rencontré, mais dont il connaissait l'existence. L'ex-femme de Mello – ou sa petite-amie, d'une manière ou d'une autre. Tout ce dont il était au courant à son sujet, c'est qu'elle lui a permit de devenir père – encore un truc hurluberlu. Connaissant la tête froide que n'était pas le Russe, il devait sûrement être en plein combat mental pour ne pas péter les plombs et foncer dans toutes les occasions à pouvoir... foncer dans toutes les occasions. Même sans être là, près de lui ou en contact permanent, l'albinos connaissait suffisamment le blond pour imaginer au mieux possible la façon de faire de ce dernier, et en quelles circonstances. Pas dit qu'il puisse prédire la moindre de ses actions, mais actuellement, il est évident que « Princesse » n'était pas dans un état des plus enjoués.

Il appuya avec plus ou moins de tranquillité sur les touches, fermant des onglets pour en ouvrir d'autres. Cette machine n'était jamais éteinte, et elle pompait pas mal d'électricité. Cependant, Near n'était pas le genre à vouloir ne s'éclairer que de ça, et utilisait donc bien les lumières une fois la nuit tombée – aussi, la facture était sans doute la chose la plus « chère » qu'il devait payer au quotidien.

Te savoir ici n'arrangerait pas plus son état.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 73
Age : 23
Localisation : Dark web
Mer 4 Oct - 18:25
[Oh my god, c'est plutôt court, pardon!]

Ca lui faisait un pincement au coeur de voir un PC en si bon état. Aucune égratignure, aucune trace de chûte, ou de chocs (par exemple causés par la rencontre dudit appareil et d’un mur). Et pourtant, la machine n’avait pas l’air très solide, tant l’écran était fin. Matt était passé à des boitiers bien plus épais et résistants pour faire face aux éventuelles fureurs de Mello, qui avait déjà détruit trop d’ordinateurs innocents...

« C’est sûr que là, t’as juste à embarquer ton PC et c’est bon, on croira que c’est un appart’ meublé qui attend juste d’être loué… »

Il avait chuchoté sa remarque, que Near avait complètement ignorée, préférant évoquer le sujet épineux de sa visite: le décès d’Ishtar…  La mine de Matt s’assombrit, comme si son masque de geek faussement enjoué était tombé, révélant la fatigue qu’il cumulait depuis des mois, et qui s’était intensifiée depuis les récents événements. Jamais il n'aurait crû qu'un jour il se sentirait mal parce que Mello ne piquait pratiquemment plus de crises. Il était comme amorphe, à laisser passer beaucoup de choses qui auraient fait imploser l'ancien Mello. Il s'occupait bien plus de son fils que de la cause des rebelles. Parfois, il se roulait en boule dans son lit, pensant que Matt n'était pas là, et restait un moment ainsi, inerte. Le geek voyait bien que Mello n'allait pas bien du tout, et à juste titre...  Et ça l'inquiétait, car rien de ce qu'il pouvait faire n'avait l'air d'améliorer la situation.
Il retira ses lunettes afin de se frotter les yeux, puis en profita pour les nettoyer rapidement avec un coin de son t-shirt.

« A vrai dire, je ne sais pas vraiment ce qui pourrait améliorer son état. J'espérais simplement trouver une idée avec ton aide, pour potentiellement raviver cet esprit de compétition qu’il a quand il veut te surpasser. Tu serais pas sur une piste ou autre, histoire de le narguer innocemment? Enfin, il te suffirait de lui envoyer un carte de voeux au nouvel an pour le foutre hors de lui pendant quelques temps, alors, n’importe quoi de ta part ferait l’affaire, je suppose… »





Be kind, rewind. ♥️ Merki Mellofée ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 23
Mar 10 Oct - 10:31
C'était donc bien ça : Matt lui demandait de raviver la flamme qui animait Mello. Or, la seule flamme que Near était capable d'attiser et de faire brûler, c'était celle de la colère, de la rivalité, de ce qui les liait « mal ». Near n'aimait pas spécialement provoquer Mello – provoquer l'ennemi, c'était utile, mais Mello ? - surtout si c'était pour le faire mal agir une fois de plus. Il était capable de se mettre dans de beaux draps, même si pour lui, seul le résultat comptait. La preuve : depuis leur arrivé ici, le blond a eu beaucoup plus de soucis que lui – Near ayant vécu le sale affront concernant la SPK. Sans quitter l'écran des yeux, ni le clavier des doigts, il répondit avec un ton presque désobligeant :

Tu veux que je fasse sortir Mello de sa léthargie en lui offrant gratuitement une occasion de faire des bêtises, si je comprends bien... un temps. Tu ne crois pas que c'est prendre des risques pour peu de choses ?

Il comprenait bien où le roux voulait en venir, mais à choisir, Near préférait conserver la prudence et la discrétion. Mello est plus résistant que lui, que diable, il devait bien pouvoir se remettre de la mort de sa petite-amie... En tout cas, c'est ainsi qu'il voyait les choses. Near n'avait jamais aimé personne, il n'était même pas doté de critères, de goûts, d'envie de trouver sa moitié et encore moins d'envie... tout court. Cependant, ça ne signifiait pas qu'il voulait laisser le Russe périr dans son coin ; surtout si ça signifiait le perdre peu à peu dans la bataille.

Si je pouvais faire quelque chose d'intelligent, par bonté, crois-moi que je le ferais, Matt. Seulement, même en étant moi-même avec toute la sincérité du monde, il n'en voudrait pas.

Car il était hors de question pour lui de le provoquer gratuitement. Il voulait bien lui redonner du courage, mais... pas comme ça. Pas si c'est comme tapoter un lion avec un bâton pour le faire réagir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» ANGLADE REMET LES PENDULES A L'HEURE
» Heure du début du draft?
» Dernier heure
» 17h: Heure de Colle pour Clara
» Yoho, quand sonne l'heure...[pv Luth]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Note RPG : une nouvelle ère :: Tokyo - Zone RP :: Périphérie :: Appartement de Near-
Sauter vers: