Pitié et allégeance à toi, Kira ! La foule s'inclina en silence, respectueusement devant cette idole masquée et inconnue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

[FICTIF YAOI -16] Si avec ce titre vous venez lire... vous n'êtes qu'une bande de ptits pervers <3

 :: Hors RP :: Archives (numériques) :: Rps archivés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 9 Fév - 0:27
« Tranquille », répond Matt.

Oui, avec Matt, tout va toujours tranquille de toute façon. Plutôt que de s'installer sur l'autre lit, il s'assoit à côté de Near parce que, bon, on va pas faire genre qu'on en a encore quelque chose à foutre des espaces de convenance. Near a l'air gêné. Ça va, le rouquin n'a pas besoin d'entendre tout un speech pour qu'on lui dise que ce n'était l'affaire que d'une seule fois. Toutefois, le blandin a l'air indécis.

Matt hausse les épaules.

« On fait c'que tu veux Near. Oublie si ça t'fais chier. »

Il retire ses lunettes de geek qu'il lance nonchalamment sur la table de nuit avant d'hausser un sourcil amusé à l'intention du blanc :

« Ça t'fait chier ? »
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 116
Age : 15
Localisation : Coincé sous mes jouets º^º
Mar 9 Fév - 0:45

Il regarde le rouquin s'installer à côté de lui d'un soupir résigné. Irrécupérable, le Matt. Peut-être est-cela qu'il aime chez lui. Entre sa gentillesse, son insouciance ou son humour parfois foireux, il ne saurait choisir. Les trois, qui sait ?

Il réfléchit intensément. Si cela le dérange ? Justement il ne sait pas trop, le blanc. Oh, et puis, pourquoi pas ? Rare serait les aventures amoureuses qu'il pourrait vivre, vu son caractère, alors autant essayer, non ? Il aura appris quelque chose, au moins.

Near dépose son livre à côté des lunettes, avant se tourner et d'enlacer Matt, lui murmurant à l'oreille un doux «non...» sonnant comme une délivrance de ses tourments intérieurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 9 Fév - 1:05
Matt affiche un léger sourire quand Near vient dans ses bras, et il le serre doucement contre lui en retour. Pourquoi se prendre la tête si ça ne l'emmerde pas, sérieux ? Matt non plus, ça ne l'emmerde pas. C'est qu'il a un peu pris gout au blandinet, en fait.

Il faut dire que ses lèvres amateurs et hésitantes ne l'avaient pas laissé indifférent, le rouquin. Il dépose d'ailleurs un baiser sur sa tempe et glisse lentement le long de sa joue, pour les retrouver. Il les mordille d'abord, dardant les yeux noirs de Near d'un regard taquin, avant de les embrasser pleinement.

Il prend son temps, il prend son pied. Sa langue se glisse doucement dans la bouche du blandin pour caresser sa jumelle lentement, lascivement. De légers soupirs qui s'entremêlent. Y a ce gout dont Matt raffole de façon presque malsaine: celui de l'innocence qui s'fait la malle.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 116
Age : 15
Localisation : Coincé sous mes jouets º^º
Mar 9 Fév - 1:36

Near gémit doucement contre les lèvres du rouquin. Il l'attrape par la nuque et l'invite à venir plus sur lui, au lieu de se tordre comme ils le faisaient. Il ne sait pas trop comment s'y prendre, il tente d'englober le plus de parcelle de lèvres possibles. Un petit jeu de domination.

Ses jambes s'enroulent autour de la taille du roux, pur automatisme, comme pour signifier son appartenance. Sa poitrine se soulève rapidement, son cœur bat la chamade, il respire fort. Il se donne à en perdre la tête.

Puis, lentement, à regret, il se détache, sous peine de s'évanouir. Maudit soit le système respiratoire des humains ! Il est essoufflé, et déjà sa peau luit sous la sueur.

-Matt... apprends-moi, demande-t-il -supplie-t-il presque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 9 Fév - 2:02
Docile, Matt se penche vers le blandin et le domine sans l'écraser de son poids, une main appuyée sur le matelas, l'autre posé sur le torse de Near dont la respiration se fait lourde. Celui-ci se perd, redemande, s'essouffle, tandis que Matt reste serein, parce qu'il a la présence d'esprit de respirer par le nez, parce qu'il s'est masturbé il y a peu et ne ressent donc pas l'état de frustration dans lequel le blandin doit être. Putain, de quoi exploser, tant d'abstinence.

Matt répond à son abandon en lui offrant, encore et toujours, tendresse et patience. Leurs lèvres se détachent et celles de Matt esquissent un fin sourire en coin mutin tandis que la supplique de dépravation lui refile une décharge d'excitation. Les jambes de Near s'étant enroulées autour de ses hanches, le rouquin appuie le bassin contre le sien en plissant légèrement les yeux de perfidie.

« Et que dois-je t'apprendre ? », demande t-il alors, taquin, voulant lui faire mettre des mots plus clairs sur l'invitation à la débauche.

La main sur le torse de Near remonte un peu et commence à déboutonner habilement la chemise de son pyjama immaculé, tandis que Matt le darde d'un regard narquois.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 116
Age : 15
Localisation : Coincé sous mes jouets º^º
Mar 9 Fév - 2:30

Le blanc profite que le rouquin soit occupé à le lui défaire sa chemise pour déposer un sinueux chemin de baisers sur le torse musclé de ce dernier, ses mains baladeuses remontant petit à petit son pull pour le lui retirer. Et puis, ce chemin devient humide lorsque sa petite langue rosée s'extirpe de sa bouche pour s'essayer à de nouvelles sensations.

-Tu as parfaitement compris... s'arrête-il un instant, la voix rauque, chargée par le désir.

Il n'est pas étonnant à ce stade de voir naître une bosse à son entre-jambe, bosse qu'il s'efforce naturellement de cacher en embrassant de nouveau Matt, toujours et malheureusement si pudique. Mais, et par ce geste, la tension ne fait qu'augmenter, ce qui n'arrange pas les affaires du génie, surtout qu'il est plutôt collé contre le roux. Le pire étant que, ne portant pas de sous-vêtements, son membre est directement en contact avec le tissu rêche de son pyjama. Peu recommandable. Il n'a qu'une envie, se débarrasser de cette barrière de plus entre la chaleur de leurs corps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 9 Fév - 2:53
/WARNING/ Ça devient sale \ Public averti /PAN/

Sa peau frisonne au passage des lèvres de Near et il ferme un instant les yeux, figé, en laissant échapper un discret soupir de bien-être. Puis, la respiration maitrisée, calme, Matt rouvre les yeux, se débarrasse de son pull, et reprend son entreprise. Il dégage la chemise du blandin tandis que celui-ci s'empare à nouveau de ses lèvres.

« C'que je comprends... », dit Matt entre deux baisers, « c'est que tu n'veux pas que je t'apprenne »,

Matt se détache de sa bouche et trace de sa langue un chemin humide le long de sa mâchoire. Puis il enchaine une séries de baisers le long de son cou gracile, descendant sur son torse, avant de relever un regard taquin vers lui.

« Tu veux que je te prenne », rectifie t-il alors avec un petit air mutin.

Sa langue taquine une petite pointe rosée, un instant, et il remonte récupérer les lèvres de Near pour l'embrasser. La main qui avait déboutonné sa chemise se glisse alors dans le pantalon du blandin pour attraper son membre déjà durci qu'il masse doucement, calquant le rythme sur les caresses langoureuses de sa langue contre la sienne.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 116
Age : 15
Localisation : Coincé sous mes jouets º^º
Mar 9 Fév - 3:51
Pas besoin d'avertissement, ceux qui ont cliqué sur ce yaoi sont tout simplement pervers  Haha !


Le cou offert aux délices que Matt lui procure, il soupire, un air béa imprimé sur le visage. Il ferme les yeux, la bouche entrouverte, s'adonnant à ce plaisir malsain. Le roux a bien raison. Les baisers ne sont pas la seule chose dont il a envie.

-Qu'est-ce que tu..? sursaute-t-il en réouvrant les yeux, sentant la main du rouquin.

Un long gémissement le coupe. Son propre gémissement. Il se cambre sous la sensation. Putain. Matt savait exactement où placer ses doigts pour lui donner le plus de bien-être. Aux vues de son état excité et de son innocence dans la chose, il ne tarde pas à venir dans un bonheur blanc.

L'albinos dénoue leurs langues et détache leurs lèvres, avant de renverser Matt pour se retrouver au-dessus de lui. Ses mains palpent un peu à l'aveuglette, son regard planté en celui du geek, avant de s'arrimer à ce qu'il cherchait. L'ouverture de la braguette. Ses yeux se plissent, vicieux, la langue passant sensuellement sur sa lèvre supérieure, geste qui veut tout dire.

À malin, malin et demi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 11 Fév - 0:32
Near atteint bien vite le sommet... le rouquin en a une inspiration surprise contre sa bouche. Sachant que c'est une première pour le mec, on ne peut pas vraiment parler de... précocité, n'est-ce pas ? En attendant, Matt se retrouve avec une main un peu dégueu qui s'essuie sur tout ce qui se trouve sur son passage : le pantalon de Near, le matelas, son propre jean... bref. Très hygiénique cette affaire.

Matt se voit dégagé sur le côté et, toujours docile, laisse le blandinet lui grimper dessus. Il a beau crisper un peu les muscles, rien n'y fait, sa peau frisonne de façon incontrôlable à son toucher. Et alors que ce dernier affiche un petit sourire vicelard en arrêtant la main sur la braguette du geek, l'intéressé se contente de croiser tranquillement les bras derrière sa propre tête avec un petit air amusé. Tu veux gérer, blandinet, gère.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 116
Age : 15
Localisation : Coincé sous mes jouets º^º
Jeu 11 Fév - 2:38

Near joue un temps avec l'ouverture de la braguette, avant de faire descendre le pantalon sur toute sa longueur, révélant le boxer noir porté par Matt. Bah oui, parce que tout le monde ne dort pas semi à poil comme le blanc. Enfin bref, ledit boxer prends le même chemin que le pantalon plus tôt. L'albinos écarquilla les yeux : les dieux n'avaient pas seulement fait don à Matt d'une intelligence hors normes, bordel.

Il commence son affaire, s'évertuant tant bien que mal de comprendre comment on pouvait déguster le mieux possible ce cornet de glace. Ses mains se dirigent lentement vers les boules vanilles, tentant de les faire fondre.

Quelques longues minutes plus tard, il se relève, s'essuie la bouche, lançant un regard curieux au roux. "Alors ?" s'enquit-t-il d'une petite voix teintée de gêne.


grumpy grumpy grumpy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 11 Fév - 3:02
Ben dis donc, il se fait bien chier le blandin, à le désapper complètement au lieu de se contenter de baisser un peu le froc et basta. Bon, comme Matt est au degré 0 de la pudeur, il laisse faire et donne des petits coups de pieds pour virer complètement ses fringues. À poil, le geek. Rien à foutre, le geek.

Son bassin se crispe un peu quand Near s'attaque à son entrejambe, et un soupir de bien-être s'échappe de ses lèvres. Les yeux clos, la respiration calme, il profite du plaisir accordé et glisse une main dans les cheveux du blandin, contraint de lui imposer, parfois, de ralentir. Oui, de ralentir. Car dans sa petite tête, il a quelques laborieux projets pour cette soirée, Matt. Et il n'est pas question de s'abandonner à l'extase tout de suite. Dès que la jouissance se rapproche de trop près, il attrape doucement la nuque de Near pour l'obliger à cesser. Celui-ci n'est probablement pas certain de sa prestation, vu l'interrogation, mais le rouquin répond par un petit sourire rassurant.

Il saisit ensuite le bras du blandin, le force à remonter, et le renverse sur le dos pour le dominer à nouveau, un sourire en coin collé aux lèvres.

« Alors ça ira pour le moment. »

Il récupère les lèvres de Near, au gout bien plus salé qu'avant, et sa langue retourne caresser sensuellement la sienne. Et alors qu'il envisage de le prendre, y a quelques petits soucis techniques qui se posent dans sa tête. C'est que Matt a un peu d'expérience avec les filles, mais avec un mec... on fait comment avec un mec ? Certes, il y a une fente "Insert coins here", mais ça doit faire putain de mal. Matt rompt le baiser avec un petit froncements de sourcils. Ouais : premio, ça fait sûrement putain de mal, et deuxio, c'est pas dans un tiroir de Near (ni même de Matt) qu'on va trouver du lubrifiant. Matt allait quand même pas ouvrir une foutue séance de torture.

« Near. On a un problème », dit-il posément.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 116
Age : 15
Localisation : Coincé sous mes jouets º^º
Jeu 11 Fév - 3:59
Wanted : mon cerveau. Il est parti en vacances e.e

Il a la chair de poule, le blanc, à force d'être bringuebalé d'un côté et de l'autre du bateau nommé "Désir" au gré des tempêtueux vents et de la capricieuse mer qui le martèlent et le noient. Il a du mal à reprendre sa respiration. Chose à en devenir fou.

« Near. On a un problème. »

Hop hop hop, tout le monde descend, l'alarme sonne, le bateau fait comme le Titanic. On pourrait limite entendre la voix nasillarde de Céline Dion entamer « Near, far, wherever you are. I believe that the heart does go on. Once more you open the door. And you're here in my heart. And my heart will go on and on » -allez, je suis sûre que vous l'avez chanté en lisant. Eh mais attendez... NEAR.. TU FOUS QUOI DANS LA CHANSON ? Hum, bref. Je m'égare.

-Qu'est-ce qu'i...

Il se tait soudainement. Il vient de tilter. Ce fut avec un soupir las qu'il se dirige vers l'armoire, trifouille un peu sous les vêtements tous identiques à l'intérieur, avant de sortir un magazine... Bah ouais, porno. Spécial homosexuels. Qu'il tend à Matt, le regard fuyant.


grumpy grumpy grumpy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 11 Fév - 4:11
Boom. La pression vient de retomber d'un coup.

Tellement, que quand Near se lève, Matt renfile son boxer. Parce qu'aucun grand génie de ce monde n'a trouvé de solution miracle à poil. Il fronce un peu les sourcils devant le magazine que Near lui tend et plutôt que de regarder les images explicites, la première chose à laquelle il s'intéresse, c'est la date. Et la date est très récente.

« J'ai une sale influence sur toi... », note le geek en levant un regard amusé vers lui.

Il lance nonchalamment le bouquin sur la table de nuit, par dessus le livre que le blandin lisait quand il est arrivé.

« Near, j'sais où la mettre, c'est pas ça le problème. Sans lubrifiant, ça va te déchiqueter. »

Rien que de s'imaginer avec un truc aussi fin qu'un coton-tige dans le trou de balle, ça lui faisait mal, alors... t'imagines...

Matt soupire. Bref silence emmerdé.

« Une autre fois, vaut mieux », dit-il, raisonnable.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 116
Age : 15
Localisation : Coincé sous mes jouets º^º
Jeu 11 Fév - 4:42

Le blanc l'enlace de ses petits bras, la tête posée contre le torse brûlant de Matt, visiblement déçu. C'est sûr que sans lubrifiant... C'était la catastrophe quoi.

-Je n'ai pas envie d'une autre fois.. murmure-t-il.

Bordel ! Pour une fois qu'une chose "plutôt sympathique" lui arrivait, il y avait toujours un problème qui se pointait, et secouait son doigt en ricanant "Tss tss". Sale garce.

-Il n'y a vraiment rien à faire ? Peut-être que l'on peut en trouver dans une autre salle... Je ne sais pas... tente-t-il de proposer, pas sûr de lui. Il est si novice dans ces choses là, l'albinos.

Pour le moment, pas de solution. Alors il reste blotti contre le rouquin, comme ça, l'air de tout, l'air de rien.


grumpy grumpy grumpy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 11 Fév - 4:51
Matt l'accueille dans ses bras et le serre doucement contre lui, esquissant un sourire amusé devant les solutions foireuses que lui propose Near. Non seulement, ils ne mettraient pas la main aussi facilement sur un tel artefact, mais en plus, le couvre-feu devait être assez dépassé avec leur petites bêtises.

« Near, t'es suffisamment intelligent pour savoir reconnaitre une défaite. »

Il masse affectueusement la nuque du blandin blotti contre lui.

« Et si tu n'veux pas d'une autre fois, alors jamais. Ça me va aussi », répond-il tranquillement.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 116
Age : 15
Localisation : Coincé sous mes jouets º^º
Jeu 11 Fév - 5:11

Near laisse vagabonder ses mains le long du dos du roux, l'air passablement morose.

-Je sais reconnaître une défaite quand j'en vois une. Mais je ne veux peut-être pas l'admettre.

Il soupire à nouveau, puis se hisse sur la pointe des pieds pour déposer un doux baiser sur ses lèvres.

-Ce n'était pas ce que je voulais dire. Je suis déçu, voilà tout, souffle-t-il, la bouche restant néanmoins proche de celle de Matt. Leurs soufles s'entremêlent, se charment l'un et l'autre, pour finalement se séparer à regret.

-Vu l'heure qu'il est, il ne vaut mieux pas que tu sortes maintenant. On sait jamais, je n'aimerais pas que tu te fasses prendre... la main dans le sac. Restes dormir. Personne ne se doutera que tu es la, si quelqu'un remarque ton absence. Et surtout pas Mello.

Il défit les draps et les roula en boule, les jetant dans un coin de la pièce, puis fit de même avec ses propres habits, en enfilant d'autres. Nouveau problème en perspective pour Matt par contre.

-Hum, comment tu vas faire pour ça...? demanda-t-il en désignant la trace blanchâtre ornant désormais le jean du rouquin comme un trophée de guerre.


grumpy grumpy grumpy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 11 Fév - 5:25
Il se penche pour cueillir le baiser du blanc, un vague sourire aux lèvres. Puis se détache de lui. Le froid soudain lui colle un discret frisson. Pendant que Near défait les draps, lui va en récupérer d'autres dans le placard puis les jette sur le matelas nu, sans faire le lit tout de suite, en bon flemmard.

Il hoche la tête, trouvant que passer la nuit est une bonne idée. Les excuses de Near, ça, c'est juste parce qu'il a envie que Matt reste, mais le rouquin est trop sympa pour le lui faire remarquer. Il baisse le regard vers son jean dégueu, par terre, puis hausse les épaules.

« J'vais encore arriver en retard en cours demain »

Pendant que les autres seront sagement en classe, lui, il lavera les traces de débauche.

Il attend que le blandin soit fin prêt pour qu'ils fassent le lit à deux, puis squatte la couette le premier.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 116
Age : 15
Localisation : Coincé sous mes jouets º^º
Jeu 11 Fév - 5:46

Le blanc, qui fixe aussi le jean, lui souhaite un bon courage. Déjà que c'est plutôt énervant à nettoyer en tant que tel, si en plus, c'était totalement sec...

Near l'aide à faire le lit, soulève le matelas pour coincer les draps dessous, avant d'installer la couette. Ce fut peut-être ce qui demanda le plus de temps, Near voulant que tout soit bien droit, assez maniaque. Puis enfin, après avoir rajusté les deux-trois éléments qui ne lui plaisait guère, il se glisse aussi sous la couette aux côtés de Matt, pratiquement invisible. Une couette blanche, sur des habits blancs, sur un albinos... Je n'ai qu'une chose à dire : caméléon. Cela doit faire son effet dans la neige.

Il ne sait pas combien de temps il attendit, les yeux ouverts sur l'obscurité, que Morphée veuille bien passer le chercher. Il entendait le souffle régulier de son colocataire de deux soirs maintenant, le sentait sur sa nuque, lui s'étant glissé dans les bras du rouquin comme une peluche. Et puis enfin, son esprit se fait plus léger, divague et s'envole, l'emportant dans de doux rêves.


grumpy grumpy grumpy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 12 Fév - 0:50
Matt enroule un bras autour de Near avant de fermer les yeux. Et quand le geek s'endort avec un truc dans les bras, il l'ignore lui-même, mais il devient coriace, au point que si le blandin est pris par l'envie de pisser durant la nuit, ça sera pas pratique du tout. Sommeil de plomb. Nuit sans rêve. Matt se réveille dans l'exact même position le lendemain, preuve d'une grande quiétude.

La sonnerie de réveil de Near le tire de son sommeil, le matin, et il desserre un peu son étreinte en déposant un baiser sur la nuque du blanc sans pour autant ouvrir les yeux. On dirait presque une "autorisation" à partir, venant de Matt, alors que ce n'est rien de tel.

Lui par contre, il compte encore profiter du pieu.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 116
Age : 15
Localisation : Coincé sous mes jouets º^º
Sam 13 Fév - 1:16

Le blanc a un soupir las lorsque la stridente sonnerie se met en route, le sortant de sa torpeur matinale. Il tâte un peu à l'aveuglette, puis son poing s'abat enfin sur le bouton d'arrêt. La lumière transperce à travers les rideaux, s'abattant en plein sur le visage de l'albinos, qui grommelle un peu, pour la forme. Puis enfin ses yeux sombres s'ouvrent. Il cligne un peu des paupières, se frotte les globes oculaires, sans toutefois bouger de sa place. Silencieux comme jamais.

Il a un doux frisson au contact des lèvres du rouquin sur sa nuque, tandis que toute la chaleur accumulée lors de la nuit s'évapore doucement quand il se lève. Il se dirige vers la salle de bain se préparer, quelques minutes à peine lui suffise. En revenant, la main sur la poignée, il jette un dernier regard au roux, et lui souffle un vague « Ne traîne pas trop.. » avant de le laisser.


grumpy grumpy grumpy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Sujets similaires
-
» Venez si vous l'osez...l'Enfant de la Mort vous accueille...
» vous allez devoir vous passer de moi quelques temps :p
» “ MacDonald's™ : Venez comme vous êtes. ”[with Jade]
» Georges Saati, vous avez raison mais ...
» Ahh ! L'Amour... (si vous êtes une femme, retournez immédiatement d'où vous venez) TERMINE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Note RPG : une nouvelle ère :: Hors RP :: Archives (numériques) :: Rps archivés-
Sauter vers: