Pitié et allégeance à toi, Kira ! La foule s'inclina en silence, respectueusement devant cette idole masquée et inconnue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

avatar
Messages : 9
Jeu 14 Sep - 1:38
Une nouvelle journée commençait, dans le cauchemar qu’était la vie depuis tant d’années. On était lundi, début de semaine. Le lundi, j’emmenai l’Echarpe Rouge à la périphérie de la vieille ville, où je m’installais pour… eh bien, faire mon métier, vendre des pizzas. Comme chaque fois que je devais revêtir l’habit de pizzaïolo, j’avais pris soin de me laver au robinet de mon van, avant d’ouvrir boutique. Ce n’était pas le grand luxe, mais c’était à chaque fois une renaissance. Comme toujours, j’étais passé à différents endroits acquérir les différents ingrédients proposés sur ma carte. À onze heures, j’ouvrai finalement l’Echarpe Rouge, le four en marche. Je pourrai ouvrir plus tôt, c’est vrai, mais j’ai pas envie. Comme toujours, la boule au ventre quand je sors des égouts. Je me sens vraiment pas en sécurité, ici.

« - Tu te forces vraiment pour rien. »

Encore lui.

Je crois qu’il se croit plus encore en sécurité en bas que moi.

« - Il faut bien que je joue mon rôle. » lui répondis-je.

Il ricana un moment, puis le silence. Je sortais du van. Une petite cigarette, pour calmer la boule au ventre. Je pourrai tout aussi bien fumer dans le van, mais quelle image cela donnerait de mon commerce ?

« - Parce que tu crois que ton petit commerce n’a pas déjà une mauvaise image ? »

Il ne sait pas se taire.

« - Pas en haut, tu le sais. »

Je chuchote.

Il soupire. Je comprends son ennui. Après tout, il est né du mien. J’écrase ma cigarette et rentre dans mon commerce mobile. J’enfile mon tablier, mon couvre-chef, je me lave les mains, et me voilà au boulot. À l’abri des regards, je charge mon ordinateur portable. Il faut bien profiter de la source d’énergie dont on me laisse disposer pour faire marcher mon commerce, je paye pour ça après tout.

Afficher un sourire, même faux, c’est important pour la clientèle. Bon, j’suis pas doué pour ça, mais j’essaye. Je commence à travailler la patte, à découper les tomates, les oignons… et puis le reste. J’vais pas tout vous énumérer, ce serait bien trop chiant. Bref, la journée commence. Je vois les gens passer, certains jeter un coup d’œil, d’autres sans un regard. L’ordre a beau plus ou moins régner, les humains sont devenus d’un ennui. C’était comme ça, avant ? Les gens ne se disaient jamais bonjour, ils marchaient droit, vers un but artificiel ? Même les rats sont plus sympathiques. Ils viennent vers moi, font leurs petits bruits, me montent dessus parfois. Bon, souvent ils viennent pour la nourriture, mais c’est pas beaucoup différent d’en haut, finalement… En fait, en haut comme en bas, je fais que de donner de la bouffe, et j’crois bien que j’préfère les rats…

Carte a écrit:
Au menu:

La Norvégienne: Crème fraîche, mozzarella, poulet fumé, pommes de terre
La Paysanne: Crème fraîche, mozzarella, jambon, pommes de terre, oignons
La Raclette: Crème fraîche, mozzarella, lardons, pommes de terre, raclette
La Chef: Crème fraîche, mozzarella, viande hachée, pommes de terre,
fromage de chèvre
La Chèvre: Crème fraîche, mozzarella, fromage de chèvre, pommes de terre,
olives
La Mielleuse: Crème fraîche, mozzarella, lardons, fromage de chèvre,
miel, pommes de terre
La 4 Fromages: Sauce tomate, mozzarella, fromage de chèvre, gorgonzola, reblochon
La Mexicaine: Sauce tomate, mozzarella, merguez, poivrons, olives
La Végétarienne: Sauce tomate, mozzarella, poivrons, artichauts, oignons, champignons, olives
L'Echarpe rouge: Sauce tomate, mozzarella, merguez, lardons, viande hachée, pommes de terre, olives, ingrédient sercret
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 887
Age : 26
Localisation : Dans le QG du gouvernement
Ven 22 Sep - 16:49
Takeshi profitait d'un de ses rares jours de congé pour se promener dans la ville. Ses pas l'avaient emmenés à divers endroits, mais rien ne lui donna plus faim que de humer l'odeur des pizzas vendus dans une petite échoppe qui ne payait pas de mine. Un sourire naquit sur le visage de Takeshi qui prit très rapidement ce décision : ce soir, ce serait pizza, et plus si affinités !

Les jours précédents avaient été difficiles, et ce n'étaient pas compter sur ses rares soirées qu'il passait à la salle de musculation ou à rédiger d'assommants rapports sur comment il se sentait et comment il vivait sa nouvelle vie. Officiellement, il était censé venir de Kyotô et cette soudaine mutation lui permettait de voir la ville de laquelle il avait toujours rêvé : Tokyô. En vérité, Takeshi était un semi-shinigami. Il ne savait pas vraiment ce que cela signifiait, s'il était né avec des capacités paranormales ou s'il était le résultat d'une expérience dans les laboratoires de Kira. Takeshi ne savait pas, tout ce dont il était conscient, c'était que le matin, au moment de se réveiller, il avait l'impression que certains souvenirs lui avaient été enlevés. Et, si au premier abord, cela pouvait être une bonne idée que de chercher à les identifier, Takeshi avait le pressentiment que les multiples séances en compagnie de Ninomiya étaient dédiées à surveiller sa progression.

Toujours souriant, ses pas le conduisirent devant le vendeur de l'Echarpe Rouge. La boutique ne lui disait rien, mais c'était mieux comme cela. Il mit les mains dans ses poches pour se donner une certaine assurance.

« Bonjour ! »

Ses yeux se baladèrent sur la camionnette, le vendeur sorti fumer sa clope et enfin le menu proposé par la boîte. La dernière pizza attira son regard.

« Il est à toi le vanne ? Enfin, je suppose, t'es le seul clampin qui traîne autour. L'ingrédient secret, c'est quoi ? On doit deviner à la dégustation ? »

Conformément aux droits que lui donnaient ses pouvoirs de garde du corps du premier ministre, il aurait bien pu le forcer à ouvrir les portes de l'échoppe, mais franchement, le faire n'aurait vraiment pas été marrant.

Il lui sourit, à peine conscient qu'il pouvait être très lourd quand il s'y mettait.

« Tu t'appelles comment ? T'es souvent dans le secteur ? »

Sans gêne, il mâta une nana plutôt bien roulée qui passa à côté d'eux.

« Tu la connais ? Je peux tenter, tu penses ? »


Join us !



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [ Roman Fantastique ] L'écharpe rouge - La dernière peinture
» Que l'aube soit rouge ! ( Sujet libre)
» Bouge ton boule, c'est pour moi qu'on déroule le tapis rouge... >>Libre
» Et quand vient le soir, pour qu'un ciel flamboie, le Rouge et le Noir ne s'épousent-ils pas ? [Libre]
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Note RPG : une nouvelle ère :: Tokyo - Zone RP :: Vieille ville :: Périphérie de la vieille ville-
Sauter vers: