Pitié et allégeance à toi, Kira ! La foule s'inclina en silence, respectueusement devant cette idole masquée et inconnue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

L'autre bout du monde [Libre]

 :: Tokyo - Zone RP :: Périphérie Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mello
Enfoiré
avatar
Messages : 429
Age : 26
Localisation : Dans ton...
Lun 5 Juin - 16:08
Au dessus de sa tête, les avions faisaient un bruit d'enfer. Mello se trouvait à côté d'une piste d'atterrissage pas très fréquentée. Il regardait avec une lassitude non dissimulée ces gros Boing atterrir et décoller en toute liberté sur le terrain qui leur était attribué. C'était ironique. C'était ironique de penser qu'on pouvait encore circuler partout dans le monde alors que la vie, ici, était si contrôlée. Il ne pouvait pas faire deux pas sans que l'on contrôle ses – faux – papiers, réalisés avec perfection par Matt, dans la catégorie « cracker la base de données en ligne pour y ajouter d'autres noms ». Retourner ici après une vie à peu près tranquille à Londres, c'était un peu traumatisant, surtout pour son sommeil et sa vie sexuelle. Mello ne dormait plus : il ne faisait que bossant et décrypter les fichiers ramassés par les hackers avec lesquels il communiquait.

Il savait que Near s'était de nouveau engagé dans la bataille, et rien n'importait plus que de montrer à ce petit con qu'il était plus fort que lui. Déjà qu'il lui avait pris, qu'il avait fait une alliance avec Matt. SON meilleur ami. Matt, celui qui le suivait partout et qui lui était fidèle comme un chien l'était à son maître. Mello était toujours aussi mécontent d'avoir appris la trahison de Matt de cette manière, même si quelque chose au fond de lui savait bien que Matt avait fait cela pour leur bien à tous les deux.

Enfin. Il avait regagné la mafia et avec elle, tous les problèmes inhérents qui le forçaient à lever son arme à chaque fois que quelqu'un doutait de sa stature et de son influence : depuis ce matin, il avait dû en corriger au moins trois qui le prenaient pour un « gentil ». Lui, un gentil ? Il s'en serait écroulé de rire.

Mihael Keehl aimait se poser à côté des aéroports, pile avant la zone interdite délimitée par les grillages. Il y avait quelque chose d'apaisant dans ces avions qui s'envolaient, qui lui permettaient, pour une fois, de ne pas penser au combat contre Kira et le reste. Le doux vent du Japon faisant un peu voler son carré blond et il se surprit plusieurs fois à rajuster ses lunettes de Soleil.

« Bordel. S'ils faisaient un peu moins de bruit, ces cons, j'aurai pu dormir. », fit-il, râlant un peu pour la forme.

Pour le commun des mortels passant par là, il aurait juste eu l'air d'un pauvre idiot venu ici pour observer les avions. Un type allongé dans un fossé avec un jean bleu et une veste assez classe, mais qui ne valait pas celles des magasins de luxe. Il y avait quelque chose chez cet homme qui inspirait la crainte et le respect, mais peu auraient voulu se l'avouer...Mello, car c'était lui, en attendant, se relaxait en regardant les gros avions.

Il pensait encore à Kira, aux différentes batailles qu'il leur faudrait encore planifier pour abattre tout le gouvernement qu'il avait mis en place. Tuer Yagami ? Les différentes tentatives dans cette direction n'ont pas marché. Alors...que faire ? Le problème semblait être insoluble en apparence, alors, Mello ferma les yeux : tout semblait être beaucoup facile comme cela.

Il s'endormit.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 17
Age : 26
Localisation : A la pizzeria la plus proche
Dim 11 Juin - 13:06
Ma prochaine étape, l'aéroport de Londres. Pour ne pas éveiller de soupons je dois tous planifier dans les moindres détail sinon je pourrais avoir l'air suspecte et me faire repérer facilement. Pour cela je cherche les différents vols avec des groupes de jeunes filles en direction de Tokio. Mon but est de me fondre dans la masse pour me faire passer pour un membre de ce groupe et ainsi ne pas attirer l'attention sur moi. Il faut que je fasse attention tous de même à ce que ne soit pas un groupe de classe ou tous les élèves se connaissent ou je serais facilement démasquée comme intrus. Non, une colonie ou un groupe de ce genre fera très bien l'affaire. Tous ne connaissent pas et une fille seule est plus facilement envisageable. Après plusieurs jours de recherche, je finis par trouver un groupe de ce genre composer uniquement de jeune fille de quinze à vingt ans. C'est là que je dois utiliser mes talents informatiques pour pirater le site de réservation et rajouter un nom à la liste déjà inscrite. Par chance, pour un soucis d'argent, le responsable du groupe a choisis une ligne plutôt bas de gamme donc l'opération ne fus pas trop compliquer. Recueillant le maximum de critère et d'information afin de pouvoir m'intégrer au groupe, je me prépare donc pour le voyage. Le vol aura lieu dans une dizaine de jours ce qui me laisse le temps de me préparer.

***

L'aéroport, enfin j'y suis et sans attendre je cherche le point de rendez-vous du groupe. Un homme avec une pancarte nous attendait donc ce ne fus pas très difficile de trouver. Avec d'autre fille je me joignais à la foule, mais restais un peu en retrait. Je n'étais pas ici pour faire copine-copine avec les autres. Quand l'heure prévue fus dépasser il fit un appel général et nous donna nos billets à toutes. Comme je m'y attendais, on me regarda un peu bizarrement, mais sans me dévisager, car après tout j'avais été appelée aussi et avais reçu un billet. Pour ne pas me faire dévisager par les caméras, j'avais volontairement cachée mon visage avec des lunettes de soleil et un chapeau anglais assez tendance chez les jeunes filles du moment. En marchant je surpris discrètement un policier en train de nous regarder et comme il s'attardait sur moi je pris les devant. Ce n'est pas trop dans mon habitude, mais tant pis. Je m'approchais d'une des jeunes filles et engagea la conversation. Lucrécia Smith embarqua donc avec d'autre jeune fille en direction de Tokio. Le tout est de rester naturel sinon on se fait rapidement repéré surtout avec toutes ces troupes de police et de militaire que l'on peut voir ici et là. Kira est vraiment à l'affût du moindre suspect potentiel. Near et Mello auraient-il réussi à lui faire plus peur que je ne l'aurais cru ? Ils sont peut être plus intelligent que je le croyais, cela allait renforcer la compétition.

L'avion se posa finalement et ce fus le début de la bataille. Contrairement à Londres, Tokio est une zone surveillée en continu par les forces de Kira. Déjà, à peine descendu de l'avion nous avons du tous montré nos papier et billet d'embarcation. Il fallait montrer patte blanche sinon la police t'embarquait direct. J'ai donc dut montrer mes papier falsifier et mon billet. La liste de notre responsable confirma que nous étions bien avec lui et nous pûmes donc passer sans trop de difficultés. Maintenant j'allais devoir me séparer du groupe et pour cela j'allais devoir attendre de sortir de l'aéroport. Quand nous fûmes sortie, je m'éloignais discrètement du groupe et mon rejoignis un petit magasin de vêtement proche pour changer de tenu. Avec mes nouveaux vêtements je sortie et m'engagea dans une rue qui longeait la piste d'atterrissage. La ville doit être surveillée par des caméras donc je dois me comporter normalement. Observant d'autre passant, je remarquais qu'ils observaient un homme allongé dans l'herbe en abord de la piste d'atterrissage. C'est à ma curiosité que je dois cette rencontre donc. Je me dirige vers lui et regarde s'il va bien. S'il dormait j'allais surement le réveiller, mais au moins je serais certaine qu'il va bien.


- Monsieur, vous allez bien ?

Mon japonnais n'était pas parfait, donc je préférais lui parler en anglais. J'allais devoir m'exercer afin de pouvoir mieux me fondre ici et ne pas me faire remarquer.


~~ Que savez-vous vraiment de L ~~
Revenir en haut Aller en bas
Mello
Enfoiré
avatar
Messages : 429
Age : 26
Localisation : Dans ton...
Mar 13 Juin - 21:51
Spoiler:
 

Le commun des mortels ne pourrait se reposer dans ce bruit urbain insupportable et ambiant. Le pire, c'était sans doute lorsque ces gros bolides ailés prenaient leur envol. Lui, il se trouvait tout de même relativement loin, mais à côté, les moteurs chauffaient l'air à un tel point que même lui, d'ici, ressemblait une espèce de chaleur tout à fait désagréable : et Mello détestait la chaleur, tout comme les explosions lui donnaient envie de vomir.

Il avait donc réussi à s'endormir, paisible ange qu'il était, dans une quiétude toute relative. Le bruit ambiant ne paraissait pas le déranger : il fallait dire que Mello avait eu une journée si chargée qu'il pionçait avec la béatitude d'un nouveau-né.

Ce ne fut donc pas le bruit des avions qui le réveilla, mais plutôt la voix d'une nana qui lui adressa brusquement la parole. Mello se redressa immédiatement : au Japon, il était tout de suite plus alerte et ne dormait plus que d'un œil. Elle avait de la chance qu'il n'ait dégainé son beretta, juste par réflexe. Au Japon...Au Japon, merde : il avait encore un peu de mal à le réaliser, surtout que ses papiers, au nom de Harry Clarke, évoquaient toujours la vie qu'il avait eu pendant quelques petites années à Londres.

« Ouais, je dormais. Tu m'as réveillée. »

C'était un tutoiement direct, que cette nana ait une tête de gamine ou non. Mello se releva pour l'observer un peu – c'était une des choses qu'il savait le mieux faire, avec agir – et se dit rapidement qu'elle était au bout du rouleau. Teint blanchâtre, un œil seulement, elle ne tiendrait sûrement pas l'année...oui, Mello n'était pas du genre à penser avec des pincettes. Elle parlait anglais et était sûrement un de ces millions de touristes qui visitaient le Japon chez année. Ou venait ici à cause de Kira, qu'elle soit pour ou contre. Ça laissait pas mal de probabilités pour en extraire véritablement une.

« J'avais l'air malade, en train de vomir ? En train de me vider de mon sang ? Non...Putain pour une fois que j'trouve le sommeil ! »

Mello était absolument insupportable : il s'était rapproché de deux pas d'elle, commençant à l'invectiver comme si elle était un de ces sbires de la mafia. Pauvre fille, en fin de compte : elle n'avait absolument rien demandé, se trouvant au mauvais endroit au mauvais moment. Et voilà que la blonde commençait à faire sa diva comme si rien n'importait plus au monde que son foutu sommeil.

Il continuait.

« A moins que tu te sois dit... « oh mon dieuuu ! » », Mello imita une voix de fille, « « ce type est beaucoup trop proche de la barrière de sécurité ! Un avion va lui tomber sur la gueule ! » PUTAIN MERDE !!! Les avions ça vole ! Tu crois quoi ! Y'a personne ici normalement ! Personne ! C'est le seul endroit où PERSONNE ne me fait chier ! T'as compris ! »

C'était presque fini, mais ça faisait du bien. Il manquait juste un seul ingrédient à la crise de nerf pour qu'elle soit parfaite : une tablette de chocolat...Ce qui ne tarda pas à arriver, puisqu'il la sortit brusquement et croqua dedans avec un grand bruit de dents.

Mello était insupportable.

Le chocolat eut un profond effet euphorisant chez lui et il regarda Lucrecia comme s'il était très loin vers le haut.

« T'as compris ? »



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 17
Age : 26
Localisation : A la pizzeria la plus proche
Mar 20 Juin - 22:27
Plusieurs réactions possibles à mon geste, je devais m'y attendre. Il peut soit me remercier gentiment ou de manière sobre et partir ou alors s'énerver. Bêtement je pensais plutôt qu'il serait neutre et partirait, mais je me trompais totalement. L'homme qui dormait se réveilla et se releva brusquement pour me parler sèchement, voire violemment. Bon s'il s’était contenté de me répondre mal en se levant, passe encore, mais en plus il commence a m'agresser en se rapprochant de moi. A peine arrivée au Japon et déjà je tombe sur un dégénéré que j'aurais mieux fait d'éviter. J'ai vraiment pas de chance moi. Sans rien dire, je le regarde me faire son petit cinéma qui commence à attirer les regards de quelques passants qui se dépêchent de passer leur chemin. Vraiment je suis tombée sur un phénomène, s'énerver à ce point juste à cause de ça, je l'ai réveillé, juste réveillé. Alors quand il se met à me faire sa petite imitation de la fille écervelée c'est le bouquet. Je suis certaine que ça ne va pas aider à le calmer, mais je ne peux pas m’empêcher de sourire légèrement à son imitation grossière qui le rend tellement ridicule.

- J'ai compris oui, j'aie compris que tu dois être un peu névrosé pour t'en prendre ainsi à une inconnue qui n'est pas encore habitué aux traditions japonaises. C'est vrai qu'ici vous avez l'habitude de vous endormir n'importe où et n'importe quand.

Dire de lui que c'est un névrosé, même si cela me semble vrai, ça ne doit pas être la meilleurs chose à faire. Je ne sais pas sur qui je suis tombé après tout. Peut être que cet inconnu le restera et que je n'aurais plus jamais à faire à lui ou bien est-ce un fanatique de Kira et ainsi il sera mon ennemi. Il pourrait aussi être de mon coté, mais si c'est le cas alors notre premier contact est plutôt mal engagé. Peut être devrais-je m'assurer de ça avant d'aller trop loin. Attention tout de même à ne pas trop en dire sur moi tout de même.

- En tout cas tu devrais faire attention, on pourrait te prendre pour un criminel si on te voit agresser ainsi une femme fragile. Je pourrais même feinter que tu cherches à me voler, je suis sûre que la police de Kira ne tardera pas à venir.

C’était un peu fort et un peu petit je l'avoue, mais au moins avec sa réaction j'aurais un avant gout du coté que penche ses convictions. Normalement avec une telle menace même si je l'ai encore plus agacé, il ne devrait pas se retourner contre moi, mais bon on ne sait jamais. Je devrais rester sur mes gardes et recule d'un pas. Si ça devait dégénérer je ne pourrais pas fuir.


~~ Que savez-vous vraiment de L ~~
Revenir en haut Aller en bas
Mello
Enfoiré
avatar
Messages : 429
Age : 26
Localisation : Dans ton...
Lun 26 Juin - 15:51
Putain, mais pourquoi cette gamine lui tenait-elle tête ? Il ne l'avait pas assez effrayée, pas encore assez attaquée verbalement ? Il fallait qu'elle restât en face de lui et tente de prouver sa valeur ? Mello ne comprenait pas le délire : d'ailleurs, dans sa verve grandiloquente, il s'arrêta net, un peu immobile. En même temps qu'elle parlait, il réfléchissait aux probabilités pour que ses paroles s'exécutent : en effet, il était probable que des personnes supportant Kira soient dans le secteur. De toute évidence, il n'était pas du tout dans l'intérêt de Mello que la police de Kira se rapproche, interloquée par le scandale qu'il avait causé. Lucrecia aurait pu être d'un côté ou de l'autre que ça aurait été pareil : la menace était un très bon dissuasif, et il en était parfaitement conscient.

Mello souffla ; il aurait mordu dans une tablette de chocolat s'il en avait eu une, mais ce n'était vraisemblablement pas le cas. À la place, il sortit une clope de sa veste et ne se gêna pas pour l'allumer en face de cette fille qui semblait plus ou moins malade. À la réflexion, elle ressemblait à Ella : une Ella qui aurait grandi et qui aurait un peu plus de punch et moins de timidité que celle qu'il connaissait personnellement. Les probabilités pour que cette fille soit opposées à Kira étaient grandes : au moins de 70 %, comme la plupart des étrangers qui arrivaient de l'aéroport. Il ne devait cependant pas oublier les 30 % restants représentés par exemple comme cette grosse dinde de Fate Harlaown qui décidait de vouer leur vie à Kira, sûrement après un accident cérébral si violent qu'ils en avaient perdu leur faculté à réfléchir.

« Me prends pas pour un ado quand même, c'est vexant. Je suis pas con, je ne songeais même pas à te tarter. Tu comptais crier ? Tu comptais avertir la police qu'un mec que tu as dérangé te criait dessus ? Franchement, gamine, tu ne crois pas qu'ils ont autre chose à foutre ? »

C'était un bluff complet : Mello ne tenait pas à se confronter à la police de Kira, surtout que là, il avait un maquillage vraiment minimaliste et que se faire choper signifierait probablement finir au trou, et pire encore. Nul ne se souciait d'Harry Clarke, ici, et sa fameuse ressemblance avec les portraits robots de Mello pourrait s'avérer un tout petit dangereuse.

« Tu viens d'Angleterre ? T'as une tête à attirer la pluie. C'est vrai que t'as l'air fragile. Tu fais partie de quelle catégorie de personne, Mademoiselle Un œil ? Touriste, curieux, pro-Kira ou rebelle ? »

Il expira un peu plus fort la fumée de façon à ce que la fumée aille chatouiller les narines de la fille qu'il avait décidé d'emmerder.

« Je peux te vendre des infos...C'est mon rôle ici. Je suis détective...et normalement, je suis de bonne humeur pour aider les étrangers qui arrivent...sauf quand on me réveille et qu'on me traite de névrosé, bordel ! Excuse-toi ! »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» A l'autre bout du chemin... [Pv Brume + Libre]
» Le Chamane du bout du monde
» Flynn Cohen ~ On dit que le battement d’ailes d’un papillon peut engendrer un typhon à l’autre bout du monde.
» Maelynn ◭ « Si tu es au bout du rouleau, alors, qui est à l’autre bout ? »
» Dans les abîmes du monde [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Note RPG : une nouvelle ère :: Tokyo - Zone RP :: Périphérie-
Sauter vers: