Pitié et allégeance à toi, Kira ! La foule s'inclina en silence, respectueusement devant cette idole masquée et inconnue.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Country roads, take me home to the place I belong { pv Arashi

 :: Hors RP :: Mini RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 890
Age : 26
Localisation : Dans le QG du gouvernement
Ven 27 Fév - 22:43
Sa silhouette était plus fine que la normale ; Akira avait cependant regagné du muscles, fait des exercices, toujours plus d'exercices, des abdos et un dur entraînement de défense qui, sans le hausser au niveau qu'il avait avant, lui avait redonné la pêche. Il fallait dire que vivre aux côtés de Fate l'aidait franchement à surmonter ses problèmes. De jour en jour, il se sentait mieux et même s'il ne lui avait rien avoué de ce qu'il avait véritablement subi, Akira Darkwood se sentait maintenant plus apte à vivre sa vie avec elle.

C'était en partie pour cela qu'il était ici, à ce moment-là, tout vêtu de noir et assez discret. Il avait évité avec succès tous les policiers environnant, jusqu'à pouvoir se glisser à l'intérieur. Il fallait dire qu'il connaissait l'endroit comme sa poche. La demeure était déserte, aussi Akira en profita pour se rendre dans la pièce qui était sa chambre, quand il était gamin. Il toussota un peu en ouvrant la porte, et sourit en voyant ces posters de star du hard rock. Ses parents devaient être partis, il ne savait pas trop où – pour son père, il s'en foutait, à vrai dire. C'était sa mère, qui avait toujours été là pour eux.

« Toi, t'as pas changé. », fit-il à une peluche de singe qui se trouvait calée sous son oreiller. Cadeau d'anniversaire de ses cinq ans. Il sourit, se disait qu'il avait bien grandi et qu'il l'offrirait bien à Ella, cala la peluche sous son bras.

Il entendit les pas derrière lui. Se dit que c'était son père, en tout premier lieu, puis sourit en comprenant qui était l'inconnu.

« Toi, tu n'as pas changé non plus. Je devais te parler, frérot. », dit-il avec un léger sourire heureux, tandis qu'un rayon de soleil faisait scintiller son alliance.


Join us !



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 1 Mar - 17:15
Rien n'échappait à Arashi Darkwood alors le fait que son frère jumeau rejoigne la demeure familiale n'échappait pas à la règle. Le rouquin posa son livre sur la table basse du salon et enleva ses lunettes avant de se lever avec calme. D'un pas lent mais calculé, il se déplaça dans le salon, s'arrêtant pourtant devant la porte avant de sortir. Le ministre tourna la tête pour observer les lieux. Cette pièce qui avait subi un combat fraternel il y a bien longtemps, cette pièce témoin de l'apparition de la cicatrice sur le visage d'Akira. Cette pièce qui avait subit la colère d'Arashi qui avait mit son frère à la porte. Un passé bien lointain qui avait pourtant l'air présent comme si c'était hier.

L’événement qui était la raison de cette haine si coriace et de cette rancœur qu'il avait maintenu contre Akira durant toutes ces années. Tellement puéril, se dit-il en fermant la porte.

C'est sans surprise qu'il retrouva l'homme dans son ancienne chambre. En baissant les yeux vers la peluche qu'il tenait dans ses bras, il ne pu que remarquer l'alliance sur son doigt. Aussi lorsque Akira lui dit être venu pour lui parler, il en comprit la raison, et cet air ravi lui donna une preuve supplémentaire sur l’événement mais également l'identité de l'heureuse élue.

"Hm" fit-il simplement. Arashi n'avait jamais été quelqu'un de bavard. Mais le fait qu'il reste silencieux et que ses sourcils n'étaient pas froncés montraient qu'il avait compris et qu'il acceptait de l'écouter sans grogner .... Mais aussi surement qu'il acceptait cet acte, ce qui en soit était un grand pas en avant.

Akira avait l'air de se remettre un peu du mauvais traitement qu'il avait subi dans les cellules. Mais derrière ce sourire rayonnant, Arashi savait qu'il ne pourrait oublier ses blessures, ni le fait qu'il n'ait pas répondu positivement à ses lettres. Il savait que sa présence ici était sans doute le dernier espoir de son frère et que cet entrevu serait déterminant pour leur avenir.

Et le fait qu'il ne grogne pas était quelque chose de plutôt positif. Peut-être qu'en fin de compte, le ministre aussi était lassé de tout ça. Comment pourrait-il en être autrement ? Un visage apparu soudainement dans son esprit. Une crinière sauvage, un sourire à la fois fragile mais qui témoignait une grande force d'esprit. Arashi soupira pour chasser cette image et s'adossa au mur, attendant simplement que son frère prenne la parole, l'observant toujours avec ce sérieux qui le désignait tant.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 890
Age : 26
Localisation : Dans le QG du gouvernement
Dim 1 Mar - 19:29
Arashi n'émet pas beaucoup de sons : de toute façon, son frère n'a jamais été très bavard. Pour un peu qu'il soit là, Akira lui pardonne, et puis, tous les deux, ils s'équilibrent pas si mal que cela. L'homme roux posa sur le lit la peluche qu'il avait prise, avant de tirer la chaise de son bureau et s'asseoir dessus. Il était en forme, par rapport aux autres jours qui étaient passés et où il avait fait de l'exercice, tout doucement, pour être capable de parler sans craindre qu'on l'attaque par derrière, où il avait dû prendre sur lui pour être de nouveau tactile avec les gens, faire comme si rien ne s'était passé.

« Tu t'attends à que je craque devant toi, en restant silencieux ? Tu peux me parler, Rashi. Ça m'aidera, tu sais. »

Ca n'allait pas. Son sourire disait le contraire, mais tout son corps le clamait, tout son esprit. Il brûlait de fondre dans ses bras, de faire son gamin, de fuir ou de se mettre à pleurer. Pourquoi Arashi réussissait-il tout ce qu'il entreprenait, lui ? C'était tellement injuste, si horrible. Pourquoi lui devait supporter tout cela alors qu'il défendait une cause juste, pourquoi il ne pouvait pas élever sa fille en paix...tandis qu'Arashi, lui, menait une vie de rêve.

Il était jaloux.

Jaloux comme on peut l'être d'un frère, comme on peut l'être de son rival de toujours, car n'oublions pas qu'Arashi l'était. L'homme qui l'avait torturé et qui avait fait du mal à Ella.

« Pourquoi tu es heureux ? Tu n'as pas envie de te suicider, après tout ce que tu as fait ? On m'a dit que tu avais trouvé l'amour...je serais toi, je garderai mes yeux très près d'elle ou tu peux être sûr que je m'en chargerai. Pourquoi sommes-nous comme cela, Arashi ? Aussi détestable, aussi soumis. »

Hadès se releva, sortit une lame – différente de la sienne, Arashi la détenait toujours et se mit en garde.

« Bats-toi, maintenant. »


Join us !



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 7 Mar - 18:05
Alors que son frère crachait tout son venin, Arashi resta silencieux, un peu perplexe et surprit à la fois. Il plissa les yeux, fronçant les sourcils. Son aspect serein venait de se crisper comme preuve de sa contrariété. Il pensait qu'Akira était venu lui parler de Fate mais au lieu de cela, il cherchait tout simplement la bagarre. Loin de l'attitude plaintive qu'il avait eu sur les mails envoyés quelques semaines plus tôt.

"C'est bon ? Tu as fini ?" fit-il d'une voix plus sèche qu'il ne l'aurait voulu.

Entendre Akira lui dire qu'il ferait mieux de se suicider ou qu'il avait intérêt de garder un oeil sur sa copine. De quoi l'irrité. Mais il se maitriser, envoyer son poing en pleine figure de son frère ne serait pas très productif et en marchant dans son jeu, ils risquaient encore de s'engager dans une querelle sans fin.

Et pourtant, Arashi soupira en le voyant sortir un sabre, prêt à combattre. Le ministre quitta simplement la chambre, étant resté sur le seuil, pour retourner dans le salon. Avec calme, il ouvrit une vitrine, pour récupérer son propre sabre et jeter le deuxième au visage de son véritable propriétaire, à savoir : Akira.

"Commence par récupérer ce qui t'appartient. Si te battre te permet de soulager ta colère, alors soit. Mais ne soit pas irrité du résultat."

Arashi n'avait jamais douté de lui, mais surtout, cela l'étonnait que son frère soit totalement remit de ces anciennes blessures. Il attaque, prêt au combat, tout de même furieux d'en arriver là alors qu'il s'attendait à une discussion plutôt légère. A la place d'un pas en avant, il avait l'impression d'en faire deux en arrière.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 890
Age : 26
Localisation : Dans le QG du gouvernement
Dim 29 Mar - 0:24
Que penser d'Arashi, à ce moment précis ? Akira avait très franchement envie de lui défoncer la gueule, et c'est pour cela qu'il attrapa le sabre par la poignée, dès qu'Arashi lui tendit. C'était donc pour ce machin-là qu'il avait essuyé la prison et l'humiliation la plus totale. Il était furieux et il n'y avait qu'Arashi pour se défouler...ça aurait été une autre personne, il se serait sans doute inquiéter, mais il savait qu'Arashi était assez grand pour se défendre. Pas de soucis à faire, il pouvait donc faire ce qu'il voulait.

« Sale bâtard. »

Ça aurait pu être drôle dans d'autres conditions, mais de plus en plus, les secondes passant, Akira se sentait complètement déraper. La pente qui était déjà glissante devenait verglacée et il se cassait la gueule.

C'est pour ça qu'il fonça sur son frère. Il avait cessé de s'entraîner depuis quelques mois ; depuis qu'il était sorti de prison, en fait. Ils croisèrent le fer plusieurs fois, où les ongles d'Hadès s'enfoncèrent dans la poignée du sabre, où il se sentait perdre pied.

Pour quoi avait-il tant perdu, déjà ?

Il sentait qu'il perdait pied, les coups d'Arashi devenaient de plus en plus violents comparés aux siens. Alors, à un moment, il tomba à la renverse et lâcha le sabre, perdant totalement l'équilibre. Il savait comment gagner, mais devait attendre qu'Arashi fasse preuve de faiblesse et lâche le sabre. À ce moment-là, il lui balancerait son poing dans sa gueule, à ce connard qui avait frappé sa fille.

« J'ai perdu, Rashi. J'ai encore perdu et je suis plus nul qu'avant. Tu fous quoi ici ? »



Join us !



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Luke A. Leto - "It's not only music , it's not only art. It's a sense of community. It's a sense of having a place to belong."
» Le Harem de Sigmar - Les soeurs sont dans la place !!
» Place de l'unité à Montréal bientôt une réalité
» La place d'Haïti dans le monde
» This is how you develop a country by research and development.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Note RPG : une nouvelle ère :: Hors RP :: Mini RPs-
Sauter vers: