Pitié et allégeance à toi, Kira ! La foule s'inclina en silence, respectueusement devant cette idole masquée et inconnue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

[FICTIF YAOI -16] Si avec ce titre vous venez lire... vous n'êtes qu'une bande de ptits pervers <3

 :: Hors RP :: Archives (numériques) :: Rps archivés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 1 Fév - 1:48
(Pour le bien de ma conscience, j’ai quand même un peu vieilli les perso au moment où ça se passe :P)

Encore une connerie nocturne. Encore un gardien pour les courser. « Chacun pour sa pour sa peau », souffle Mello, en le poussant pour que Matt se grouille. Leur chemin se sépare, lui va à droite, vers les dortoirs, Mello à gauche, vers les classes. Ils ont bientôt 16 ans, mais ont l’air d’en avoir 6. Pas un pour rattraper l’autre.

Matt se réfugie dans une chambre au hasard. Rien à foutre de faire chier d’autres petits Wammy’s. La lumière est allumée de toute façon, preuve que ça dort pas. Le rouquin s’adosse à la porte qu’il vient de refermer et pose un doigt sur ses lèvres pour mimer le silence, affichant un fin sourire en coin roublard à l’attention de… Near ? Tiens, ouais, c’est Near. Matt regarde autour et fronce un peu les sourcils d’incompréhension.

« Bah… t’es tout seul ? » s’étonne t-il.

Putain c’est déprimant. Matt partage sa chambre avec Mello, lui - Et Near trouverait que c'est plutôt ça qui est déprimant.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 116
Age : 16
Localisation : Coincé sous mes jouets º^º
Lun 1 Fév - 19:38

Near fixa l'intrus qui venait d'arriver dans sa chambre. Puis, sans plus de cérémonie, retourna tranquillement finir la tâche dans laquelle le rouquin l'avait interrompu -c'est-à-dire, accrocher sur un mur bien trop vide un poster du génialissime Albert Einstein tirant la langue.

Il ne demande pas ce que fiche Matt dans son chez-lui, les bruits de cavalcade et les vociférations des surveillants étant parvenus jusqu'à PloukCity. Puis, sans se presser, il répond à la question, d'un ton morne, l'air ailleurs.

-Plus maintenant, en tout cas.

Il se rallonge ensuite sur son lit, attrape le gros bouquin qui siège sur sa table de chevet -"Mille et une informations sur les Pharaons d'Egypte"-, et se met à le lire sans accorder plus d'importance au roux.

-Tu comptes rester longtemps ? ajoute-t-il enfin, les yeux toujours fixés sur la page cinq cent deux de son livre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 1 Fév - 19:54
Matt profite du désintérêt du blandinet pour tendre l'oreille. Ça discute ferme, dehors, sur le "où ?" et le "qu'est-ce qu'ils foutent ?". Il s'éloigne de la porte et va rejoindre Near.

« Tu comptes rester longtemps ? »

Le geek, affublé de ses lunettes d'aviateur, s'assoie en tailleurs sur le pieu en face du blanc, comme s'il était chez lui.

« Combien de temps, à ton avis, avant que ce soit sans risque... Einstein ? » demande t-il, désinvolte. « Fais pas genre que j’te fais chier. T’y arrives très bien tout seul. »

Ses doigts s'avancent et glissent entre les pages du bouquin que tient le nabot, semblant être à la recherche de quelque chose.

« P'tain, c'est vraiment ça que tu lis en plus. T'as un PC ? »

Matt a un genou qui gigote un peu nerveusement, trahissant son envie de fumer. Il a pas touché une clope depuis 19h.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 116
Age : 16
Localisation : Coincé sous mes jouets º^º
Lun 1 Fév - 21:34

Near tapota les doigts qui l'empêche de continuer sa lecture, avant de répondre, les yeux mi-clos.

-Tout dépend de ce que vous avez fait, Mello et toi, dit-il en appuyant bien sur le pseudonyme du blond.

Le blanc savait éperdument que l'idée du coup fourré venait de l'aîné. Et que Matt l'avait suivi sans broncher. Comme toujours.

-Tu as tes occupations et j'ai les miennes. Il pencha un peu la tête en arrière. Tu es impossible, Matt. Même pas cinq minutes se sont écoulées, et tu t'ennuies déjà ? Non, je n'ai pas d'ordinateur. Mais j'ai des livres. Et si tu ne peux vraiment pas tenir en place sans rien faire, tu peux en prendre un. Cela te changera de tes jeux bruyants, et tu apprendras des choses fort intéressantes par la même occasion.

Il bailla un coup. Il n'avait qu'une envie, c'est que Matt s'en aille pour -enfin- pouvoir dormir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 1 Fév - 22:06
« Tout dépend de ce que vous avez fait, Mello et toi »

« ... si faut s'fier à ça, j'vais pas bouger de là jusqu'à mes 30 ans... », dit-il en mâchouillant un peu le vide, l'air emmerdé.

Obéissant au blandinet, le rouquin parcourt curieusement la pièce du regard en se levant, le bureau, la bibliothèque, où il déplace quelques livres sans vraiment lire les titres. Il cherche le même truc que quand ses mains avaient tripoté le livre de Near, mais son oeil de lynx ne trouve rien.

« Near, tu connais mes capacités d'observation et d'analyse. J'affirme qu'il n'y a pas un seul mag... attends » Il se baisse pour vérifier sous le lit, et se relève tout aussi promptement, pouvant reprendre sa phrase sans hésitation, « Y a pas un seul magazine porno dans cette chambre. Est-ce que t'es une meuf ? Nate, c'est pour Natalie ? »

Il croise les bras avec un fin sourire mutin.

« Tu m'étonnes que j'en apprends. » Matt, pas vraiment réputé pour être un mec trop lourd, ne l'emmerde pas plus longtemps avec ça, « Tu me conseilles quoi comme lecture ?»
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 116
Age : 16
Localisation : Coincé sous mes jouets º^º
Lun 1 Fév - 22:48

L'albinos reste silencieux. En fait, il est choqué que Matt pense qu'il cache ce genre de chose. Il se demande d'ailleurs pourquoi il ne l'a pas encore foutu dehors, et c'est dire. Peut-être que c'est grâce à sa connerie qui détend l'atmosphère en toute circonstance ? Il ne sait pas. Pour une fois.

-Pour te rassurer, oui, je possède bien le service trois pièces...

Le blanc lève les yeux une fraction de seconde, l'air de dire 'Matt, tu fais chier', si on traduit dans des termes peu glorieux. Enfin, il désigne le bureau, tout en écarquillant les yeux.

-Dis, Matt... Tu étais obligé de mettre le bazar ?

Nouveau soupir. Il pose son livre, se masse la tempe avant de se lever et marcher vers la bibliothèque -oui, c'est possible !-, sortant un livre rouge à la reliure dorée, soulevant un nuage de poussière par la même occasion.

-Cela fait longtemps que je ne l'ai pas lu celui-la... Enfin, voilà de la bonne lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 1 Fév - 23:17
Il lâche un « Hm ! » amusé à la réplique de Near. On rêve pas, c'est bien une forme d'humour ?

« Dis Matt, t'étais obligé de mettre le bazar ? »

Non, il ne l'était pas. Le blandinet a à peine fini sa phrase que, tac, tac, boom, le geek a tout remis en place. Pas chiant, disait-on. Il prend ensuite le livre que son coloc' improvisé, lui tend. C'est quand même une sacrée masse...

« T'sais quand j'parlais de rester là jusqu'à mes 30 ans, j'exagérais... pas obligé d'essayer de m'occuper jusque là... », dit-il avec un vague sourire amusé.

Il prend quand même le machin et retourne s'asseoir sur le lit, ébouriffant nonchalamment les cheveux du blandinet au passage. Il était sympa quand il voulait, Near.

« Merci. »

Il s'installe et commence sa lecture comme un garçon très sage. Vraies et fausses lettres de grands auteurs. Dans le lot, y en a qu'il connaissait. Matt a beau être un flemmard, à la Wammy's, on n'a pas le droit d'être dépourvu de culture.

« V'la les messages à peine subliminaux de ces pervers », commente t-il tandis qu'il a la correspondance entre George Sand et Alfred Musset sous les yeux, « J'retire c'que j't'ai dit. Chacun son porno, j'imagine. »
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 116
Age : 16
Localisation : Coincé sous mes jouets º^º
Lun 1 Fév - 23:56

Near retient un sourire de s'afficher sur son visage. Oui, il avait raison, c'était bien pour son sens de l'humour que Matt pouvait rester dans sa chambre.

Un petit cri indigné sort de sa bouche lorsque le rouquin emmêle plus qu'elle ne l'était déjà sa chevelure trop abondante. Oui, Near pouvait tolérer la présence de Matt, mais qu'il ne prenne pas toute son aise, tout de même !

De longs minutes s'écoulent, à peine entrecoupés par le froissement des pages qui se tournent.

-Sand et Musset ? questionne le blanc. Ce gamin pouvait réciter toutes les définitions du Grand Larousse par cœur, pas étonnant qu'il se souvienne de chaque lettre lue dans ce minuscule recueil -trouve-t-il. "Je suis très émue de vous dire..." ? C'est des fausses. Heureusement d'ailleurs. Même si il faut avouer que c'était bien trouvé.

Il dépose son livre sur la table de chevet dans un grand bruit sourd, avant de s'emmitoufler dans ses couvertures, seule sa tête dépassant.

-Je vais essayer de dormir, ne fais pas de bruit en partant, s'il te plaît. Grommelle-t-il. Je ne dirais rien à propos de ton escapade nocturne, ne t'inquiètes pas. Même si ce n'est pas ton genre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 2 Fév - 1:07
« Ouais. Très bien trouvé. J'aurais pas deviné que c'était du faux. Musset était le Youporn de l'époque après tout. »

C'est pas de l'humour ça par contre, c'est la vérité vraie.

« Merci Near, t'es cool. J'ferai pas de bruit ouais. »

Matt est hyper sincère à ce moment là, genre vraiment. Sauf qu'au fil de la lecture, il s'endort la gueule sur le livre. Il passe par toutes les poses improbables, avant de finir sur le dos, presque à côté de Near mais sens inverse du lit, genoux repliés et bras croisés sur la poitrine. Avec ses lunettes de geek. Irrattrapable quoi.

Le matin, y a du mouvement dans la chambre. Ouais, parce qu'il faut aller en cours, mais Matt, avec ses conneries, il arrive pas à se lever. Peu importe qu'on lui râle dessus ou pas. Il bouge pas d'un pouce.

« J'suis à la bourre: j'suis à la bourre », marmonne t-il en faisant un vague signe de la main qui signifie clairement "Balek".

Le bon élève qu'est Near arrive toujours à l'heure. Matt, cette fois, trente minutes après, avec remontage de bretelles qui va avec. Il est évidemment soupçonné d'être à l'origine des conneries de la veille, mais aucune preuve concrète de sa culpabilité, ni de celle de Mello. Comme d'hab. Il fait un clin d'oeil à Near quand il débarque en cours comme un winner -à la Wammy's, on dirait plutôt comme un loser, s'il n'était pas troisième sur le podium- puis va s'asseoir à côté de Mello comme si de rien n'était.

« T'as passé la nuit dehors, bouffon ? »
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 116
Age : 16
Localisation : Coincé sous mes jouets º^º
Mar 2 Fév - 1:41

Near glissa la tête sous le drap, tourna le dos à Matt et s'enfonça dans les bras de Morphée. La nuit passa, et lui ne bougea pas d'un poil dans sa couette. La matin arriva alors, bien trop vite, et la douce mélodie d'oiseaux chantant réveilla Near. Celui-ci ne capta pas tout d'abord que le rouquin est toujours là, à moitié endormi -oui, Near n'est pas prêt à courir un marathon dès le matin. Heu.. Mauvais exemple.- Ce fut après s'être passé le visage sous l'eau qu'il remarqua le tas difforme censé être un humain.

-Matt, réveille-toi, le secoue-t-il.

Finalement, il abandonna après plusieurs vaines tentatives, et se dirigea de son pas traînant vers la salle du premier cours -biologie.

Le reste de la journée se passa pour le moins correctement sauf pour l'incident notable arrivé juste avant le cours de mathématiques. Le pantalon bien trop long, ce qui devait arriver arriva. Near chuta et se ramassa lamentablement sur le sol, sous le ricanement des autres élèves. Oui, sauf qu'en plus d'être humilié devant tout le monde -son ego en avait pris un coup- il pissait le sang. Son nez avait heurté le dur sol, lui n'ayant pas été assez réactif pour se réceptionner avec ses mains. Near est très douillet, et fut emmené en infirmerie, ayant grâce du cours de mathématiques qu'il n'aurait finalement pas. Là où un élève normal aurait sauté de joie, lui se renfrogna. Trop sérieux.

Problème. Il n'avait pas les cours pour le lendemain. Ni les exercices à faire. Demander à un ami aurait pu être une solution... s'il avait eu des amis. Alors, plutôt demander à des connaissances. Mello, autant oublier tout de suite, cette cruche de Linda n'avait pas pris de notes, trop occupée à rêvasser, et Near n'avait pas le courage de demander au reste de la classe. En fait, il restait bien une dernière carte à jouer.

Trois coups secs donnés sur la porte avant de l'entrouvrir.

-Rebonjour, Matt.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 2 Fév - 12:40
C'est toujours drôle quand quelqu'un se ramasse la gueule. Un bref rire impulsif s'échappe de ses lèvres en voyant Near faire une gamelle digne du nom, mais c'est tout. Ça tourne en foutage de gueule pour les autres, et ça lui fait un peu de peine finalement, à Matt, de le voir comme ça. Il va donc vers le blandinet, l'attrape par les fringues et le relève vivement, ce qui le met nez à nez avec le prof de maths, qui vérifie son état. Le geek s'éloigne ensuite, puisque Near est pris en charge. Et l'incident est clos.

Dans la soirée, s'enchainent quelques petites disputes débiles qui amorcent le départ de Mello vers une autre chambre, qu'il va sûrement perquisitionner sans préavis. Pire qu'un couple marié dans ses moments là. Matt ne saurait même pas dire pourquoi Mello lui a pris la gueule, mais il jurerait que l'origine indirecte de tout ça, c'est que le rouquin soit venu en aide à son rival plus tôt dans la journée.

Il fait ses 15 minutes -montre en main- de devoir, puis repart dans ses séances de geekage tant chéries, notamment avec le tout premier modèle de PSP qu'il a reçu il y a peu. Petit bijou qu'il manipule, adossé à la tête de lit, clope au bec, quand on toque. Matt relève nonchalamment la tête, rien à foutre qu'on le trouve en train de fumer.

« Les nouvelles vont vites », dit-il d'un ton blasé en voyant Near, le soupçonnant d'avoir osé s'aventurer là parce que Mello est absent.

Il ne demande pas si ça va mieux, pour pas ramener le mauvais souvenir inutilement, vu que le blanc tient bien sur ses deux jambes de toute façon.

« T'as besoin de quelque chose ? », demande t-il en baissant de nouveau le regard sur sa console.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 116
Age : 16
Localisation : Coincé sous mes jouets º^º
Mar 2 Fév - 15:06

«T'as besoin de quelque chose ?»

Near prend cela comme une invitation à rentrer, et referme doucement la porte derrière lui.

-Oui. Aurais-tu la fiche de mathématiques à rendre pour demain ? On ne me l'a pas donné.

Prendre le papier, copier les questions, puis se barrer. Il n'avait pas l'intention de rester plus longtemps déranger Matt. Tranquillement, il s'adosse à la porte, jetant un regard circulaire que ce qui l'entoure. Le coin Mello est reconnaissable entre tout, jonché de d'emballages vides -de chocolat, il en mettrait sa main à couper-. Il hésite un instant ; non, si le blond apprenait qu'il s'était assis sur son lit... Mieux vaut éviter.

Donc, il ne bouge pas de son périmètre, mais se laisse toutefois glisser sur le sol, recommançant cet agaçant tic qu'est se tripoter les ceveux, attendant patiemment que le rouquin finisse sa partie de.. De quoi, d'ailleurs ?

Il se relève, s'approche de lui et jette un coup d'œil sur l'écran, sans commentaire. Il fallait si attendre, Near ne reconnaissait pas. Après tout, il n'a jamais dû essayer un jeu vidéo de sa brève vie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 2 Fév - 15:42
« On a un devoir à faire pour demain ? », s'étonne t-il sans lever les yeux.

Ah ouais, ce devait le truc sur lequel Mello bossait avant de péter un câble sur Matt.

« Regarde dans... » Il finit pas sa phrase et prend une inspiration dans sa clope. Ouais enfin deux secondes.

Ils ont toujours des devoirs à faire, sauf cas exceptionnel, chose que ce gros flemmard de geek n'arrive décidément pas à imprimer. Avec les maths, c'est pire que tout, il n'en branle pas une, si ce n'est durant les 5 minutes du début de cours, quand le prof fait l'appel. Sans calcul, sans rien, il résout tout en filant directement les réponses. Pour ça, on l'a plusieurs fois soupçonné de triche, pensant incommensurable, par exemple, de donner directement les inconnues d'une équation qui en aurait trois, sans expliquer la démarche. Jusqu'à ce qu'on comprenne qu'il lit les maths, et désormais le langage informatique, comme on lit l'anglais.

C'est cool de jouer en présence de quelqu'un en tout cas. Même s'il apprécie la solitude aussi, le geek s'est trop habitué à la présence de Mello...

« Bleach », l'informe t-il tandis qu'il sent la présence du blandinet tout près.

Il gigote un peu, se décalant sur le côté pour inviter Near à s'asseoir à côté. Ayant terminé le niveau, il sauvegarde et lui présente sa console portable en levant un regard interrogateur vers lui, pensant qu'il veut peut-être jouer.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 116
Age : 16
Localisation : Coincé sous mes jouets º^º
Mar 2 Fév - 16:29

Near soupire. Si Matt non plus ne l'avait pas... Bonjour la mouise.

Il s'installe à ses côtés, tout en laissant son regard sur l'unique écran, tachant de comprendre le but du jeu. Combattre et gagner. Mettre l'adversaire hors combat. Bien loin de ses jeux habituels, demandant réflexion et patience. Ici, la rapidité est maître mot. Pas son truc, donc.

-J'étais juste censé prendre la fiche... décline-t-il. Et puis, je n'y connais rien à cela.

Exactement. Et surtout, il n’a pas envie de faire tomber plus bas encore sa fierté déjà blessée en montrant sa si peu faible capacité à jouer sur console. Non, décidément, il ne voulait pas.

-Il faut que je regarde où ? ajoute-t-il, tout en se levant. Oui, parce qu'il ne savait pas trop où donner de la tête dans ce bordel incommensurable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 2 Fév - 22:19
Matt écrase sa cigarette dans le cendrier de la table de nuit, pose sa console et se lève aussi à contrecoeur - il était tellement mieux le cul posé ! En déplaçant quelques feuilles volantes sur le bureau, il trouve le bonheur de Near.

« Deux secondes. »

Il lit les exercices et note les réponses sur un post-it, c'est plus simple pour Near qui n'aura pas à tout recopier et pourra garder la feuille. Vingt secondes plus tard, il a terminé et refile donc les questions.

« Tu veux p't-être les réponses aussi ? », ajoute t-il, trouvant que ça fait crevard de pas proposer même si le blandinet n'en a pas besoin.

Derrière ses lunettes de geek, le regard du rouquin s'allume subitement tandis qu'il se souvient d'un truc stylé de la journée.

« Attends, y a autre chose. Watari nous a refilé une enquête de L à déblayer pour la semaine prochaine. Le pack indices, suspects et témoignages est téléchargeable dès maintenant. Il faut un compte-rendu de c'qu'on tire de tout ça... bref, comme d'hab'. »

Matt doit être le plus gros anarchiste de la Wammy's chaque fois que ce type de devoir est donné. Tandis que certains se la jouent solo en s'prennant déjà pour les plus grands détective du monde, le rouquin travaille avec le premier venu (souvent Mello), file des raisonnements, des conseils, écoute ceux des autres. Bref, il ne se fait pas du tout chier.

« Tu veux qu'on le fasse ensemble ou j'te prête un de mes PC ... ? Ça t'évitera d'aller à la bibli'. »
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 116
Age : 16
Localisation : Coincé sous mes jouets º^º
Mar 2 Fév - 23:37

Near le remercie d'un signe de la tête, avant de rétorquer, d'un air faussement humble :

-Il faut apprendre par soi-même.

Un des crédos du blanc. Si il ne travaille pas pour entretenir son intelligence, il n'a rien à faire dans cet orphelinat si spécial. Et puis, il aime bien ça, bosser. Alors pourquoi s'en priver ?

-J'ai pour habitude de travailler seul, commence-t-il par refuser, pas très convaincu.

Et puis, une idée germe dans son esprit. Après tout, pourquoi ne pas un peu changer ses habitudes ? Se sortir de l'insociabilité dans laquelle il est profondément ancré ? On le jalouse, l'albinos, le rejette parce qu'il est trop différent. Oui, différent. Même à la Wammy's House règne le racisme. Sauf que de tels comportements blessent Near, bien qu'il ne le montrerait jamais, trop fier et orgueilleux qu'il est. C'est ce qui l'a amené à créer cette sorte de carapace rocheuse, ce masque impassible autour de son cœur. L'amitié est chose futile à présent. Seul l'intérêt compte.
Mais pourtant, c'est Matt qui lui propose cela. Matt. Un des seuls desquels l'albinos peut tolérer leur présence. Et il pourra en profiter pour en apprendre plus sur lui.

-Mais après.. Pourquoi pas ? Je suis d'accord pour travailler ensemble, ajoute-t-il. Mais Mello va t'en vouloir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 3 Fév - 16:50
Il se doutait d'un refus de gruger, ça n'empêche que Matt s'était senti obligé de proposer. Autrement, c'est un peu comme ouvrir un paquet de bonbons devant les autres sans leur proposer de taper dedans, ça fait crevard. Aux yeux de Matt du moins. Le deuxième refus, il s'y attend aussi, et hausse simplement les épaules. Il va vers l'étagère, prêt refiler un de ses PC en attente au blandinet pour qu'il puisse au moins travailler dans sa chambre plutôt qu'à la bibli, mais se fige quand l'autre change d'avis. Matt tourne un regard amusé vers lui à la mention de Mello.

« Il m'en voudra si j'ai une meilleure note que lui », rectifie le rouquin avec un petit air malin.

Qu'il bosse avec Near ou non, Matt n'a pas la prétention de pouvoir dépasser son meilleur ami -bien qu'il ait déjà réussi à l'égaler sur ce genre de devoir, quand il se bougeait le cul. Les comptes-rendus sont individuels, même si les élèves peuvent s'entraider - chose qui n'est pas très courante vu l'esprit de compétition qui règne ici. Or le geek n'a pas l'intention de s'assoir sur les facilités de Near pour réussir son truc. N'empêche qu'échanger avec lui sera certainement très instructif, ils ont une manière de raisonner très différente.

Matt prend deux PC portable et va les poser sur le lit, face à face, avant de poser lui-même son cul et d'en ouvrir un. Il résume ensuite ce qu'il a déjà lu, pour son camarade.

« Disparitions et meurtres dégueu. On pense que c'est l'oeuvre d'un seul serial killer : "The Butcher". Les principaux suspects sont justement parmi les disparus. Kansas, Colorado, Wyoming. Les Etats-Unis sont vraiment les champions du monde pour ces conneries... » remarque t-il d'un air blasé.

Il envoie le package au PC du blondin, pour qu'il voit de lui-même.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 116
Age : 16
Localisation : Coincé sous mes jouets º^º
Jeu 4 Fév - 19:47

L'ordinateur maintenant devant lui, le blanc ouvre le dossier contenant les informations relatives à l'enquête, avec un vague "Hmm" en réponse à Matt -qui venait à moitié d'insulter son pays d'origine, en passant. Il pianote quelques instants, avant de farfouiller l'ordinateur à la recherche de quelque chose. Il glisse l'icône de la souris entre deux dossiers louches, trouvant enfin ce qu'il cherchait : un logiciel de dessin. Il reste concentré de longues minutes, faisant de grands moulinets avec sa main, l'autre tapotant le clavier avec rapidité.

-Regarde, dit-il enfin en tournant l'ordinateur en direction de Matt. Voici un schéma comportant toutes les informations dont on dispose. Les disparus ont tous été enlevés par la même personne.

Il se tait quelques instants, puis ajoute une case entre les noms desdits disparus.

-Les serial killer sont méthodiques. Ils ne choisissent pas leurs victimes au hasard. Il y a toujours un lien entre elles. Nous devons trouver ce lien.

Near se tait, attendant la réponse de son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 4 Fév - 23:59
« ... Les disparus ont tous été enlevés par la même personne. »

« Ouais, ça, c’était déjà avéré », fait remarquer Matt en vérifiant le schéma du blanc.

Il a du mal avec la méthode de Near, de reprendre tout point par point en commençant par 0. Le rouquin a le syndrome du génie bordélique.

« Mec, c’est pas parce qu’on nous a refilé jusque là des cas de serial killer méthodiques, qu’ils le sont forcément tous. Le point commun des victimes, c’est la mort par démembrement. »

D’où le surnom du Butcher, qui sied à merveille à ce gros psychopathe.

« T'as vu les profils différents qu'ils ont, morts comme disparus ? Il se sont p't-être retrouvés au mauvais endroit au mauvais moment. »

Matt s’intéresse alors à son propre écran et … se perd un peu en chemin. Il n’arrive même plus à se souvenir de comment, en l’espace de cinq secondes, il s’est déplacé du dossier des victimes, au jeu en ligne Counter Strike. Le son est coupé, pour pas déranger le blandinet dans sa réflexion, et ça n’empêche pas Matt de poursuivre, tout en jouant :

« J’conçois mal que les actions d'un tel malade mental puissent avoir un sens, un but, ou même un motif. »

Il dit ça avec nonchalance, un peu comme s’il s’en bat les couilles, mais ça le touche complètement en fait. Des gens découpés jusqu’à ce qu’ils en crèvent… On ne leur a jamais donné à résoudre une affaire aussi abominable. En fait, c'est aussi stimulant que déstabilisant pour lui. Near a l'air tout aussi détaché... mais lui l'est sans doute vraiment, contrairement au geek.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 116
Age : 16
Localisation : Coincé sous mes jouets º^º
Sam 6 Fév - 1:05

-C'est une hypothèse, Matt. Je cherche juste les mobiles les plus plausibles.

Un nouvel onglet ouvert, le blanc commence à chercher les informations relatives à chaque victime.

-Lewis Smith. Étudiant. Mort le 12 décembre 1967. Bras et tête introuvable. Organes vitaux hors du corps, dans un sac se trouvant sur le lieu du crime.
Carla Sheffield. Sans emploi. Décédée le 23 avril 1968. Cœur arraché -comme lors des rites vaudous. Étrange tatouage chiffré sur la nuque.
Randall Deehan. Ingénieur en automobile. Mort le 05 mai 1968. Seule la tête a été retrouvé,
énonce-t-il très calmement.

Des photos complètent les informations données. Il clique dessus, avant de refermer rapidement, sursautant. Non, ce n'est pas la vue des cadavres ou desdits organes vitaux qui le dérange mais... le fait que les corps soit nus.

Il éteint l'ordinateur, avant de lâcher, l'air pas mal ébranlé :

-...Je vais aller à la bibliothèque.....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 6 Fév - 1:21
Matt essaie de ne pas écouter les énumérations terribles de Near, qui te balance ça d'un ton monotone, blasé, digne de Matt lui-même... puis celui-ci relève la tête quand l'autre veut se dérober, croyant qu'il s'agit enfin d'un signe d'humanité du blandinet. Putain ça vient de loin, ça ! Une vraie surprise.

« Near ? », s'étonne t-il, « Pourquoi tu veux t'barrer ? »

Il lui adresse un très vague sourire.

« On a le temps, c'est pour la semaine prochaine. On peut laisser ça de côté pour ce soir. Moi aussi, ça... »

Sa voix reste en suspens. Il ne saurait dire ce que ça lui fait, en réalité. Ça l'attriste ? Un peu fort. Ça le dégoute ? Un peu faux. Ça le dérange, peut-être, et ça ne le laisse pas indifférent.

« Bref. Tu vas pas déprimer à bosser là-dessus tout seul. Viens on s'fait un Mario Kart. »
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 116
Age : 16
Localisation : Coincé sous mes jouets º^º
Sam 6 Fév - 1:44

Near reste muet sur les raisons qui le pousse à vouloir s'en aller. Il ne veut pas expliquer. C'est son problème personnel.

Malgré tout, il se fige sur le seuil de la chambre, se retournant, haussant un sourcil.

-Mario quoi ?

Ah. Il vient de comprendre. Une partie de jeu vidéo. Encore. Il hésite, prêt à se laisser tenter. Mais il a peur de rentrer dans la cage au lions. Oui, c'est comme ça qu'il imagine une partie contre Matt. Et il n'a pas tort non plus. Moi et toi, oui, toi derrière ton écran en train de lire, on sait tout les deux qui sortira le vainqueur. Franchement, pour ne pas comprendre ça, il faut être un idiot. Ou un Matsuda, ça revient au même.

Finalement, il accepte. Autant essayer, pense-t-il. Puis, une demie-seconde plus tard, regrette. Pourquoi il a dit oui, lui déjà ? Mais se rétracter serait signe d'abandon. Et tout le monde sait à quel point Near hait abandonner.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 6 Fév - 2:11
Matt devient joie, car jeu ! Là, Mello ferait vraiment la gueule par contre, sauf qu'il est pas là. Pour des raisons débiles. Le geek allume la Nintendo et c'est parti, la pression retombe complètement. Surtout parce que Near est nul malgré sa capacité à apprendre vite, et ses réflexes. Ayant presque un tour d'avance sur lui, Matt ne trouve rien de mieux qu'à se foutre de sa gueule, l'air de rien:

« T'es au courant que si t'appuies plus sur la touche accélérer, bah... ça n'accélère plus ? »

Matt lâche sa manette, patient, et son kart s'arrête tandis qu'il explique à Near.

« Faut pas que tu ralentisses dans les virages. Dérape, plutôt ! » Il attrape les doigts de Near pour le faire appuyer sur les gâchettes. « Mais tourne le joystick en même temps, gros malin ! » Ça le fait rire comme un gosse.

Des fois, l'amateurisme des autres est encore plus divertissant que le jeu en lui-même. C'est quand même peinant que Near ne joue jamais au jeu vidéos... !
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 116
Age : 16
Localisation : Coincé sous mes jouets º^º
Sam 6 Fév - 2:44

-C'est où le bouton pour accélérer ?

Near s'évertue de faire comme il croit bien, sauf que... bah, c'est totalement médiocre.

-Le joy... Hein ?

En fait, parler le langage des jeux vidéo, c'est du chinois pour lui. Quoiqu'il se débrouillerai mieux avec du chinois.

Il tente un enchaînement de touches sans aucune logique, et tout à coup, une nouvelle page apparaît sur l'écran.

-J'ai fais quoi ? J'ai gagné ?

Il lit ce qu'il y a écrit sur l'écran aux couleurs vives qui lui retournent le cerveau. C'était le menu "Pause".

-Je n'y comprends rien... soupire-t-il. Attends, déjà, explique-moi où sont les touches.

Oui, ça serait un bon début.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 6 Fév - 3:00
Comment ça, il sait pas où est le bouton accélérer ? Il a fait comment pour arriver jusque là alors ? Ptain, Matt l’a surestimé… Near est vraiment désespérant. Déjà que le geek se retient de rire, dès que l’autre met le menu en demandant « J’ai gagné ? », Matt est foudroyé et explose de rire en baissant la tête, le front un instant appuyé sur l’épaule du couillon. Quand il relève la tronche, il a un air très pro, quoique fatalement amusé :

« Ok. J’t’explique. »

Il pointe du doigt chaque touche en lui désignant les fonctionnalités. Puis, il relève enfin le regard vers le blandin, se mordant la lèvre inférieure pour ne pas repartir dans un rire.

« On est tout bon ? »

C’est quand même vachement grisant de faire expérimenter à Near un truc où il y connaît rien (le sous-entendu est ici très volontaire, pour une fois). Ça change de d’habitude, où le blandin a connaissance de tout, maitrise de tout. Et ça le rend même touchant de laisser voir ses limites. A Matt, du moins, pas sûr que d’autres auraient réussi à le faire aller sur ce terrain.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» Venez si vous l'osez...l'Enfant de la Mort vous accueille...
» vous allez devoir vous passer de moi quelques temps :p
» “ MacDonald's™ : Venez comme vous êtes. ”[with Jade]
» Georges Saati, vous avez raison mais ...
» Ahh ! L'Amour... (si vous êtes une femme, retournez immédiatement d'où vous venez) TERMINE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Note RPG : une nouvelle ère :: Hors RP :: Archives (numériques) :: Rps archivés-
Sauter vers: