Pitié et allégeance à toi, Kira ! La foule s'inclina en silence, respectueusement devant cette idole masquée et inconnue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Just another nervous wreck { Matt

 :: Le Monde - Zone RP :: Le Monde :: Europe :: Londres - Zone RP :: Camden Town Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mello
Enfoiré
avatar
Messages : 386
Age : 26
Localisation : Dans ton...
Mer 15 Juil - 20:24
La manette Or caractéristique de cette Wii volait dans ses mains. Mello s'ennuyait, Mello avait chaud, Mello se faisait chier.

Après dix années passées à chasser le grosbill, à tuer d'innocents petits papas désireux de nourrir leur famille et d'autres tueurs sanguinaires du dimanche, Mihael Keehl avait le cul posé dans le canapé, deux ou trois kilos de plus dus à l'arrêt partiel de ses méninges, une coupe de cheveux improbable et le teint plus blanc qu'avant. Le climat de l'Angleterre ne pouvant rivaliser avec celui du Japon, il s'essuyait un peu trop régulièrement de grosses bourrasques, marchait sous ce temps dégueulasse un peu trop souvent également. Et, pour en rajouter, Mello était de très mauvaise humeur. En fait, dire que Mello était de mauvaise humeur était un peu débile : Mello était toujours de mauvaise humeur. Aujourd'hui, il détestait être ici à cause du temps, mais également à cause des nouvelles sur lesquelles il tombait quotidiennement aux informations, et puis à cause du chocolat.

Il n'y avait plus la moindre plaquette de chocolat dans ses placards, plus rien dans le frigo, et encore moins dans les petites cachettes qu'il avait pu aménager, en s'installant ici. Un jour, tout avait disparu. C'était sûrement la faute de Matt, et il ne pouvait pas vraiment le lui reprocher, étant donné qu'il lui avait promis de se calmer sur le cacao, juste avant de prendre le vol qui les avaient emmenés jusqu'ici. Et en fait, ils y étaient plutôt bien, dans cet appartement. Ils avaient tout ce dont ils avaient besoin à proximité, Mello donnait de temps à autre deux ou trois cours à ces saloperies de gosses de la Wammy's House, tout en menant des travaux d'investigation qui lui étaient donné par Roger – retrouver certains de leurs parents, déjouer deux ou trois trafics sordides. En parallèle, sous un faux nom, Mihael Keehl s'était lancé en tant que détective freelance. Ça ne payait pas super bien, c'était un job plutôt ingras et il n'avait pas de client, mais il aimait se balader de jour comme de nuit en ville : ainsi, il n'y avait personne pour le faire chier.

Et la manette sautait ; Mello la rattrapait à chaque fois, infailliblement et sur l'écran de la télévision, le petit personnage aux oreilles pointues semblait bien confus quant aux mouvements qu'il devait faire. Mello n'aimait pas les jeux vidéos, en fait. C'était trop source de frustration pour lui, et il ne comptait pas le nombre de manettes ou de consoles qu'il avait réduit au simple état de déchet à partir du moment où il avait perdu la partie, ou ne comprenait plus l'itinéraire qu'il devait prendre. Les scénarii des jeux étaient aussi bien trop simples pour lui...il s'énervait contre les programmateurs, les insultait, finissait bien évidemment par casser tout le matériel, au grand dain de Matt qui devait maintenant être habitué que la moitié de l'ancien budget de la mafia passe en console.

« Putain, Matt, tu te grouilles ? »

L'écran affichait un parcours parfait pour le petit Link, des vies qui semblaient être à leur maximum, des compétences boostées sans doute pendant des heures, et de jolis item que Mello n'avait même pas pris le temps de voir car il n'en avait rien à foutre. Et tous ces jolis petits trucs, ils furent écrasés en une demi-seconde par la sauvegarde de la nouvelle partie que Mello se plut à lancer, un bâillement aux lèvres. Ça n'aurait même pas dû être possible, mais sans doute dans le désir de faire chier Matt au possible, il avait bidouillé un peu la console. Cherché la petite bête là où elle était.

« Y'a un mode coop', dans Skyward Sword ? »
Revenir en haut Aller en bas
Mello
Enfoiré
avatar
Messages : 386
Age : 26
Localisation : Dans ton...
Mar 1 Déc - 19:12
En effet, Matt avait déjà cinq minutes de retard, et c'était déjà trop. L'attente était insupportable, et son estomac le dérangeait – comprenez, depuis qu'il avait « arrêté le chocolat », il était plus ou moins devenu pas vivable pour ses proches. Sous-entendez Matt et ses clients. Et sa secrétaire personnelle. Matt avait l'habitude, ce n'était pas le cas des autres.

La venue de Matt ne suffit pas à calmer le taureau qui était en lui, entendre ses remarques l'énerva encore plus. Alors oui, il avait une tête de merde. À cause des diagnostics foireux des médecins, il avait arrêté le chocolat : d'après eux, il jouait avec sa santé et sa fournisseuse officielle – sous le doux nom de Will Wonka – avait même refusé de le fournir tant qu'il ne prendrait pas sa santé plus au sérieux. Revenir ici, en Angleterre, ça le changeait : après dix années d'explosions, de conciliabules secrets et d'une partie de cache-cache interminable avec Kira...c'était différent et il ne parvenait pas encore à s'y habituer.

Le blondin s'assit tout de même, naseaux fumants, faisant par de là même comprendre à Matt qu'il était sur le point de craquer. Il s'était vu, lui, avec sa gueule de geek, ses vêtements qui cachaient sa maigreur parfaitement apparente et un teint à faire pâlir un dépressif ? ...Et après, on le prenait pour celui qui allait le plus mal des deux, mais s'il était sur le point de se fâcher, c'était à cause de la gueule de Matt.

« Trois jours. Ça fait trois jours qu'on s'est pas vus, bordel. Je sais pas, un « bonjour Mello, oh, salut Matt ! » ne serait pas de trop ! « Tu fais quoi au boulot ? », « oh, la pute de Hadès est venue, elle veut enquêter sur sa putain de mort et elle me prend pour le principal suspect, bordel !!! » Non, ça serait de trop, ou bien ? »

La manette alla tout droit se fracasser sur un mur. On entendit le bruit des piles tombant sur le sol, du plastique fissuré : Mello n'y était pas allé de main-morte et en avait probablement rien à foutre. Qu'il s'agisse d'une manette collector, que Matt y tienne, rien à foutre, il y avait plus important. Il y avait son boulot et la peur, cette peur que tout le monde connaissait, parmi les résistants, celle de se faire rattraper un jour par Kira. S'il était parti au Japon, c'était que ça ne marchait plus. Ils ne possédaient pas sa photo et ne l'avaient jamais possédée et voici que, bordel, cette nana se ramenait dans son bureau.

Bordel.

Matt n'y était pour rien, du moins Mello en était sûr, mais il allait tout de même se ramasser toute sa hargne sur la gueule.

« Et toi tu me proposes de jouer à Guild Wars ? Bordel ! », il attrapa Matt, le colla contre un des murs de l'appartement. Si voisins il y avait, ils devaient être lassés d'entendre les cris de Mello, jour après jour. « Alors je sais, t'y es pour rien, mais y'a quelque chose qui ne va pas. Je le sais. Putain, mais t'as vu ta gueule ! Tu te drogues ? Putain, mais remonte tes manches ! T'as l'air de ne pas avoir dormi depuis une semaine, et mangé encore plus ! Matt, t'es mon meilleur ami, t'es mon frère ! Me prends pas pour un bleu ou je vais me fâcher...Que se passe-t-il ? Tu veux que j'aille buter les traîtres de tes hackers ? Tu dois du fric à quelqu'un ? Parce que même dans les pires moments, j'te jure que tu tirais pas cette tronche-là. »

De force, il enleva la paire de lunettes du geek. Enfin, il le regarda dans les yeux.

Il le lâcha à ce moment-là, la seule chose qu'il réussit à éprouver étant de la tristesse.

« Dis-le moi, je vais tout arranger. »
Revenir en haut Aller en bas
Mello
Enfoiré
avatar
Messages : 386
Age : 26
Localisation : Dans ton...
Dim 6 Déc - 16:40
Mello tentait de se calmer, tant bien que mal. Savoir que son meilleur ami lui cachait quelque chose - c'était du moins ce qu'il était en train de penser en voyant son visage trop fin, son corps trop maigre et ces yeux qui refusaient de le regarder en face. Le blond savait qu'il ne se trompait que très rarement : il était bien trop intelligent pour cela. Il gardait l'erreur pour des gens comme Hadès, pour Fate Harlaown et ses enquêtes à la con et les autres. Lui, il gagnait, mais dans la résolution de l'enquête, la solution risquait parfois d'être un peu explosive.

Il tenta de respirer : on lui avait souvent dit que la respiration était la clé de tout. Ca, c'était avant qu'il ne se munisse d'un flingue et qu'il soit constamment sur le point d'exploser. Mello rangea son arme, d'ailleurs, ouvrant un meuble et le foutant dans une boîte de PS4 vide. Dans un mouvement de colère ou de hargne, il ne voulait pas risquer la vie de Matt. On ne savait jamais, un tir sur une jambe, sur un bras était si vite arrivé et Mello avait heureusement conscience qu'il avait le sang chaux. Il ramassa en silence les débris de la manette, les posa sur la table basse avant de s'asseoir sur le canapé.

"J'irai chez le pharmacien et je t'en achèterai. Je ne veux pas te voir dépérir devant moi, bordel. Ca me fait sortir de mes gonds, tu sais même pas à quel point. Si on est partis du Japon, c'était pour enfin vivre, pas pour…pour ça, hein ?"

Mais ils étaient complètement paumés, Matt et Mello. La première fois depuis dix ans qu'ils n'avaient pas un but destructeur. Certes, Mello se disait que l'affaire Kira, ce n'était pas fini, mais ce n'était pas sa préoccupation première. C'était pour cela qu'il était devenu détective : passer du temps, se dire qu'il n'était pas là pour rien foutre. A la Wammy's House, ils avaient eu la gentillesse de l'engager malgré son caractère de merde, sans doute parce qu'un jour, il avait été un prometteur second et qu'il avait tout de même un minimum de compétences pour comprendre ces gamins qui, comme lui, étaient paumés et ambitieux.

"Non, Matt. Je ne veux pas que tu touches à Harlaown. S'il y a quelque chose à faire, je la truciderai. Toi, de ta petite chaise, à part supprimer deux ou trois fichiers sur elle, je ne vois pas à quoi tu pourrais me servir…"

Mello ne savait pas à quel point il pouvait avoir faux sur ce point. En revanche, il y avait quelque chose qui lui avait semblé bizarre. Il n'était pas, comme Hadès l'était, une buse en informatique. Il avait fait la Wammy's House, tout de même, et il avait quelques notions avancées d'informatique même s'il ne s'appelait pas Mail Jeevas. Il détestait perdre son temps devant un écran et Matt connaissait bien sa légendaire impatience…pour tout ce qui concernait les ordinateurs, il avait donc relégué le dossier à Matt.

"En revanche, j'ai repéré des trucs bizarres. J'pense pas que ce soit toi, parce que dans ce cas, tes hacks ne sont vraiment pas propres. Quelqu'un a cherché à s'introduire dans les serveurs où sont stockés les films de surveillance. Ca ne peut pas être Harlaown, vu son dossier, elle n'est pas un génie, mais je veux tout savoir : qui exactement est sur ce dossier, combien de gens elle paie déjà et surtout de quel côté elle se situe. Retrouve la trace de ce type. J'y suis pas arrivé, ça me faisait chier et il m'a glissé des mains en m'envoyant un putain de virus sur mon PC, le con. Et fais-lui sa fête."

Il sortit un ordinateur portable de son sac, assez petit mais très pratique. Pas un de ceux que vous pourrez trouver dans le commerce, puisque Mello l'avait assemblé pièce par pièce. Il n'y avait pas de webcam, un système auquel lui-même se faisait car il obéissait aux lois de son cerveau. Rien qu'un gros bordel pour les autres. Il tapa deux ou trois instructions, une adresse de site web.

"J'ai commandé quatre pizzas. Te faut au moins ça, poto. Comme au bon vieux temps...et je t'en prie, j'en peux plus : t'as pas une réserve de chocolat ? Cette histoire de sevrage était vraiment une grosse connerie."
Revenir en haut Aller en bas
Mello
Enfoiré
avatar
Messages : 386
Age : 26
Localisation : Dans ton...
Dim 13 Déc - 16:50
Le mec des pizzas vient pendant quelques temps distraire cette ambiance qu'il sait un peu malsaine. La bouffe. Il était malgré tout heureux que Matt ait des tablettes de chocolat dans sa chambre, malgré la soit-disante interdiction qu'il lui avait posée à ce sujet. Il prit la tablette déjà entamée avec émotion. Sa main tremblait, il ne fit même pas attention au fait que depuis le temps qu'elle traînait, elle devait avoir ramassé pleins de bactéries et autres conneries. Sérieux, qu'en avait-il à foutre ? Tout ce qui importait, c'était le goût du chocolat sous sa langue, les morceaux qui allaient fondre, un par un, et son cerveau qui ne serait plus une loque. Il se sentit mieux dès la première bouchée, puis descendit la tablette en un rien de temps. Enfin. Il se sentait lui-même, plein de haine envers ce connard d'Hadès qui les faisait tous les deux bosser à pas d'heure et contre le reste de l'humanité. Il était même prêt à passer sur ce que Matt venait de lui dire...donc sur le fait qu'il lui aurait éventuellement envoyé un virus sans le vouloir.

Heureusement qu'il ne s'agissait pas de lui, sinon Mello lui aurait refait le portrait.

« Gnagnagna. J'en ai rien à foutre de tes antivirus de mes deux. Entamons plutôt la marchandise. »

Car, le chocolat venant en plus le lui rappeler, il était mort de faim et à ce stade-là, c'était plutôt niveau zombie. Il se saisit d'une part de cette hawaienne qui avait l'air délicieuse et la savoura tranquillement. S'il y avait une chose que Matt lui avait appris à apprécier, dans ce monde, c'était les moments pizzas, ceux qui sont dédiés à l'empiffrement de parts toutes plus crémeuses que les autres. Il se sent un peu apaisé, le blond, sans doute parce son estomac est un peu calmé. Il file d'office une pizza à Matt...c'est limite s'il ne lui fout pas une part dans la bouche, d'ailleurs. Son regard est très équivoque et à ce moment-là, le rouquin peut sans doute sentir sa chance quant au fait que Mello ait caché son revolver dans le placard.

« Tu manges. Et nan, j'ai pas utilisé ton programme de traque. Je te signale qu'un bon vieux virus a détruit mon PC : je n'ai donc pas eu le temps de le déclencher. En revanche, je te laisse le privilège de le faire, tu seras plus habile que moi à ce petit manège. »

Trois parts de pizza y passent tandis qu'il parle. Il essaie tout de même de bien articuler, mais c'est parfois limite – comme Matt a l'habitude avec le chocolat, ça devrait tout de même aller. Mello en a décidé qu'il en avait marre de toutes ces conneries : de Hadès, de Fate et de toutes les bêtises dont il a hérité. Un peu plus et il va craquer : s'il apprenait que le frère jumeau du premier, par exemple, s'était mis à sa poursuite et s'était juré de le niquer, par exemple, il ne pourrait plus résister à exploser de rage. Bordel, il a falsifié sa mort aux yeux du monde ! Ce n'est pas pour que tout le monde sache qu'il est vivant !

« On ne peut pas faire clamser Harlaown. Si on le fait, tout le monde saura qu'il y a un truc de louche et on pourra même remettre en question mon décès. Alors, oui, ce sont des gens très cons, mais ils sont pour le moment trop paranos pour être pris au sérieux par tout le monde. Et par tout le monde, j'entends le gouvernement japonais qui s'en fout comme pas deux que Hadès soit mort. Au contraire, il est même plutôt heureux que ce meurtrier ait disparu...Comme tout le monde ici, faut l'avouer. Donc Harlaown représente un problème mineur, mais tout de même un problème. On ne peut pas la tuer car sa mort provoquerait un scandale et la résolution de l'enquête, je pense, nuirait un peu à mon image. J'en déduis une chose : je ne veux plus avancer dans l'obscurité. Nous devons nous allier et trouver tous les éléments valables concernant ce plouc et tenter d'en savoir le plus possible. T'avais pas dit que t'avais des potes hackeurs ? L'un deux t-a-t-il joué un mauvais tour récemment et pourrait être le poseur de virus ? »

La hawaïenne était déjà terminée, il se léchait les babines.
Revenir en haut Aller en bas
Mello
Enfoiré
avatar
Messages : 386
Age : 26
Localisation : Dans ton...
Dim 27 Déc - 16:17
Peut-être que Mello s'en doutait, que quelque chose dans le mort de Hadès avait un rapport avec Matt, que ce soit ce montage foireux sur les vidéos de surveillance que lui-même aurait été incapable de faire ou le putain de virus qu'il s'était pris en allant farfouiller plus loin.

« File-moi du lait au chocolat. Il doit rester du Van Houten dans un tiroir. Je pense. Du noir, ça m'aidera à me concentrer, comme tu t'en doutes. Et je t'ai pas dit...A l'agence...j'ai engagé quelqu'un. Une fille. Elle est jolie et sympa. »

Matt était un des suspects potentiels qui avaient une des motivations les plus fortes. Au premier abord, Mello comprenait : il aurait sûrement fait la même chose si son ami avait été en danger. Et il aurait sûrement tué Hadès s'il était tombé sur lui en premier, non pas pour les avoir trahi, mais pour avoir niqué sa petite amie pendant des mois alors qu'ils étaient toujours ensemble. Connard de hipster. Les autres suspects étaient évidemment Harlaown qui devait avoir fini de lui soutirer toutes les informations qu'elle voulait mais aussi Arashi Darkwood, son frère jumeau, ministre de la justice selon son titre qui devait sans doute faire disparaître son frère.

Mais pourquoi ? Pourquoi Darkwood aurait une raison pour faire disparaître Hadès maintenant et pas avant, alors qu'il en avait eu l'occasion ?

Mello profita de ce moment pour donner son PC vérolé à Matt sans un seul autre mot. Pour une fois, il ne l'avait pas détruit et au contraire, s'était dit que ce serait un super bon moyen de tracer cette piste.

« Apollo ? Attends, ça me dit quelque chose... »

Pourquoi Darkwood aurait tué son frère ? Une part de pizza à moitié dans sa bouche, Mello s'était isolé du monde pour penser. Un bout d'olive tomba même par terre qu'il ne s'en aperçut même pas. Un petit effort, voyons. On leur avait parlé de beaucoup de choses et même dans la mafia, on leur avait présenté des phénomènes étranges. Il se souvenait de 13, une aberration de la nature qui n'aurait jamais dû exister, à demi humaine, à demi shinigami. Et si toute cette affaire avait été montée pour faire croire à la mort d'Hadès et en faire un semi-shinigami. Sachant que ceux-ci n'avaient aucun souvenir de leur vie antérieure – il avait testé ça avec 13 – cela pourrait correspondre. Une fois Hadès mort, ses proches et ses anciens ennemis arrêtent de le chercher. La dépouille est une vraie dépouille mais des policiers la récupèrent...et peuvent ainsi jouer avec la mort. En soi, Kira avait les moyens technologiques de faire tout cela.

« ...Mh. 13 % tout de même. Ce n'est pas logique. Oui, Apollo. Je m'en souviens. C'était une de tes modératrices sur le forum des hackeurs. C'est pas elle qui a fait une connerie. Me semble que tu avais râlé, à l'époque. Elle ne couchait pas avec le ministre de la justice ? »

Ce qui pouvait correspondre avec la théorie qu'il avait faite. Quiconque avait mis le virus sur ce site était suspect. Et ce qui ne corroborait pas avec son explication, c'était qu'Hadès avait reçu une balle dans la tête. Après, il était facile de falsifier un diagnostic d'autopsie, surtout si les médecins étaient à la solde de Kira, mais...Bordel, cette histoire lui prenait la tête. Il balança le bout de pizza dans la boîte pour revenir attaquer le chocolat que Matt lui avait donné.

« En fait, j'ai trois théories. Et l'une d'entre elle ne me plaît pas du tout. Enfin deux. 1 : la plus simple. Fate a extorqué de lui toute les informations et lui a trucidé la gueule. 2 : son charmant frère. Hadès n'est pas vraiment mort, le rapport d'autopsie a été faussé. Ils en ont fait un semi-shinigami et lui ont effacé la mémoire. Ce qui est, vu leur background, tout à fait plaisible. Une fois mort, Harlaown ne le cherche plus. Et Apollo modifie cette putain de vidéo...ce qui est logique, vu qu'elle couche avec le ministre. 3. », son ton baissa. Ce qu'il allait dire ne lui plaisait pas du tout. « Mon meilleur ami. Qui a appris que Hadès m'a trahi a pris une arme et l'a descendu. Il n'a aucun alibi, que des mobiles. Il sait bidouiller les bandes vidéo et se débrouille très bien avec un ordinateur. Il serait même capable de m'orienter vers des fausses pistes mais ses yeux ne mentent pas. Tu veux que je continue ou... ? »

Il avait lâché la plaquette de chocolat, son cœur battait.

Pour une fois, il espérait seulement se tromper et il haïssait la nature de lui avoir donné ce cerveau.
Revenir en haut Aller en bas
Mello
Enfoiré
avatar
Messages : 386
Age : 26
Localisation : Dans ton...
Mer 30 Déc - 21:45
Le pire, c'était sans nul doute que Matt (qui était son meilleur ami, son frère, rappelons-le) ne réponde pas franchement à la question. Pour lui qui était quelqu'un de très rationnel, qui aimait bien avoir des confirmations, c'était l'horreur. Alors oui, par le fait qu'il ne dise ni oui ni non par rapport à la question qu'il lui avait posée, Matt était en train de lui avouer directement le fait qu'il avait commis un meurtre. Sans doute d'ailleurs était-il plus énervé par ça que par le fait que Matt ne lui confirme pas la chose à cet instant et, plus que tout, qu'il ne lui ait pas dit directement après. Le poing de Mello se serra.

Il n'avait pas envie de le frapper, pas envie de l'insulter. À ce moment, il ne ressentit qu'une profonde détresse : celle de ne pas avoir été assez présent pour son ami et de ne pas avoir pu l'empêcher de commettre ce crime. Car soyons honnêtes : si Matt n'avait pas été là, Mello se serait probablement chargé de l'assassinat en envoyant un de ses agents le trucider dans une petite ruelle obscure. Il comprenait mieux les cernes de Matt, ses allures à ne plus pouvoir dormir la nuit mais il ne comprenait pas pourquoi il ne lui avait rien dit. Il avait des doutes et n'était pas une personne d'un naturel très dupe, mais tout de même...Il se sentait un peu trahi, avec tout ça, en fait.

« Tu sais. Je suis actuellement en train de me retenir de ne pas te sauter dessus. Je ne sais pas du tout comment réagir concernant le fait que, de un, tu ne dises pas : « Oui, Mello, c'est moi qui ai tué cet enfoiré. » et, de deux, que tu ne t'excuses pas pour m'avoir fait aussi peu confiance sur ce coup-là. Je voulais éliminer Hadès, je l'aurais fait quand j'aurais voulu et tu n'aurais certainement pas été le tueur. »

L'ambiance de gestes, de mouvements de Mello était suffisamment suffisante pour que le geek comprenne le désarroi qui le prenait. Habituellement, les consoles auraient volées, les cigarettes auraient été écrasées et il se serait bien fait engueulé, mais ça, c'était quand ce n'était pas important. Mello avait beau réfléchir, cette situation était beaucoup trop déstabilisante pour qu'il parvienne à retrouver son calme. Sa main gauche tenait fermement cet emballage de tablette de chocolat que Matt lui avait précédemment donnée. Le papier aluminium en était réduit à un tout petit tas et à vrai dire, si chocolat il restait à l'intérieur, il ne l'avait pas du tout senti.

Lui avait déjà tué et ressenti le malheur d'ôter la vie à quelqu'un, mais il s'était promis que ce ne serait pas le cas de Matt.

« La solution est simple. », répondit-il d'une voix assez froide, sinon glaciale. « Il suffit d'accuser Mello. Elle le croit déjà coupable, ce ne sera pas dur. Il suffit ensuite de lui prouver que Mello a été retrouvé mort dans le fleuve et qu'un partisan d'Hadès en est le responsable. Si elle n'y croit pas, elle cherchera Mello : peu importe, si cela doit être fait, je ne dois pas reculer devant mes responsabilités. C'est moi qui t'ait fait devenir comme cela et j'en assumerai les faits. »

Pouvait-il se lever, à ce moment ? Peut-être, mais il sentait son corps être lourd. Il revoyait déjà le visage d'Harlaown, cette tête qui avait envie d'avoir des explications qui l'incriminent.

« Excuse-toi, Mail. Excuse-toi et je ferai tout pour nous sortir de ce merdier. Putain...je suis crevé. Quand je pense que cette pute me harcèle avec ce mec alors que la veille au soir, il avait couché avec une autre nana. Et que Ish' lui trouvait un charme absolument dément. Ça me dégoûte, mec. Ça me dégoûte d'autant plus de savoir que tu as perdu un morceau de ton innocence à cause d'un insecte comme ça. »
Revenir en haut Aller en bas
Mello
Enfoiré
avatar
Messages : 386
Age : 26
Localisation : Dans ton...
Ven 8 Jan - 19:31
Plutôt que la douleur, c'est plutôt de la surprise qu'il ressentit en comprenant qu'il venait de se prendre une bonne droite dans la gueule suivie d'un gros coup dans le bide. Ensuite, seulement, vint la douleur. Des gifles, dans sa vie, il s'en était pris des dizaines. Il était trop jeune lorsqu'il avait quitté le domicile familiale pour se rappeler de l'ambiance – sans doute morbide à souhait – mais il avait eu le temps de connaître les joies de l'orphelinat russe et ses punitions sévères, les parents adoptifs un brin psychopathe – mais jamais autant que lui – et bien entendu, les bastons, que ce soit à la Wammy's House ou ailleurs. Mello avait toujours été le premier à se jeter dans les bagarres, voire à les provoquer alors un coup ou deux, ce n'était pas ce qui allait l'effrayer.

Et pourtant, ça, c'était tellement différent d'une baston traditionnelle ou même d'un règlement de compte entre mafieux. Mello aurait répliqué d'un bon coup dans les côtes, mais Matt lui avait déjà saisi les deux bras. Ce n'était pas pour les aider...si les solutions qu'il proposait – et qui étaient pourtant les plus crédibles au box office ne marchaient pas – ils n'auraient plus qu'à plier bagage en espérant que Fate n'ait rien compris. Mihael Keehl comprit très vite qu'il lui serait impossible de calmer Matt sans s'excuser lui-même. Il avait rarement vu le roux aussi en colère, lui qui était quotidiennement calme et impassible. Tout semblait justement lui passer par dessus la tête, mais ça...

Ça non. C'était une preuve de plus de la fidélité de son frère à son égard, mais franchement, Mello s'en foutait pour le moment, de ça. À ce moment précis, il souhaitait revenir au bon vieux temps, celui où le monde était un peu près normal. Celui où les dirigeants n'avaient pas été corrompus par Kira mais l'étaient par ce bon vieux flouze. Il ne sent plus son sang circuler dans son bras tellement Matt le serre et d'ailleurs, lui-même commence à réagir. Il est paumé, Mihael : il voulait le sauver, Matt, même si c'était vrai qu'il le savait capable de commettre un crime pour lui. Au fond de lui-même, peut-être espérait-il que, par chance, il ne le ferait pas. Il sait qu'il ne s'excusera pas car ce qu'il a fait lui a sans doute sauvé la vie. Si Hadès s'était rendu une nouvelle fois à la police, il aurait sans doute fait exécuté un portrait robot de lui beaucoup plus proche que celui qui était actuellement de rigueur. Il serait sans doute déjà mort.

« Nan. J'dois sans doute te dire merci. Je sais que ce type ne méritait que de mourir et tu sais à quel point je le haïssais...sans doute pas pour les bonnes raisons. », il fit un mouvement assez violent dans le but de forcer Matt à le lâcher. « ...Putain, faux frère ! Mais lâche-moi ! Bien sûr que ça a servi à quelque chose ! Je...j'ai déjà tué, avant. Je sais comment ça fait. Tu dois te sentir horriblement perdu et tu as du mal à dormir, c'est ça ? »

Mello ne parlait jamais de ses émotions. Il avait toujours laissé croire au commun des mortels qu'il n'était qu'un petit connard arrogant et froid. S'il ne laissait entrevoir qu'une seule faille dévoilant de la peur ou de l'angoisse, il savait qu'il serait foutu. Malheureusement pour lui, Mello était une personne qui avait un talent avec les extrêmes : enfant surdoué, il avait son talent pour manipuler et résoudre les énigmes. Il s'emportait cependant avec une telle facilité que même en cachant ses peurs et ses angoisses, il restait tout de même quelqu'un qui était facilement manipulable...surtout pour Near.

« Vivre ? Haha. Il faut que nous tentions de vivre. On fait quoi alors ? ...On accuse Apollo ? »

Cette question il la posa à lui, au chien qui était censé suivre scrupuleusement chacun de ses ordres.
Et puis, enfin, à voix basse, il murmura :

« Moi je suis désolé, Mail, de t'avoir laissé seul ce jour-là à la Wammy's House avec cette seule note comme explication. Je me suis laissé emporter par la colère... »
Revenir en haut Aller en bas
Mello
Enfoiré
avatar
Messages : 386
Age : 26
Localisation : Dans ton...
Mer 20 Jan - 18:03
Mettre à jour le dossier concernant sa mort était essentiel, Matt avait raison, mais Harlaown ne se fiait pas aux dossiers, dans sa réflexion. Elle était persuadée qu'il était encore en vie, et on aurait pu lui rapporter un Death Note avec dessus inscrit son nom et son vrai cadavre qu'elle aurait hurlé à la théorie du complot et et l'aurait tout de même cherché. Mello a toujours le poids de Matt sur lui et est sur le point de péter un câble. Il adore proposer toutes les solutions, être le leader, et surtout, il ne faut pas se foutre de sa câble : les deux ou trois coups que Matt lui a donné, Mello ne compte pas les lui léguer gratuitement.

Mais c'est le moment des excuses. Même lui, Mello, il ne sait pas trop comment se comporter. Il ne sait pas comment gérer cette boule de colère qui a toujours été présente dans son estomac.

Il savait, pour le portable. Si Matt savait les milliers de fois où il avait été tenté de décrocher, il en serait lui-même étonné, et bien entendu celles où son doigt était figé sur le seul contact qu'il avait...La seule fois où il avait réussi à franchir le pas, celle où il savait que Matt ne courrait vraiment aucun danger, il était presque mort...Et franchement, sans son frère, il serait sûrement six pieds sous terre ce qui, pour Kira, ne ferait pas une très grosse différence.

Ce qui l'étonnait, plutôt, ce fut de sentir tout d'un coup l'étreinte de Matt et son corps aussi proche du sien. Son souffle en fut coupé et tout ce à quoi son cerveau pouvait bien servir pour mouliner des idées juste avant fut stoppé. Il avait toujours été surpris par Matt, quoiqu'en disent les gens qui ne l'aimaient pas. Certains prétendaient qu'il ne faisait que se servir de lui pour accomplir des choses pas super cool, d'autres étaient également persuadés qu'il ne le considérait même pas comme un ami. Juste comme un chien : il les aurait tués, ceux-ci. On ne blesse pas un chien en l'abandonnant pour le protéger. En revanche...pour un ami, pour un frère, Mello était capable de cela.

Curieusement, il étreignit Matt à son tour, fermant les yeux pendant quelques secondes. S'ils les voyaient à présent, ceux qui avaient fait circuler les ragots concernant sa prétendue homosexualité, au sein de la résistance, ils seraient comblés.

Cela ne dure que cinq secondes maximum car Mello se dépêche de repousser Matt.

« Putain, mec. Ça fait vraiment trop gay, bordel. »

Il le remercie au fond de lui, mais ça, il ne lui dira jamais en face. Matt a beau être son frère, mais il a tout de même sa fierté. Mihael détourne le regard et décide d'en revenir à leur affaire commune pour ne pas péter un câble encore plus.

« Ma mort. T'as oublié que Harlaown se fout de mon dossier. J'ai regardé celui que nous avons constitué ensemble et j'avoue que tout est très crédible, même les autorités locales l'ont cru. Nan. Si tu veux vraiment rendre cette dépouille utile, trafique-moi des caméras. Rends le cadavre de Mello coupable de la mort d'Hadès. Ça, Harlaown y croira. Il ne restera qu'à lui prouver qu'un fidèle à Hadès m'a buté...ce qui sera facile, étant donné qu'ils sont tous sous mes ordres et donc facilement exploitable. Tu en es capable ? »

Il le regardait d'un regard d'acier, prêt à résoudre n'importe quoi tant qu'on lui en donnait les moyens.

« Pas la peine de m'agresser parce que je suis innocent et que je prends en charge ce que tu as fait. À mon sens, c'est le sens moyen pour que Harlaown nous lâche la grappe et surtout le seul pour qu'elle n'aille pas voir un autre détective qui découvrira le pot aux roses. Ah oui, et... »

Il lui sourit, un de ces sourires que seul Mello savait faire. Un apparat qui ne signifiait rien de très joyeux pour Matt...sans doute, puisque le poing du blond lui arriva dans la gueule. Il souffla dessus comme on souffle sur un flingue, s'avachissant sur le canapé.

« Bordel. Ça fait du bien. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Matt Finnegan
» Signature de contrat - Matt Moulson
» suite de : le coin de Matt'
» Palmares Of Matt Morgan
» Forbes ' House - 2010 - with Matt Donovan - HOT -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Note RPG : une nouvelle ère :: Le Monde - Zone RP :: Le Monde :: Europe :: Londres - Zone RP :: Camden Town-
Sauter vers: