Pitié et allégeance à toi, Kira ! La foule s'inclina en silence, respectueusement devant cette idole masquée et inconnue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Que le brouillard l'emporte ... [Thirteen's death]

 :: Tokyo - Zone RP :: Bas-fonds :: Repaire principal de la mafia Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 20 Mar - 13:23
"Aujourd'hui parce que Iwa est mort"...

L'expérience relu plusieurs fois avant de réalisé ce que cela pouvait signifier. A chaque fois que ces yeux se plaçaient sur le mot "mort", son coeur semblait manquer un battement. Entre-temps, son coeur cognait tellement fort danssa poitrine qu'elle avait posé sa main sur celui-ci...

Pourquoi est-ce si douloureux? Pourtant, elle savait qu'il n'en avait plus pour longtemps. Ce chronomètre qui défilait sans laisser de pause...elle savait QUEL JOUR ça devait arriver. Et c'était aujourd'hui, en fait, c'était vers 2 heures 9 précises. Thirteen ne connait pas la cause, mais elle ne veut pas le savoir. En fait... si, elle le veut, elle ne sait pas. Thirteen est confuse.

La télévision de la pièce passait un film américain. Deux hommes de forte carrure la regardait. Elle était dans un des repères de la Mafia, à l'étage d'un vieil immeuble à l'apparence abandonnée. L'expérience était assise sur une chaise en métal, un journal en papier entre les mains. Ce journal ne tarda pas à tomber au sol. Un rictus se dessina sur ce visage habituellement sans expressions.

Iwa... est mort

Elle senti un liquide chaud couler naître du creux de son oeil droit. Thirteen le senti mais, malgré la curiosité qu'elle démontrait habituellement, elle n'y prêta pas la moindre attention.
L'expérience se leva, faisant crisser les pieds de cette chaise. Les deux hommes se retournèrent vers elle. Elle pleurait, une grimace tirait son visage en un rictus triste. Sa première expression franche...elle pleurait.

Pourquoi est-ce si douloureux? Pourquoi?

Son coeur battait de plus en plus fort, comme si il voulait s'arracher de son corps. Thirteen se pencha en avant pour respirer bruyamment.
Un des deux hommes de main semblait appeler quelqu'un par téléphone. Il prit une voix paniquée en fin de phrase. C'était une réaction normale pour un humain qui voit pour la première fois les filaments de l'expérience se diviser de son corps. Tels des milliers de serpents, ces filaments noirs ondulaient dans les airs autour de l'expérience. Elle ne contrôlait plus ce qu'elle faisait tant cette douleur l'obsédait.

Puis, elle s'écroula au sol, les larmes coulaient sans s'arrêter. Elle ne reniflait pas, elle ne criait pas. Les larmes coulaient en silence. On lui toucha l'épaule. Un des homme de main s'était accroupi à côté d'elle pour lui demander ce qu'elle avait.
Instinctivement, elle se mit en position de défense et dressa ses filaments en pics autour d'elle, formant une boule hérissée. L'homme n'eut pas le temps de réagir et fut embroché par une centaine de ces filaments. Thirteen ne voulait pas qu'on s'occupe d'elle, Thirteen a besoin d'être seule.

Pour se calmer, l'expérience orienta un instant son attention sur le téléviseur. Mais la phrase qu'elle entendit lui donna une idée, un réconfort...

Les pics se ramollirent et se dirigèrent vers les ailes de l'expérience. Thirteen se releva et couru à toute vitesse vers la cage des escaliers. L'autre homme qui avait survécu tenta de la suivre mais perdit son souffle en appelant de nouveau quelqu'un au téléphone avec sa voix paniquée.

Les filaments la recouvrirent en grande partie. Ce sera son dernier essai de ses pouvoirs, une salutation digne d'une des rares représentantes de son espèce...

Elle atteignit les escaliers et choisit de monter, monter, monter,...
Son souffle était régulier, ses jambes se portaient toutes seules. Peut-être que ses ailes y aidaient. Elle sait comment se libérer...

Son coeur battait encore et encore, il veut sortir. Il veut sortir à tout prix. Elle le sens.

Thirteen arriva enfin sur le toit de l'immeuble. Ses ailes se déployèrent pour sentir le vent les caresser. Elle avait toujours aimé cette sensation...
Thirteen se souvint de cette sortie dans les bois d'une réserve protégée. Elle se souvint de se brouillard qu'elle avait formé en cherchant à s'alléger...

"Sur une durée suffisamment longue, l'espérance de vie tombe pour tout le monde à zéro..."

Thirteen veut devenir le brouillard... Ses filaments se divisèrent en deux, puis en quatre et encore et encore... Ses jambes se divisèrent en millions de filaments, ça ne faisait plus mal, elle avait l'habitude. Pour une raison qu'elle ne chercha pas, elle flottait au dessus du sol, à quelques centimètres de hauteur. Elle qui n'avait jamais trouvé le moyen de voler...

Les filaments continuaient de se diviser, ils forment une énorme boule de poils qui s'affinaient de plus en plus. Seuls ses bras, ses épaules et sa tête se s'étaient pas encore divisés.

Le brouillard, elle voulait être le brouillard.

L'expérience ferma les yeux, elle revit Iwa sous forme de souvenirs.
Quand il s'est présenté pour la première fois...
Quand il la traitait comme une grande dame...
Quand il l'a comparée à un litchi...
Quand il lui avait apporté un énorme panier de fruits exotiques...
Quand il lui souriait...
Quand il lui posait des questions...
Quand il décrivait le soleil...
Quand il lui racontait des histoires, des légendes...

Tout ces souvenirs tapaient dans sa tête... De grands flashs répétés qui abîmaient son cerveau...
Elle gardait les yeux fermé... elle ne sentait plus rien...

Thirteen ne le voyait pas, mais son corps semblait se consumer en fumée noirâtre. L'expérience se consumait d'elle-même... elle ne souffrait plus...

-Juni...san...

Elle avait toujours ses yeux fermés, avec cette image fixe de Juni-san.. puis plus rien.

Un noir total, sidéral, chaud...presque malsain.
Elle tenta d'ouvrir les yeux, elle ne le savait pas. Elle ne faisait qu'imaginer ce qu'elle ressentait comme sensations... mais Thirteen ne sentait plus rien. Ni jambes, ni bras, ni mains, ni tête... ni coeur...

Pourtant, quel était ce contact sur son ... son épaule?

...

J'ouvris soudainement les yeux... Que c'était-il passé? Pourquoi je parlais de moi à la troisième personne? Qui me touche l'épaule? Pourquoi tout est blanc maintenant? Pourquoi des images différentes me viennent en tête?

Je me retourne vers ce qui me touchait. Un homme... cheveux bruns... Je le connais...oui... oui!
Dix ans plus tôt, je mourrais une première fois en tant qu'humaine d'une maladie très douloureuse. Mais l'année d'avant... c'était lui qui était décédé. Il m'avait dit qu'il m'attendrait! Il m'a attendu...

-Bienvenue chez nous... Lanna...

Lanna, oui. C'est moi Lanna... c'est mon prénom, ça l'a toujours été!
Je l'enlace, des larmes de joies me viennent aux yeux... Nous étions fiancés. Mais il n'a pas vécu jusqu'au mariage...
Contre son épaule, j'y frotte mes larmes. Dire que j'avais oublié cette présence si rassurante ces dernières années...
J'étais tellement muselée par toutes ces manipulations génétiques, et cette douleur en continu au travers de tout mes muscles. Heureusement que j'avais assimilé cela à un fait normal...
Mais tout ça est derrière moi, tout ça est fini. Il n'y a plus d'expériences horribles, plus de regards mauvais dans ma direction,... juste mon mari... et notre chez nous...

-Oui... je suis rentrée...
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Commande Death at Koten
» Cities of Death
» Mes Death Skullz
» Death Guard contre Crimson Fist de Tarkand
» [Validée]Death The Kid

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Note RPG : une nouvelle ère :: Tokyo - Zone RP :: Bas-fonds :: Repaire principal de la mafia-
Sauter vers: