Pitié et allégeance à toi, Kira ! La foule s'inclina en silence, respectueusement devant cette idole masquée et inconnue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

avatar
Messages : 44
Age : 23
Localisation : Dark web
Ven 16 Juin - 0:12
Aujourd’hui, Matt fumait des clopes au chocolat. Il se disait que l’odeur ferait peut être le même effet qu’un encens, que ça calmerait Mello. Il avait à lui parler, et y'avait un bon pourcentage de chance que ça finisse en éclats de voix, s'il n'était pas de bonne humeur. Aussi, pour s'assurer que tout se passe dans les meilleures conditions possibles, notre hackeur avait même acheté une tablette de chocolat noir Wonka. Du 90%, bien sûr. Le favori du blond. Tout ça pour pas l’entendre trop lui crier dans les oreilles. Ca le fatiguait, à force.

Quand il entra dans la pièce, le chef de la mafia était assoupi dans son fauteuil, les jambes croisées sur le bureau. Il ne semblait pas beaucoup dormir, ces derniers temps. Peut-être qu’un truc lui prenait la tête ? Nan impossible. Rien ne perturbait Mello au point de l’empêcher de pioncer. Les multiples écrans au mur diffusaient chacun un journal d’information de pays différents. France, Japon, Angleterre, Amérique… Il gardait un œil sur ce qu’on disait sur Kira, dans le monde entier.

Un mec saint d’esprit et connaissant Mello et ses fureurs légendaires aurait laissé dormir le pauvre bougre dans sa chaise en cuir. Le réveiller, et surtout volontairement, serait sûrement un acte de guerre officiel. Mais Matt était remonté, aujourd’hui. Et puis il avait le joker meilleur pote de Mello + j’ai tué pour toi mon frère ; alors il avait le droit à des réponses. Merde.

Il entra dans la pièce, en claquant la porte derrière lui pour être sûr de réveiller le blond. Il lui posa la tablette de chocolat Wonka sur la tête, puis se laissa tomber dans le siège en face de lui en s’allumant une clope. Il inspira une bouffée, expira. Au moment où le blond s’apprêtait sûrement à lui gueuler dessus pour avoir osé le réveiller de la sorte, la tablette de chocolat lui tomba sur les genoux. C’est bon, il avait court-circuité Mello. Il pouvait parler sans se faire couper.

- Tu t’rapelles de Noriko alias Sayu ? J’ai retrouvé sa piste. Il semblerait qu’elle soit de retour au Japon.

Il sorti son téléphone de sa poche, sembla pianoter sur l’écran quelques secondes ; puis les écrans qui diffusaient les infos laissèrent place à des photos et screens de vidéos-surveillance ; ainsi qu’un relevé bancaire et des titres de transport.

- Elle a ouvert une agence de détective : ATHENA INVESTIGATION. Et devine : elle se trouve près de là où crèche son frérot. Suicidaire, on est d’accord. Jusqu’à ce que je me rende compte que son casier judiciaire a été blanchi. Plus d’avis de recherche à son nom, que dale. Je t’avoue que ça me laisse perplexe. Mais y’a un truc qui me chiffonne encore plus…

Matt fit un slide sur l’écran tactile pour afficher d’autres screens et coordonnées GPS sur les écrans.

- Il semblerait qu’elle se soit rendue à ton agence de détective, y’a quelques mois de ça. Bizarrement, c’est à partir de ce jour-là qu’elle a commencé à essayer de me contacter, tous les jours, avant de lâcher l’affaire. Alors tu me diras, c’est peut-être parce qu’en général, on m’associe à toi tout le temps. Mais je sais pas. Y’avait une insistance dans ces messages, qui me fait me demander si t’aurais pas dit ou fait un truc… Stupide. Sachant que tu ne m’as même pas averti de sa visite.

Il inspira une nouvelle bouffée de nicotine. Il avait l’impression de rien fumer avec ces clopes aromatisées. Il fixait Mello, d’un air de défi. Le blond n’avait rien pour nier les preuves qu’il avait établies. Il savait que Matt s’intéressait à Sayu, qu’il avait beaucoup œuvré pour la protéger. Perdre sa trace l’avait attristé, un peu. Autant s’investir pour quelqu’un, pour se retrouver sur la touche comme ça. Il détestait ça. Ca lui rappelait quand Mello l’avait laissé à la Wammy’s House. Mais il n’avait pas perdu son temps à attendre Sayu comme il l’avait fait pour le blond. La vie continuait, il avait tant à faire sur la toile. Et puis, il avait la faculté de mettre de côté ses émotions, alors il avait rangé tout ce qui concernait Noriko dans un coin de sa tête, et s’était concentré sur Wonderland, et les ordres de Mello. Mais maintenant qu’il était retombé sur les traces de la jeune femme… Ca avait fait pété le tiroir à souvenirs, et il fallait qu’il assouvisse sa curiosité.

Il écrasa son mégot dans un cendrier sur le bureau de Mello, posé là rien que pour Matt, pour qu’il arrête de pourrir la table en éteignant chacune de ses cigarettes sur les emballages vides de chocolats quand il était dans la pièce. (Il avait failli foutre le feu comme ça, une fois, accidentellement. Foutus emballages inflammables.)

- Depuis quand tu m’caches des trucs, Mello ?




Merci Near pour l'avatar de BG <3
Revenir en haut Aller en bas
Mello
Enfoiré
avatar
Messages : 385
Age : 26
Localisation : Dans ton...
Ven 16 Juin - 18:25
Mihael Keehl avait des soucis. Mihael Keehl ne privait volontairement de sommeil depuis qu'il était revenu au Japon, y allant un peu trop fortissimo avec le chocolat et tout le reste.

Revenir sur le continent nippon avait foutu en l'air tous les efforts – si jamais il en avait déjà fait – pour le bien de sa santé. Il recommençait à s'endormir n'importe quand, à bouffer du chocolat à ne plus savoir quoi en faire et à faire pas mal de sorties nocturnes. Il avait déjà tué quatre hommes depuis son arrivée, c'était dire le bordel qu'il y avait eu au sein de la mafia, durant son absence.

Mello était littéralement crevé. Il pensait qu'il devait prendre des nouvelles d'Ishtar, sa séduisante nana chocolat, de son gosse, Nils, mais il se préoccupait bien trop du combat contre Kira pour remuer le moindre petit doigt dans son sens. Si Ishtar voulait le contacter, qu'elle vienne ici, jusqu'à lui, elle connaissait le chemin.

Le chef de la mafia dormait donc d'un sommeil sans songe. Il avait la bouche légèrement ouverte et en sortait un léger ronflement qu'il n'aurait pas du tout assumé en temps réel. Le bruit de la porte qui claqua suffit à le réveiller. Le temps qu'il se mette à bouger, sans doute à hurler toute sa hargne à son interlocuteur, Mello sentit un truc tomber de sa tête sur ses genoux. Ses sourcils se froncèrent ; son cerveau commença à fonctionner à vive allure pour comprendre de quoi il s'agissait.

Tablette.

Par conséquent, Matt.

Avant même que Mello n'attrapa le précieux chocolat, il pouvait entendre le geek lui exprimer ses doléances : c'était plutôt rare, ça. En temps normal, c'était plutôt lui qui s’épanchait sur des sujets très pertinents et qui gueulait un bon coup pendant que Matt était en train de tripoter les boutons d'une manette de jeu, l'écoutant à peine – ce qui, d'ailleurs, le rendait encore plus furieux.

Sayu Yagami. Bien sûr qu'il se rappelait d'elle, elle s'était pointée chez lui avec un CV dans le but de se faire embaucher. Leur rencontre s'était plus ou moins bien passée et il avait fini sur un canapé, ayant malencontreusement fait rouvrir ses plaies. Pour Athena Investigation, Mello était également au courant : il faisait suivre Sayu, mais évidemment, il s'était bien garder de le dire à Matt. Pour une raison assez étrange, Mello n'appréciait guère la relation entre Matt et Sayu...il s'en méfiait. Il avait tendance à se dire que cette fille ne penchait pas vraiment du bon côté de la balance et qu'elle allait profiter de « l'innocence » de son meilleur ami pour le faire tomber.

« ...Matt. T'es conscient que tu viens de me réveiller ?  »


Calme-toi, Mihael. Calme-toi. C'était son meilleur ami : une bonne raison pour ne pas lui tirer une balle ?

Ses doigts ouvrirent la tablette donnée en offrant par le Chat. Il mit un vif coup de dent sur la première bouchée, puis s'accorda deux secondes de silence pour mieux savourer ce délice. Putain, dire qu'une nana aussi conne pouvait produire des tablettes aussi succulentes : c'était un comble (et un miracle qu'elle ait de nouveau autorisé de le fournir).

« Sayu Yagami. Ouais. T'as capté ? Parce que putain, elle était insupportable ! Cheshire par ci, Cheshire par là ! », Matt avait tout deviné, il était inutile de lui mentir. « ...Et cette pute m'a carrément tiré dessus en arrivant ! Tu pensais que j'allais lui dire quoi ? ...Que t'avais pas tué Hadès ? T'aurais vu sa tête...j'suis sûr qu'elle était persuadé que c'était moi, comme le commun des mortels. Mais, dis-moi ? », nouvelle bouchée de chocolat. « ...T'es con à ce point ? C'est la sœur de Yagami, je te signale. Ok, je serai probablement déjà mort si elle avait un cahier, mais putain, fais plus gaffe ! Le jour où elle nous trahit, toute la résistance est bousillée. »

Il se leva, se rapprochant de Matt.

« Si tu veux mon avis, elle est putain de plus dangereuse qu'Hadès. »



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Age : 23
Localisation : Dark web
Sam 17 Juin - 1:41
Matt s’était allumé une autre clope, puis n’avait pas bougé d’un millimètre pendant que Mello lui répondait, tant et si bien que sa cigarette s’était consumée seule, coincée entre ses lèvres. Ca avait court-circuité dans sa tête au moment où il était passé de « tu m’as réveillé » à « Sayu », puis complètement crashé quand Mello avoua que oui, Sayu savait pour Hades. Des milliers d’idées lui traversairent l’esprit… Envoyer son poing dans la gueule de Mello. Faire valser tout ce qui se trouvait sur le bureau devant lui. Peter les écrans sur les murs. Renverser la table. Scotcher Mello à sa chaise et le pousser jusqu’au conteneur à ordures. Hurler. Vociferer des insultes. S’allumer une autre clope. Jouer à Tekken. Envoyer un message à Sayu. Taper un mec au hasard, le premier qu’il croiserait. Dormir. Foutre le feu au repaire. Vomir.

Il resta immobile et silencieux de longues minutes, sous le regard intrigué de Mello.
Error_404 – Matt not found

Le système finit par se relancer et le cerveau du hackeur finit par faire un choix. Celui de d’habitude : la passivité. Quoi que son regard était empreint d’une immense tristesse, il ne laissa rien paraître. Il n’était pas celui qui explosait, instable. Il était calme et réfléchi. Et puis aboyer, ça ne servait à rien. Il avait beau être comparé à un toutou pour son obéissance à Mello… En vérité il n’était qu’un foutu chat qui se fichait pas mal du monde et aimait la tranquilité par-dessus tout. Il inspira un grand coup (autant d’oxygène que de nicotine à la fois) ; puis finit par briser le silence instauré.

« Je ne ferais jamais rien qui pourrait te compromettre, Mello. Et tu le sais…. »

Il tapota sa cigarette contre le rebord du cendrier afin d’y faire tomber quelques cendres, le temps de trouver comment traduire le fouillis dans son cerveau avec des mots.

« Mais tu peux pas juste m’enchainer à vie… J’peux tout encaisser de toi. Tout. Je ramasserai toujours les pots cassés après ton passage, j’viendrais te chercher n’importe où à n’importe quelle heure sur un simple claquement de doigts de ta part. Je m’embarquerai dans n’importe quelle mission suicide avec toi. Mec, je te laisse casser mes consoles sans piper mot. Tu réalises ? Et j’te demande jamais rien, je fais tout ça parce que c’est normal pour moi ! Alors s’il te plait… »

Sa voix avait presque craqué sur les trois derniers mots. Il espérait que ça ne s’était pas entendu. Il savait qu’en venant ce matin dans le bureau de Mello, il allait merder. Matt ne se laissait jamais guider par ses émotions, d’ordinaire. Il avait assez observé Mello pour savoir qu’écouter ses émotions, c’était bien souvent faire une croix sur la raison et parfois prendre de mauvaises décisions. Et il détestait ça. Il détestait perdre le contrôle !  Montrer ses émotions ? Pourquoi ? Ca ne faisait que donner du pouvoir aux gens ! Il avait tant de fois vu Mello péter les plombs, qu’il avait su comment débarquer en trombes ici, le tirer du sommeil, et l’entraver juste assez longtemps pour pouvoir vider son sac sans se faire envoyer chier ni se faire défoncer la gueule! C’était pas une preuve suffisante, ça ? Putain il connaissait tellement Mello que ses ressemblances avec Sayu faisaient qu’il arrivait  à trouver la jeune fille prévisible ! Au fond on crachait sur le blond, mais Matt ne valait pas mieux. Lui aussi, il manipulait Mello, parfois. Et quand ça arrivait, il le laissait lui faire payer au centuple. Parce que c’était normal. Un vomi pour un rendu. Et pourtant, il tenait vraiment énormément à ce con d’accro au chocolat. Leur relation était tellement… Glauque. Nécessaire. Indispensable.

« … S’il te plait… Laisse-moi au moins ça. Laisse-moi Sayu. »

Ca le frappa, tout à coup. A quel point il avait désespérément besoin de la revoir. A quel point son absence s’était faite ressentir. Il avait réussi à ignorer tout ça avec brio, jusqu’à ce qu’elle refasse surface. Là, ça avait juste tout foutu en l’air. La raison, les émotions, tout. Il savait que pour retrouver le calme dans son esprit, redevenir complètement efficace dans ses hacks atroces qui lui prenaient le chou tellement c’était des milliers et des milliers de lignes de codes, de 0 et de 1… Il fallait que son esprit soit complètement libre. Il fallait qu’il la voie et qu’il puisse caser Sayu quelque part dans sa tête. Là, il savait juste pas quoi en foutre.  Et puis pourquoi il était là à demander la permission à Mello, au juste ? Ah. C'est vrai.

Parce qu’il tenait vraiment énormement à ce con d’accro au chocolat.



Merci Near pour l'avatar de BG <3
Revenir en haut Aller en bas
Mello
Enfoiré
avatar
Messages : 385
Age : 26
Localisation : Dans ton...
Dim 18 Juin - 21:45
C'était un moment assez délicat. Mello aurait souhaité bouger de sa chaise, mais il en était strictement incapable. Il aurait légitimement pu se lever pour secouer Matt, le traiter d'inconscient – car c'était ce qu'il était – et faire sa crise comme il le faisait d'habitude.

Mais non.

Non, parce qu'il y avait quelque chose qui clochait, qui n'allait pas.

Il voyait bien qu'il avait dépassé les bornes, qu'il n'aurait pas dû faire ça comme s'il était aux commandes de la petite vie de Matt, comme s'il pouvait décider de ses choix, de ses relations et de tout ce qui pouvait compter sur lui.

Mello, au fond, savait que Sayu Yagami était plus qu'un problème. Elle était sa culpabilité d'avoir mené ce combat de cette façon, le souvenir de la mort de Soichiro Yagami et de toutes les erreurs que Mello avait pu commettre, entraînant cette cicatrice, entre autre.

Mello aurait pu casser un truc. Mello aurait pu se lever pour gueuler un peu, mais il ne le fit pas. Il était tellement rare de voir Mail exprimer ses sentiments de cette manière-là. Rare ? Non, impossible. Jamais fait. Ahurissant.

Mello se sentait comme un enfant coupable, comme un gosse qui avait cassé son jouet. Il avança lentement la main vers Matt avant de la ramener à lui : non, il ne pouvait pas lui dire d'aller voir cette gamine. Il ne pouvait pas se permettre de l'envoyer à la mort, même si pour vaincre Kira, honnêtement, il l'aurait fait ce jour-là.

« Je. »

Sa voix lui paraissait faible, par rapport à d'habitude. Il croqua un bout de la tablette comme pour se donner une contenance. D'habitude, c'était lui qui montrait ses émotions et Matt qui encaissait...il ne pensait pas que le rouquin puisse un jour manifester un tel manque.

« Je. Bordel. Fais ce que tu veux, mais te plains pas si tu te fais choper ! J'te rappelle qu'ils diffusent des portraits robots de ta gueule et de la mienne ! »

Mello ne regardait plus Matt dans les yeux, évitant soigneusement le contact visuel, la bouche crispée dans une grimace gênée, comme pour faire passer le message qu'il n'était pas entièrement d'accord, mais qu'il savait qu'il avait fait un truc à la con. Qu'il n'aurait jamais dû parler à Yagami de l'affaire Hadès, encore moins confirmer lorsqu'elle avait tout compris. Mello se sentait gêné, pour l'une des premières fois de sa vie. Il passa sa main dans ses cheveux qu'il entretenait avec tant de soin et grimaça de nouveau.

« ...Si ça peut te rassurer, le commun des mortels est persuadé que je l'ai dégommé. Tu peux lui sortir ça si ça t'arrange, en lui disant que j'ai juste voulu lui faire peur. J'ai une dette envers elle, alors je ne peux pas vraiment t'empêcher de la voir...Mh...Et puis je suppose que je serai déjà mort si elle était du côté de Kira : après tout, il ne lui manque que mon visage. »

Mello décida qu'il était temps de se redonner une contenance : ce petit jeu n'avait que trop durer, et il ne supportait pas qu'on puisse le voir dans un état...assez douteux. Il ouvrit un tiroir d'où il sortit trois autres tablettes de chocolat et un paquet de clopes. Il en sortit une pour lui, jeta le reste à Matt comme offrande. Mit la cigarette à sa bouche.

« Tu m'l'allumes ? ...Fin bref. Merde. Ouais. Dors un peu. Faudrait qu'on parle de Wonderland, là. Faire un gros truc pour marquer les esprits. On doit recruter, c'est important, surtout que le camp des civils se bouge pas le cul en ce moment. Yagami pourra nous servir...c'est l'une de tes modos, non ? Il te reste qui d'autre, également ? »

...Sinon, vas-y, Mel'...dis-lui que tu es désolé de l'avoir trahi, désolé d'avoir instrumentalisé le meurtre qu'il a fait pour toi juste pour que cette nana s'éloigne de lui. Non ?



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Age : 23
Localisation : Dark web
Mar 20 Juin - 12:55
Matt soupira, puis enleva ses lunettes pour les laisser pendre autour de son cou et se masser les tempes du bout des doigts. Il avait un putain de mal de crâne, tout à coup. Il avait l’habitude de ne dormir que deux-trois heures, mais là, il avait peut être dépassé les bornes. Sa réserve d’energie devait être vidée, car il n’arrivait plus à rien. Il n’avait même pas joué à un jeu vidéo depuis au moins 72 heures, comment tu voulais décompenser de tout ce stress sans ça ? Mello avait raison, il devrait dormir, un peu. P’tet qu’il pourrait gratter des cachets à un type du repaire, histoire de récupérer un peu d'énergie. Parce que là, il était HS. Il travaillait à deux à l’heure, ça le rendait dingue. Il avait besoin de main d’oeuvre, mais depuis qu’Apollo était down, il était devenu parano et en était même venu à surveiller Billie et Noriko, de loin. C’est comme ça qu’il avait découvert que Sayu était de retour au pays du soleil levant, elle aussi.

Craquer comme ça devant Mello ? Mais qu’est ce qui lui avait pris ? Le blond ne le ménageait jamais. Qu’il le fasse était une sonnette d’alarme pour Cheshire : mec reprends toi, tu déconnes à plein tube ! Ca le calma instantanément: c’est bon, son self control était revenu. C’était ironique, de voir Mello qui essayait de rattraper sa « bourde », de s’en excuser maladroitement, à sa façon. Il revenait même sur ses propos sur Sayu. Matt s’était-il montré aussi vulnérable que ça pour qu’il en arrive là ? Ca l’irritait un max putain, l’offrande de Mello tombait à pic.

« T’es vraiment un enfoiré, parfois. »

Le hackeur se pencha par-dessus le bureau, puis ouvrit son briquet zippo pour faire apparaître une petite flamme bleue sous la cigarette de Mello. Il attendit que le blond ait allumé sa clope puis se rassit dans son fauteuil, s’en allumant une à son tour. Enfin une VRAIE cigarette. Ces foutues clopes aromatisées au chocolat valaient que dale. Ca laissait à peine un petit goût sur les lèvres, rien de plus. Bah, il les finirait bien un de ces jours quand il se retrouvera à la dèche en pleine nuit sans possibilité de se procurer la source de son addiction. Et ce serait une mauvaise idée d’en proposer une à Mello, il avait assez de problèmes comme ça avec son addiction au chocolat pour en rajouter. Une addiction à la fois, ça suffisait.

« Ce qui est fait est fait. J’ai merdé avec Hadès. Le commun des mortels peut penser ce qu’il veut, moi je sais ce que j’ai fais… Et je le referais sans hésiter. Tes emmerdes sont aussi les miennes, après tout. On est comme des frères, pas vrai? »

Il poussa le cendrier au centre de la table, pour en faire profiter Mello.

« Je sais que tu la vois comme une gamine sans cervelle et sans expérience. Mais elle n’est pas aussi stupide que tu n’le crois. Imagine juste une seconde, que soudainement, tu découvres que je suis Kira. Une preuve irréfutable qui serait tombée du ciel. Tu réagirais comment? Perso, je ferai tout ce qui serait possible pour te descendre moi même, mon frère. Ca deviendrait une affaire personnelle. J’te foutrais une balle dans la tête à la première occasion. J’ai horreur de la trahison. »

Ca lui foutait la nausée, de s’imaginer Mello le trahir d’une quelconque manière... Mais bon, c’était juste impossible. Ce n’était qu’un exemple pour argumenter ses propos.

« …Une dette envers elle ? Mais ouais, à part Yagami il me reste que Billie… Depuis l’affaire d’Apollo j’hésite à recruter. Mais il est clair qu’on est en sous effectif, et que ça ralentit considérablement nos actions… Pour Wonderland, tu sais que je suis un magicien, formule ta demande, et je la réaliserai au plus vite. Une idée en tête? Actuellement, j’ai presque réussi à avoir accès à la boîte mail du premier minisitre. Sûr que y’a matière à faire scandale, là-dedans.»

Presque, parce que Matt était tellement crevé qu’il avait renversé son café sur son PC. Ca avait foutu un bordel monstrueux, et il avait galéré à récuperer ses données. Bref, comment perdre du temps inutilement et passer pour un con. Et prouver à Mello qu’il avait raison: Cheshire devait VRAIMENT dormir.



Merci Near pour l'avatar de BG <3
Revenir en haut Aller en bas
Mello
Enfoiré
avatar
Messages : 385
Age : 26
Localisation : Dans ton...
Mer 21 Juin - 21:58
Mello fumait la clope assez lentement. Si elle avait été une femme, il lui aurait fait l'amour, en attendant, il posait sur le coin de ses lèvres, inspirait, puis expirait en douceur une bonne bouffée de fumée. Toujours en écoutant Matt, il finissait pas écraser délicatement – oui, Mello pouvait être délicat – la clope sur le cendrier.

Il ne pouvait pas s'empêcher de penser au cas Yagami, et ce avant que Matt ne se fasse l'avocat du diable pour la rousse. Si l'un d'entre eux avait été Kira ? S'il l'avait découvert ? Mello avait déjà une réponse toute faite, et, aucunement, elle n'était celle de Matt. Il se contenta d'aspirer une autre bouffée de clope – putain, pourvu qu'il ne devienne pas addict à cette autre merde.

Mello leva tout de même un sourcil lorsque Matt lui dit, enfin, qu'il avait presque réussi à avoir accès à la boîte mail du Premier Ministre...sachant comment cela s'était fini avec le dernier ministre qu'il avait décidé de harceler – un connard enlevé dans une fête foraine qui avait fini par se pisser dessus – il espérait que cette tentative-ci serait plus fructueuse. Surtout qu'il doutait fortement que les pro-Kiras échangeaient des éléments compromettants par mail*.

« Tu fais comme tu veux avec Ninomiya, tant que personne ne s'aperçoit de ton infiltration. Je sais que je peux compter sur toi. Ha, et pour le délire de frère qui serait Kira : c'est très simple, je t'aurais enfermé dans une cave et je t'aurais fait regretter à mort tes actions. »

Il le regarda de manière très sérieuse, comme s'il en était véritablement capable.

« Cette histoire de dette...je me suis pris des balles dans la cuisse, je l'ai giflée et ça s'est rouvert. Elle a eu la bonté de me soigner. Non mais...putain, on va pas y revenir ! Va la voir ! Promis, j'essaierai de me retenir, tant que tu te mets pas à lui rouler des pelles ! Non mais bordel, il manquerait plus que ça ! Des pelles ! Des pelles à cette connasse ! Tu fais ça...Bordel, je t'enferme quelque part, je te coupe les couilles...tu peux même pas imaginer ! »

Alice avait écrasé fermement la clope sur le cendrier, malgré le fait qu'il en restait au moins la moitié. Penser à cette image, ça l'avait totalement dégoûté...voire énervée. Il avait une expression des mauvais jours, des yeux des mauvais jours, et un type un peu imaginatif aurait même pu voir de la fumée sortir par ses oreilles. Il était sûr que Sayu Yagami avait des sentiments pour son meilleur ami, vu sa réaction à l'annonce de la mort d'Hadès, et c'était quelque chose qui avait le don de l'énerver au plus haut point pour plusieurs raisons toutes confondues.

« Bref. Putain. Merde. Bordel. », sale mouvement de main et le cendrier valsa sur le sol. « Bordel. Bref. Ouais, ce que tu peux faire. », il lui fila une photographie prise en filature qui représentait Perséphone, la nouvelle chef auto-proclamée du camp des civils. Sa gueule lui disait vaguement un truc, mais il n'arrivait plus à mettre le doigt dessus. « Tu me chopes cette nana. Tu lui demandes pourquoi elle veut autant foutre la mettre dans la résistance...Sa tronche me dit un truc, j'arrive plus à capter où je l'ai déjà vue, cette pute... »

Au bras de Darkwood, merde.

« Putain. »

Une recherche rapide sur son PC suffit à afficher sur son écran en grand une image de l'actuel ministre de la justice, Arashi Darkwood, frère d'Hadès de son état, en compagnie de cette connasse de Perséphone.

« ...Putain. J'm'en doutais. Bref, tu la chopes. J'veux pas d'une potentielle taupe dans la résistance. »



*Haha, t'as pigé !



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Age : 23
Localisation : Dark web
Sam 24 Juin - 3:32
Ah. Pauvre cendrier. Il aurait dû être en fer, ça lui aurait évité de finir en morceaux comme les trois quart des objets dans ce bureau en général. Matt se passa de commentaires pour le délire frère = Kira, il ne doutait pas une seconde que Mello aurait vraiment réagi comme il le disait. Pour l’avoir déjà vu cuisiner un mec pour des infos dans une cave… Il n’avait aucune envie de se retrouver à cette place là.

Matt se saisit de la photo que le blond lui tendait. Il aurait bien lancé une petite vanne du style “l’une de tes conquêtes?” mais vu la gueule actuelle de Mello, c’était absolument pas le moment. Tant pis. Il la garderait pour une autre fois. Quand il aurait une autre tablette de chocolat en réserve. De toute façon, lorsqu’il reconnut la personne sur la photo, il n’était plus d’humeur à blaguer.

« Perséphone… Elle prend le pseudo d’une déesse, maintenant? Quelle petite prétentieuse... »

Mello haussa un sourcil, puis sembla lancer une recherche. Ouais, c’était bien elle, la poufiasse accrochée au bras du second Darkwood. Bordel il avait envie de les étriper, à roucouler comme ça en public. Dire qu’elle avait trahi la résistance pour ce merdeux… Sérieusement, elle lui trouvait quoi? Des roux, y’en avait aussi chez les résistants. Là, c’était limite une affaire personnelle. Bien sûr qu’il allait s’en occuper, de cette gonzesse. Et dans les plus bref délais. Elle allait comprendre qu’on trahissait pas la résistance impunément. Qu’on se foutait pas de la gueule de Matt comme ça…
Il pris une bonne bouffée de nicotine pour essayer de faire redescendre la colère puis appuya sur échap, histoire de dégager la photo de sa vue. C’est bon, il avait assez la nausée comme ça, pas la peine d’avoir Darkwood ET Apollo sous le nez plus longtemps.

« Une POTENTIELLE taupe…? Moi j’vais te dire où je l’ai déja vue. Wonderland. Elle s’est bien foutu de ma gueule, d’ailleurs. J’vais te la chopper, et j’te la ramène fissa.»

C’était malin, il était d’encore plus mauvaise humeur, maintenant. Il rangea le paquet de cigarettes offert par Mello dans sa poche, après en avoir sortie une d'avance, qu'il cala derrière son oreille, pour plus tard.

« Bon par contre, elle a un marmot, donc j’vais devoir le ramener aussi sinon ça va être louche. T’en fais ce que tu veux, mais moi, j’men occupe pas. »

Manquerait plus que ça, qu'il fasse garderie. Bon, après tout, si elle tenait au mioche, ça serait un bon moyen de la faire parler... Matt ouvrit la fenêtre histoire d’aérer un peu, et pour balancer sa clope, le cendrier ayant malencontreusement eu un accident. Il allait sortir de la pièce...

« Ah, et, Mello? » Il marqua une courte pause sur le seuil de la porte, juste pour le style. « J’te promets, si j’roule une pelle à Sayu, je t’’envoie un MMS. »

Et il planta Mello dans son bureau.

*CLIN D’OEIL CLIN D’OEIL*
On m’a dit que t’aimais le rap, voilà de la boulette
Sortez les briquets, il fait trop dark dans nos têtes! (Moi aussi je chante du Diam's,
NP. Pis on la voit plus la boulette hop édité /o\


Merci Near pour l'avatar de BG <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Wake me up...
» SO WAKE ME UP WHEN IT'S ALL OVER.24/07 à 02h56
» Seo Jun Wan || I'm scared if I wake up, everything will disappear before my eyes
» Gee ♦ Hey Charly wake up !
» Teru Ra' Mello

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Note RPG : une nouvelle ère :: Tokyo - Zone RP :: Bas-fonds :: Repaire principal de la mafia-
Sauter vers: