Pitié et allégeance à toi, Kira ! La foule s'inclina en silence, respectueusement devant cette idole masquée et inconnue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Les fantômes du passé {PV Mello <3

 :: Le Monde - Zone RP :: Le Monde :: Europe :: Londres - Zone RP :: La Banlieue Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Billie Brave
Sixième sens
avatar
Messages : 345
Age : 23
Ven 18 Sep - 15:00
Lorsqu'elle était partie récupérer ses enfants à la Wammy's House, elle avait osé demander à Roger s'il était possible qu'il lui parle de son frère, Belzebuth Brave, mieux connu sous le nom de Beyond Birthday. Étant très occupé, il préféra lui donner rendez-vous un autre jour. Ainsi, ils pourront parler de B sans que telle ou telle chose puisse venir interférer dans leur conversation.

Le jour J était arrivé et la jeune femme avait une certaine appréhension. La jeunesse de B, elle pensait en parler avec lui et non avec une autre personne qui l'avait connu à cette époque. Dans un sens, Billie comprenait que son frère n'ait jamais voulu lui en parler. Elle se doutait que cela avait dû être traumatisant. C'est en partie à cause de la Wammy's House s'il était devenu un criminel. S'il n'avait jamais mis les pieds, il aurait pu devenir une personne meilleure. Elle n'avait aucune rancœur envers Roger et les autres. Malgré ce qui lui était arrivé, il n'était pas obligé de mal finir.

Lorsque Billie entra dans le bureau de Roger, il l'accueilli chaleureusement. C'était un homme poli et on avait parfois du mal à croire qu'il était directeur de la Wammy's House. Il faisait plus papi gâteux qu'autre chose. Il lui propose du thé et ils parlèrent durant environ une heure de Belzebuth. La jeune femme comprit qu'il avait été traumatisé par Illness et qu'à son tour, il s'en prenait à d'autres de ses camarades. Ce fut un soulagement pour tout le monde lorsqu'il fugua vers l'âge de 15 ans.

L'entretien fini, la jeune femme remercia Roger d'avoir accepté de parler de son frère, bien qu'il ne devait pas le porter dans son cœur. En sortant du bureau de Roger, Billie ne fit pas attention à son environnement, trop occupée à penser à la conversation qu'elle venait d'avoir. Au moment où elle ferma la porte du bureau, elle se retourna et ne fit pas attention qu'une personne arrivait à ce moment-là et sans le vouloir, elle bouscula la dite personne.

- Oh, pardon, exusez-moi ! Je suis sotte, je devrais faire plus attention. Fis la jeune femme un peu embarrassée.

Billie reconnue immédiatement la personne qu'elle venait de bousculer. C'était Mello. Il faut dire qu'il n'avait pas changé. Lui ne devait pas la connaître et c'était sûrement mieux ainsi.


Spoiler:
 


Merci Light pour ce beau carnadage =p
Revenir en haut Aller en bas
Mello
Enfoiré
avatar
Messages : 374
Age : 26
Localisation : Dans ton...
Ven 18 Sep - 18:47
L'agence qu'il avait montée marchait curieusement bien. Il s'était fait une petite réputation dans le milieu et, de jours en jours, il voyait défiler des affaires de plus en plus intéressantes : il fallait dire qu'il avait été à bonne école...Et à propos d'école, il s'y rendait justement, à la Wammy's House. Qu'en dire, justement, de la Wammy's House, à part qu'il s'agissait d'un orphelinat duquel il avait été bien de content de partir dès qu'il avait eu l'âge légal ? Mello avait cependant l'impression que Quillsh Wammy mort, Roger était devenu plus laxiste et permissif. Le système de classement était toujours là, mais il n'en avait vu aucun se battre pour la première place comme lui ou Near l'avaient fait – lui considérait cela comme une bataille, mais ce n'était certainement pas le cas pour Near. Mello donnait des cours là-bas une fois par semaine. On le payait un peu, sous un faux nom, bien sûr, pour ne pas ébruiter sa venue en ces lieux...Il était sans doute revenu ici par envie, mais également pour observer un peu les lieux...on lui avait dit qu'une taupe se cachait au sein de la Wammy's House et il était bien curieux de réussir à la démasquer.

Mihael Keehl donnait donc des cours sur les contacts que l'on peut se faire dans les bas fonds et les milieux mafieux. Les gamins étaient peut-être petits, mais ils étaient réveillés. Il avait rapidement repéré les plus futés pour les mettre à contribution. Mello était content de ce qu'il faisait et aujourd'hui, il venait tout juste de finir de leur expliquer et démontrer comment un petit groupe pouvait arriver à corrompre le pouvoir comme c'était le cas en Italie ou en Amérique. Il avait parlé d'exemples historiques, leur avait donné mille et une sources à étudier...avait abordé le cas des confits d'héritage qui causaient souvent la mort de ces mafias. Lorsque ce fut le temps de partir, il les laissa à leur cahiers, « Pour le prochain cours, étudiez un groupe mafieux, cernez leurs faiblesses et les avantages que vous pourrez en tirer en vous infiltrant à l'intérieur. »

Il prendrait ses affaires, saluerait Roger, lui adresserait trois mots criards à propos de Near, cinq sur les inquiétudes que lui suscitaient Matt, rentrerait sans doute tranquillement chez lui et se ferait couler un bain. Il y avait si longtemps qu'il n'avait pas pris de bain que Mello n'arrivait plus vraiment à comprendre ce que c'était, le calme. Il aurait dû, hein ? À la place, l'élément perturbateur le bascula : habituellement, il fallait bien l'entendre, l'élément perturbateur était un homme. À la Wammy's House, lorsqu'il était là, c'était celui qui allait casser toute votre journée pour tout autre chose. Il l'avait déjà fait pleurer – mais il avait six ans, aussi – et ça, il ne le reconnaîtrait jamais.

B. Connard de B. Qui était mort. Depuis des mois ; il se retourna pour voir qui l'avait poussé et vit cette fille dont il ne connaissait le visage : une nouvelle surveillante ? Son regard et la forme de son visage lui disait quelque chose, il devait déjà l'avoir croisée quelque part.

« Ouais, regarde mieux autour de toi, la prochaine fois. », dit-il en se relevant. Il se frotta les avant-bras – ce sol était vraiment sale. « On se connaît ? J'ai l'impression de t'avoir déjà vue quelque part. »

Elle n'avait pas grandi ici ou elle l'aurait reconnu et se serait adressé à lui avec plus de familiarité. L'anglais épargnait peut-être le vouvoiement, mais elle se retenait trop pour pouvoir l'avoir un jour connu – de manière proche du moins. Il ne la voyait pas non plus dans sa Mafia, et encore moins comme une des clientes qui lui réclamait son aide...la piste de la surveillante à la Wammy's House devait être la bonne.

« A quoi pense-je...tu dois être surveillante par ici. Enchanté. Je suis un intervenant extérieur. Mon nom est Wilfrid Perguson. »
Revenir en haut Aller en bas
Billie Brave
Sixième sens
avatar
Messages : 345
Age : 23
Ven 2 Oct - 22:43
Voilà qu'elle se trouvait dans une impasse. Que faire. Suivre les dires de Mello en se faisant réellement passé pour la nouvelle surveillante ou bien dire la vérité. Billie savait que B n'avait jamais aimé Mello et ce sentiment était réciproque. Mentir serait sûrement la chose à ne pas faire mais elle espérait qu'il n'aurait pas de préjugé juste parce qu'elle était la sœur de B. Après, elle pouvait rester vague et Mello ne serait pas assez curieux pour en savoir plus. Et puis au pire ce n'était pas grave. Comme ça, les barrières seront tombées et il n'y aura pas de faux semblant.

Billie sourit à Mello et répondit :

- Enchantée de vous rencontrer, monsieur Perguson. Je suis Billie Brave, et non, je ne suis pas la nouvelle surveillante de cet établissement, fit la jeune femme en souriant. J'avais rendez-vous avec Roger pour une toute autre raison.

Bon, elle était plutôt vague. Mello était peut-être du genre curieux alors il fallait qu'elle change de sujet pour ne pas qu'il demande plus d'explication. Ainsi, il oubliera peut-être pourquoi elle est ici. Après, il pouvait tout aussi bien penser qu'elle avait trouvé un orphelin surdoué et que c'était pour ça qu'elle était à la Wammy's House. C'était un peu tiré par les cheveux, même si c'était des personnes de la Wammy's House qui trouvait eux-mêmes des orphelins surdoués. En fait, elle ne savait pas du tout comment ils faisaient.

- Qu'enseignez-vous aux enfants, monsieur Perguson ?

Billie se demandait bien ce que Mello pouvait bien enseigner aux enfants. Après tout, il n'était pas réputé pour être un enfant de cœur. Même si elle pense que Roger devait contrôler les cours qu'il donnait, on pouvait supposer que ce n'était pas un cours banal. Comme tous les autres cours, en fait. Billie se réjouissait de plus en plus de ne pas avoir fini ici après l'assassinat de ses parents.


Spoiler:
 


Merci Light pour ce beau carnadage =p
Revenir en haut Aller en bas
Mello
Enfoiré
avatar
Messages : 374
Age : 26
Localisation : Dans ton...
Sam 17 Oct - 22:28
Elle était jolie, mais n'avait pas l'air assez intelligente pour qu'il pense s'intéresse à elle. Elle avait cependant quelque chose qui valait le coup que l'on s'attarde sur elle, et le pire, c'était qu'il ne voyait absolument pas ce que c'était. Elle avait les cheveux roux comme beaucoup de gens qu'il connaissait, la peau blanche, le teint banal. Elle transpirait en fait la banalité, si ce n'était ce petit éclat malsain dans les yeux qu'il n'aurait pas su reconnaître.

"Billie Brave ?"

Ca faisait BB, mais ce ne devait être qu'un sinistre hasard...Mello ne croyait pas aux hasards. Il fronça les sourcils, se rappelant de l'époque où le criminel était enfermé dans ses sous-sols : il avait alors chargé Matt d'aller l'interroger. Que lui avait-il dit, déjà ? Lui avait-il au moins tout rapporté ? Dans un monde comme celui qu'était le Japon que Kira tentait de créer, avoir un type de ce genre à portée de main était plus qu'intéressant. Malheureusement, B était mort beaucoup trop tôt. Il n'avait pas pu leur servir plus que cela.

"C'est un drôle de nom. Tout en B.", lui jeta-t-il avec un de ces regards dont il avait le secret. "C'est sûrement un hasard, et Roger était sans doute intéressé par les initiales de votre nom. Fascinantes."

Mello ne pensait pas que Billie puisse avoir un lien de famille avec B : l'imaginer, rien que cela lui aurait donné envie de vomir. En revanche, au vu de ses initiales et de sa visible proximité avec Roger, elle aurait très bien pu être une de ses victimes, une victime un peu plus intelligente que les autres vu que visiblement, elle avait échappé à la mort. Elle avait sûrement des cicatrices quelque part sous ses vêtements, d'où le petit éclat dans ses yeux qu'il n'arrivait pas à comprendre.

"Sinon...aux enfants, je leur parle des criminels...mais vous devez avoir quelques exemples, n'est-ce pas ? Je leur décris également comment peut agir les gangs mafieux de ce monde. Ils sont tous très doués."

...Mais moins que Near et lui. Jusqu'à présent, il n'avait pas rencontré de cerveaux qui leur soient égaux. Il y en avait des perspicaces, bien sûr, des réactifs, mais jamais, jamais d'aussi doués et torturés. Ils ne se battaient même plus pour avoir la première place...c'était ridicule.
Revenir en haut Aller en bas
Billie Brave
Sixième sens
avatar
Messages : 345
Age : 23
Ven 23 Oct - 13:05
La jeune femme eu soudain chaud lorsque Mello fit la remarque des deux B dans son nom. Elle put respirer lorsqu'il parla du hasard. Au moins, il n'avait fait aucun rapprochement avec Belzebuth. Ou peut-être que si mais il avait préféré ne pas en parler. Le regard qu'il lui lançait mis mal à l'aise Billie. C'est à ce moment-là qu'elle se rappela qu'elle avait changé de nom. Elle avait dit à Mello sa véritable identité. Pas que ce soit si grave, il ne risquait pas de le crier sur tous les toits, mais c'était une erreur qu'elle ne devait plus commettre. Elle devait s'habituer à sa nouvelle identité, même si cela ne l'enchantait pas.

- Je ne crois pas au hasard. J'ai voulu voir Roger pour qu'il me parle d'un ancien orphelin de la Wammy's House.

Billie sourit lorsque Mello lui dit que ses cours étaient sur les criminels et les gangs de mafieux. Mello resterait toujours Mello. Il avait de l'expérience chez les mafieux étant donné qu'il était le chef de la mafia japonaise. Elle avait déjà fait un tour au quartier général, enfin, plus précisément dans les sous-sols. C'est là-bas qu'elle avait appris que ses enfants étaient en vie. C'est là-bas aussi que B lui avait dit que Kira était Light Yagami, comme elle le soupçonnait. Comme L s'en doutait. Repenser à son frère lui faisait mal. Elle savait que sa mort était une bonne chose, un criminel en moins. Elle espérait aussi qu'il ne soit pas devenu un shinigami. Un B bel et bien mort voulait dire qu'elle n'aurait plus de problèmes avec lui, qu'elle n'aura plus l'espoir de le voir changer.

- Je vois, ce dois être un cours très intéressant. Si vous faites références à des criminels, faites-vous référence aussi à Beyond Birthday ? Après tout, c'était un criminel et un orphelin de cet établissement.

Pourquoi ne pouvait-elle pas se la fermer de temps en temps ? Elle voulait tellement en savoir plus sur son frère qu'elle avait enfreint sa règle : ne pas parler de Beyond Birthday avec son interlocuteur. Inévitablement, elle serait obligée de tout dire à Mello. Billie ne l'avait jamais rencontré auparavant mais sa réputation le précédait et elle connaissait bien son caractère impulsif. Il aurait pu très bien s'entendre avec son frère. Ou peut-être pas. La jeune femme avait bien vu que Beyond détestait Matt. Étant donné que Matt était ami avec Mello, Beyond devait aussi le détester.


Spoiler:
 


Merci Light pour ce beau carnadage =p
Revenir en haut Aller en bas
Mello
Enfoiré
avatar
Messages : 374
Age : 26
Localisation : Dans ton...
Ven 6 Nov - 19:41
C'était de plus en plus flagrant, pour l'ancien chef mafieux : cette nana avait été une victime de B. Trop de chose concordaient, que ce soit cet éclat chelou dans son regard, la mention comme quoi elle connaissait un ancien orphelin, la mort de B. Et tout n'aurait pu être qu'un coincidence : après tout, il y en avait beaucoup, des orphelins à la Wammy's House et cette fille aurait pu être littéralement n'importe qui...mais elle avait les initiales, et les initiales ne trompaient personne, surtout pas lui et encore moins ce fils de pute aujourd'hui décédé.

D'ailleurs, ce qu'elle ne tarda pas à lui dire le conforta sur son idée : elle connaissait Beyond Birthday. Elle ne semblait cependant pas en parler avec une expression de terreur ou tous les traumatismes qu'il restait dans les yeux des survivants. C'était...étrange, Mello avait des doutes et, plus que tout, il détestait ne pas savoir et ne pas contrôler la situation.

"Beyond Birthday...non, je ne parle pas des trous du cul."

Il se rapprocha sensiblement d'ell, la bloquant ainsi contre un mur de son bras. Il n'en avait rien à foutre qu'un surveillant puisse venir et les engueuler, de toute façon, ils savaient tous qui il était, ils connaissaient tous son tempéremment et la plupart ne voudraient pas mourir pour si peu.

"T'es qui ? Juste une nana qui vient voir Roger pour parler d'un orphelin ? Je crois pas, c'est pas le genre de la maison : des adoptions, encore moins, y'en a pas, par ici. Et si ces gosses sont ici, c'est que justement, ils n'ont plus personne. Le seul qui voudrait poser des questions sur ces orphelins et qui connaisse B pour l'avoir lâchement assassiné, c'est Kira."

Mello se rapprocha encore plus hostilement de Billie. La raison l'avait abandonné depuis bien des années, il se foutait de toutes les conséquences que pouvaient avoir ses actes, désormais...il savait aussi que ses indices étaient bien faibles, mais c'était les seuls qu'il avait. Sa main se referma sur la gorge de la femme rousse, il serra un peu.

"Alors, sale pute, on veut savoir le nom de Near comme t'as appris celui de B ? Lâche le morceau...tu es en territoire ennemi, si j'élève un tout petit peu la voix, t'en sortiras pas vivante. J'aimais pas ce con, mais je trouve sa mort injuste."
Revenir en haut Aller en bas
Billie Brave
Sixième sens
avatar
Messages : 345
Age : 23
Dim 8 Nov - 23:04
Billie eut un léger sourire lorsque Mello traita Belzebuth de « trou du cul ». Il n'avait pas tort, bien sûr. Elle se demandait s'il avait été capable de dire ça en face de lui, ou bien il avait préféré le dire derrière son dos, trop peur des représailles. Mais avant d'avoir pu lui poser la question, Mello se rapprocha d'elle en lui bloquant le passage. Il ne voulait pas qu'elle s'enfuit. Elle fronça les sourcils lorsqu'il commença à douter de sa présence ici. Il était même en train de dire qu'elle était sûrement une personne à la solde de Kira.

Elle était belle, Billie. Belle et courageuse, mais pour cet affrontement, il le savait très bien, qu'elle n'aurait pas la moindre petite chance.

Mais quel con ! Pensa aussitôt Billie.

Elle ne fut même pas surprise de voir Mello attraper sa gorge et serrer. Il était trop impulsif. Il n'avait toujours pas appris qu'il fallait tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler. Ou alors réfléchir c'était trop dur pour lui et il préférait en venir aux mains. Billie était en colère. Ses yeux lancèrent des éclairs. Elle espérait avoir le même regard que son frère pour faire peur à Mello. Elle chopa son bras qui retenait sa gorge et essaya de s'en dégager. Lorsque Mello lâcha un peu sa gorge, elle le poussa violemment. Elle serra les poings tellement forts que ses jointures devinrent blanches.

- Comment oses-tu me traiter d'adepte de Kira. Je me suis battue contre lui pendant des années. J'en ai payé le prix fort en perdant des personnes que j'aimais. Moi aussi je trouve que tuer avec le Death Note c'est lâche ! Même pas fichu de tuer quelqu'un avec ses mains.

Elle foutue un coup de poing au visage de Mello avant de continuer :

- Je me fiche de savoir le nom de Near, de Matt ou bien du tien, Mello. Je vois que Matt ne t'a rien dit sur moi. Il te l'a caché. C'est sûrement révélateur.

Elle eut un petit rire. Elle s'approcha à son tour de Mello. Cela faisait un moment qu'elle n'était pas dans une telle fureur. La dernière fois, c'était quand son frère avait donné son prénom sur le site des hackeurs.

- Je vais te dire un petit secret. Tu es le seul à ne pas être au courant. Normal, tu préfères faire l'idiot plutôt que de te servir de ta cervelle. Je suis Billie Brave et je suis la petite sœur de Beyond Birthday.

Lui-aussi était étonné que Mello ne le sache pas...C'était tout de même quelque chose d'important, du moins assez pour que le deuxième héritier de L puisse le savoir ! A moins que...

Voilà c'était dit. Billie lança un sourire satisfait à Mello. C'était peut-être une erreur mais la prendre pour un membre de Kira, l'accuser de vouloir tuer Near ou Matt.

"Tu vas peut-être mourir, Billie. Tu vas peut-être mourir à cause de tes paroles, et je ne pourrais pas te protéger, de là où je suis. Ne tente pas de jouer au plus fort avec Mello car manifestement, il est plus intelligent que toi. En revanche, si tu tentes de le détruire psychologiquement, tu auras peut-être l'avantage sur lui. Pose-lui des questions sur la mort d'Hadès."


Spoiler:
 


Merci Light pour ce beau carnadage =p
Revenir en haut Aller en bas
Mello
Enfoiré
avatar
Messages : 374
Age : 26
Localisation : Dans ton...
Jeu 12 Nov - 19:40
Mello rit. S'il s'était douté, s'il avait anticipé tout cela...qu'aurait-il pu faire, au juste ? Sans doute aurait-il pu manipuler le criminel le plus vicieux de la planète. Et avec B de son côté, il aurait pu faire de grandes choses...avant de mourir assassiner dans son coin. Beyond Birthday leur avait bien prouvé qu'il les détestait tous en tuant la gamine d'Ishtar en la séquestrant dans une maison abandonnée. Officiellement, il n'y avait jamais eu aucune preuve qu'il s'agissait de lui, mais Mello n'était pas dupe : grâce aux caméras de surveillance, il avait mené sa petite enquête...et les résultats, il s'était bien gardé de les communiquer à son ex copine, bien trop dévastée par la mort précoce de la gamine. Ce jour-là, Ishtar avait été détruite par sa faute, car Mello savait que c'était une vengeance de la part de B, le prix pour l'avoir enfermé autant de temps dans les sous-sols de la mafia.

Il abandonna le contact physique avec elle : si elle était vraiment la soeur de B, il préférait ne pas la toucher de tout...on ne sait jamais, desfois qu'elle trimbale un microbe contagieux. Que Matt ne lui ait rien dit le vexait profondément. Normalement, il aurait pesé le pour et le contre et se serait certainement dit que les affaires de Matt ne regardaient que Matt, mais trop de choses s'alignaient à son sujet en ce moment, et les nerfs de Mello commençaient à céder. Rien qu'évoquer son nom le mettait hors de lui.

"Ta gueule ! Je ne me mêle pas des affaires de ce con. A lui le forum des hackeurs, à moi la mafia. Si tu n'y es pas entrée, je ne vois pas pourquoi j'aurais connu ton identité. Et si tu n'es pas entrée à la Wammy's House en même temps que ce malade mental, c'est que ton QI doit être franchement inférieur au sien."

Reprendre le contrôle de la situation l'intéressait : Mello détestait que les choses lui échappent, et les annonces surprises, c'était loin d'être les moments qu'il préférait. Il ferma une seconde les yeux pour se concentrer, fronça les sourcils : le chocolat lui manquait, qu'il était dur de survivre sans cacao !

"L m'a tout raconté sur ce taré, mais il reste une chose que je ne sais pas...Pourquoi les yeux ? Et pourquoi est-il arrivé à la Wammy's House ? Que je le sache, il n'a jamais craché le morceau et personnellement, vu la bête, je n'allais pas le harceler de questions..."

C'était tellement plus reposant, maintenant que B était mort, mais son décès sonnait l'aube d'un nouveau monde. Quelqu'un, quelque part, avait une liste de leurs noms à eux. Celui de B n'avait pas dû être très difficile à trouver, puisqu'il avait été le premier à mourir...Cette menace, elle planait comme une guillotine au-dessus de sa tête et Mello la prenait très au sérieux.

"T'a-t-il dit qui l'a tué ? Kira ou le fou qui fait péter des bombes ?"
Revenir en haut Aller en bas
Billie Brave
Sixième sens
avatar
Messages : 345
Age : 23
Sam 14 Nov - 12:38
Qu'est-ce que...

Billie se retourna vivement. Personne. Elle regarda derrière Mello et sur les côtés. Personne non plus. Avait-elle rêvé ? Non, pas possible. Elle avait très bien entendue les paroles que son frère avait prononcées. Son frère qui est mort ! Devenait-elle folle ? C'était peut-être son imagination alors elle préféra passer outre mais si jamais elle entendait de nouveau sa voix, là, elle pourra aller dans un hôpital psychiatrique pour folie. Quelle ironie. On dirait que la folie est un gêne de la famille Brave.

Billie sourit. Si Mello savait. Elle était entrée en toute discrétion dans le repère de la mafia grâce à Matt. Enfin, dans les sous-sols de la mafia mais c'est déjà pas mal. Elle aurait bien voulu lui jeter ça en pleine figure pour lui faire fermer son caquet. Sauf que Mello l'avait devancé. Elle n'aimait pas qu'on lui rappelle que son frère était plus intelligent qu'elle. Les questions de Mello étaient très pertinentes. Billie s'était posée les mêmes questions et elle n'avait trouvé aucune réponse.

- Je n'ai aucune réponse, désolée. Je n'ai jamais su comment il avait eu les yeux de Shinigami. Tout ce que je sais, c'est qu'il les avait dès la naissance. C'est pour ça que mes parents l'ont appelé Belzebuth.

"...Parce que c'était des cons, aussi."

Quelqu'un aurait-il fait un genre de pacte avec un Shinigami ? Pas son père, sinon il ne s'en serait jamais pris à son enfant. Sa mère peut-être. Elle se serait interposée entre son mari et son fils depuis bien longtemps. Billie voyait mal sa mère forniquer avec un Shinigami. Lors de l'enquête avec L, la jeune femme avait vu à quoi ressemblait à Shinigami et c'était pas beau à voir. Ils n'ont rien d'humain. Ils ressemblent à des monstres.

- C'est Kira, ou plutôt, l'un de ses ministres. Iwa. Ce gros con d'Iwa.

Elle était bien contente qu'il soit mort. Elle n'avait même pas eu besoin de venger la mort de son frère, quelqu'un l'avait fait à sa place. Billie repensa à la voix dans sa tête. À la voix de son frère dans sa tête. Elle ne savait pas dans quoi elle s'embarquait et elle avait un peu peur. Si jamais elle mourrait à cause de ça, elle le ferait payer à son frère qui regrettera l'éternité.

- Qu'est-il arrivé à Hadès ? Je veux dire, tu sais qui l'a tué et pourquoi ?

"La haine te va si bien, Billie. Continue, et tu deviendras juste comme moi...je ne peux plus faire ce que je faisais avant, mais...peux-tu lui parler de Maëlys ? Juste pour que je savoure sa réaction ?"


Spoiler:
 


Merci Light pour ce beau carnadage =p
Revenir en haut Aller en bas
Mello
Enfoiré
avatar
Messages : 374
Age : 26
Localisation : Dans ton...
Dim 29 Nov - 14:39
Mello haussa les épaules. Entendre des choses sur Beyond Birthday, surtout après sa mort, c'était...assez étrange. Il ne savait pas à quel point il le détestait, ce type, mais, après Kira, c'était sûrement l'une des personnes qu'il aurait voulu tuer de ses propres mains. Si il ne s'en était pas chargé lui-même, après qu'Illness lui ait demandé de le garder prisonnier. De savoir qu'il avait une sœur en liberté après tout ce temps, si Mello l'avait su plus tôt, il aurait pu s'en servir comme moyen de pression. Il aurait pu menacer B et sans doute éviter tout ce qui avait pu se passer. Il serra le poignet, entendant que Billie retrouvait ses moyens - la digne sœur de son frère, tiens - et commença à lui poser des questions sur Hadès.

Cela semblait être une mode, dans le secteur, de lui poser des questions sur Hadès. Il avait même déjà entendu certaines personnes penser qu'il était lui-même l'investigateur, voire le meurtrier de ce connard. Il ne leur avait pas enlevé l'idée de la tête, n'en avait même pas le pouvoir, mais s'ils réfléchissaient quelques secondes, se seraient-ils rendu compte qu'il n'avait pas le moindre intérêt à tuer Hadès ? Probablement parce qu'ensuite, il aurait été le coupable idéal, ensuite parce qu'il aurait eu son putain de sang sur les mains. Et, troisièmement, sans doute parce qu'il avait fait copain copain avec des pro-Kiras et qu'il ne tenait pas à se faire prendre en chasse...enfin, la dernière raison était la moins valable car il s'était déjà sali les mains et qu'il était mille fois plus malin que ces enfoirés.

« Ton frère était un bel enfoiré. Il a tué pas mal de gens, et je suis sûr que nous n'avons pas encore retrouvé les cadavres. Je ne doute pas que tu doives être attristée par la mort de cet enfoiré, mais je ne peux pas l'être par ce type qui tue de sang froid et qui le justifie par le fait qu'il ait été traumatisé par la Wammy's House. Comme quoi j'aurais pu devenir aussi cinglé que lui à sa place, ou n'importe quel gosse ici. »

Et en fin de compte, il avait tué de ses propres mains. Il avait froidement - mais toujours avec ce petit coin dans la cervelle qui tremblait, qui hésitait et jugeait - abattu les traîtres. Lorsqu'il ne l'avait pas fait, il avait envoyé des hommes de main sur le terrain pour qu'ils puissent exécuter sa vengeance. Mello ne regardait sûrement pas : aujourd'hui, il était un détective d'une trentaine d'années. Il vivait avec son meilleur ami, celui-là même qu'il avait depuis qu'il était à l'orphelinat et qui le supportait autant que possible.

Alors, la vie ou la mort de Hadès, il s'en foutait. Les seules fois qu'il avait rencontré cet enfoiré, il lui avait plus ou moins avoué qu'il serait capable de le tuer sans hésitation. Il se souvenait même de cette fois où, lors d'un rendez-vous avec ce connard de roux, il lui avait bondi dessus – Mello l'avait à peine cherché, bien sûr – et fracassé contre une table. Il avait eu du mal à se remettre de cette rencontre et, depuis ce jour-là, ne l'avait que plus haï. Hadès et ses prétendus idéaux, Hadès et sa pute, Hadès et son groupe de civils qu'il sacrifiait « sans le vouloir », un par un. De savoir la majeure partie de la résistance entre les mains de cet enfoiré, sans pouvoir le contrôler, s'en était rageant.

« Hadès est mort, oui. Bon débarras. Et comme tu vas poser la question : je ne l'ai pas tué, mais je suis reconnaissant envers son meurtrier de nous avoir débarrassé de cette pourriture. C'était pas trop tôt...Et toi...T'as d'autres choses à venir à faire avec B pour venir parler avec Roger aujourd'hui ? Il a laissé une quelconque merde en testament à te donner, genre « tue tous les orphelins de la Wammy's House » ? C'était bien son type, ça. Putain...ç'aurait été mon frère, je l'aurais renié depuis longtemps. Je te comprends pas. »
Revenir en haut Aller en bas
Billie Brave
Sixième sens
avatar
Messages : 345
Age : 23
Mar 1 Déc - 14:18
Billie comprenait parfaitement que Mello ne soit pas du tout attristé par la mort de B. Son frère avait été un monstre et Mello n'avait jamais connu B avant son entrée à la Wammy's House. Elle se rendait compte que son esprit était dans le même état d'esprit que le jeune homme. Elle entendait B l'encourager sur la voie qu'elle était en train d'emprunter. Il voulait faire souffrir Mello sauf que c'est elle qui risquait de se recevoir les coups. Elle n'était pas comme B. Elle n'était pas un monstre et jamais elle ne parlerait de cette Maëlys à Mello. Elle n'écouterait pas cette petite voix dans sa tête.

« Va te faire foutre Belzebuth, je ne suis pas comme toi. Je ne suis pas un monstre... »

- Avec un père alcoolique qui nous tabassait et une mère qui faisait comme si de rien n'était, c'était pas facile tous les jours. Puis un soir notre père est rentré de je ne sais où et il comptait une fois encore se défouler sur nous. Mon frère a pris un couteau et une bagarre a éclaté entre lui et notre père. B l'a tué. C'est à cause de ça qu'il a commencé à devenir ce qu'il est devenu. Il a aussi tué notre mère, mais il l'a caché pour que les policiers croient que c'est elle qui a tué notre père. D'ailleurs, elle est toujours recherchée pour meurtre.

Billie espérait que B serait satisfait de la réponse de Mello. Celui-ci n'avait pas tué Hadès. Il ne devait pas savoir qui l'avait fait donc elle n'insista pas. À quoi bon de toute façon, ce qui compte, c'est qu'Hadès ne soit plus de ce monde non ?

La jeune femme sourit en entendant Mello lui dire si B avait laissé un genre de testament lui demandant de tuer les gosses de la Wammy's House. Il n'avait pas tort, c'était une requête que son frère aurait pu formuler. Finir ce qu'il avait commencé.

- Non je n'ai rien reçu de mon frère, et s'il a écrit un testament de ce genre, ce n'est certainement pas à moi qu'il l'aurait envoyé. Je ne suis pas une meurtrière et il le sait parfaitement. S'il avait un ami parmi les criminels, c'est à cette personne qu'il aurait transmit.

C'était facile de dire qu'il était impossible d'aimer une personne telle que B. Mello ne comprenait pas. Billie aussi se demandait comment elle avait pu être aussi bête et gentille avec son frère alors que lui se montrait détestable, voir même ignoble. Au fil du temps, Billie avait compris qu'il l'aimait mais à sa façon. Il était possessif envers elle, la faisant souffrir pour montrer qu'il avait du contrôle sûr elle, alors qu'en fait il n'en avait jamais eu. Beyond n'avait jamais approuvé les idéaux de Billie mais c'est pas pour autant qu'elle avait adopté ceux de son frère. Elle était plus intelligente et pas aussi manipulable qu'on pourrait le croire.

- C'est plus compliqué que ça. J'ai mis du temps à comprendre que mon frère était un cas désespéré et que jamais il ne redeviendrait le Belzebuth de mon enfance. Il était un homme brisé. J'ai voulu le renier peu avant qu'il meurt. Je comptais réellement le faire mais quand il m'a annoncé qu'il allait bientôt mourir, j'ai tout de suite changé d'avis et je voulais le voir. Je regrette d'avoir mis toute mon énergie a essayé de le rendre meilleur. Je me rends compte que je suis plus heureuse depuis qu'il est mort.

"J'adore que vous parliez de moi, Billie. Ca me fait bander. Ca me donne l'impression que tu vas écrire une biographie sur ma vie, mon oeuvre. Tu sais, il n'y a rien de plus excitant pour un tueur en série que de se savoir immortalisé dans la livre. C'est peut-être pour cela que je faisais tout ça, tu sais ? Pour que mon souvenir l'importe sur celui de L ! Et je n'étais pas brisé. J'avais une petite amie sur qui me défouler. Elle s'est sans doute suicidée, d'ailleurs, mais ça, je m'en fous."


Certes, la perte de son frère l'avait bouleversé et cette façon si lâche de le tuer l'avait outragé. Mais quelques jours après, elle se sentait de mieux en mieux. Billie n'avait plus aucune raison de s'en faire pour son frère, à se demander ce qu'il faisait, s'il tuait quelqu'un en ce moment, est-ce que leur prochaine rencontre serait un désastre, une fois encore... Elle pouvait penser à autre chose. Elle était rassurée de savoir qu'il ne ferait plus de mal à personne.


Spoiler:
 


Merci Light pour ce beau carnadage =p
Revenir en haut Aller en bas
Mello
Enfoiré
avatar
Messages : 374
Age : 26
Localisation : Dans ton...
Lun 21 Déc - 16:01
Ainsi, B avait bien caché son jeu, après sa série d'assassinat. Il avait prétexté la course au pouvoir suprême de L pour devenir complètement cinglé, mais ce qu'il n'avait pas révélé, c'était qu'il l'était déjà bien avant. Mello serra les poings : chacun d'entre eux avait eu un passé difficile, voire innommable. Lui-même avait été abandonné sur un parking et ne se souvenait pas des visages de ses géniteurs qu'il supposait à juste titre violents et injustes. En fin de compte, il plaignait en fait Billie et l'estimait heureuse de ne pas être à son tour tombée dans la folie...Ce qui ne devait pas être facile, après avoir été témoin d'un meurtre aussi jeune. Mello savait B complètement malade, mais là, ça dépassait l'entendement. Qu'il ait ainsi pu manipuler la police dès son plus jeune âge pour faire croire à une dispute conjugale, ça dépassait l'entendement. Et plus que tout, ce que Mello se demandait, c'était : Roger le savait-il ? Il n'avait pas beaucoup d'estime pour le vieil homme, mais il savait que celui-ci devait quelque part se sentir coupable de ce que B était devenu. Comme L avait jadis pu se sentir coupable et lui accorder du temps pour essayer de le comprendre.

Roger devait savoir.

« Tu lui as dit ? À Roger ? J'entends par là qu'il doit le savoir. Nous, on pensait tous qu'il avait chopé un grain à cause du classement à l'orphelinat, et toi, tu me sors qu'il a tué son père bien avant cela. Il aurait pu aller à la police, mais il a choisi de le tuer...putain de psychopathe. »

Par rapport à cette histoire de testament, maintenant qu'il y pensait, Matt, il lui semblait, lui avait dit quelque chose à ce sujet. Une lettre de B qui était à demi amicale, à demi menaçante. Il l'avait lu, il lui semblait, et tout ce qu'il en avait tiré, c'était qu'il y avait une taupe à la Wammy's House et qu'il devait la tirer de son trou. C'était partiellement ce qu'il faisait ici, d'ailleurs, même si c'était plus pour rendre service à ceux qui l'avaient élevés qu'autre chose. Lorsqu'ils l'avaient vu revenir à l'orphelinat, certains adultes dont les visages lui étaient très familiers avaient ri, d'autres avaient fortement soupiré, anticipant d'avance toutes les catastrophes qu'il allait causer. Toujours était-il que depuis qu'il avait ce deal avec Roger, rien n'avait pété et qu'il avançait au

« Mh...Maintenant que je le dis, je me rappelle que Matt a reçu quelque chose de lui. Il me l'avait transmis, mais franchement, ça m'est sorti du cerveau, comme tous les trucs qui concernent cet abruti. Tu ferais bien de lui demander...enfin...Passe par Roger pour le contacter car je ne te donnerai certainement pas son contact, c'est trop dangereux. Si le vieux te fait suffisamment confiance, tu pourras... »

Il y avait quand même quelque chose qui le perturbait : elle l'avait reconnu avant qu'il ne se présente. D'ailleurs, il ne s'était pas présenté. Elle devait mieux les connaître que cela, pour que cela soit possible. Serait-ce possible qu'elle ait également combattu à leurs côtés sans qu'il ne soit au courant ? Était-ce seulement envisageable que Matt, lui, le sache, voire que Near connaisse tous les détails de cette affaire, lui qui avait toujours un pas d'avance sur lui ?

« Je veux tout savoir. », il l'entraîna dans une salle de classe apparemment vide. C'était là qu'il avait eu ses meilleures notes, qu'il avait joué ses tours les plus pendables aux profs et qu'il avait roulé un patin à sa première nana. « Quel est donc ton rôle dans cette histoire, Billie Brave, pour savoir me reconnaître à la vue de mon visage ? Il y aurait-il des choses que ton frère t'a dites ou beaucoup plus, pour que Roger accepte de te recevoir...travailles-tu avec Near ? »
Revenir en haut Aller en bas
Billie Brave
Sixième sens
avatar
Messages : 345
Age : 23
Mar 29 Déc - 22:24
Bien sûr que Roger était au courant. Billie se souvenait très bien que quelqu'un de la Wammy's House était venu chercher son frère, quelques heures après le meurtre de leur père (et de leur mère même si personne à part eux deux n'est au courant). Elle se souvenait qu'en se réveillant après s'être évanouie, elle se trouvait dehors et il y avait des ambulances et des policiers. Elle avait aperçu son frère un peu plus loin. Il paraissait terrifié. Ou bien il faisait semblant, elle n'en savait rien. Un homme d'un certain âge qu'elle ne connaissait pas discutait avec un policier avant de s'approcher de Belzebuth et de lui parler. Après quelques minutes de discussion, l'homme partit avec son frère.

Évidemment, elle sût plus tard que c'était quelqu'un travaillant à la Wammy's House qui était venu l'emmener. Bien qu'elle n'aimait pas se savoir moins intelligente que son frère, Billie était rassurée de ne pas avoir fait partie des orphelins de la Wammy's House. Certes, elle n'aurait sûrement pas fini comme Bel', mais cet endroit lui donnait des frissons. Elle savait comment avait fini l'ami de son frère et pourquoi il avait décidé de se suicider. C'était assez cruel.

- Bien sûr que Roger est au courant. Quelques heures après le meurtre de nos parents, quelqu'un est venu le voir et la emmené. C'était quelqu'un de la Wammy's House. Sûrement Watari.

Billie aurait bien levé les yeux au ciel lorsqu'elle entendit les propos de son frère. C'était qu'un idiot, voilà tout. Elle trouvait que son comportement était complètement enfantin.

« Belzebuth, si c'est pour dire des choses pareilles, tu ferais mieux de te taire ! »

Lorsque Mello lui dit que Matt avait reçu quelque chose de son frère, elle fronça les sourcils. Il venait de piquer sa curiosité mais apparemment, il ne se souvenait pas des détails. Pas de chance. Heureusement, elle avait une des personnes concernées sous la main.

« Qu'as-tu envoyé à Matt ? Et tu lui as dit quoi ? Tu ne l'as pas menacé au moins ?! »

Billie se laissa entraîner par Mello dans une classe vide. Celui-ci voulait savoir comment pouvait-elle le connaître alors que lui ne la connaissait pas. C'était compréhensible. La jeune femme aurait sûrement réagit de la même manière. Elle lui sourit doucement. Il n'était pas loin de la vérité. Sauf que ce n'est pas grâce à B ou à Near qu'elle connaissait son visage. Cela remonte à bien plus loin, à une époque où jamais elle aurait imaginé que Kira vaincrait de L. Une époque où elle n'aurait jamais fui contre l'ennemi.

- B ne m'a pas dit grands choses de toi ou des autres. Je sais juste qu'il te détestait énormément, comme tous les enfants de la Wammy's House en fait. Ensuite, oui j'ai travaillé avec Near, mais ce n'est pas avec lui non plus que j'ai appris des choses sur toi. Billie laissa un temps de pause avant de reprendre. J'ai travaillé avec L lorsque celui-ci traquait Kira. Je faisais partie de la police du Kantô comme M. Yagami et les autres. C'est grâce à L que j'ai appris l'existence des shinigamis.

Lorsqu'elle prononça le mot shinigamis, Billie fit une grimace. Ce n'était pas des êtres agréables à regarder mais ils ne manquaient pas d'intelligence. De plus, ils pouvaient mettre fin à une vie humaine en inscrivant tout bonnement son nom sur un cahier appelé Death Note.

- Ce que j'ai dit à Mail ? Ben...Des menaces...comme d'habitude. Ah, oui. Et je l'ai averti qu'une taupe, sûrement un administratif, devait traîner dans l'orphelinat. C'est la première hypothèse qui justifie ma mort. Sinon, ils n'auraient jamais eu mon nom. La deuxième, c'est que Mello l'ait fait anonymement...après tout, j'ai tué sa fille et tu sais, on dit souvent que les fins justifient les moyens...


Spoiler:
 


Merci Light pour ce beau carnadage =p
Revenir en haut Aller en bas
Mello
Enfoiré
avatar
Messages : 374
Age : 26
Localisation : Dans ton...
Mer 20 Jan - 17:21
« Je le hais. »

C'était clair, net et précis. Puisqu'il savait qui avait été le meurtrier de Maelys à ce moment, Mello n'avait pas pu regretter la mort de B.

« Et s'il n'était pas mort, je l'aurais exécuté de mes propres mains. Même si les intentions de son meurtriers ne sont pas très louables, je n'irai pas le déloger pour le foutre en prison. »

B les avait toujours détesté sans raison. Il n'y avait pas à dire, pour Illness, il comprenait. Vu tout ce que cette fille avait pu lui faire subir, Mello serait également devenu fou. Cela dit, il ne fallait pas oublier ce que Billie avait pu lui dire et que ce connard était bel et bien chtarbé bien avant d'entrer à l'orphelinat. Lui donner un but aussi clair – à savoir devenir L – lui avait juste donné une excuse pour justifier sa folie. Mello s'assit sur un bureau : quand il était gosse, il se souvenait toujours être au premier rang, très attentif à ce que le professeur disait. Il ne foutait pas le bordel en cours – quoique, lorsqu'il voulait emmerder Near, il s'arrangeait bien pour l'organiser, que ce soit par le biais de Matt ou d'un camarade un peu influençable.

Ils n'avaient pas pu grandir dans cette salle, en tout cas, l'orphelinat ayant été délocalisé pour la sécurité des enfants après l'affaire Kira et le scandale Mello et Near. Roger avait eu la visite de quelques émissaires de Kira, cette salope de Linda leur avait fait un portrait robot d'eux deux et tous avaient dû redoubler de précaution pour la survie de tous les enfants. Grâce aux nombreux donateurs – il fallait dire que L avait sauvé pas mal de monde – la Wammy's House avait pu s'implanter autre part et survivre.

« Avec L, donc. C'est intéressant. Je pense qu'il savait. Ce n'était pas le genre d'homme à ne pas savoir. »

Mais ce ne devait pas être la seule raison pour laquelle elle avait été choisi. Si L avait choisi de lui faire confiance, Mihael ne doutait plus de ses compétences, s'il l'avait un jour fait.

« Ne t'adresse plus à moi sous le nom que tu connais. À Londres, je m'appelle Clarke. J'ai une vie paisible de détective. Si tu as besoin de moi pour quoi ce soit, ne serait-ce que pour enquêter sur les dégâts des meurtres de ton connard de frère, n'hésite pas à faire appel à moi. Je suis le spécialiste de l'équipe, L m'a tout raconté dans les moindres détails. »

Mello lui adressa un signe de tête.

« La mort de L nous a tous détruits. Si tu souhaites renverser un peu la balance, prends contact avec le MI6, ils embauchent les gens comme nous. »

Il lui tourna le dos, se dirigeant vers la porte. Il était temps qu'il parte de là.
Revenir en haut Aller en bas
Billie Brave
Sixième sens
avatar
Messages : 345
Age : 23
Sam 12 Mar - 17:29
Billie préférait penser que L ne savait rien sûr le lien de parenté entre elle et Belzebuth, pourtant Mello avait raison. Il devait savoir. Dans un sens, c'était un peu injuste que L sache ce qu'était devenu Belzebuth alors qu'elle-même n'en savait strictement rien. L était largement plus doué qu'elle, c'était d'une logique sans faille, alors il était normal qu'il en savait plus qu'elle. Maintenant qu'elle y repense, Billie aurait bien aimé qu'il lui en fasse part, même si en réfléchissant, c'était pas dans les habitudes du détective.

Lorsque Mello lui fit remarquer de ne plus l'appeler ainsi pour des raisons que la jeune femme connaissait – car oui elle était au courant que Mello était officieusement mort. La jeune femme lui fut reconnaissante lorsqu'il lui proposa son aide si jamais elle en aurait besoin. De plus, elle fût surprise de savoir que toutes les connaissances sur B que L avait accumulées, il les avait transmis à Mello, mais dans un sens, elle en fut heureuse. Les méfaits de B ne seront pas oubliés de sitôt.

- Je comprends. Quand j'ai quitté le Japon, j'ai préféré changer de nom aussi.

Billie lui sourit et le remercia pour l'aide qu'il lui avait apporté, et pour l'information concernant le MI6. Même si pour l'instant, elle préfère rester loin de tout ça. Ne pouvant pas rester loin des problèmes bien longtemps, elle risque de les contacter un jour ou l'autre. Quand elle n'était pas un aimant à problèmes, c'était elle qui s'en causait. Quand Mello, partit après un hochement de tête de la part de Billie en signe d'au revoir, elle resta un petit moment dans la salle avant de rentrer chez elle, la tête prête à exploser.


Spoiler:
 


Merci Light pour ce beau carnadage =p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Quand les fantômes du passé reviennent vous hanter.
» Les fantômes du passé [PV Eänlys Diansìn]
» Hortense ♣ Fantôme du passé [TERMINE]
» Les fantômes du passé [Terminé]
» Les fantômes du passé... [Pv Sonja - Peter]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Note RPG : une nouvelle ère :: Le Monde - Zone RP :: Le Monde :: Europe :: Londres - Zone RP :: La Banlieue-
Sauter vers: