Pitié et allégeance à toi, Kira ! La foule s'inclina en silence, respectueusement devant cette idole masquée et inconnue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

avatar
Messages : 255
Age : 24
Localisation : Il n'y a qu'à demander ^^
Dim 7 Fév - 13:58
Un mardi qui commence normalement.
Comme tout étudiant procrastinateur, je ne compte pas aller en cours ce matin. Mais rassurez-vous, c'est habituel et je peux encore compter sur ma capacité à étudier à la dernière minute pour toujours avoir la moyenne escomptée. Oui, c'est injuste pour tout ces intellos qui passent leurs journées en cours et leurs soirées à étudier mais, que voulez-vous? On est pas égaux en terme de capacités de mémoire. Parce que, oui, l'université ça ne sert qu'à apprendre des trucs de mémoire (même si ce n'est pas ce qu'ils prétendent).
Il n'y a pas de laboratoire de prévu aujourd'hui, donc pas de cours obligatoires. Voilà qu'il est déjà dix heures du matin et je suis tranquillement allongé sur mon lit, à moitié habillé de la veille, à me demander si j'avais quelque chose de prévu aujourd'hui.

Le kot est vide, tout le monde est en cours actuellement. C'est juste le pied pour prendre son petit déjeuner en paix. Café, tartine et chocolat.
Puis... c'est le déclic.

J'ai rendez-vous avec un nouveau "Sammy", c'est à dire une personne de plus qui me servira à vendre ma marchandise. Regard sur la montre, c'est dans très exactement une demi-heure.
La tartine au chocolat bloquée entre les dents, j'enfile vite fait un jean et change de tee-shirt histoire de sembler un minimum frais pour aller dehors. Une veste par dessus avec le matériel de survie pour l'extérieur; téléphone, clés, portefeuille et cartes d'étudiant/métro/etc.
Je finis (enfin) ma tartine en dévalant les escaliers de l'immeuble et m'engouffre dans la bouche de métro la plus proche, direction Covent Garden.

Le mardi, c'est pas trop fréquenté mais pas vide non plus.
Plus il y a du monde, au moins les gens font attention à vous, c'est plutôt connu. C'est pour cela que je n'ai pas choisi un coin paumé, réputé pour être le centre-ville de petits commerces plus au moins illégaux.
Une fois arrivé à un parc plus au moins tranquille, je m'assieds sur le premier banc à l'entrée pour me remémorer les données du gars en question et du lieu exact du rendez-vous.

Zut, c'est quoi son nom déjà? Adrien? Adelin? Antoine?
Quelque chose qui commence par un A, j'en suis certain. Peut-être quelque chose de plus américain. Il a dit qu'il avait les cheveux courts et sombres et porterai un foulard foncé. C'pas précis mais je croyais que je pouvais me démerder avec ça quand il m'a envoyé le message.
Le rendez-vous, ça je sais. C'était près de la fontaine plus au moins au centre du parc.
La bouche de métro dont je viens étant la plus proche du parc, il est plus probable (à moins d'habiter le coin), qu'il passe par ici.

Une dizaine de minutes après à observer négligemment les couples de chômeurs ou les petits vieux à passer, voilà un gars qui a le bon profil qui passe. Je me lève tranquillement et le suit le loin pour voir si il va jusque ladite fontaine.
Bingo. Bon, comme son nom, je ne suis pas sûr, autant ne rien dire. D'un air très naturel, je viens près du type.

-Hey! Comment ça va?

Une fois l'approche faite, je parle de suite de façon plus sérieuse.

-Commençons par le commencement, pourquoi tu veux postuler pour ce p'tit boulot?
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Kayne
Lucky Luke
avatar
Messages : 42
Age : 19
Sam 13 Fév - 22:26
L'air était froid dans l'appartement d'Aaron, qui était étendu sur son lit, qui ressemblait plus a un amas de couvertures et a un lit de camp. Sa poitrine s'élevait et s'affaissait au fil de ses respirations, qui étaient calmes et régulières. Il ne rêvait a rien, rien du tout. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas fait de rêve, que ce soit un cauchemar ou un bon rêve. Bien trop longtemps pour qu'il se rappelle quelle sorte de rêve il avait fait.

Ses yeux s'ouvrirent en un éclair en entendant le petit réveil électrique, installer sur une table de nuit qui était posée a coté de son lit. Neuf heures et demi du matin. Un soupir déçu s'échappa de sa bouche tandis qu'il se mit en position assise, se passant une main dans ses cheveux noirs. Il avait espéré qu'il allait au moins pouvoir dormir plus longtemps, mais il savait que ce serait impossible. Une fois réveillé, impossible qu'il se rendorme sauf avec l'aide de médicaments. Ses journées étaient comme ça. Levé, manger, faire ses trucs, dormir à la nuit tombée.

Il se leva du lit et s'étira longuement, grognant silencieusement et se dirigea vers la cuisine. Il se prépara un simple déjeuner. Œuf, tranches de pain beurré et du thé chaud. De quoi tenir la matinée jusqu'au midi. Ceci fait, et après qu'il ait fait la vaisselle, il s'installa sur un fauteuil au salon de son appartement miteux et regarda la télé, paresseusement. Les Pro-Kiras, on en voyait partout maintenant, même a la télé. C'était ridicule. Aaron ne détestait pas les pro-Kiras, loin de là, il les trouvait simplement agaçants à la longue, avec leur dieu 'miséricordieux'.

Si ce Kira était un dieu, alors moi, je dois être un vrai parangon de vertu et un vrai gentleman, pensa sarcastiquement Aaron. Il n'était pas quelqu'un de bon, c'était vrai. Il n'était pas un bon père, c'était vrai. Mais au moins, il ne prenait pas la vie des gens pour des crimes. D'aucuns n'avaient le droit de juger la vie d'une personne pour des crimes, personne n'en a le droit. Ni les dieux ni les juges n'avaient le droit.

Agacé par ces tissus de mensonges et de ne rien faire, il éteignit la télé et décida qu'il allait faire une promenade. Il enfila son survêtement habituel, noir avec des bandes bleues ainsi que son foulard et sortit de son appartement, évitant soigneusement de se rapprocher des gens qui criaient 'vive Kira !' Dans les rues et qui vendaient leurs babioles. Il ne fit que ça, se promener, durant un long moment.

Il arriva à un parc et continua de marcher, perdu dans ses pensées. Cependant, ses pensées furent interrompues par l'arrivée imprévue d'un jeune homme au cheveux brun. Celui-ci le salua naturellement, comme s'ils se connaissaient et qu'ils étaient de bons amis avant qu'il ne parle plus sérieusement.

Les sourcils d'Aaron se froncèrent tandis qu'il continuait de regarder droit devant lui, jetant parfois quelques regards discrets au nouvel arrivée. De quel travail parlait-il ? Il ne le connaissait pas.

''Premièrement, salut. Deuxièmement, je vais bien. Troisièmement, mec, si tu fumes, c'est que t'en a fumer de la bonne parce que moi, je ne te connais pas et je n'ai jamais postulé pour un boulot''

Il était clair et direct. Il ne faisait pas dans la dentelle, mieux valait dire directement ce qu'il pensait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 255
Age : 24
Localisation : Il n'y a qu'à demander ^^
Mar 1 Mar - 16:00
"Si tu fumes, c'est que t'en as fumé de la bonne"... ah, si il savait.
J'étais proche de pouffer mais le gars n'aurai surement pas capté pourquoi... vu que ce n'est pas lui que je devais aborder.Puis il aurait surement cru que je foutais de sa tête. Ce ne serait pas cool de se mettre un inconnu à dos pour si peu. Mais bon, la gêne, je ne connais pas vraiment... ou peut-être si mais les contextes sont restreints.
Soit, c'est quand même dommage.

Je fais rapidement un tour de regard sur les personnes autour de la fontaine.C'est quand même dingue qu'il soit le seul à entrer dans la description. Schizophrénie? Non, 'faut pas pousser. Haussement d'épaules.

- Ah 'scuse. Le zozo que j'attends correspond à ta description donc bon...

La prochaine fois, je demande des photos sous trois coutures différentes, ce sera plus clair comme ça. J'observe plus attentivement le va et vient des promeneurs solitaires qui approchent.
Peut-être qu'il est à la bourre tout simplement...
Ou bien...
On va se la jouer jeu de rôle, n'importe quel compagnon peut faire l'affaire si il est un minimum qualifié...

- Quoique...Tu ne cherches pas un boulot facile par hasard?

'enfin, allez me dire quel genre de compétence il faut pour ce que je cherche si ce n'est être un minimum futé mais pas trop. Ben oui, il faut pas qu'il soit assez futé pour me balancer!

Let's roll the dice...échec ou réussite?
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Kayne
Lucky Luke
avatar
Messages : 42
Age : 19
Jeu 3 Mar - 5:48
Aaron avait serré ses poings instinctivement a l'intérieur des poches de son survêtement, jetant un regard suspicieux au jeune homme a la chevelure brune et aux poils minuscules sur le menton. Aaron savait distinguer quelqu'un de clean de quelqu'un de pas très net du tout. Lui qui avait vécu dans un quartier pauvre, il pouvait les 'sentir', les reconnaître simplement avec un regard de sa part. En plus, ce n'était pas très discret de la part du mec de venir ici le saluer et de parler d'un 'boulot' auquel il n'avait pas posté. Ridicule, on l'aurait tué là d’où je viens, pensa Aaron sans pointe d'arrogance.

L'inconnu jeta son regard sombre aux alentours et haussa les épaules, s'excusant parce qu'il s'était trompé d'homme, Aaron ressemblant étrangement a la personne que l'inconnu avait surement chercher a engager. Une erreur comme ca aurait pu lui valoir une sortie en prison ou pire, la mort, car il aurait pu tomber auprès d'un dealer concurrentiel.

Alors qu'Aaron allait partir dans un autre chemin, le nouvel arrivant lui demanda s'il cherchait par hasard un boulot 'facile', faisant cligner l'homme aux yeux bleus. Il n'avait aucun doute quant à la nature du boulot, qui était illégale. Quelle sorte de poste il allait devoir occuper, par contre, c'était ça la question. Pour l'instant, Aaron avait un peu d'argent en compte, assez pour tenir jusqu’à la fin du mois, mais... Il se disait qu'un autre boulot à 'temps partiel' n'allait pas lui faire de mal. Qui plus est, ce serait 'peut-être' de l'argent facile, il savait se défendre, courir vite, faire ce qu'il faut quoi. Enfin, il avait des compétences.

Aaron regarda aux alentours et dit d'une voix sans émotion :

''Disons qu'un peu d'argent en plus ne me ferait pas de mal, si c'est un boulot 'facile' comme tu le dis'

Aaron n'était pas con non plus. Dans ce domaine du travail, son prix était assez conséquent mais il s'assurait tout le temps que le travail était bien fait et bien propre. Tout ce dont il demandait, c'était une bonne somme d'argent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 255
Age : 24
Localisation : Il n'y a qu'à demander ^^
Jeu 17 Mar - 13:09
Finalement, je n’ai pas fait un si mauvais jet.
Le gars s’apprêtait à partir quand il fut freiné dans son élan par ma proposition. En effet, il cherchait du travail… ou du moins il est intéressé par le fait d’arrondir ses fins de mois. L’un ou l’autre, au choix. Si c’est du travail facile, ça lui va.
Bon, on va tenter de dire ça tranquillou. Je lui désigne au menton un banc inoccupé pour qu’on s’y installe. Si quelqu’un essaie de nous écouter, il aura plus de mal si il reste debout quand on est assis. Puis on n’est pas dans un film. On ne va pas se ramener dans un coin sombre reculé juste assez de la circulation pour que n’importe quel pécno se demande, et puis remarque, ce qu’il se passe. Il faut que ça reste un minimum naturel…

Je m’assieds doucement sur le banc pour être sûr qu’aucune écharde n’ait le temps de profiter de mon poids pour s’insérer dans la peau de mon séant. Oui oui, je peux causer bizarre quand j’ai envie.
J’attends que … ah ben mince, comment il s’appelle d’ailleurs ? Je commence à croire que je suis spécialiste pour faire tout à l’envers. Mais soit, déjà m’en rendre compte est un pas en avant pour résoudre ce qui cloche, n’est-ce pas ?
Bref, j’attends qu’il se pose lui aussi sur le banc avant de remédier directement à ce problème.

- On est un groupe de cinq… ou six, j’sais plus trop, qui s’occupe de la vente de petits produits qui amusent la galerie. Rien de bien méchant, juste de l’herbe. On doit tous se faire appeler « Sammy » quand on est là pour le boulot donc c’est comme ça que tu dois m’appeler… en fait, donne-moi le nom que tu veux, c’est pareil.

Je passe une main au travers de mes cheveux, un peu nerveux, ‘faut dire ce qui est. Je suis penché en avant, les coudes sur les cuisses, les mains posées naturellement vers l’avant. J’suis pas trop sûr d’être clair. Dans le doute, je me tourne vers lui de nouveau.

- En gros, si tu bosses dans le groupe, tu seras un « Sammy »… un peu comme on appelle un barman, un barman ou un serveur…un serveur...

Je crois que j’ai dû être clair… bon peut-être pas sur la provenance de la marchandise. Mais je ne vais pas dire que c’est moi qui tire toutes les ficelles. Je veux bien être franc mais je ne veux pas prendre trop de risques.
Je ne suis pas vraiment fait pour être chef d’entreprise, je fais trop mal les entretiens d’embauche. De toute façon, je n’ai jamais dit que je comptais monter une boîte. Quoique, ça voudrait dire que je pourrais prendre congé quand je veux. Mais les indépendants sont toujours mal vus pour l’instant. ‘faudrait que ça change pour que je commence à envisager ce genre de projet…

Mais je m’égare, je reviens à l’entretient actuel. Il va surement me demander où, quand et combien.
C’est là que ça va se gâter. Ne pas filer les informations trop vite à un inconnu de peur qu’il balance… mais voyons d’abord comment il réagit.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Kayne
Lucky Luke
avatar
Messages : 42
Age : 19
Ven 18 Mar - 19:09
Le jeune homme désigna un banc, après un moment de silence, auquel on s’y assit. Au moins, il pouvait se montrer discret, c’était déjà ça. Au cours de sa vie, Aaron avait vu à plusieurs reprises certains trafiquants de drogues qui étaient doués pour repérer des bons éléments, qu’ils savaient comment agir dans ce milieu, etc. D’autres trafiquants, par contre, étaient plus cons que les autres puisqu’ils parlaient souvent affaires en pleins jour, à la portée des oreilles indiscrètes.

Aaron avait, par plusieurs fois, participer à des deals, particulièrement en tant que garde du corps. Environ 50% du temps, cela se finissait très bien, tout le monde avait sa part et ils se séparaient par la suite. L’autre 50%, soit il y avait une balance, soit c’était une embuscade pour essayer de tuer quelqu’un qui était avec eux. Le brun y avait failli se faire arrêter une fois mais heureusement, ses techniques de combat que son cher père le lui avait appris l’avait aidé, ayant mis à terre l’agent de police qui avait failli l’attraper.

L’inconnu lui parla ensuite. Aaron n’était pas surpris d’apprendre qu’il y avait évidemment un groupe, puisqu’il fallait de plusieurs personnes dans un ‘rassemblement’ de ce genre pour avoir au moins un quelconque profit. Ainsi donc, ils avaient aussi une sorte de nom de code? Sammy. En effet, y’avait rien de bien suspicieux dans ce nom sauf si on devait le mentionner plusieurs fois. Sauf si plusieurs personnes en même temps devait voir un ‘Sammy’. Soit, comme son interlocuteur le dit, il allait s’appeler Sammy s’il est temps de travailler auprès de ce jeune homme, qu’il devait appeler Sammy aussi.

Aaron promena ensuite ses yeux bleus aux alentours, remarquant que peu de gens étaient présents dans les environs. Tant mieux. Il mit sa main sur sa joue, ce même air ennuyé et inexpressif au visage, plongé dans des réflexions. Tant que ça payait bien, Aaron travaillerait proprement et sans bavure.

‘’Bon. Ça me va, moi. Tant qu’il n’y a pas de mauvaise surprise et que tu ne m’entube pas, je ferais bien le boulot. Sinon, attend toi à voir des étoiles…’’

Aaron ne plaisantait pas a ce sujet. Au moindre signe étrange… Couic.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» The third temptation [Aaron]
» Aaron Ekblad
» Aaron Howell [REPRIS] ~ Gryffondor (7e année)
» Jake Aaron Buckley
» Aaron de Nagan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Note RPG : une nouvelle ère :: Le Monde - Zone RP :: Le Monde :: Europe :: Londres - Zone RP :: Covent Garden-
Sauter vers: