Pitié et allégeance à toi, Kira ! La foule s'inclina en silence, respectueusement devant cette idole masquée et inconnue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

I'm here to help you, my dear friend [PV Apollo]

 :: Le Monde - Zone RP :: Le Monde :: Europe :: Londres - Zone RP :: Westminster :: Millbank, quartier général du MI5 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Billie Brave
Sixième sens
avatar
Messages : 351
Age : 23
Dim 8 Mai - 22:40
Cela faisait quelques jours qu'elle avait été réembauchée par Near, son ancien patron au SPK. Billie comprenait toujours pas pourquoi elle avait acceptée. Elle se souvient très bien avoir dit à Matt qu'elle ne voulait plus se retrouver en situation de danger, qu'elle préférait un boulot plus tranquille. Bon sang, travailler au MI6 c'est un boulot tranquille peut-être ?! À croire qu'elle était faite exclusivement pour le danger. Mais une information qui n'aurait pas dû se faire entendre de ses oreilles (car elle n'avait pas l'habilité nécessaire pour la connaître) lui avait fait comprendre qu'elle n'allait pas rester bien longtemps au MI6.

En effet, elle avait entendu qu'Apollo, l'ancienne modératrice qui travaillait avec elle sur le forum des hackeurs et aussi une très bonne amie dont elle n'avait pas eu de nouvelles depuis que Billie avait quitté le Japon, était emprisonnée dans les locaux du MI6. Cela avait été un choc pour la jeune femme qui ne comprenait pas comment elle avait pu finir emprisonnée dans cet endroit. Billie avait besoin de réponses et peut-être même la faire sortir de là. Elle savait aussi que pour atteindre la partie du bâtiment où se trouvait Apollo, elle allait devoir voler une carte d'accès de niveau maximal. Et un mot de passe.

Billie venait tout juste de trouver le mot de passe de la salle. Il ne manquait plus que la carte d'accès. Elle savait que son supérieur disposait de la dite carte. Ce qui était une chance car elle n'avait pas à chercher partout. Le plus compliqué serait de la lui prendre. Enfin peut-être pas car son supérieur était si occupé qu'à la fin de la journée, il était vanné.

~~~

Lorsque la fin de la journée arriva, Billie sortie tranquillement de son bureau et descendit avec ses collègues jusqu'au rez-de-chaussée avec l'ascenseur pour pouvoir sortir du bâtiment. La jeune femme savait que son supérieur ne sortait de son bureau que quelques minutes plus tard. Elle souhaita une bonne soirée à ses collègues et resta près de l'entrée. Elle fit semblant de chercher quelques choses et lorsqu'elle entendit le bruit de la porte du bâtiment s'ouvrir elle se retourna vivement et percuta son supérieur.

Elle s'excusa et l'aida à ramasser les affaires qu'elle avait fait tombées. Discrètement, elle récupéra la carte d'accès de son supérieur. Elle s'excusa une dernière fois et fit semblant, une fois de plus, de se diriger vers sa voiture. Quand elle vit la voiture de son supérieur tourner pour sortir du parking, Billie se précipita vers l'entrée.

Elle espérait ne pas tomber sur Near ou sur une femme de ménage. Lorsqu'elle arriva devant une première porte, à l'étage où se trouvait Apollo, elle passa la carte d'accès qu'elle avait volée et un bip distinctif et une lumière verte lui annonça que la porte s'était ouverte. À la seconde porte, elle tapa le code qu'elle avait réussi à trouver sans se faire pincer, et une nouvelle fois, un bip distinctif et une lumière verte se déclencha.

La jeune femme souffla un bon coup et ouvrit la porte. Elle fut surprise de voir un endroit pareil dans ce bâtiment. Il y avait une prison occupée. Celle-ci paraissait modeste mais c'était mieux que ce que l'on pouvait trouver dans une prison fédérale. Il y avait une jeune femme. Apollo bien évidemment. Mais la voir dans cette prison choqua beaucoup Billie.

- Apollo ? Apollo, c'est moi, Billie...

La voix dans sa tête resurgit. Juste une voix, pas de corps. B semblait avoir perdu les quelques forces qu'il avait rassemblées depuis sa mort.

"...Fais gaffe, Billie...tu vas te faire choper. Si Near t'enferme comme elle, surtout vu ton identité, je ne pourrais pas garantir de ton confort. Tire-toi de là, c'est dangereux !"


Spoiler:
 


Merci Light pour ce beau carnadage =p
Revenir en haut Aller en bas
Apollo
Perséphone
avatar
Messages : 159
Age : 26
Localisation : Sur la toile
Lun 9 Mai - 21:46
La cellule n'était pas comme les cellules où le manque flagrant de nourriture et de soins se faisaient sentir. Son « hôte », comme il souhaitait se faire appeler, était assez sadique pour lui enlever la liberté, chose qu'elle avait de plus précieux, et la mettre dans une chambre assez grande pour lui proposer un peu tout les services disponibles. Elle était là depuis quelques semaines, maintenant, et sa seule distraction était la télévision et les quelques livres, dont un d'apprentissage de l'anglais posés sur une étagère pas très loin de son lit. Apollo n'était pas bilingue, mais si dans un futur proche, elle venait à sortir de là, elle pourrait se vanter de parler un peu mieux la langue de Shakespeare.

Au moins, elle savait à peu près pourquoi elle était enfermée ici. D'après ce qu'elle avait compris, elle avait été là au mauvais moment : ou plutôt, elle avait pris la mauvaise photographie au mauvais moment. L'homme qu'elle avait vu était apparemment très connu et probablement un résistance de la plus haute importance...étant donné que Cheshire était lié à lui. Dafne serra les poings assez fort. Elle avait envie d'enlever cette perfusion qui lui donnait constamment l'air d'être en mauvaise santé, mais les infirmiers qui venaient voir comment allait le bébé lui l'avait déjà menacée de l'attacher au lit la prochaine fois qu'elle le ferait. Penser à Cheshire faisait croître son rythme cardiaque. Penser qu'elle l'avait jadis admiré, qu'elle aurait tout fait pour lui lui donnait envie de pleurer toutes les larmes de son corps. Pourquoi les choses avaient-elles déviré comme cela ? Elle n'était pas une ennemie de la résistance, bien au contraire ! Apollo avait toujours combattu les ennemis de la liberté et avait été une des premières à risquer sa peau pour aider Hadès dans son combat.

Le lit était étrangement confortable. La bouffe était bonne, mais elle avait l'impression qu'elle n'avait aucun goût. Elle ressentait comme un immense étau autour d'elle et être prisonnière ne la laisser plus que l'ombre d'elle-même...d'où la perfusion, en fait. Dafne avait maigri, encore plus qu'avant, et ses cernes rendaient ses yeux difficilement efficaces. Elle avait bien demandé un ordinateur à ses geôliers, une fois, pour sortir un peu de ce lieu, mais s'était heurtée au refus de ses geôliers.

Alors, Dafne, elle avait tenté de forcer la porte. Elle s'était époumonée, elle avait frappé les murs si fort que ses doigts avaient saigné.

Dafne se réveillait donc ce jour-ci d'un long songe sans rêve ni cauchemar. Elle se sentait faible et avait envie de vomir. Elle posait ses mains sur le bord du lit lorsque le bruit significatif de l'ouverture de la porte se fit entendre. Elle avait depuis longtemps renoncé à attaquer ceux qui entraient, étant en bien trop mauvaise santé pour cela.

...D'ailleurs, elle ne regretta pas de ne pas avoir bondi sur la nouvelle venue.

« ...Bi...Bi, que fais-tu ici ? », c'était trop pour elle, et ce fut probablement pour cela qu'elle fondit immédiatement en larmes. « ...Tu viens de la part de Cheshire ? Non...tu ne ferais pas ça...tu m'as défendue lorsqu'il m'a accusée...tu es mon amie. Billie...Merci... »

Elle vint se loger dans les bras de la jeune femme comme une enfant l'aurait fait.
Revenir en haut Aller en bas
Billie Brave
Sixième sens
avatar
Messages : 351
Age : 23
Jeu 23 Juin - 21:47
Billie eut le cœur gros lorsque son amie pleura dans ses bras. Elle était maintenant en colère contre Matt et contre Near. Comment pouvaient-ils la traiter comme ça ? La jeune femme sortit de sa poche un mouchoir et essuya les larmes d'Apollo. Elle se jura à cet instant de tout faire pour libérer son amie, quitte à ce qu'elle se fasse choper. Dans un sens, elle l'espérait pour pouvoir parler de tout ça avec les deux concernés. Elle qui faisait confiance au jugement de Matt. Il valait pas mieux que tous les autres en fait.

- Non je ne suis pas envoyée par Matt. Pour tout te dire, Near m'a embauché il n'y a pas longtemps et j'ai entendu que tu étais prisonnière ici alors j'ai décidé d'agir.

C'est alors qu'elle remarqua quelque chose. Son amie était enceinte. Elle sourit à Apollo.

- J'y crois pas, tu es enceinte ! Félicitations ma belle ! Il est d'Arashi je suppose ? Une raison de plus pour te faire sortir de ce trou. Tu te sens capable de partir d'ici le plus rapidement possible ? Je crois avoir fait une mini boulette car si je ne me trompe pas, il y a des caméras ici.

Billie se fichait pas mal que son frère ne puisse pas l'aider. Tout ce qu'elle voulait c'était de sauver son amie, mais bien sûr, son frère ne pouvait pas comprendre cela.

« Désolée grand-frère mais je ne peux pas laisser mon amie ici. »

Et puis putain je suis adulte !

Voilà ce qu'elle aurait dû ajouter mais elle n'avait pas osé.


Spoiler:
 


Merci Light pour ce beau carnadage =p
Revenir en haut Aller en bas
Apollo
Perséphone
avatar
Messages : 159
Age : 26
Localisation : Sur la toile
Lun 18 Juil - 12:42
C'était bien Billie : Billie qui, elle le savait, avec vécu des choses pas drôles dans sa famille, Billie qui se pliait toujours en quatre pour aider son prochain. Son amie, quoi. Ce n'était pas des larmes de détresse qui coulaient le long de ses joues, mais de soulagement. Elle était tellement heureuse de la voir qu'elle ne pouvait se retenir de craquer. Elle ne put d'ailleurs s'empêcher de sourire et si elle avait eu un peu plus de temps, l'aurait certainement prise dans ses bras.

Car Apollo savait qu'ils devaient se dépêcher. Elle n'avait toujours pas compris chez qui elle était, mais ce type était puissant et influant. Elle tenait à rapidement sortir de là pour mettre en œuvre tous les moyens possibles et envisageables pour les faire tomber. Elle se foutait complètement qu'ils soient du côté de la résistance ou autre, puisque c'était devenu une histoire de fierté. Elle avait gâché des années à risquer sa peau pour la résistance, pour protéger les familles des résistants et à modérer ce putain de forum des hackeurs, tout ça pour se retrouver enfermer dans une cellule et considérée comme une moins que rien par les personnes qu'elle estimait tant il y avait quelques mois.

« Il est d'Arashi. », dit-elle à voix basse. « On doit partir, tu as raison : il y a des caméras partout, ils pensent que je suis dangereuse ».

Parfois, elle ne pouvait s'empêcher de penser à son ancien amant. Il était vrai qu'il y avait de bons côtés à aimer Arashi : c'était un homme droit et fier. Leur relation était saine, contrairement à ce que pourrait en penser tous les autres. Elle avait été heureuse avec lui, jusqu'à ce que meure son frère et que Arashi ne soit plus que la moitié de ce qu'il avait été. Alors, Dafne s'était enfuie : au départ avec l'idée de retrouver le meurtrier d'Hadès et maintenant, elle ne savait plus. L'aimait-elle encore ? Mystère.

« Attends. »

Elle se dirigea vers une armoire au fond de la pièce pour mettre des habits moins blancs qui flasheraient moins avec le décor. Impossible de cacher le fait qu'elle était enceinte, mais elle arracha également la perfusion. D'un pas chancelant, elle se dirigea vers Billie.

« Les évasions, ça te connaît. Je te fais confiance là-dessus, parce que moi, j'en mène pas une et j'y vois flou. »

Et puis elle ne connaissait pas le bâtiment, ni les rondes du personnel. Elle ne pouvait faire confiance qu'à Billie et son talent.

« Si tu vois quelqu'un, dis que mes contractions ont démarré et que je ne veux voir qu'une femme...Ca devrait passer et encore, vu le psychopathe de gardien, j'en doute. Vite. », elle s'appuya sur la rousse, « C'est par où ? »
Revenir en haut Aller en bas
Billie Brave
Sixième sens
avatar
Messages : 351
Age : 23
Sam 17 Sep - 10:25
Voir Apollo dans cet état lui faisait mal au cœur. Pourtant, lorsque celle-ci lui dit que Near la considérait comme dangereuse, Billie eu un ricanement. Il avait une drôle définition du mot dangereuse. Son amie Apollo n'était rien de telle. Son frère avait été un homme dangereux mais elle, elle n'était rien d'autre qu'une femme qui n'avait pas eu la vie facile et elle avait dû voler pour se nourrir. En aucun cas cela faisait d'elle une personne dangereuse, même si elle était très douée pour le hackage. Il était vrai que Billie ne savait pas ce qui s'était passé pour que Near décide d'enfermer Apollo, mais elle n'avait sûrement rien fait de très grave. Ce n'était pas comme si elle avait subitement changé de camp en travaillant pour Kira.

Son amie se dirigea vers une armoire pour se changer, pour être plus discrète. Billie se précipita vers elle lorsque celle-ci arracha la perfusion. Elle la prit dans ses bras. Pas étonnant qu'elle voyait flou ! Aucune alarme ne se faisait entendre, ce qui signifiait que le garde qui était censé surveiller les caméras devait être distrait, ou bien endormi. De mieux en mieux. Billie savait que sortir d'ici serait plus difficile que d'y rentrer. Apollo n'était pas au mieux de sa forme et elle risquait de ne pas pouvoir courir si l'action l'exigeait.

- Bon, allons-y. Mais si jamais tu es à deux doigts de flancher, que tu es trop crevée, ne joues pas à l'héroïne et préviens-moi immédiatement. Fit Billie, en lançant à Apollo un regard d'avertissement.

Billie eu un sourire lorsque son amie lui dit que les évasions ça la connaissait. En réalité, pas tant que ça. La seule fois où elle avait dû faire évader quelqu'un, c'était sur un coup de tête, et ils avaient eu de la chance ! Là, c'était une toute autre histoire.

Elles avancèrent jusqu'à la porte et Billie tapa le code de celle-ci. La porte se déverrouilla et elles purent la franchir. La jeune rousse regarda sa montre. une minute. Elles avaient une minute avant que le vigile n'arrive. La porte n'était pas bien loin mais elles devaient se dépêcher. Billie ne pressa pas Apollo, celle-ci étant trop fatiguée pour courir. Lorsqu'elles arrivèrent à la porte, la jeune femme sortie le passe et fit ouvrir la porte. Elles allèrent dans un coin sombre, attendant que le vigile passe la porte pour qu'elles puissent continuer. Le vigile ne faisait pas attention à ce coin sombre, ce qui permit à Billie de reprendre son souffle. Mais voilà, c'était trop beau pour être vrai. Alors qu'elles essayaient de franchir la porte d'entrée, qui était à quelques mètres, un vigile sorti de nulle part. Ça c'était pas prévu. Le vigile, lorsqu'il les vit, sorti automatiquement son arme de service.

- Main en l'air ! Cria-t-il.
- Attendez ! Vous voyez bien que cette femme est enceinte, elle est à deux doigts d'accoucher, laissez-moi faire mon travail !

Elle savait bien que le vigile ne la prendrait pas pour une sage-femme. Elle n'avait pas la tenue et elle n'avait sûrement pas l'autorisation de faire sortir la prisonnière. Mais le temps qu'il réagisse, Billie s'éloigna d'Apollo pour désarmer le vigile. Avec la crosse de l'arme elle lui asséna un coup sur la tête. Il s'effondra sur le sol. Billie retourna auprès de son amie.

- On a plus beaucoup de temps, dépêchons-nous avant que...

Une sonnerie stridente retentit.

Le cœur de Billie était à deux doigts d'exploser dans sa poitrine. Elles devaient se dépêcher. Elles pouvaient y arriver. Elle ne supporterait pas d'avoir fait tout ça pour rien. Si seulement Apollo pouvait être en sécurité.


Spoiler:
 


Merci Light pour ce beau carnadage =p
Revenir en haut Aller en bas
Apollo
Perséphone
avatar
Messages : 159
Age : 26
Localisation : Sur la toile
Dim 9 Oct - 15:19
Ciel : elle n'avait pas l'habitude d'être aidée de la sorte et souvent, c'était plutôt le contraire, qui se produisait. Elle avait hâte d'accoucher du gremlins qui lui prenait toutes ses forces et de rendre la pareille à Billie qui, jusqu'à présent, en avait beaucoup faire pour elle. Billie, c'était une fille qui donnait sans s'en rendre compte. Elle était si gentille à l'extrême que Dafne se demandait si, un jour, le ciel lui donnerait ce qu'elle voulait. Elle savait malgré tout que la jeune femme n'avait pas eu une vie facile. Que son mari était mort, que son frère était un monstre.

Pauvre fille.

Pourquoi faut-il que ce genre de choses n'arrive qu'aux meilleurs d'entre eux ?

Se sentant flancher, Dafne s'appuya sur l'épaule de Billie. Elle savait qu'ils devraient se dépêcher et que la couverture de son amie ne tiendrait pas longtemps. D'ailleurs, c'est ce qui arriva, lorsque le premier vigile les arrêta en plein chemin. Sûrement un type bien, au fond, mais il avait été au mauvais endroit au mauvais moment. Dafne se prépara à bouger pour lui foutre un coup dans l'aorte , mais elle fut devancée par Billie, plus rapide qu'elle. Elle lui fit un petit mouvement de la tête pour la remercier, puis se remit en route. Le courage de son amie lui donnait la force de bouger et se sentit tout de suite en meilleure forme.

« Le type en blanc sait qui a tué Hadès, Bi. J'en suis sûre. Il refuse que j'aide Fate. »

Ce fut sans compter sur l'alarme, bien sûr.

Apollo se mit à courir, malgré les risques, le regard dans le vide, le souffle court, tenant toujours la main de Billie. C'était de la folie, et elle ne comptait plus les types qu'elle avait rejeté avec des coups divers et variés.

« A-a-attends. Je-. »

Pourquoi était-elle aussi faible ?

Au début d'un couloir, Dafne s'arrêta. N'étaient-elles pas perdues ? Ne tournaient-elles pas en rond ? Dafne n'avait aucune idée d'où elle était et faisait confiance à Billie.

« Je me sens pas bien. », fit-elle, nauséeuse. Elle avait mal au ventre, sa tête lui tournait et elle entendait déjà des pas courir vers elle. Elle se pencha pour vomir, évitant de faire voir à Billie les détails, et, lorsqu'elle releva la tête, vit qu'elles étaient encerclée.

Bordel, elle en aurait pleuré.

« Ne faites rien à Billie. C'est une amie, c'est ma faute. J-Je l'ai manipulée. », dit-elle doucement, le teint pâle. Plus que tout, elle refusait que quelque chose arrive à la rousse : ça, non, elle ne pourrait pas l'accepter. Elle préférait prendre le rôle de la méchante, même si elle savait pertinemment qu'ils se battaient contre le mauvais adversaire.

Revenir en haut Aller en bas
Billie Brave
Sixième sens
avatar
Messages : 351
Age : 23
Lun 31 Oct - 0:54
En voyant Apollo courir, Billie fit de même mais la jeune femme s'arrêta soudain. Celle-ci lui annonça qu'elle n'allait pas bien et la jeune rousse savait ce qui se passait. Le travail avait commencé. Apollo allait bientôt accoucher.

Merde, merde, merde, putain de merde !
S'énerva Billie en évitant de le dire à voix haute.

La jeune femme ne pouvait rien faire pour le moment, et porter son amie serait impossible. Billie n'était pas assez forte pour pouvoir la porter, au risque de lui faire du mal ainsi qu'au bébé. L'espoir qu'elle avait eu commençait à ce dégonfler comme un ballon et lorsqu'elles relevèrent la tête, elle était cernées.

De mieux en mieux...

Le pire était à venir et par-dessus le marché, Apollo fit tout pour que Billie n'ait pas trop d'ennui. La jeune rousse regarda sous amie, interloquée. Mais lorsqu'elle vit des hommes armés s'approcher d'elle, Billie s'interposa aussitôt et fronça les sourcils.

- Laissez-là partir. Putain vous trouvez ça humain d'enfermer une femme enceinte ? Elle n'est même pas une criminelle ! Regardez, elle perd les eaux ! Vous savez ce que cela signifie ? Elle est en train d'accoucher ! Ce qu'il faut c'est un hôpital et que vous lui foutez la paix.

Elle se tourna vers son amie et lui lança un doux sourire.

- Je suis désolée Apollo, mais si une de nous deux doit rester ici, c'est moi. Et puis on ne me laissera pas partir.

Les gardes voulurent s'emparer d'Apollo mais Billie s'interposa immédiatement.

- JE VOUS AI DIT DE LA LAISSER ! Hurla-t-elle, leur lançant à tous un regard glacial. Touchez-là et vous le regretterais de tout votre être. Je ne suis pas un monstre comme mon frère mais je suis une femme d'action et je suis très douée avec les armes comme au corps-à-corps alors évitez de me titiller trop longtemps.

La jeune femme tremblait de tout son corps, comme si elle était soudainement possédée par une force supérieure. Elle était aux aguets, au moindre faux pas de l'un d'eux et elle était prête à le mettre K.O. L'un d'eux, le plus jeune, ricana et lui lança :

- La tigresse a sortie ses griffes on dirait. Attention les gars, fuyons nous cacher ! Désolée chérie mais tu fais 40 kilos toute mouillée, tu n'es pas du tout musclée, on te battera facilement. Même moi j'y arriverais tout seul.
- Viens donc te battre alors, si cela te semble si facile. Mais sache mon petit, je suis une dure à cuir, une enquiquineuse et une tête de mule. Et j'ai plus d'expérience que toi mais viens donc te faire battre à plat de couture par une nana.

Et ce que fit le pauvre bougre. Il sortit son arme en s'avançant vers Billie mais celle-ci fut plus rapide et le désarma aussitôt. Il tenta de la frapper mais elle esquiva ses poings brillamment et lui fit un uppercut lorsqu'il lui laissa une brèche. Désarçonné, il ne put esquiver la vague de coup qu'il reçu et il s'effondra par terre, le visage en sang et le souffle saccadé. Billie se mit à califourchon sur lui et lui bloqua la trachée, l'étouffant légèrement.

- J'espère que tu as comprit la leçon. Tu n'as pas l'étoffe pour être un garde. Retourne dans les jupons de ta maman, tu y auras plus ta place.

Elle le lâcha et se releva. Elle espérait que les autres avaient bien comprit eux aussi la leçon.

- Cette femme, elle pointa le doigt vers Apollo, a besoin d'aller à l'hôpital de toute urgence. Je sais comment ça se passe lors de l'approche d'un accouchement et elle sera beaucoup mieux dans un hôpital que dans cet endroit lugubre. Ayez un peu d'humanité et faite en sorte de que ce petit être qui va naître ne naisse pas ici.


Spoiler:
 


Merci Light pour ce beau carnadage =p
Revenir en haut Aller en bas
Apollo
Perséphone
avatar
Messages : 159
Age : 26
Localisation : Sur la toile
Ven 3 Mar - 16:53
Spoiler:
 

Figée sur le sol par la douleur qui la prenait, Dafne Heliakis distinguait à peine son amie la défendre. Elle comprit plus ou moins que Billie avait mis à terre un employé de Near, mais que les autres arrivaient pour les arrêter dans leur fuite. Elle sentait qu'elle avait perdu les eaux, et les premières contractions n'étaient pas comme elle avait pensé. En fait, la jeune grecque n'y avait jamais vraiment pensé : elle n'était pas prête, elle ne voulait pas accoucher maintenant, surtout au milieu de ces couloirs sombres et de ces personnes qui ne la connaissaient pas.

Elle repensa à Arashi, à ses cheveux roux qui brillaient au soleil. À son sourire lorsqu'il la voyait et la largeur de la paume de ses mains. Elle pensa à sa voix grave, à ses vêtements classes et à leurs premières rencontres plutôt impressionnantes.

Pourquoi n'était-elle pas revenue au Japon ? Pourquoi n'avait-elle pas fait marche arrière dès qu'elle avait vu que l'affaire dans laquelle elle s'était immiscée était trop compliquée pour être gérée par sa seule personne ? Pourquoi il y avait-il son foutu honneur qui lui dictait toutes ses actions, même celles qui était néfastes pour sa personne ? Elle avait de la peine rien que d'imaginer Arashi seul, son frère mort, en train de ruminer sur son sort. Elle s'en voulait d'être égoïste, mais la peur de revoir Arashi, d'affronter son regard était sûrement ce qui la forçait à rester cachée.

La sueur coulait sur le visage de la jeune femme, tendis que les contractions la faisait grimacer horriblement.


Arrivé avec les renforts, un groupe d'hommes en blanc coupa la barrière des hommes de sécurité pour s'approcher des femmes coincées. Celui qui paraissait être leur chef évalua rapidement la situation d'un regard : il connaissait la petite brunette pour s'être occupé d'elle tout du long de son séjour ici. A priori, étant donné les soins qu'elle avait pu avoir, l'accouchement devrait se dérouler sans souci et l'enfant était en bonne santé, d'après les derniers examens.

Tandis qu'il s'approchait de Dafne, un de ses hommes serra brièvement la main de Billie, lui expliquant la situation : ils n'allaient pas l'emmener à l'hôpital, mais une pièce stérilisée avait été préparée pour l'occasion. Ordre de Near.

Dafne fut amenée à la salle sur un brancard et, laissant Billie à l'extérieur de la salle, la porte blanche se ferma.


Une vague de pleurs retentit dans la salle dont les portes s'ouvrirent pour laisser voir cette demoiselle en pleurs serrer un nourrisson bien portant dans ses bras, contre son cœur. Dafne n'avait pas encore repris son souffle et le chirurgien donna un coup de ciseaux au cordon ombilical du bébé, le rendant libre comme l'air.

« Je sais comment...comment t'appeler. Sulivan Darkwood. C'est un joli nom pour commencer ta petite vie. Tu es magnifique. »

L'enfant avait le teint et le début des cheveux de son père mais ses yeux, indubitablement, c'étaient ceux de Dafne. Il hurla à nouveau et elle le plaça contre elle pour qu'il puisse boire à son sein : elle était épuisée. Billie devait être là, juste à côté, mais elle n'y pensait pas vraiment. Elle regardait juste dans le vide, un peu choquée par toutes ces émotions, entre la péridural et le nouveau-né qu'elle avait dans ses bras lorsque son regard croisa l'homme qu'elle avait par mégarde pris en photo.

« ...V-vous. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» MSN my dear friend ♪
» Dear Journal ~
» Dear Diary ~ Elanore Loyld
» [ANIME] Dear Boys : Présentation
» Libre ♣ Oh dear, we're in trouble. | abandonné

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Note RPG : une nouvelle ère :: Le Monde - Zone RP :: Le Monde :: Europe :: Londres - Zone RP :: Westminster :: Millbank, quartier général du MI5-
Sauter vers: