Pitié et allégeance à toi, Kira ! La foule s'inclina en silence, respectueusement devant cette idole masquée et inconnue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Black as midnight on a moonless night {PV Misha

 :: Hors RP :: Archives (numériques) :: Rps archivés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 61
Localisation : MI5. Ou avec Sammy. Sammy, c'est celui qui conduit, celui qui ne boit pas.
Lun 1 Fév - 13:48
Le type est mort et bien mort : et c'est sans doute une overdose. Ses yeux sont un peu hors de leurs globes, et sa bouche se trémousse en une hideuse grimace. Un de ses bras pend du contenair sur lequel il a trouvé refuge, sans doute dans un ultime délire, une heure plus tôt, comme estime le légiste grosso modo. Daniel O'Riley a été appelé et vient d'arriver. Nous sommes le matin, très tôt, sans doute vers 7 h. Il a du café à la main, celui que l'on trouve à Starbuck ou une autre enseigne de ce genre et régulièrement, il y trempe ses lèvres. Cela fait longtemps que voir un cadavre ne le dégoûte plus et de toute façon, avant même d'entrer au MI5, il était habitué aux situations de crises et aux autres affaires de ce genre.

Soupirant, l'agent assermenté monte grâce à une échelle jusqu'au cadavre. Pauvre type. Il n'avait pas beaucoup de compassion pour les morts, surtout pour ceux qui n'avaient pas fait gaffe à prendre les bonnes doses de coke. Était-ce la faute d'un dealer  trop avide ou d'un client trop inexpérimenté ? L'enquête ne le dirait sans doute pas, le tout étant de prévenir sa pauvre famille et de remonter le plus possible vers l'organisation qui lui avait vendu la drogue. Des dealers, Danny en connaissait bien, sur Londres. Il s'y fournissait même, ce qui l'aidait considérablement au boulot pour reconnaître d'où pouvait venir telle ou telle substance...Il allait sans doute que tous n'approuvaient pas ses méthodes.

L'homme fouilla consciencieusement le cadavre et retira de ses poches quelques papiers qu'il examinerait dès qu'il serait en bas. Il fit un signe de tête au médecin légiste qui avait déjà fait quelques prélèvement sur sa bouche, le bout de ses doigts. C'était une overdose due à de la cocaïne, d'après les premiers rapports. La victime était jeune et correspondait assez bien au portrait de ces jeunes junkies qui se défonçaient sous les ponts. Un rapide examen de ses yeux lui confirma la rougeur de ceux-ci et une analyse de ses cheveux montrerait avec plus de précision depuis combien de temps il était sous l'emprise de la drogue.

« J'descends. J'vais finir d'examiner les papiers en bas. »

Il s'essuya les manches avant de descendre. Il caillait, ce matin, et il se félicitait d'avoir mis un trench coat assez élégant sur son costard cravate officiel. Ses cheveux gominés l'auraient fait passer, au pire, pour un membre de la mafia, au mieux, pour un inspecteur un peu trop zélé. Dan s'attrapa une cigarette pour l'allumer tandis que, assis, il regardait tout ce qu'il avait pu choper dans sa chasse au trésor.

L'individu en question était de la région. Son nom était Wes Loawsham, très exactement, si les papiers qu'il avait ramassés n'étaient pas faux. Dans son porte-feuille, il récupéra une carte d'étudiant dans une petite université de Londres, mais également quelques tickets de bus, des adresses qui seraient analysés par la suite, du papier pour rouler qu'il aurait récupéré pour son usage personnel si ils ne devaient pas faire tout un tas d'analyse dessus avant.

Et autour d'eux, il sentait que ça s'activa : ses collègues de la police avaient fini de poser un bandeau pour empêcher les civils de passer, mais ce ne fut que lorsqu'il se retourna qu'il vit qu'ils avaient oublié quelqu'un. Que faisait cette fille – au visage familier, d'ailleurs, il ignorait encore où diable il avait pu la voir – sur ce quai désert à cette heure-ci ? Hasard ? Dan ne croyait plus aux hasards depuis des années.

« L'accès à ce quai est interdit. Vous êtes sur la scène d'un meurtre. », lui dit-il, clope au bec.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 4 Fév - 19:27
Driii-iii…

Le réveil n’eut même pas le temps d’achever sa fine mélodie crissante qu’une main l’écrasa sans aucune autre forme de procès. Si elle avait pu, il aurait aussi pu être propulsé à des kilomètres. Pour en racheter un autre, car au final, Mysha avait le devoir de se lever à 6h pétantes. Et le réveil était dur. C’était un passage obligé depuis son changement de poste. Les nouveaux horaires lui imposaient de se lever tôt. Et de finir tôt, heureusement.

Ses pieds rencontrèrent brutalement le sol, la traînèrent automatiquement vers la douche. Ce n’est que lorsque les premières gouttes fraîches rencontrèrent son visage amorphe que son esprit commença à s’éveiller. Elle émergea enfin de son état de demi-sommeil, pour se rendre compte qu’elle avait encore trop traîné. Mysha se posa quelques instants, appuyant son nez contre la paroi de sa douche. Sa matinée devait être réorganisée, pour ne pas manquer le train.
Alors, sortant de sa douche fumante, la jeune femme s’habilla, enfonça un œuf au bacon dans sa bouche et parti se maquiller tout en le mâchant. Technique de désespéré.


6h50.

Chevelure encore trempée, trottinant et enfilant son manteau, la jeune femme vit une foule immense devant l’entrée de la gare. A son plus grand malheur. Ni une ni deux, elle se précipita vers les souterrains pour espérer arriver à quai dans… les cinq minutes suivantes.


6h55.


Mysha émerge des sous-sols étonnamment vides pour tomber sur un quai vide aussi. Son train l’était de même. Hésitante, la jeune femme s’en approcha, ne comprenant pas ce qu’il se passait. Le chauffeur n’était pas présent. Un grand n’importe quoi. Le jour où les gares ne connaîtront aucun problème de circulation… les cochons voleront. Ca bousillait son organisation. Ca la mettait en retard. Elle envoya un sms à Anjali, pour la prévenir qu’elle ne pourrait pas venir à l’heure. Quelqu’un d’autre devra s’occuper des analyses sanguines au labo.
Le pas traînant, elle alla se trouver un autre train, dans l’infime espoir d’être à l’heure. Ce n’était pas sans compter sur ces très chères retrouvailles imprévues.

Elle ne l’avait pas  reconnu, de loin, bien trop préoccupée par ses affaires. Mais maintenant qu’il lui était retombé dessus, la brunette le reconnaissait, ce couillon. Elle se souvenait de tout, tellement leur première rencontre avait été frappante. Tellement elle s’était sentie stupide.

« J’croyais que t’étais pas flic. » pesta-t-elle, le rictus en coin de bouche. Un vrai baratin, ce qu’il lui avait raconté la dernière fois.  La scène de meurtre ? Au début, elle n’avait pas voulu y croire, puisque ce mec était un vrai  mytho. Mais en observant le décor, Mysha du s’y résoudre. Le bandeau voulait tout dire. Et son regard aussi. Tss.

« Je m’en vais, c’est bon. » arrête de me dévisager comme ça. Il n’avait pas l’air de la reconnaître, et tant mieux. Moins elle aurait affaire à lui, mieux ce sera. Ainsi, elle voulut partir, loin de lui, se ranger comme une gentille citoyenne dans la foule. Sauf que ce Dan, -oui, elle se souvenait de son prénom-, était pire qu’un mur mouvant. Sa simple carrure l’empêchait de passer, elle, petite et fine.
Abandonnant l’idée de l’éviter, l’ex secrétaire releva ses pupilles vertes pour l’incendier. Qu’est-ce qu’il lui voulait encore…

« Quoi ? »
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 61
Localisation : MI5. Ou avec Sammy. Sammy, c'est celui qui conduit, celui qui ne boit pas.
Sam 6 Fév - 20:59
...Elle le connaissait ? Elle le connaissait vraiment ou c'était un truc pour passer la barrière de police et récupérer un truc sur la scène de crime comme une preuve, un mégot, ou le restant d'herbe qu'il n'avait pas eu le temps de trouver ?

...Il n'eut pas besoin de beaucoup de temps pour comprendre que toutes ces hypothèses étaient franchement infondées et qu'il se trompait sur toute la ligne. Il la connaissait car il l'avait rencontrée, une fois, à Lewisham, alors qu'il mourrait d'envie de ramener une fille chez lui. Il avait d'ailleurs avoué être flic, mais c'était plus parce que ça paraissait improbable sur le moment et pour se faire mousser. C'est sans doute ce qui lui conduisit, aussi, à se remettre devant Mysha, l'empêchant ainsi de passer.

Ils n'avaient pas fini de parler.

« Je suis flic. », dit-il en fumant une taf. Drôle de flic.

Mais ce n'était pas le seul endroit où il l'avait vue, en fait. Il se souvenait : pendant quelques jours, il avait enquêté sur ce détective qui obtenait un score de résultats si positifs qu'ils pensaient faire appel à lui en cas de besoin. Dan avait pris quelques photos et les avaient passées à Ian Foxworth, un de ses supérieurs et un bel enculé. Il s'était d'ailleurs aperçu que l'agent du MI6 avait des dossiers sur lui et il se demandait bien ce qu'avait ce type pour mériter de posséder un dossier qui traînait au MI6.

Sa secrétaire, bordel.

Il n'était jamais allé très loin dans le bureau de Clarke, mais lors d'une de ses rares approches pour tâter le terrain, fausse moustache au nez et lunettes de soleil sur le pif, Dan O'Riley l'avait aperçue. Sur le coup, il s'était dit qu'elle lui disait quelque chose et s'était promis d'enquêter sur elle ensuite, mais il ne l'avait pas fait.

« ...Et toi, t'es la secrétaire de ce détective, Clarke ? Je t'ai vue une fois, là-bas, mais je n'avais jamais réalisé où je t'avais vu. Tu viens peut-être ici pour lui ? Dans ce cas, je peux te laisser passer. C'est pas très beau, mais ça peut aller. Juste un putain de drogué qui a fait une overdose...Avec un peu de chance, il a caché un peu d'herbe dans le secteur et on pourra s'envoyer en l'air aux frais de la Reine. »

Rares étaient les Britanniques qui osaient parjurer la Reine, mais franchement, Dan n'en avait rien à foutre. En premier comptaient les gonzesses, et en deuxième, ses chiens. Rien d'autre n'avait une importance aussi capitale dans sa putain de vie.

« Ton nom, c'est quoi, déjà ? J'peux te payer un café, si ça te branche. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 16 Mai - 15:09
Avec le clichée qu’elle s’était fait de lui, ses paroles ne l’étonnèrent pas plus ça. Ce qui la surprenait quelque peu, c’est qu’ils devaient vraiment manquer de personnel, pour en venir à recruter des flics insolent. On ne plaisante pas avec la Reine pourtant. Surprenant aussi, le fait qu’il ait pu la voir dans l’agence. Car normalement, la jeune femme voit tous les clients qui puissent rentrer. En même temps, elle est censée les accueillir. Alors si l’ex secrétaire avait dû s’occuper de lui, elle s’en serait souvenu, ça c’est sûr. Sinon ce serait Clarke ?

Clarke. Dire qu’elle ne pensait plus entendre son nom maintenant. Qu’on ne lui en reparlerait plus. C’était bien trop d’espoir, surtout avec ce flic qui l’avait vue. Repérée, fichée, elle ne pouvait pas se cacher qu’elle avait travaillé pour lui. Certes, grâce ou à cause, de Matt, c’était carrément flippant, même sans savoir si c’était vraie vérité. Oui il en existe des fausses, comme celle concernant sa situation. Elle a été secrétaire, et l’est peut-être toujours un peu, si son patron n’avait pas encore vu la lettre. En tirant un peu par les cheveux. Mais, autant profiter de la situation, histoire de la soulager un peu. Ou la terrifier d’autant plus.

Fronçant légèrement ses sourcils, elle se contenta de répondre « Ouais, c’est moi. Je m’appelle Mysha.», en jetant un coup d’œil derrière lui. En effet ça n’avait pas l’air très beau de loin. Alors de près, ça devait être encore pire. Mais elle n’afficha aucun air de dégoût, ni de surprise.  Pas qu’elle était habituée, ou qu’elle faisait semblant de l’être, mais son esprit était occupé par son ancien patron. Dan parlait de lui naturellement, comme s’il le connaissait assez bien. Après tout, il est détective n’est-ce pas ? Ils doivent bien s’échanger des informations.

« C’est toi qui travaille avec lui alors ? Jamais je n’aurais imaginé ça. », ricana-t-elle sans trop se cacher. Quoi que, entre un colérique et un irrespectueux, ça devait être joyeux. Une belle paire, vraiment.

Le panneau d’affichage se mit enfin à jour. C’est fou ce que le temps parait long quand on n’est pas à l’aise. Mysha passa sa main dans sa longue chevelure brune, enlevant ainsi les mèches qui l’empêchait de bien voir les horaires. Prochain train supprimé, l’autre dans une heure. Cause : manque de personnel. Encore un qui est parti pisser au mauvais moment, comme d’habitude. Toujours est-il qu’elle pouvait utiliser cette heure.

«Je viens pour lui oui, mais si c’est un drogué tu dois mieux t’y connaître que moi. C’est pas mon truc du tout, et heureusement… Bref t'en sais pas plus ? Sinon tu m’en fais part en chemin. »


Autrement dit, « Va pour un café. »

Spoiler:
 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 61
Localisation : MI5. Ou avec Sammy. Sammy, c'est celui qui conduit, celui qui ne boit pas.
Mar 7 Juin - 22:58
Dan goba tout et pourquoi pas ? Après tout, rien ne lui prouvait qu'elle n'était plus l'assistante de Clarke. Et Mysha avait tout pour lui convenir : une jolie poitrine, des yeux fascinants, un sourire qu'il trouvait agréable. Il aurait donné cher pour passer plus de temps en sa compagnie et non avec le macchabée étendu sur la bâche, là-haut. D'ailleurs, l'équipe scientifique arrivait pour faire les premiers prélèvements : chouette, la relève était arrivée, et tant que les résultats ne pointeraient pas le bout de leur nez, il pourrait se tourner les pouces en compagnie de la charmante assistante de Clarke.

Honnêtement, il ne comptait pas mentir à Mysha et lui raconter des trucs totalement mensongers, comme quoi il commençait très bien le détective blond, qu'il buvait des cafés tous les soirs avec lui et qu'ils avaient déjà eu des conversations très intéressantes sur les nanas. Sujet captivant, soit dit en passant. Même s'il l'était un peu, O'Riley n'était pas idiot et la coke ne lui avait pas (encore) bouffé la totalité de son cerveau : évidemment que cette nana connaissait un tant soit peu Clarke puisqu'elle était son assistante ! Et d'ailleurs, c'était le moment d'en savoir un peu plus sur ce détective si mystérieux qu'il avait été le premier à être engagé par le MI6 aux frais de la reine.

« Café, donc ! », répéta-t-il avec enthousiaste – du moins essaya-t-il car n'oublions pas que nous étions tôt le matin et que ses cernes descendaient vraisemblablement jusqu'au menton. « Je connais un bon petit café, dans le coin ! »

Il montrait en même temps un coin qui les éloignaient tous les deux du cadavre et de ses collègues scientifiques qui risquaient à tout moment de l'appeler pour lui demander une expertise. Mieux valait être loin quand ça arriverait, et il avait justement fait le nécessaire pour ramasser toutes les preuves – qui était de son domaine de compétence – et les stocker dans des petits sachets dans la glaciaire. Les analyses révéleraient deux ou trois trucs, il espérait juste que cela ne ferait pas plonger le brave Sammy.

Il sortit une clope, la porta à ses lèvres. Il réfléchissait à comment il allait pouvoir l'amener sur le sujet de son patron tout en marchant en direction du café.

« Je travaille pas avec ce Clarke mais je sais que certains de mes collègues bossent avec. C'est tout. Et j'ai pas envie de bosser avec...je pense que ma manière de bosser ne lui conviendrait pas. »

Il était bordélique, ne faisait pas la totalité du boulot, fumait une partie des preuves et pire que ça, il était flemmard. Du peu qu'il avait vu de Clarke, à savoir quelques minutes d'espionnage plus ou moins discret, il avait compris que l'homme était un petit hargneux, à son coup de pied contre une poubelle innocente suite à un appel téléphonique d'une boîte de démarchage. Toute la rue avait d'ailleurs été témoin de sa grosse crise de nerf suivie de la mort du téléphone qui, comme la plupart des appareils électroniques de la sorte, n'avait que commis l'erreur d'être possédé par un tel con.

« Ah. Ils sont ouverts ! », il fit signe au patron – une tête familière, à croire qu'il connaissait tous les cafés de Londres...Ce qui était presque vrai. « Deux cafés bien serrés ! »

L'agent du MI5 s'installa sur les confortables banquettes ; ici, ils étaient à l'abri du vent londonien qui le faisait chier depuis ce matin en particulier. De la bonne musique passait à la radio, les autres clients ne faisaient pas de bruits car étaient tous, comme eux, à peine réveillés.

« Un drogué, ouais. C'est ce qui arrive lorsque l'on ne se fournit pas chez Sammy. », sifflota-t-il entre ses lèvres. « J'ai fait des prélèvements, et les hommes en blanc se chargent du reste. Si Clarke est intéressé par l'affaire, il n'a qu'à m'envoyer un mail en personne au lieu d'envoyer sa charmante assistante qui n'a pas de compétences dans le domaine. »

Le café arriva, et il le goûta avec le plaisir d'un nouveau-né.

« Dis-moi sérieusement...tu arrives à supporter ce type ? Du peu que j'ai compris, c'est un menteur, un manipulateur, et s'il trafiquait avec la pègre, cela ne m'étonnerait même pas. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Black bird singing in the dead of night [Livre 1 - Terminé]
» New codex black templar
» Wednesday Night Raw # 60
» Black immigrants see personal triumphs in Obama
» contenue de la boite :Battle for Black Reach.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Note RPG : une nouvelle ère :: Hors RP :: Archives (numériques) :: Rps archivés-
Sauter vers: