Pitié et allégeance à toi, Kira ! La foule s'inclina en silence, respectueusement devant cette idole masquée et inconnue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

[RP délire] Beyond the hole [libre]

 :: Hors RP :: Mini RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mello
Enfoiré
avatar
Messages : 412
Age : 26
Localisation : Dans ton...
Mar 11 Juil - 18:38
Spoiler:
 


Il ne savait plus du tout où il était. Il ne se souvenait plus de qui il était.

Il ou elle ?

Il sentait des cheveux fins lui tomber le long de son cou et une légère brise emmener une frange bien couper au dessus de ses yeux. Il releva les yeux et vit un ciel aux couleurs étrangères assez lumineuses. Il avança de quelques pas et sentit ses pieds se mouiller dans un ruisseau.

Il leva un pied, souleva la délicate robe à froufrous qu'il portait pour franchir le petit court du ruisseau dans lequel il avait mis les pieds.

Comment s'appelait-il, déjà ? Il sentait qu'il y avait un « l » dans son prénom, mais il n'était plus du tout sûr. La mémoire semblait s'être envoler de son cerveau comme ces groins volants bougeaient autour de cet arbre, là-bas.

Ce monde semblait particulièrement sombre : il y avait des flaques de goudron fondu dans lesquelles il ne voulait pas poser un pied partout sur le chemin et les nuées de moustiques vis qu'il avait aperçues, de loin, ne lui donnait pas envie de s'approcher.

« Alice. Oui, je suis Alice. »

Ca lui paraissait être une révélation, quelque chose de tout à fait inédit.

Alice sortit un couteau, son glaive vorpalin de sa robe et se dirigea courageusement vers le nid de moustiques vis.

Il ne savait pas comment faire pour vaincre ces ennemis, mais il avait le pressentiment aigu qu'il devait le faire.
Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 40
Age : 24
Localisation : Dans la téci de Tokyo
Mar 18 Juil - 16:17



La tête versée sur la surface spongieuse de ton couchoir végétal, tu délaisses la contraction de tes muscles pour t'abandonner à cette grisante apathie. Tu illustres ces figures indiennes, ces fakirs, dans leurs longues sophistications de voiles. Ton plumard en demeure cependant plus aisant, comestible pour les langues les plus aventureuses de nouveaux frissons.  Le dôme de ton champion dont tu es le roi en turbans à ces mystères à faire trembler les djinns.

Perle orientale, tu mords dans ton houka et t'extasies dans des rubans de fumée des reflets du céleste, une vaste palette de couleurs qui s'entrochoquent, se saignent dans cet horizon qu'elle a percé. Elle ou lui. Ce grandiose esprit qu'est Alice.

Sa présence t'avait manqué. Ce délicieux enfant se présentant à tes énigmes était ce compagnon de jeu et de poésie à émouvoir ton âme la fois dernière. Il y a de cela des décades ? Des siècles ? Le temps n'a point de mesure rythmique dans les entrailles de ton monde. Cette notion est une folie d'autant lorsqu'elle est l'instrument de votre chapelier aliéné.

L'es-tu également avec tes paroles sibyllines ?

Il lutte habillement en contrebas de ton perchoir poreux. Ta voix sussure son nom dans un timbre placide.

« Alice, ô Alice. Pourquoi un tel acharnement ? Dépasser son objectif est quelque part ne pas l'atteindre.»

Quelles drôles de façons monsieur le vers à soie. Tu salues par ces singulières paroles la beauté dans sa robe bouffante.

« Tu as manqué au pays des Merveilles. »

Revenir en haut Aller en bas
Billie Brave
Sixième sens
avatar
Messages : 356
Age : 23
Mar 18 Juil - 21:46
La Reine de Coeur est une belle femme. Mais voilà, sa beauté n'égale en aucun cas sa perfidie et sa cruauté. Personne ne sait vraiment comment elle devint Souverraine. En ce salissant les mains assurément. Ce n'est certainement pas en faisant des gâteaux, ce n'était pas dans sa nature psychopathe.

Elle adorait voir ses sujets se faire couper la tête, c'était son passe-temps favoris. Et ceux qui y échappaient, devenaient alors ses esclaves, ce qui était pire. La Reine se faisait un malin plaisir à humilier ses esclaves. C'était tellement gratifiant de les voir se mettre à genoux et de supplier son pardon.

Mais voilà, aujourd'hui, assise sur son trône, la Reine de Coeur avait dans le regard une étincelle de fureur. Ses yeux étaient toujours emplit de fureur mais là, c'était dix fois pire. Une seule personne avait réussi à mettre la Reine dans cet état. Alice.

Et pour cause ! La Reine venait d'apprendre que ladite Alice était de retour dans son Royaume. Les longs ongles rouges de la Souverraine s'accrochait aux accoudoirs de son trône. Si ceux-ci auraient été en velours, il n'en serait resté qu'un amas de tissus.

Au bout de quelques minutes, la Reine se calma et un sourire sournois apparu soudain sur ses lèvres carmins.

- Ramenez-moi Alice immédiatement ! Ordonna-t-elle à ses gardes.

- Vivante ou m... Morte... Votre majesté... ? Osa demander l'un d'eux.

- Vivante bien évidemment espèce de tête d'asticot ! Répondit-elle en le foudroyant du regard. Mais... si elle est égratignée, ou même si elle se retrouve avec un membre en moins, ce n'est pas bien grave. Allez maintenant ! Pour que je puisse enfin voir sa tête se détacher du reste de son corps !

Les gardes quittèrent la salle du trône sous le rire froid et diabolique de la Reine de Coeur.


Spoiler:
 


Merci Light pour ce beau carnadage =p
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 60
Age : 23
Localisation : Dark web
Dim 3 Sep - 0:00
La petite Alice? De retour? Chat alors! Il fit tourner sa tête à 360 degrés, un tour complet parce que c'était sa façon d'exprimer sa joie. Il ronronnait d'impatience de revoir ce visage rond, couronné de fils d'or. Pas besoin de réfléchir, il savait déja où la trouver. Une tâche bleue dans cette mosaique délavée verte et rouge . Quelle idée de peindre des fleurs! La reine de Coeur ne savait-elle donc pas lire sur les sachets de graines de roses à planter dans son jardin? Ces pauvres pétales! Ce n'était pas leur faute, s'ils étaient blancs. Enfin, au moins la reine n'y avait pas foutu le feu pour tout replanter par la suite. Ce n'était peut être pas plus mal, après tout.

- Aussitôt arrivée, aussitôt la glaive dégainée.

Comme à son habitude, Cheshire n'apparut qu'après avoir parlé. Son introduction était d'abord sonore, ensuite physique. Il aimait soigner ses entrées en scène. Entretenir son côté mystérieux. Alice était l'une des rares personnes à ne pas sursauter à son apparition. C'était peut être pour ça qu'il l'appréciait.

- Moustiques et poupées, de ta mémoire, ils sont la clef!

Et pof, il disparut, d'abord en ne laissant que ses rayures, puis son sourire, avant de se fondre dans le décor, comme s'il n'avait jamais été là.




Be kind, rewind. ♥️ Merki Mellofée ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Mello
Enfoiré
avatar
Messages : 412
Age : 26
Localisation : Dans ton...
Lun 4 Sep - 22:03
Une légère brise faisait voler la jupe à froufrous d'Alice tandis que sa main se refermait sur le long couteau. Se dirigeant vers l'arbre, il fut arrêté dans sa marche par la voix d'une créature bien singulière, et pour cause : comment avait-elle bien pu l'oublier ? C'était une grosse chenille qui sentait une odeur bien trop étrange pour qu'il la détecte comme étant du tabac.

La première fois qu'Alice s'était réveillé, il s'était demandé quel étrange rêve il vivait. Si le lièvre, le lapin en retard, la reine de cœur et tous les autres avaient bien existé quelque part dans un monde. Avec un sourire, celui de la personne heureuse de constater qu'elle n'était finalement pas folle, elle accueillit le retour d'Absolem.

« Absolem. Tu parles toujours en énigmes...Apprends désormais à être plus clair. »

Alice avait bien changé depuis qu'il avait eu dix ans : il avait gagné en franc-parlé et sa langue s'était déliée, n'hésitant plus à dialoguer à hauteur égale avec les types plus grands que lui.

Celui qui le mit de très bonne humeur, ce fut l'apparition du Chat. Aussitôt, Alice éclata d'un rire un peu fou, brandissant un couteau comme un glaive, se défoulant sur les – jusqu'ici – innocents moustiques vis. Trois minutes plus tard, plusieurs cadavres de métal étaient couchés à ses pieds.

« Je dois me souvenir de quoi, maintenant ? », son bras pendant vers le bas comme si le glaive bien lourd lui était désormais inutile. Il passa la main sur son visage lorsqu'il distingua une poupée, dans les tréfonds de ses souvenirs. Un drôle d'animal, bien jaune, aux allures de souris et à la queue en forme d'éclair. Une bouffée de nostalgie le prit.

« ...Bon. Je suppose qu'il faut aller voir cette bouffonne de cœur, comme la dernière fois. C'est parti ! »

Il commença à marcher.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 40
Age : 24
Localisation : Dans la téci de Tokyo
Mar 12 Sep - 8:04



Quelle curieuse âme qu'est la sienne qui peut aller et venir librement à son gré entre les réalités. La tienne mon cher bombyx et la sienne. Son monde, sa dimension humaine te semble encore plus folle que celle où tu t'alanguis. Mais ce n'est aucun de ces sentiers tortueux qui semblent avoir couvert de fange son esprit. Cette Alice resplendit. Sa chevelure d'or est une étoile de sincérité qui rutile, clignant de tes rimes d'une moue désapprobatrice. Tes lèvres s'outlent d'une malice palpable à ses mots. Tu sembles figé dans cet instant le curieux génie d'un conte des milles et unes nuits. Tu n'en auras jamais assez de veiller à ses côtés.

« C'est ainsi que l'on m'appelle toujours, Alice.  Et je pense toujours être moi-même de la même façon que je ne puis être plus clerc que ce que je ne suis. L'érudition à ses zéniths. »

Tu tends en son vecteur un bras sinueux, membre de serpent et l'enfant âgée dans ce corps adulte se dérobe à ton salut. Ce félin farceur l'entraîne dans un bal macabre que tu savoures de ton sommet humide.

Même dans le sang et le fer, elle irradie cette grandeur.

La rixe achevée, tu te penches à sur son épaule que tu poursuis. Comme le l'abeille une fleur. Ta mouvance dévoile une paire ailée impromptue.

« Un côté te fera grandir et l'autre rapetisser, Alice. Quant de quel côté je me positionne, c'est irrésistiblement du tien, le sais tu ? »

Que articules-tu la mise théâtrale en glissant dans ses poches des fragments de ton perchoir.

Revenir en haut Aller en bas
Billie Brave
Sixième sens
avatar
Messages : 356
Age : 23
Hier à 13:50
La Reine de Coeur n'était pas une femme patiente. Alors qu'elle attendait avec fureur sur son trône l'arrivée d'Alice, elle perdit totalement la raison et perdit la fine partie de patience qu'elle avait. Elle se leva d'un bond ce qui fit sursauter tous ses serviteurs. Elle fit claquer ses talons sur le marbre et un sourire sadique s'afficha en voyant ses sous-fifres trembler devant ce bruit pourtant si anodin.

Son regard bleu se posa sur un crapaud. Celui-ci se tenait bien droit, le regard rivé en face de lui. Des gouttes de sueur perlaient ses tempes, comme tous les autres d'ailleurs. La Reine de Coeur se posta face à lui et le regarda toujours. Lui, avait immédiatement posé les yeux au sol pour ne pas croiser le regard de glace de sa Reine.

- Je ne t'apprécie pas beaucoup, crapaud, fit-elle d'une voix étonnement douce et sa phrase ne présageait rien de bon pour le pauvre crapaud.

Le crapaud déglutit et la Reine répliqua alors en détachant bien ses mots :

- Qu'on lui tranche la tête...

Deux gardes s'approchèrent du pauvre crapaud qui supplia sa Reine de l'épargner, qu'il avait une famille à nourrir mais elle ne pipa mot. L'un des gardes tenait le crapaud pour ne pas qu'il s'enfuit et l'autre leva son arme avant de commettre l'horrible crime.

La Reine sourit, satisfaite, et retourna s'asseoir sur son trône pendant que les gardes enlevèrent le cadavre et la tête et nettoyèrent le sol souillé.


Spoiler:
 


Merci Light pour ce beau carnadage =p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Hentaï
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Note RPG : une nouvelle ère :: Hors RP :: Mini RPs-
Sauter vers: