Pitié et allégeance à toi, Kira ! La foule s'inclina en silence, respectueusement devant cette idole masquée et inconnue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

She talks to Rainbows. [Pv Arita] || Abandonné

 :: Hors RP :: Archives (numériques) Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 11 Jan - 23:04
    Il y a des matins comme ça, où il est très tôt et que tu n'as absolument rien à faire. Ayuka avait rencontré cette horrible situation en se réveillant à cause d'un bruit non identifié dans sa rue. Elle s'était donc levée et avait commencé à s'activer comme tous les jours pour se rendre compte qu'elle n'avait rien à faire, chose rare. Elle avait donc décidé de faire des taches ménagères, pour ne pas perdre son temps. Celles-ci s'étaient alors terminées plus rapidement qu'elle ne l'aurait voulu car elle se retrouvait une fois de plus dans la même journée à se chercher une activité. Elle était donc passer comme tous les jours au bureau de tabac, elle avait lu le journal. Pas le Cavalier Noir, non. Un faux journal, du genre entièrement censuré qui louait un culte à Kira. De temps en temps, elle prenait le temps de lire ce genre de papiers pour voir si il y avait une petite amélioration ou encore un semblant de vérité mais elle avait l'impression que la censure empirait à chaque fois. Suite à cela, elle avait décidé de passer par la vieille ville.

    Si la jeune fille se baladait si souvent dans le quartier le plus ancien de la ville, il y avait bien une raison à cela. C'était tout simplement car c'était un de ses endroits préférés grâce au calme qui y régnait la plupart du temps. De plus, elle y rencontrait souvent des gens intéressant avec qui elle pouvait parler de sujets souvent artistiques, ce qui la changeait complètement des Bas fonds où elle passait les trois quarts de son temps. Elle marchait donc tranquillement dans les rues à l'architecture moins modernes qu'ailleurs avec des ses bâtiments anciens. Il n'y avait pas se poser de questions, c'était vraiment de l'art. Et l'art est le plus grand et ancien des moyens d'expressions.

    Elle avançait tranquillement quand elle heurta une personne.

    « Oh ! Excusez moi, je ne regardais pas où j'allais. »

    En s'excusant, elle regarda la personne en face d'elle. C'était une jeune femme qui paraissait avoir quasiment le même âge qu'elle malgré ses cheveux qui étaient, pour le plus grand étonnement de Day, blanc. En la détaillant de façon pas du tout discrète, elle s'alluma une cigarette. Un jour elle aurait vraiment des problèmes à regarder les gens d'une telle façon, même si elle ne le faisait que lorsqu'elle ne travaillait pas. D'ailleurs, quelle idée de ne pas avoir de boulot à faire. C'est vrai que se détendre fait du bien. Mais bon, il fallait avoir la tête à ça et avec les évènements actuels, ce n'était plus trop ça. Comment les gens pouvaient se détendre dans une dictature.

    Elle sourit à la fille qu'elle dévisageait deux secondes plus tôt, histoire de ne pas lui faire trop peur.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 255
Age : 24
Localisation : Il n'y a qu'à demander ^^
Ven 13 Jan - 21:21
C'est quand même difficile de se lever, surtout quand on a l'impression d'avoir rien à faire...du moins, pour le moment. D'un oeil vigilant, je regarde autour de moi. Personne? Si, Kogen est couché sur mes pieds, encore dans les bras de morphée. Ce n'est pas que je suis paronoïaque mais quand on n'est une taupe, autant que je fasse un minimum preuve de prudence en toute circonstances. Bon, c'est pas que le jour est levé mais mon réveil sonne. Un ''bip bip'' qui me donna une envie folle de tapper sur ce réveil avec un marteau. Cependant, je n'ai pas de marteau à disposition donc, je me contenterais de mon poing sur le sommet du radio-réveil. Chose promise, chose due. Ma main refermée frappa sur le pauvre instrument technologique au grand dam de mes petites phalanges mais c'est pas trop le moment de se plaindre.

J'étire mes bras vers le haut tout en baillant. Kogen leva sa tête vers moi avant de partir de la pièce avant de revenir tout de suite...avec sa laisse en main. Il a pris l'habitude maintenant de ses promenades matinales.

-Attends mon grand, je prends ma douche et j'arrive.

C'est donc une fois lavée et habillée avec un jeans noir, un tee-shirt bleu et d'une veste en cuir noire que je pris une grande bouffée d'air avec son husky. Aller, une petite heure dans un endroit pas trop fréquenté ne me fera pas trop de mal. Si? Sauf si je tombe en même temps sur un membre de la rebéllion et qu'un membre de la sphère divine l'aborde. Ce serait très embêtant mais très peu probable.

Je ne sais pas trop quoi faire par après. Le ménage? Non, je ne pense pas que la technicienne de surface aie l'impression que je n'ai plus besoin d'elle. C'est un de mes rares jour de congé en tant de vétérinaire et je n'ai rien à faire, c'est quand même incroyable. Moi qui me voyait déjà aller de gauche à droite dans tout Tokyo pour tenter d'entrer un peu plus haut dans la rebéllion, et bien non, reste là ma cocotte et ennuie-toi. On me donne si peu d'indications que je me demande si je sers à quelque chose en fin de compte.

-Outch!

Sans trop regarder là où j'allais, je constate que je viens de percuter une jeune femme aux cheveux courts et noirs comme du charbon. Elle s'excusa brièvement de la bousculade.

-Oh, ne vous en faites pas, moi non plus je ne regardais pas où j'allais.

Kogen n'avait pas remarqué non plus, c'est à croire que il y a une nouvelle maladie étourdissante qui s'est propagée dans la ville! Enfin bref, tout ça pour dire que je dus tirer sur sa lesse pour qu'il fasse demi-tour et qu'il revienne s'asseoir à mes pieds.

La femme en question me regarda scrupuleusement de la tête aux pieds. Serait-elle de la rebéllion? Dans ce cas, se serait mon jour de chance. Sinon, tant pis, ce n'est pas pour ça que je vais en mourir, n'est-ce pas? Cependant, c'est presque si elle me jugeait sans raison. Elle a un scanner de bonne foi dans la rétine? Si c'est le cas, je suis mal. Et voici encore Arita avec ses théories bidons! On applaudit bien fort et...c'est bon, j'arrête.

Après quelques secondes, elle me sourit. Bonne nouvelle ou mauvaise nouvelle?

-Quelque chose ne va pas mademoiselle?

Les rues sont comme je le pensais, peu fréquentées.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 16 Jan - 20:34
    Il y avait quelque chose d'étonnant chez cette jeune fille qu'elle venait de percuter. C'était la présence avec d'elle un chien qui paraissait à Day énorme. Déjà qu'elle n'avait pas l'habitude des animaux, elle n'en appréciait pas forcément la présence parce qu'en plus d'être des fois dangereux, que ce soit par la violence ou la curiosité, ils étaient souvent capricieux, ce qui l'ennuyait extrêmement. La femme qu'elle venait de percuter s'excusa à son tour, utilisant la même raison que Day avait prononcé quelques instants plus tôt.

    Suite à l'observation très poussée qu'elle venait d'effectuer, elle eut le droit à une question à laquelle elle s'attendait. Quelque chose ne va pas ? Non, rien ne va. Le monde est gouverné par un dictateur, le prix des cigarettes augmentait toujours un peu plus, la censure était présente partout. Et qui sait, peut-être que demain, on ne pourrait plus mangé de petit poids tranquillement. Ce genre de questions faisaient vraiment rire Day, c'est pour ça qu'elle y répondait toujours le plus facilement possible, c'est à dire en mentant.

    « Euh, si. Excusez moi, encore, de vous avoir fixer. C'est quelque chose que je fais de temps en temps, sans vraiment m'en rendre compte. »

    Et puis ce chien lui faisait peur. Les chiens avaient toujours tendance à deviner ce qu'il ne fallait pas, ce que l'autre personne s'efforçait à cacher. Et ça, ça ne lui plaisait pas du tout car il y avait toujours un risque de tomber sur un Pro-Kira qui s'empresserait de tout reporter à son « maître. » D'accord, elle était parano et cette fille devant elle était sûrement une personne des plus normales. Depuis qu'elle l'avait vu, ses yeux n'arrivaient plus à se décoller du chien. Elle essaya donc de garder une attitude normale, pour éviter d'alarmer l'animal. Pour cela, elle alluma une cigarette, ayant fini l'autre un peu plus tôt. Comme ça, elle était plus détendu, ce qui aidait pas mal.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 255
Age : 24
Localisation : Il n'y a qu'à demander ^^
Mer 18 Jan - 15:12
Pendant quelques secondes, j'ai cru que la jeune femme allait me sauter dessus. Mais elle se rattrappa en affirmant qu'elle fixait les gens sans s'en rendre compte. Après tout, ça m'arrive à moi aussi de temps en temps, on peut dire que c'est pardonné... bien que je continue à trouver ça assez étrange.

Pendant quelques secondes, on est restées là, sans bouger. Que compte-t-elle faire? Comme tout ces passants qui sont pressés comme des citrons pour aller au travail ou bien retrouver leur amis et amies ou bien encore se diriger vers l'un des centres de prière qui vont bientôt s'ouvrir. Bien que je sois une fervente admiratrice de Kira, j'avoue que c'est peut-être de trop...

Kogen n'arrête pas de la fixer. Il ne semble dégager aucune animosité maintenant mais c'est assez étrange. Peut-être l'aurait-il déjà vue? Dommage que je ne puisse pas parler aux animaux, ça m'aurait vraiment arrangée. La jeune femme en face de moi le fixe aussi. Serait-ce une amie des bêtes elle aussi? Avec un grand sourire, j'essaie de détendre l'atmopshère qui semble être en suspention...en gros, il y a un blanc.

-Il est chou, vous ne trouvez pas? Il s'appelle Kogen et il ne ferait de mal à quelqu'un que si je le lui demande.

Quand j'eus terminé de lui dire cela, Kogen s'assit à mes pieds et colla sa tête contre ma jambe pour réclamer une petite caresse. Je me contente de poser ma main au sommet de son crâne et de doucement gratouiller sa peau avec mes ongles. L'avantage avec un chien de si grande taille, c'est que l'on a pas à s'agenouiller pour le caresser. Du moins, si il ne se couche pas... Enfin bref, je tends ma main vers la jeune femme et me présenta;

-Moi, c'est Arita. Je suis vétérinaire dans le coin depuis un peu plus d'un an ici. Et vous?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 26 Jan - 17:58
    Day regrettait déjà d'avoir fixer la jeune fille parce qu'elle se rendait maintenant à quel point c'était stressant, surtout qu'elle n'en avait pas l'habitude. C'est vrai qu'ayant le physique de la japonaise banale, les gens qui la croisait dans la rue ne s'attardait jamais plus de cinq secondes sur elle. Certaines personnes détesterait cette situation et ferait tout pour se faire remarquer mais elle l'acceptait très bien. Cela la permettait de passer inaperçu dans beaucoup d'endroits comme à ce moment présent puisque la jeune fille en face d'elle lui parlait naturellement sans se douter de rien, en pensant qu'elle était une personne normale et peut-être une adoratrice de Kira comme beaucoup de personnes naïves dans monde. Mais malgré tout ça, elle avait un problème, et un de taille sur la carrure de l'animal qui se tenait devant elle. Pourquoi ce chien la regardait comme ça ? Ce n'était pas marqué résistante sur sa tête en lettre seulement lisible par les canidés à ce qu'elle sache. C'est pour ça qu'elle n'appréciait pas forcément les animaux, ils étaient dangereux, même en étant le compagnon le plus adorable et câlin du monde.

    La jeune journaliste ne laissait pas passer ses émotions comme à son habitude, restant le plus neutre possible, et répondit au sourire que son interlocutrice lui adressa. Et là, elle lui parla de son chien. Bon maintenant, elle savait au moins que la propriétaire de l'animal ne le baladait pas juste pour faire joli. En effet, elle avait l'air de l'aimer et le trouver même chou. La dernière phrase fit sourire Day. Faire du mal que si elle lui demandait. Elle n'avait pas intérêt à faire n'importe quoi.

    « Oui, il est chou. »

    Elle prononça ses mots en y mettant toute la conviction qu'elle pouvait pour atteindre le stade du crédible, mais comme elle avait l'habitude de se forcer à dire ce qui pouvait plaire aux gens, le ton de sa voix fut parfaitement naturel. Puis la fille en face d'elle, sûrement histoire de faire connaissance se présenta. Vétérinaire. Voilà à quel mot la jeune journaliste décrocha. Elle n'avait surtout pas intérêt à critiquer quelque animaux que ce soit devant cette fille et avait un chien pouvant l'attaquer à chaque seconde. Parano. Voilà donc le mot pouvant décrire Day. C'est vrai qu'elle avait tendance à se méfier de tout être non humain car ceux-ci, souvent à cause du manque de travail sur eux-mêmes, laissait transparaître toutes leurs émotions.

    « Ravie de te rencontrer. Moi c'est Ayuka, je fais des petits boulots dans différents restaurants ou magasins pour le moment. »

    Elle avait dit cette phrase le plus naturellement au monde. En même temps, elle l'avait répété tellement de fois devant un miroir dans son appartement que ce mensonge était devenu pour elle presque réalité. Non, elle n'était pas atteinte de schizophrénie mais détestait les questions embêtantes et parler de journalisme dans ce monde entièrement censuré était une source intarissables pour celles-ci. Elle sourit tranquillement à la fille ainsi qu'au chien.


    Spoiler:
     
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» PACHA petit lhassa apso 9 ans abandonné (62)
» Rufus, caniche abricot de 4 ans, abandonné 2 fois ! (dép56)
» BENJI Shih tzu abandonné à 10 ans (02)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Note RPG : une nouvelle ère :: Hors RP :: Archives (numériques)-
Sauter vers: